Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société OL GROUPE du 26/10/2021

  26/10/2021 - 18:00

EXERCICE 2020/21


FORTEMENT IMPACTÉ PAR LA PANDÉMIE

TOTAL DES PRODUITS DES ACTIVITÉS[1] : 177,4 M€ (-94,1 M€ vs. N-1)

EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION NÉGATIF[2] : -33,9 M€ (-79,8 M€ vs. N-1)

RÉSULTAT NET PART DU GROUPE : -107,0 M€ (-70,5 M€ vs. N-1)

OBJECTIFS À MOYEN TERME DÉCALÉS D'ENVIRON UN AN

À HORIZON 2024/25 (CONTRE 2023/24 PRÉCÉDEMMENT)

Lyon, le 26 octobre 2021

Le Conseil d'Administration d'OL Groupe, réuni le 26 octobre 2021, a arrêté les comptes de l'exercice clos le 30 juin 2021 (« exercice 2020/21 »)[3].

L'activité de l'exercice 2020/21 (période du 1er juillet au 30 juin) est impactée par les effets directs et indirects de la crise sanitaire, débutée en mars 2020, qui ont fortement perturbé l'industrie du sport professionnel et de l'événementiel tout au long de l'exercice. Le total des produits des activités pour l'exercice s'établit ainsi à 177,4 M€, en recul de 35% (271,6 M€ au 30 juin 2020).

Sur l'exercice, l'épidémie de COVID-19 a mis à l'arrêt toutes les activités liées au Groupama Stadium (Billetterie et Events). Le Groupe a été également fortement pénalisé par l'absence de participation en Coupe d'Europe (suite à l'arrêt prématuré du Championnat de Ligue 1 en 2019/20), et par la défaillance de Mediapro, précédemment principal diffuseur des matchs de Ligue 1, dès octobre 2020.

Le Groupe estime ainsi, sur le plan financier, à environ 150 M€ le montant total des impacts directs et indirects de la pandémie[4], y compris la défaillance de Mediapro et le manque à gagner lié à l'absence de participation en Champions League 2020/21 (base 1/8 de finale) sur le total des produits des activités (hors trading joueurs).

L'Excédent Brut d'Exploitation, malgré une gestion optimisée des charges d'exploitation, a été également fortement pénalisé par les impacts directs et indirects de la crise sanitaire sur la totalité de l'exercice (contre 3 mois sur l'exercice 2019/20). L'EBE est négatif pour la première fois depuis l'entrée au Groupama Stadium et s'établit à -33,9 M€ au 30 juin 2021. Le Groupe estime ainsi à environ 120 M€ le montant total des impacts directs et indirects de la pandémie3 sur l'EBE de l'exercice.

1/ ACTIVITÉ ET RÉSULTATS FORTEMENT PÉNALISÉS PAR LES IMPACTS DIRECTS ET INDIRECTS DE LA PANDÉMIE

En M€ (du 1er juillet au 30 juin) 30/06/2021 30/06/2020 Var. Var.
12 mois 12 mois en M€ en %
Billetterie 2,0 35,5 -33,5 -94%
Droits TV et marketing 69,1 97,6 -28,5 -29%
Partenariats-publicité 33,9 27,2 +6,7 +25%
Produits de la marque 12,1 13,6 -1,6 -11%
Events 1,1 6,7 -5,6 -83%
PRODUITS DES ACTIVITÉS (HORS TRADING JOUEURS) 118,2 180,7 -62,5 -35%
Plus-values/cessions de joueurs 45,2 82,7 -37,5 -45%
Produits de cessions des contrats joueurs 59,3 90,9 -31,6 -35%
Valeur résiduelle des contrats joueurs cédés -14,0 -8,1 -5,9 -73%
TOTAL DES PRODUITS DES ACTIVITÉS 1 177,4 271,6 -94,1 -35%
EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION -33,9 45,9 -79,8 -174%
Dotations aux amortissements et provisions nettes -78,5 -76,2 -2,3 -3%
Autres produits et charges opérationnels courants 16,7 12,0 +4,7  
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL -95,8 -18,4 -77,4  
Résultat financier -13,4 -17,9 4,5 25%
RÉSULTAT AVANT IMPÔT -109,2 -36,3 -72,9  
RÉSULTAT NET – PART DU GROUPE -107,0 -36,5 -70,5  


ACTIVITÉ DE L'EXERCICE 2020/21

Comme communiqué le 22 juillet dernier, les activités de billetterie sont quasi absentes sur l'exercice 2020/21 et s'élèvent à 2,0 M€ (35,5 M€ en N-1).

Pénalisés par l'absence de Coupe d'Europe cette saison, les droits TV et marketing s'établissent à 69,1 M€ (97,6 M€ en
N-1), ils bénéficient néanmoins de l'enregistrement, sur l'exercice 2020/21, des revenus relatifs à la fin de la Champions League 2019/20 (1/8 retour contre la Juventus et « Final 8 » de l'été 2020 (1/2 finale)) à hauteur de 27,0 M€.

L'activité Partenariats affiche un record historique de revenus à 33,9 M€ (+25% vs. N-1), montrant la résilience de l'attractivité de la marque et le développement commercial, malgré la crise COVID-19.

Les produits de la marque s'élèvent à 12,1 M€ (13,6 M€ en N-1). L'activité merchandising affiche une bonne résistance à 8,1 M€ (8,4 M€ en N-1), grâce à la performance de son activité e-commerce (+32% vs. N-1) qui compense la fermeture des boutiques et l'absence de ventes stade (matchs à domicile à huis clos).

La stratégie de trading a été adaptée au contexte de la pandémie et s'est limitée à des cessions en début d'exercice 2020/21 (pas d'activité en juin 2021). Le total des revenus de transferts et prêts de joueurs s'établit à 47,6 M€ au 30 juin 2021 (89,1 M€ en N-1). D'importantes incentives sur des transferts antérieurs (et indemnités diverses) ont été constatées à hauteur de 11,6 M€ au 30 juin 2021 (1,8 M€ en N-1).

EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION FORTEMENT IMPACTÉ PAR LES EFFETS DE LA PANDÉMIE SUR LA TOTALITÉ DE L'EXERCICE : -33,9 M€ (vs. 45,9 M€ EN N-1)

Les achats consommés et charges externes s'élèvent à 55,0 M€ en 2020/21, en forte diminution par rapport à N-1 (76,6 M€ en N-1, soit -21,6 M€, -28%), du fait principalement de la baisse des charges variables en relation avec la réduction des activités imposée par le contexte de pandémie COVID-19 et dans une moindre mesure, de la réduction volontariste des charges fixes d'exploitation.

Les frais de personnel sont quasi stables et s'établissent à 134,1 M€ (132,5 M€ en N-1, +1%). L'augmentation de la part variable de la masse salariale (+7,2 M€ vs. N-1), liée à l'enregistrement sur l'exercice 2020/21 des primes relatives à l'excellent parcours de l'équipe masculine lors du Final 8 de Champions League 2019/20 (1/2 finale), disputé en août 2020, masque une réduction volontariste de la masse salariale fixe (-5,6 M€) liée notamment à une réduction du nombre de contrats joueurs et à une économie résultant des dispositions de chômage partiel et d'exonérations de charges sociales dans le contexte de pandémie (-3,3 M€).

Au total, l'Excédent Brut d'Exploitation (EBE) s'établit à -33,9 M€ au 30 juin 2021, en recul de -79,8 M€ par rapport à l'exercice précédent. Il marque ainsi son premier niveau déficitaire depuis la mise en exploitation du stade en janvier 2016, dans un contexte exceptionnel lié aux impacts de la pandémie sur l'intégralité de l'exercice 2020/21, dont l'incidence sur l'EBE est estimée par le Groupe à 120 M€ environ.

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL ET RÉSULTAT NET

Le résultat opérationnel s'établit à -95,8 M€ (vs. -18,4 M€ en N-1). Les dotations aux amortissements et provisions nettes sont stables sur la période et s'élèvent à 78,5 M€, (76,2 M€ en N-1). Les autres produits et charges opérationnels courants s'établissent à 16,7 M€ et intègrent des aides gouvernementales, notamment l'aide sur les coûts fixes (10 M€), ainsi que des indemnités diverses dont la compensation sur les revenus de billetterie (3,1 M€).

Le résultat financier est en amélioration et s'élève à -13,4 M€ (vs. -17,9 M€ en N-1), en raison d'opérations de financement de créances joueurs sans recours en N-1 (charges financières de 3,9 M€). Par ailleurs, le tirage sur la ligne RCF a été extrêmement limité au cours de l'exercice 2020/21 (tirage moyen 4,4 M€ contre 73,1 M€ en N-1).

Le résultat avant impôt s'établit à -109,2 M€, contre -36,3 M€ pour l'exercice précédent et le résultat net part du Groupe s'élève ainsi à -107,0 M€ (vs. -36,5 M€ en N-1).


2/ STRUCTURE FINANCIÈRE : MALGRÉ LE CONTEXTE DE PANDÉMIE, UNE SITUATION DE TRÉSORERIE PRÉSERVÉE ET UN ENDETTEMENT NET QUASI STABLE (+8,1 M€ vs N-1)

Les capitaux propres (y compris intérêts minoritaires) sont impactés par un deuxième exercice déficitaire lié à la pandémie (-107 M€) et s'établissent à 121,8 M€ (230,1 M€ au 30 juin 2020).

Les actifs liés aux contrats joueurs sont en forte diminution de 42,8 M€ et s'établissent à 136,4 M€ (vs. 179,2 M€ au 30 juin 2020). Au 30 juin 2021, la valeur de marché de l'effectif professionnel masculin reste élevée à 346 M€[5], induisant un niveau élevé de plus-values potentielles relatives à l'actif joueurs, estimé à 210 M€.

La trésorerie s'élève à 69,9 M€, en amélioration de 36,9 M€ et, en parallèle, le total des dettes financières augmente de 102,7 M€ pour s'établir à 329,8 M€ (227,1 M€ au 30 juin 2020), en relation notamment avec les 2 PGE (Prêt Garanti par l'État) souscrits en juillet et décembre 2020 pour un total de 169 M€[6].

Au global, l'endettement net de trésorerie globale (hors dettes et créances contrats joueurs) s'élève à 259,9 M€, en progression de 65,8 M€ par rapport à N-1, reflétant la souscription aux deux PGE, mais en contrepartie, l'absence de tirage sur la ligne RCF au 30 juin 2021 (50 M€ au 30 juin 2020).

La dette nette de créance sur contrats joueurs est, elle, en forte amélioration (+57,7 M€ vs. N-1) et s'élève à -43,4 M€ au 30 juin 2021, contre -101,1 M€ au 30 juin 2020.

Les autres passifs non-courants et dettes courantes s'élèvent au global à 157,3 M€ (108,2 M€ au 30 juin 2020), reflétant notamment les reports agréés de cotisations sociales pour un total de 33,7 M€ et la mise en place d'un échéancier d'apurement pluriannuel.

Ainsi, l'endettement net de trésorerie (y compris créances et dettes nettes sur contrats joueurs) est bien maîtrisé malgré les 2 PGE et enregistre une progression de seulement 8,1 M€ par rapport à N-1, pour s'établir à 303,3 M€ au 30 juin 2021 (vs. 295,2 M€ au 30 juin 2020).

Compte tenu des impacts économiques liés à la crise de la COVID-19, le Groupe bénéficie d'un « covenant holiday » de la part de ses prêteurs bancaires et obligataires concernant l'arrêté des comptes au 30 juin 2021.

Alors qu'une sortie de crise semble aujourd'hui se confirmer, le Groupe dispose de financements qui devraient lui donner la flexibilité nécessaire pour envisager, avec ambition, la poursuite de ses développements futurs.

3/ PERSPECTIVES FAVORABLES POUR L'EXERCICE 2021/22 DANS UN CONTEXTE DE REPRISE DES ACTIVITÉS EN FRANCE ET EN EUROPE

Le Groupe devrait bénéficier, pour l'exercice 2021/22, d'un retour progressif à un contexte normalisé favorable à la reprise de l'ensemble de ses activités. Grâce à l'essor de la vaccination et à la mise en place du pass sanitaire, le Groupe a pu, dès le début de saison, reprendre les activités sportives et évènementielles au Groupama Stadium.

Fort des partenariats majeurs récemment signés avec MG Motor, OOGarden, AliExpress ou Fagor, le Groupe anticipe une nouvelle croissance des revenus de partenariats qui pourraient atteindre un nouveau record d'environ 38 M€ sur l'exercice 2021/22.

De retour sur la scène européenne, le club va bénéficier également des revenus liés à sa participation en Europa League cette saison (24ème participation en Coupe d'Europe depuis 1997/98).

Forte ambition sportive des équipes professionnelles

Avec l'arrivée du nouvel entraîneur de l'équipe masculine, Peter Bosz, en parfaite adéquation avec la stratégie OL, et le recrutement de joueurs aux palmarès prestigieux, comme Jérôme Boateng et Xherdan Shaquiri, l'équipe professionnelle de l'Olympique Lyonnais entend jouer un rôle de premier plan, tant en Championnat de Ligue 1 qu'en Coupe d'Europe 2021/22.

Actuellement à la 9ème place du Championnat de Ligue 1, à seulement 3 pts du podium, le club est actuellement en tête de son groupe en Europa League avec 3 victoires en 3 matchs.

L'équipe féminine, 2ème du Championnat l'an dernier (après 14 titres consécutifs), et quart de finaliste en Champions League (après 7 victoires dont 5 de rang), dirigée par la nouvelle coach Sonia Bompastor, a pour objectif de retrouver les sommets du Championnat de France et de Champions League 2021/22.

L'Academy OL, pilier stratégique du Groupe, occupe une nouvelle fois la 3ème place du classement européen des meilleurs club de formation, après le Real Madrid et Barcelone, figurant ainsi dans le TOP 4 européen depuis 10 ans (2012 à 2021) (classement CIES Football Observatory – octobre 2021).

Retour du public au stade

Le retour des spectateurs dans les stades se confirme pour les principaux Championnats Européens. Pour la Premier League et la ligue 1, n'ayant pas de contrainte de jauge, la fréquentation dans les stades en début de saison 2021/22 retrouve des niveaux proches de ceux d'avant crise. Le 7 septembre dernier, le Groupama Stadium a accueilli 57 000 spectateurs pour le match France-Finlande, soit la pleine capacité du stade, pour la première fois depuis le début de la pandémie.

Avec plus de 18 000 abonnés à date, la campagne d'abonnements de début de saison est satisfaisante dans le contexte de reprise, après l'arrêt quasi complet de cette activité sur la saison écoulée.

Grands événements : une programmation riche au Groupama Stadium

Sous réserve de l'évolution des mesures gouvernementales, la programmation au Groupama Stadium devrait être particulièrement riche sur l'exercice 2021/22 avec le concert privé de Groupama (3 juin 2022, report), le concert de Soprano (11 juin 2022), le concert d'Indochine (25 juin 2022, report, à guichets fermés avec 75 000 personnes). Au-delà de cet exercice, le Groupama Stadium accueillera les concerts de Rammstein (les 8 & 9 juillet 2022, reports), de Mylène Farmer (24 juin 2023), 5 matchs de la Coupe du Monde de Rugby (septembre/octobre 2023) et des compétitions dans le cadre des Jeux Olympiques de Paris 2024.


4/ FEUILLE DE ROUTE STRATÉGIQUE ET AJUSTEMENT DE L'ÉCHÉANCE DES OBJECTIFS

Sur les 18 derniers mois, et malgré le contexte de crise sanitaire, OL Groupe a fait le choix de poursuivre l'ensemble des projets stratégiques, autour de son cœur d'activité football, inhérents à sa stratégie « Full entertainment ».

Le pôle de loisirs de 23 000 m2 sur le site d'OL Vallée a été inauguré le 9 juin 2021. Les 17 enseignes exploitantes proposent à la fois des espaces récréatifs, sportifs et culturels, ainsi qu'une offre de restauration de proximité pour les riverains et visiteurs et contribuent à l'expérience visiteurs autour du Groupama Stadium ; l'académie de tennis, portée notamment par Jo-Wilfried Tsonga, (« All In Tennis Academy ») devrait ouvrir, quant à elle, au cours du 1er semestre 2023.

Projet emblématique du développement du Groupe, la nouvelle salle événementielle sur le site d'OL Vallée, d'une capacité de 12 000 à 16 000 personnes a franchi de nouvelles étapes administratives avec notamment le vote favorable de la Métropole de Lyon en septembre dernier, pour la mise en conformité du PLU.

Cette nouvelle enceinte « OL Vallée Arena », dont la conception/construction a été confiée au Groupement POPULOUS (architecte) et CITINEA, filiale de VINCI Construction France (sous réserve de la levée des conditions suspensives habituelles), devrait représenter un investissement d'environ 141 M€.

Son financement, actuellement en cours de discussions, devrait faire l'objet d'une structuration sous forme de fonds propres/quasi fonds propres et de dette bancaire prenant la forme d'un crédit-bail.

Le Permis de Construire a été signé le 25 octobre 2021. OL Groupe a pour objectif un démarrage des travaux en début d'année civile 2022 et une mise en exploitation fin 2023.

Cette infrastructure, référente en Europe sur les plans technologique et environnemental, sera la plus grande Arena évènementielle en France (hors Paris) et devrait ainsi permettre de compléter l'offre « Events » du Groupe, avec l'objectif d'organiser 80 à 120 événements par an (concerts, séminaires et salons professionnels de grande ampleur), mais également des compétitions sportives (notamment Euroleague de basket dont LDLC ASVEL est devenu membre permanent en juin 2021 et E-sport).

Le Groupe a récemment annoncé la signature d'un accord commercial avec Live Nation Entertainment, première entreprise de divertissement au monde, composée des leaders du marché mondial (Ticketmaster, Live Nation Concerts, et Live Nation Sponsorship), qui apportera une programmation importante d'artistes internationaux à la nouvelle salle portée par OL Groupe, assortie d'un minimum garanti (contrat de 15 ans, non exclusif, avec possibilité de sortie au terme des 10 premières années).

Fortement impacté par 18 mois de crise sanitaire, OL Groupe estime à ce jour que ses objectifs à moyen terme peuvent être maintenus dans leur principe, mais décalés d'environ une saison pour leur réalisation. Si la reprise des activités se confirme, les objectifs annoncés avant la crise sanitaire, à savoir un total des produits des activités (incluant le trading joueurs) de l'ordre de 400 M€ à 420M€ et un objectif d'EBE supérieur à 100 M€, pourraient être atteints avec un décalage d'environ un an, c'est-à-dire au terme de la saison 2024/25 (contre 2023/24 précédemment). Cependant, compte tenu des incertitudes qui demeurent, ces objectifs restent soumis à certains aléas et pourraient donc être amenés à être révisés, notamment en fonction de la dynamique de la reprise.


Le slideshow de la réunion d'information du 27 octobre 2021 sera disponible à l'adresse suivante, investisseur.olympiquelyonnais.com

« Le présent document contient des indications sur les objectifs d'OL Groupe. L'attention du lecteur est attirée sur le fait que la réalisation de ces objectifs peut être affectée par des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats futurs, les performances et les réalisations d'OL Groupe soient significativement différents des objectifs formulés ou suggérés. Ces facteurs peuvent inclure les évolutions de la conjoncture économique et commerciale, de la réglementation, et les conditions de sortie de la crise sanitaire, ainsi que des facteurs de risques détaillés au sein du Document d'Enregistrement Universel 2019/20 et du Rapport Semestriel au 31 décembre 2020 d'OL Groupe. »

 

 
OL Groupe

Tél :
+33 4 81 07 55 00
Fax : +33 4 81 07 45 65

Email : [email protected]

www.ol.fr
 
Euronext Paris - compartiment C

Indices : CAC Small - CAC Mid & Small - CAC All–Tradable - CAC All-Share - CAC Consumer Discretionary
Code ISIN : FR0010428771
Reuters : OLG.PA
Bloomberg : OLG FP
ICB : 40501030 Services de loisirs



ANNEXES

RÉSULTATS SPORTIFS 2020/21

  ÉQUIPE MASCULINE ÉQUIPE FÉMININE
CHAMPIONNAT 4ème 2ème
EUROPE Final 8 CHAMPIONS LEAGUE 19/20 en 20/21 (1/2)
-
Absence de coupe d'Europe 20/21
1/4
CHAMPIONS LEAGUE
(contre le PSG)
COUPE DE FRANCE 1/4
(contre Monaco)
Compétition arrêtée définitivement
le 24/03/21


MERCATO D'ÉTÉ 2021

Cessions (IFRS)

Melvin BARD à l'OGC Nice (3,0 M€), Joachim ANDERSEN à Crystal Palace (16,6 M€), Jean LUCAS à Monaco (8,7 M€), Maxwel CORNET à Burnley (11,5 M€)

Acquisitions (IFRS)

Xherdan SHAQIRI (Liverpool) 7,2 M€ (3 ans), Celestino IALA (Dakar Sacré Cœur) 0,1 M€ (3 ans)

Prêts (sorties) jusqu'au 30 juin 2022

Yaya SOUMARE (Dijon), Cenk OZKACAR (Louvain, Belgique), Youssouf KONE (Troyes), Thibault EHLING (Sporting Club Farense, Portugal), Camilo REIJERS (Cuiba Espote Clube, Brésil) jusqu'au 31/12/21

Prêt (arrivée) jusqu'au 30 juin 2022

Emerson PALMIERI (Chelsea)

Arrivées joueurs libres

Damien DA SILVA – Rennes (2 ans), HENRIQUE - Vasco de Gama (3 ans), Jérôme BOATENG – Bayern (2 ans)


PRODUITS DES ACTIVITÉS

En M€ (du 1er juillet au 30 juin) 30/06/2021
12 mois
30/06/2020
12 mois
Var.
en M€
Var.
en %
BILLETTERIE 2,0 35,5 -33,5 -94%
dont Championnat et autres matchs 2,0 23,5 -21,4 -91%
dont Europe 0,0 12,1 -12,1 -100%
DROITS TV ET MARKETING 69,1 97,6 -28,5 -29%
dont LFP-FFF 42,1 33,0 9,1 28%
dont UEFA 27,0 64,7 -37,6 -58%
PARTENARIATS-PUBLICITÉ 33,9 27,2 +6,7 +25%
PRODUITS DE LA MARQUE 12,1 13,6 -1,6 -11%
dont produits dérivés 8,1 8,4 -0,3 -4%
dont autres produits de la marque 4,0 5,2 -1,2 -24%
EVENTS 1,1 6,7 -5,6 -83%
dont séminaires et visites 1,1 4,4 -3,3 -75%
dont grands événements 0,0 2,3 -2,3 -100%
PRODUITS DES ACTIVITÉS (HORS TRADING JOUEURS) 118,2 180,7 -62,5 -35%
PRODUITS DE CESSIONS DES CONTRATS JOUEURS 59,3 90,9 -31,6 -35%
TOTAL DES PRODUITS DES ACTIVITÉS1 177,4 271,6 -94,1 -35%


COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ SIMPLIFIÉ

En M€ (du 1er juillet au 30 juin) 30/06/21
12 mois
30/06/20
12 mois
Var.
en M€
Var.
en %
PRODUITS DES ACTIVITÉS HORS TRADING JOUEURS 118,2 180,7 -62,5 -35%
Plus-values/cessions de joueurs 45,2 82,7 -37,5 -45%
Dont produits de cessions de contrats joueurs 59,3 90,9 -31,6 -35%
Dont valeurs résiduelles -14,0 -8,1 -5,9 -73%
TOTAL PRODUITS DES ACTIVITÉS (IAP) 177,4 271,6 -94,1 -35%
Achats consommés et charges externes -55,0 -76,6 21,6 28%
Impôts, taxes et versements assimilés -8,2 -8,5 0,3 4%
Charges de personnel -134,1 -132,5 -1,6 -1%
EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION -33,9 45,9 -79,8 -174%
Dot. aux amortissements & provisions nettes -78,5 -76,2 -2,3 -3%
Autres produits & charges opérationnels courants 16,7 12,0 4,7  
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL -95,8 -18,4 -77,4  
Résultat financier -13,4 -17,9 4,5 25%
RÉSULTAT AVANT IMPÔT -109,2 -36,3 -72,9  
Charge d'impôt 2,4 -0,1 2,5  
Quote-part de résultat net des entreprises associées -0,7 -0,2 -0,5  
RÉSULTAT NET DE L'EXERCICE -107,5 -36,6 -70,9  
RÉSULTAT REVENANT AUX ACTIONNAIRES DE LA SOCIETÉ -107,0 -36,5 -70,5  


BILAN SIMPLIFIÉ*

ACTIF (M€) 30/06/21 30/06/20 PASSIF (M€) 30/06/21 30/06/20
Contrats joueurs 136,4 179,2 Capitaux propres
(y compris minoritaires)
121,8 230,1
Immobilisations corporelles 364,3 378,0 Emprunt obligataire et bancaire stade 148,0 161,3
Autres actifs immobilisés 5,4 3,5 Autres emprunts et dettes financières 181,8 65,8
TOTAL ACTIF IMMOBILISÉ 506,1 560,6 TOTAL DETTES FINANCIÈRES 329,8 227,1
Impôts différés 3,4 2,5 Provisions 2,9 2,5
Créances/contrats joueurs 43,1 34,4 Dettes/contrats joueurs 86,5 135,4
Autres actifs 75,8 72,8 Autres passifs non courants 46,6 19,3
Trésorerie 69,9 32,9 Dettes courantes 110,7 88,9
TOTAL ACTIF 698,3 703,2 TOTAL PASSIF 698,3 703,2

* Présentation simplifiée, non conformes aux normes IFRS


[1] Indicateur Alternatif de Performance (IAP) – Le total des produits des activités comprend les produits des activités hors trading ainsi que les produits de cessions de contrats joueurs.

2 Première fois depuis l'ouverture du Groupama Stadium en janvier 2016

[3] Les procédures d'audit sur les comptes de l'exercice clos le 30 juin 2021 ont été effectuées par les Commissaires aux Comptes et les rapports relatifs à la certification des comptes sont en cours d'émission.

[4] Y compris impact de la défaillance de Mediapro et l'absence de Coupe d'Europe, hors trading joueurs

[5] Valeur marché OL, basée sur Transfermarkt et CIES

[6] Le 23 juillet 2020, un PGE de 92,6 M€, d'une maturité initiale de 12 mois, au terme de laquelle une option d'amortissement de 5 années supplémentaires (incluant une nouvelle année de différé de remboursement du capital) a été activée et le 18 décembre 2020, un second PGE de 76,4 M€ disposant de la même option d'amortissement activée selon les mêmes conditions.


Cette publication dispose du service " 🔒 Actusnews SECURITY MASTER ".
- SECURITY MASTER Key : m5mfYJaYlpibmZ2flsiZamJnmZhilmbGZZWYxmada8edbp9kx2eXl5eeZnBim2xp
- Pour contrôler cette clé : https://www.security-master-key.com.



  Original Source : OL GROUPE