Actusnews Wire - Entreprise française spécialisée dans la diffusion d'information réglementée

  Communiqué de la société FIGEAC AERO du 24/05/2023 - FIGEAC AÉRO ATTEINT SON OBJECTIF DE CROISSANCE - CHIFFRE D'AFFAIRES 2022/23 : 341,4 M EUR

  24/05/2023 - 18:00

FIGEAC AÉRO ATTEINT SON OBJECTIF DE CROISSANCE - CHIFFRE D'AFFAIRES 2022/23 : 341,4 M EUR


  • Croissance de 21,1% du chiffre d'affaires, portée principalement par la division Aérostructures et Aéromoteurs et la hausse des cadences de production
  • Pipeline commercial en fort développement
  • Confirmation des objectifs 2023 et 2025

FIGEAC AÉRO (FR0011665280 – FGA FP), partenaire de référence des grands industriels de l'aéronautique, annonce aujourd'hui son chiffre d'affaires annuel au titre de l'exercice 2022/23, clos le 31 mars 2023, suivi d'un point sur l'activité commerciale.

En M€ - IFRS 2022/23
12 mois
2021/22[1]
12 mois
Var.
(%)
Var. org.[2]
(%)
Aérostructures & Aéromoteurs 311,6 254,0 +22,7% +14,8%
Activités de diversification 29,8 27,9 +6,7% +6,7%
Chiffre d'affaires total 341,4 281,9 +21,1% +14,0%


Jean-Claude Maillard, Président Directeur Général du Groupe FIGEAC AÉRO commente la publication : « Nous avons su nous adapter et rebondir après les années difficiles que nous avons traversées. C'est une fierté pour le Groupe et ses équipes d'atteindre notre objectif de chiffre d'affaires pour le deuxième exercice consécutif.

Même si des défis subsistent, nous confirmons au travers de cette bonne performance que la crise est bel et bien derrière nous. Nous en sommes sortis renforcés et nous sommes idéalement positionnés pour bénéficier des opportunités de croissance générées par la forte reprise engagée dans le secteur aéronautique. »


FIGEAC AÉRO atteint son objectif annuel de croissance du chiffre d'affaires

Sur l'ensemble de l'exercice 2022/23 (clos le 31 mars 2023), FIGEAC AÉRO enregistre un chiffre d'affaires en forte croissance de 21,1% par rapport à l'exercice précédent, à 341,4 M€. Sur la période, la croissance organique du chiffre d'affaires s'établit quant à elle à 14,0%.

En excluant la contribution d'une cession ponctuelle de stocks de matières premières pour un montant total de 12,0 M€ (sans impact sur l'EBITDA), le chiffre d'affaires de FIGEAC AÉRO s'établit à 329,4 M€, atteignant ainsi pour la deuxième année consécutive la trajectoire de croissance fixée.

Cette performance reflète principalement la hausse des cadences de production des grands industriels du secteur, avec lesquels FIGEAC AÉRO continue de renforcer ses partenariats. Le chiffre d'affaires est également porté, dans une moindre mesure, par les effets de change et les initiatives de répercussion de l'inflation.

Sur la période, l'ensemble des activités du Groupe participe à la croissance :

  • Principale bénéficiaire de la reprise en cours du secteur aéronautique civil, la division Aérostructures & Aéromoteurs voit son chiffre d'affaires bondir de 22,7% (14,8% en données organiques) à 311,6 M€ ;
  • Les activités de diversification capitalisent sur les nombreuses opportunités de croissance des secteurs défense, énergie et oil & gas, et s'inscrivent en progression de 6,7%.


Confirmation d'un nouveau cycle de croissance pour le secteur aéronautique

La reprise du secteur, dont FIGEAC AÉRO a bénéficié sur l'ensemble de l'exercice, est pérenne avec tous les signes d'une poursuite de la croissance dans les prochaines années :

  • Les derniers chiffres du trafic aérien[3] en sont une puissante illustration. Au niveau mondial, celui-ci était en hausse sur le mois de mars de 52% (par rapport à la même période l'année dernière) pour revenir à plus de 88% du niveau atteint à la même période en 2019. Les trafics domestiques, comme celui de la zone Amérique du Nord, ont d'ores et déjà retrouvé leurs niveaux d'avant crise (99%). La zone Asie-Pacifique reste en retrait à 78% de ses niveaux d'avant crise mais la levée des restrictions sanitaires en Chine amène un mouvement de rattrapage avec un tarif aérien en croissance de 156% sur un an.
  • A la faveur de la forte reprise du trafic aérien, les compagnies aériennes ont besoin d'accroître leur offre et leur flotte, comme en témoignent les dernières méga-commandes d'Air India, en février pour plus de 450 appareils Airbus et Boeing (dont 210 appareils de la famille A320 et 40 gros-porteurs A350), ou encore Ryanair, en mai pour 300 monocouloirs B737.
  • Les carnets de commandes fermes des grands avionneurs sont par ailleurs d'ores et déjà très fournis avec plus de 7 250 appareils pour Airbus et 4 500 appareils pour Boeing, soit une production garantie sur une durée pouvant aller jusqu'à 10 ans[4].
  • Malgré les défis à court terme, ces derniers ont par ailleurs confirmé la hausse des cadences de production de leurs principaux programmes dans les prochaines années, à savoir pour l'A320, 65 appareils par mois à la fin 2024, puis 75 par mois à la fin 2026 (contre 43 par mois sur l'année 2022), pour l'A350, 9 par mois à la fin 2025 (contre 5 sur l'année 2022) ou encore pour le B737, 38 par mois à la fin 2023, puis 50 par mois à la fin 2025 ou début 2026 (contre 31 en 2022).


Une activité commerciale robuste malgré un contexte contraint

Si la performance industrielle reste marquée à l'échelle de la filière par des contraintes de recrutement, la forte demande à laquelle font face les grands donneurs d'ordre génère un volume croissant de consultations.

Dans ce contexte, FIGEAC AÉRO dispose d'un atout majeur avec une empreinte industrielle d'ores et déjà dimensionnée pour la croissance. Le Groupe enregistre ainsi une bonne dynamique commerciale notamment auprès des systémiers et des motoristes et reste pleinement focalisé sur le développement de son attractivité et l'excellence opérationnelle afin de maintenir sa pleine capacité à prendre de nouvelles affaires sur l'ensemble de ses segments.

Au total, FIGEAC AÉRO dispose d'un carnet de commandes solide au 31 mars 2023 d'un montant d'environ 3,4 Md€[5], en croissance par rapport au 1er semestre 2022/23 (3,0 Md€), porté notamment par l'augmentation des cadences de production et le gain de nouveaux appels d'offres.

Par ailleurs, avec la certification AS9100 obtenue en juillet 2022 par sa joint-venture en Arabie Saoudite, et avril 2023 par sa joint-venture en Chine[6], le Groupe dispose désormais de deux entités pleinement opérationnelles, implantées dans des régions à très fort potentiel qui devraient enregistrer la plus forte croissance du trafic aérien, et la demande résultante en nouveaux appareils.


Des perspectives très favorables

Tous les indicateurs sont ainsi au vert pour FIGEAC AÉRO pour les années à venir, tant en termes de fondamentaux de marché que de dynamique commerciale grâce à son positionnement stratégique sur les principales plateformes avions et moteurs.

Malgré le contexte inflationniste et la persistance de tensions sur les approvisionnements et les recrutements, le Groupe reste pleinement mobilisé pour avancer vers ses objectifs :

  • Le déploiement du plan stratégique Route 25 se poursuit conformément aux attentes. Il permet de répondre aux hausses de cadence de production des donneurs d'ordre, au sein d'un schéma industriel optimisé en fonction des savoir-faire, de la technologie et des coûts de production. Par ailleurs, le Groupe devrait désormais bénéficier à plein des capacités accrues de son nouvel ERP, après la fin des perturbations liées à son déploiement.
  • Face aux défis actuels du de la filière, le Groupe poursuit le renforcement de ses relations de partenariat avec l'ensemble de ses clients, et ce, dans un contexte inédit de prise de conscience de la nécessité d'une chaîne d'approvisionnement plus solide, à même de les accompagner durablement pour répondre à la forte demande.

Dans ce contexte, avec une structure financière renforcée, et une discipline forte, axée sur la rentabilité des contrats et la maîtrise des investissements opérationnels (CAPEX) et du Besoin en Fonds de Roulement, FIGEAC AÉRO est ainsi pleinement embarqué sur une solide trajectoire de croissance rentable.

Par conséquent, les perspectives de rentabilité et de génération de trésorerie pour 2022/23 sont confirmées :

  • Un EBITDA courant entre 38 M€ et 42 M€,
  • Des free cash flows positifs.

Et les objectifs 2024/25 sont pleinement confortés :

  • Un chiffre d'affaires compris entre 400 M€ et 430 M€,
  • Un EBITDA courant entre 67 M€ et 73 M€,
  • Des free cash flows entre 20 M€ et 28 M€,
  • Une dette financière nette qui devrait se situer entre 280 M€ et 300 M€.

Enfin, FIGEAC AÉRO sera présent au Salon du Bourget, l'évènement le plus important du secteur, qui revient après quatre années d'absence pour cause de crise sanitaire.

Prochains évènements

  • 19-25 juin 2023 : Salon International de l'Aéronautique et de l'Espace, aéroport Paris-Le Bourget
  • 4 juillet 2023 : Publication des résultats annuels de l'exercice 2022/23 (après bourse)

À PROPOS DE FIGEAC AÉRO

Le Groupe FIGEAC AÉRO, partenaire de référence des grands industriels de l'aéronautique, est spécialiste de la production de pièces de structure en alliages légers et en métaux durs, de pièces de moteurs, de trains d'atterrissage et de sous-ensembles. Groupe international, FIGEAC AÉRO est présent en France, aux États-Unis, au Maroc, au Mexique, en Roumanie et en Tunisie. Au 31 mars 2023, le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 341,4 M€.


FIGEAC AÉRO
Jean-Claude Maillard
Président Directeur Général
Tél. : 05 65 34 52 52

Simon Derbanne
Directeur des Relations Investisseurs et Institutionnelles
Tél. : 05 81 24 63 91 / simon.derbanne@figeac-aero.com
ACTUS finance & Communication
Corinne Puissant - Relations Analystes/Investisseurs
Tél. : 01 53 67 36 77 / cpuissant@actus.fr

Manon Clairet - Relations Presse
Tél. : 01 53 67 36 73 / mclairet@actus.fr

[1] Les chiffres d'affaires de l'exercice 2021/22 par division ont été retraités comme suit : reclassification des activités de montage sur site, d'usinage et de traitement de surface en chiffre d'affaires de la division Aérostructures & Aéromoteurs, pour un montant global de 19,8 M€

[2] Données à taux de change et périmètre constants

[3] Source : IATA, Air Passenger Market Analysis, Mars 2023, chiffres en termes de kilomètres-passagers payants (RPK)

[4] Sur la base de l'objectif de livraisons à fin 2023 de 720 appareils par Airbus

[5] Le carnet de commandes est défini comme la somme des commandes reçues et à recevoir sur la durée restante ou sur une durée maximale de 10 ans de chaque contrat obtenu et appel d'offres gagné, sur la base des hypothèses de cadence de production communiquées puis projetées. Sur la base d'une parité EUR/USD de 1,12.

[6] Cf. communiqué de presse du 9 mai 2023


Cette publication dispose du service " 🔒 Actusnews SECURITY MASTER ".
- SECURITY MASTER Key : x25wZJZnYmjImJptY8dpaJJqmW9hm5Sbl5fGnJVwaJ2aa5uTnJlhZsWdZnFhlmZq
- Pour contrôler cette clé : https://www.security-master-key.com.



  Original Source : FIGEAC AERO