Actusnews Wire - Entreprise française spécialisée dans la diffusion d'information réglementée

  Communiqué de la société FIGEAC AERO du 06/01/2023

  06/01/2023 - 18:00

RÉSULTATS SEMESTRIELS PROVISOIRES 2022/23 CORRIGÉS


  • Chiffre d'affaires semestriels en forte croissance de +25,4% (+17,6% à pcc[1])
  • EBITDA courant[2] en croissance de +27,5% à 14,9 M€ avec une progression du taux de marge à 9,9% malgré un environnement économique mondial très complexe
  • Résultat net impacté par des effets non cash
  • Perspectives 2022/23 : chiffre d'affaires d'environ 330 M€, EBITDA courant entre 38 M€ et 42 M€ et des free cash-flows positifs

Le Groupe FIGEAC AÉRO (code mnémonique : FGA), partenaire de référence des grands industriels de l'aéronautique, annonce ce jour des résultats semestriels 2022/23 provisoires clos le 30 septembre 2022, en cours d'audit corrigés par rapport à ceux diffusés le 20 décembre 2022. Les comptes seront arrêtés par le Conseil d'Administration qui se tiendra le 12 janvier 2023.

Par rapport aux comptes provisoires présentés fin décembre, la principale modification concerne le traitement comptable des ORNANEs. Lors de la publication des comptes provisoires, le traitement des ORNANEs (dont le contrat a été renégocié dans le cadre de la restructuration globale de la dette du Groupe) était en cours d'analyse.

Ces analyses conduisent à considérer que les ORNANEs constituent, selon les normes IFRS, de nouveaux passifs financiers. En outre, comme pour les ORNANEs d'origine, ces passifs financiers sont à décomposer entre une partie dette financière, et une partie instrument dérivé.

En conséquence, en date de signature de la restructuration des ORNANEs, la composante instrument dérivé aurait dû être enregistrée en contrepartie de la composante dette financière au bilan, et non par le compte de résultat.

La variation de la juste valeur de la composante instrument dérivée est enregistrée en compte de résultat entre la date de restructuration et la date de clôture. De même le taux d'intérêt effectif de la composante dette financière est actualisé.

Après correction, les impacts sur les états financiers sont les suivantes :

  • Au compte de résultat : les pertes latentes sur instruments financiers (+14,2 M€) et l'ajustement du coût de l'endettement financier (-1,4 M€), pour un impact sur le résultat net part de Groupe de +9,4 M€ (après ajustement de l'impôt différé), le résultat net part de Groupe s'établissant à –6,7 M€ (Cf tableau de passage),
  • Au bilan : les capitaux propres progressent de +9,3 M€, tandis que la dette financière diminue de 12,9 M€.


Le tableau présente les retraitements décrits ci-dessus dans le compte de résultat :

En K€ - IFRS (du 1er avril au 30 septembre) S1 2022/23 Provisoire Corrections S1 2022/23 Provisoire corrigé
Coût de l'endettement financier net -4 125 -1 457 -5 585
Gains & pertes latents sur instruments financiers -28 753 14 217 -14 536
Impôts sur les résultats 6 837 -3 288 3 549
Résultat net part du Groupe -16 114 9 404 -6 710



À l'occasion de la publication des résultats de cette première partie de l'exercice 2022/23, Jean-Claude Maillard, Président-Directeur Général, fondateur de FIGEAC AÉRO a déclaré :

« La résilience de nos résultats du 1er semestre dans un contexte de marché perturbé par les pressions inflationnistes fortes, la crise en Ukraine et les difficultés de recrutement reflète la capacité du Groupe à relever les challenges de la période. Nous sommes confiants sur l'amélioration de notre performance au 2nd semestre par rapport au 1er semestre et confirmons pleinement nos objectifs pour l'année – croissance, rentabilité et génération de free-cash flows. »

En K€ - IFRS (du 1er avril au 30 septembre) S1 2021/22 Audités S1 2022/23
Provisoire corrigé
Variation
 
Chiffre d'affaires 119 903 150 334 +25,4%  
EBITDA courant 11 681 14 888 +3,2 M€  
EBITDA courant / CA 9,7% 9,9%    
EBITDA 10 895 14 175 +3,3 M€  
EBITDA / CA 9,1% 9,4%    
Dotations nettes aux amortissements et provisions -25 940 -23 761    
Résultat opérationnel courant -15 045 -9 586 +5,5 M€  
Autres produits et charges opérationnels non courants -3 748 9 825    
Quote-part de résultat net des co-entreprises -101 -471    
Résultat opérationnel -18 894 -233    
Coût de l'endettement financier net -2 971 -5 582    
Gains & pertes de change réalisés 678 9 820    
Gains & pertes latents sur instruments financiers -621 -14 536    
Autres charges et produits financiers -16 234    
Impôts sur les résultats -123 3 549    
Résultat net consolidé -21 947 -6 747    
Résultat net part du Groupe -21 919 -6 710 +15,2 M€  



Activité en croissance de 26,2%

Au titre du 1er semestre 2022/23, le Groupe FIGEAC AÉRO enregistre un chiffre d'affaires de 150,3 M€ en progression de +25,4% (+17,6% à périmètre et taux de change constants) dans un contexte caractérisé par la pénurie de main d'œuvre. L'amélioration séquentielle constatée sur l'exercice précédent se confirme par les montées en cadences chez les principaux clients donneurs d'ordres et un trafic aérien proche du niveau d'avant crise.

Ainsi, la division Aérostructures qui représente 82,2% du chiffre d'affaires du Groupe à 123,6 M€ tire la croissance globale (+26,1% en publié et +17,6% à pcc) et les autres activités[3] affichent un chiffre d'affaires de 26,7 M€ (+22,1% en publié et +17,5% à pcc).


Résistance de la marge d'EBITDA courant dans un contexte inflationniste

Malgré un contexte économique moins favorable, marqué par de fortes tensions inflationnistes sur les approvisionnements et les coûts de production, l'EBITDA courant du 1er semestre 2022/23 ressort à 14,9 M€ contre 11,7 M€ un an auparavant, soit un taux de marge à 9,9% du chiffre d'affaires. Au cours du 1er semestre, le Groupe a subi les effets de l'inflation généralisée sur :

  • le transport,
  • l'énergie et,
  • les charges de personnels, après 2 années marquées par la crise Covid et afin de maintenir son attractivité auprès de talents toujours plus sollicités.

Les actions de rationalisation des sites de production mises en place dans le cadre du plan Transformation 21 et la répercussion des hausses de coûts dans les prix de vente aux clients, permettent de compenser, en partie, les fortes pressions inflationnistes.

La division Aérostructures affiche un EBITDA courant de 16,2 M€ et l'EBITDA courant des autres activités s'élève à -1,3 M€.

Après comptabilisation des dotations aux amortissements et provisions (-23,8 M€), le résultat opérationnel courant du 1er semestre 2022/23 s'améliore de 5,5 M€ et s'établit à -9,6 M€.

Les éléments non récurrents (+9,8 M€), incluent, entre autres, les coûts liés à la mise en œuvre de la restructuration financière du Groupe et les produits nets liés au redéploiement de l'activité au Mexique (plus-value de cession Hermosillo et frais d'acquisition à Chihuahua du site de Kaman Aerospace). Ainsi, le résultat opérationnel du 1er semestre 2022/23 s'élève à -0,2 M€ en amélioration de 18,7 M€.

Enfin, après prise en compte du résultat financier et de l'impôt, le résultat net part du Groupe du 1er semestre 2022/23 s'élève à -6,7 M€.

Retraité des éléments non cash sur instruments financiers (Mark-to-Market[4]), le résultat net part du Groupe du 1er semestre 2022/23 ressort à +4,2 M€.


Structure financière sous contrôle

Au 30 septembre 2022, les flux de trésorerie d'exploitation ressortent négatifs à 3,4 M€, résultant d'une capacité d'autofinancement (avant coût de l'endettement financier et impôts) positive à 11,0 M€ et d'une hausse du Besoin en Fonds de Roulement de 14,4 M€.

Cette évolution du BFR est principalement due :

  • au rattrapage des charges sociales décalées durant le Covid,
  • à la régularisation de l'encours fournisseurs impacté au mois de mars par la préparation de la bascule de l'ERP,
  • à la constitution de stocks stratégiques pour sécuriser les montées en cadence (famille A320 Neo, Boeing 737 Max) et ainsi délivrer le carnet de commandes élevé.

Les flux nets de trésorerie liés aux opérations d'investissements de la période sont positifs à 1,2 M€. Ces derniers incluent les produits de cession liés aux opérations de redéploiement opérationnel du Groupe au Mexique, qui couvrent les efforts de R&D, les dépenses engagées dans le cadre de la mise en place du nouvel ERP, l'acquisition de nouvelles machines et la maintenance.

Le déploiement du nouvel ERP est finalisé au sein de quatre sociétés du Groupe représentant 75% du chiffre d'affaires.

Le free cash-flow sur la période ressort ainsi négatif à 2,2 M€, ce qui ne remet pas en cause la génération de free cash-flows positifs sur l'ensemble de l'exercice 2022/23.

Les accords et nouveaux financements bancaires, additionnés au renforcement des fonds propres du Groupe résultant de l'entrée d'Ace Aéro Partenaires au capital de la Société et du Rachat Partiel des ORNANE, permettent ainsi au Groupe de disposer au 30 septembre 2022, d'une trésorerie disponible de 118,7 M€. L'endettement financier net[5] ressort à 280,4 M€ pour des capitaux propres de 64,1 M€.


Tendances et perspectives

Bien que le contexte économique mondial soit incertain, les cadences des avions monocouloirs affichent une réelle reprise depuis plusieurs mois et la dynamique commerciale sur le semestre ne fléchit pas. Ainsi, FIGEAC AÉRO a renouvelé jusqu'en 2030 un des contrats les plus significatifs du Groupe - l'usinage et l'assemblage des planchers de la section 15 de l'A350 avec Spirit Aero System. En parallèle, les équipes commerciales ont étendu ce contrat long-terme à la version « cargo » de ces mêmes planchers.

Par ailleurs, la société finalise actuellement des accords dimensionnants qui seront annoncés au cours des prochaines semaines dans l'activité systèmes et moteurs.

Enfin, FIGEAC AÉRO bénéficie d'un portefeuille de commandes très solide à fin septembre 2022 qui s'élèvent à 3,1 Mds €[6] sur les 10 prochaines années.

Sur le 2nd semestre de l'exercice 2022/23, les priorités sont clairement identifiées et FIGEAC AÉRO reste mobilisé pour déployer toutes les mesures nécessaires afin de :

  • négocier des avances de cash avec ses principaux clients pour sécuriser notamment l'approvisionnement en Titane,
  • sécuriser ses contrats d'énergie et approvisionnements clefs,
  • améliorer significativement son free cash-flow, sous l'effet des actions d'optimisation du Besoin en Fonds de Roulement et d'une augmentation de la capacité d'autofinancement.

Confiant dans ses fondamentaux, le Groupe vise sur l'exercice 2022/23 :

  • un chiffre d'affaires d'environ 330 M€,
  • un EBITDA courant entre 38 M€ et 42 M€,
  • des free cash-flows positifs.

À PROPOS DE FIGEAC AÉRO

Le Groupe FIGEAC AÉRO, partenaire de référence des grands industriels de l'aéronautique, est spécialiste de la production de pièces de structure en alliages légers et en métaux durs, de pièces de moteurs, de trains d'atterrissage et de sous-ensembles. Groupe international, FIGEAC AÉRO est présent en France, aux Etats-Unis, au Maroc, au Mexique, en Roumanie et en Tunisie. Au 31 mars 2022, le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 282 M€.


FIGEAC AÉRO
Jean-Claude Maillard - Président Directeur Général
Tél. : 05 65 34 52 52

Camille Traineau
Directeur Corporate Development
Relations institutionnelles / IR
Tél. : 05 81 24 61 90 / camille.traineau@figeac-aero.com
ACTUS Finance & Communication
Corinne Puissant - Relations Analystes/Investisseurs
Tél. : 01 53 67 36 77 / cpuissant@actus.fr

Manon Clairet - Relations Presse
Tél. : 01 53 67 36 73 / mclairet@actus.fr





ANNEXE

Compte de résultat - en K€ - IFRS S1 2022/23 Provisoire
corrigé
Retraitements S1 2022/23
Provisoire corrigé retraité
Mark-to-Market   +14 536  
Impôts   -3 634  
Résultat net part du Groupe -6 710 10 902 + 4 192

 

BILAN - K€ - IFRS 31/03/2022 Publié 30/09/2022 Provisoire 30/09/2022 Provisoire corrigé  
 
Immobilisations 275 902 265 334 265 334  
Autres actifs non courants 17 579 21 968 18 910  
Stocks 182 223 186 010 186 010  
Couts sur contrats 25 289 23 517 23 517  
Créances clients 61 083 58 465 58 465  
Actifs d'impôts exigibles 7 688 8 483 8 483  
Autres actifs courants 21 711 24 186 24 186  
Trésorerie 49 303 118 723 118 723  
TOTAL ACTIF 640 777 706 685 703 628  
Capitaux propres 41 296 54 836 64 104  
Dettes financières non courantes 207 738 343 165 330 221  
Passifs non courants 30 146 77 963 78 581  
Dettes financières court terme 16 167 23 002 23 002  
Partie courante dettes financières 156 400 41 570 41 570  
Dette ne portant intérêts 10 202 9 779 9 779  
Avances remboursables 4 153 4 378 4 378  
Dettes fournisseurs et comptes rattachés 87 943 79 311 79 311  
Passifs courants 86 732 72 682 72 682  
TOTAL PASSIF 640 777 706 685 703 628  

 

En K€ IFRS 30/09/2021
Publié
30/09/2022
Provisoire
30/09/2022
Provisoire corrigé
Capacité d'autofinancement avant coût de l'endettement financier et impôts 7 658 10 186 11 019
Variation du besoin en fonds de roulement 312 -14 352 -14 451
Flux net de trésorerie généré par l'activité 7 970 -4 167 -3 432
Flux net de trésorerie lié aux opérations d'investissement -9 553 884 1 216
FREE CASH FLOW -1 583 -3 282 -2 216
       
Acquisitions ou cessions d'actions d'autocontrôle -24 -72 -72
Variation des emprunts et des avances remboursables -24 287 25 257 24 692
Intérêts financiers versés -2 195 -3 478 -3 478
Frais liés à la restructuration de la dette   -5 739 -5 739
Augmentation du capital   53 500 53 500
Opération Aérotrade de portage de stocks   -4 521 -4 521
Flux net de trésorerie lié aux opérations de financements -29 126 64 948 64 382
Variation de la trésorerie -30 709 61 665 62 167
Trésorerie d'ouverture 61 540 33 025 33 025
Variation de conversion 50 920 531
Position de trésorerie nette 30 881 95 610 95 723

 

En K€ IFRS 30/09/2022
Provisoire
30/09/2022
Provisoire corrigé
Correction Explications
Capacité d'autofinancement avant coût de l'endettement financier et impôts 10 186 11 019 833 Contrepartie ajustement TIE (taux d'intérêt effectif) et autres variations
Variation du besoin en fonds de roulement -14 352 -14 451 -99  
Flux net de trésorerie généré par l'activité -4 166 -3 432 734  
Flux net de trésorerie lié aux opérations d'investissement 884 1 216 332 Ajustement parité de conversion
FREE CASH FLOW -3 282 -2 216 1 066  
      -  
Variation des emprunts et des avances remboursables 25 257 24 692 -565 Déclassement TIE des flux non cash de l'exercice
Flux net de trésorerie lié aux opérations de financements 64 947 64 382 -565  

[1] Pcc : périmètre et taux de change constants

[2] EBITDA courant = Résultat opérationnel courant + dotations aux amortissements + dotations nettes de provisions - Avant ventilation des frais de R&D capitalisés par le Groupe par nature

[3] Oil & Gaz, Mécanique Générale, Traitement de surface et Assemblage

[4] Le Groupe FIGEAC AÉRO a mis en place une politique de couverture de la parité €/$ à moyen terme (2 à 3 ans). Le Mark-to-Market est une écriture comptable enregistrée au moment de l'arrêté des comptes qui ne reflète pas la réalité économique de l'entreprise. Sans effet cash, il matérialise le manque à gagner entre le cours moyen des couvertures existantes et le cours moyen qui pourrait être obtenu sur la base du cours au 30 septembre

[5] Hors passifs financiers ne portant pas intérêts

[6] Sur la base d'une parité €/$ de 1,12


Cette publication dispose du service " 🔒 Actusnews SECURITY MASTER ".
- SECURITY MASTER Key : nJtuaZhoaJuZy5+fYcZoaJOZm5yWlGWdbJbLmmSelpfJaGmVmmmVnMidZnBonmhu
- Pour contrôler cette clé : https://www.security-master-key.com.



  Original Source : FIGEAC AERO