Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société OL GROUPE du 16/02/2021

  16/02/2021 - 18:00

RÉSULTATS SEMESTRIELS AU 31 DÉCEMBRE 2020


EXCELLENCE DES RÉSULTATS SPORTIFS

MASCULIN : 1/2 FINALE CHAMPIONS LEAGUE 2019/20 ET « CHAMPION D'AUTOMNE » LIGUE 1 2020/21

FÉMININ : QUADRUPLÉ 2019/20, 7ÈME TITRE DE CHAMPIONS LEAGUE

UN SEMESTRE TRES PÉNALISÉ PAR

LES IMPACTS DIRECTS ET INDIRECTS DE LA CRISE SANITAIRE

TOTAL DES PRODUITS DES ACTIVITÉS[1] : 123,3 M€ (-73,9 M€ vs N-1)
EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION : -9,3 M€

PRÉPARATION DU PLAN DE RELANCE ET

MAINTIEN DES OBJECTIFS STRATÉGIQUES À HORIZON 2023/2024

Lyon, le 16 février 2021

Le Conseil d'Administration d'OL Groupe, réuni le 16 février 2021, a examiné les comptes semestriels de l'exercice 2020/21[2].

L'activité et les résultats du 1er semestre de l'exercice 2020/21 (période du 1er juillet au 31 décembre 2020) ont été fortement impactés par les effets directs et indirects de la crise sanitaire sur l'industrie du sport professionnel et de l'événementiel.

Les restrictions sanitaires ont mis à l'arrêt les activités liées au Groupama Stadium (Billetterie et Events). Le Groupe est aussi fortement pénalisé sur la période par les conséquences de la décision malheureuse de la LFP d'arrêt du Championnat de France 2019/20, qui n'a pas permis à l'OL si le Championnat, comme dans tous les autres grands pays européens, avait été à son terme, d'envisager une qualification européenne, et par la défaillance de Mediapro (principal diffuseur des matchs de Ligue 1).

OL Groupe enregistre ainsi un total des produits des activités de 123,3 M€ au 1er semestre, en recul de 37% (197,2 M€ au 31 décembre 2019). Toutefois, l'arrivée de nouveaux partenaires, le trading joueurs réalisé au cours de l'été 2020 et la comptabilisation décalée sur l'exercice 2020/21 des droits TV UEFA liés au Final 8 de Champions League d'août 2020, ont permis au Groupe de montrer une certaine résilience face à cette crise sanitaire.

Le Groupe estime ainsi, sur le plan financier, à environ 111 M€ le montant total des impacts directs et indirects de la pandémie (y compris la défaillance de Mediapro et le manque à gagner lié à l'absence de participation en Champions League 2020/21) sur le total des produits des activités (hors trading joueurs).

Dans le même temps, l'équipe professionnelle masculine a réalisé au cours du premier semestre, dans la foulée de son excellent parcours en Final 8 de Champions League 2019/20 (1/2 finale), un très bon parcours en Championnat de Ligue 1, avec une première place au 31 décembre 2020 et le titre honorifique de « Champion d'automne » de la saison 2020/21.


1/ ACTIVITÉ ET RÉSULTATS FORTEMENT IMPACTÉS PAR LA CRISE SANITAIRE

En M€ (du 1er juillet au 31 décembre) 31/12/2020 31/12/2019 Var. Var.
6 mois 6 mois en M€ en %
Billetterie 1,9 21,1 -19,3 -91%
Droits TV et marketing 44,2 77,8 -33,6 -43%
Partenariats-publicité 16,4 15,6 +0,8 +5%
Produits de la marque 7,1 8,1 -1,1 -13%
Events 0,4 5,5 -5,1 -92%
PRODUITS DES ACTIVITÉS (HORS TRADING JOUEURS) 70,0 128,2 -58,2 -45%
Produits de cessions des contrats joueurs 53,3 69,1 -15,8 -23%
TOTAL DES PRODUITS DES ACTIVITÉS 1 123,3 197,2 -73,9 -37%
EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION -9,3 61,8 -71,2 -
Dotations aux amortissements et provisions nettes -40,0 -35,5 -4,5 -13%
Autres produits et charges opérationnels courants 6,0 0,3 +5,6  
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL -43,4 26,7 -70,1  
Résultat financier -6,6 -8,1 +1,6 +19%
RÉSULTAT AVANT IMPÔT -49,9 18,5 -68,5  
RÉSULTAT NET – PART DU GROUPE -50,6 14,9 -65,4  


TOTAL DES PRODUITS DES ACTIVITÉS AU 31/12/20 : 123,3 M€ (197,2 M€ au 31/12/19)

Billetterie : 1,9 M€ au 31/12/20 (21,1 M€ en n-1)

L'impact de la COVID-19 sur les recettes de billetterie Ligue 1 est estimé à 16,2 M€ et le manque à gagner lié à l'absence de participation en Coupe d'Europe cette saison à 6,6 M€ environ.

Droits TV et marketing : 44,2 M€ au 31/12/20 (77,8 M€ en n-1)

Les droits TV UEFA bénéficient de l'enregistrement sur l'exercice 2020/21, des revenus relatifs à la fin de la Champions League 2019/20 à hauteur de 26,9 M€ (1/2 finale). Le manque à gagner lié à la non-participation en Champions League cette saison est significatif (57,6 M€ en n-1).

Les droits TV nationaux s'établissent à 17,3 M€ au 31/12/20 (20,3 M€ en n-1). Malgré une 1ère place au classement de Ligue 1 au 31 décembre 2020 (vs 12ème au 31/12/19), la défaillance du principal diffuseur Mediapro impacte fortement cette ligne de revenus. Le manque à gagner pour le club est estimé à 17,7 M€ environ sur les 6 premiers mois de l'exercice.

Partenariats – Publicité : 16,4 M€ au 31/12/20 (15,6 M€ en n-1)

Les revenus de partenariats, en progression de 5%, bénéficient de nouveaux partenariats majeurs, dont Emirates. L'impact lié à l'arrêt de l'activité Hospitalité est estimé à 2,4 M€.

Produits de la marque : 7,1 M€ au 31/12/20 (8,1 M€ en n-1)

L'activité merchandising, pénalisée par la fermeture de ses boutiques physiques de fin octobre à mi-décembre 2020, bénéficie en revanche d'une très forte progression de son activité e-commerce (+39% vs. n-1). L'impact de la COVID-19 sur les produits de la marque est estimé à 0,8 M€ sur le semestre.

Events : 0,4 M€ au 31/12/20 (5,5 M€ en n-1)

L'activité Events est à l'arrêt total du fait des différentes restrictions sanitaires mises en œuvre par le Gouvernement. L'impact de la COVID-19 sur l'activité Events est estimé à 4,9 M€ sur le semestre.

Trading de joueurs : 53,3 M€ au 31/12/20 (69,1 M€ en n-1)

Le Groupe réalise un très bon niveau de revenus de trading tout en préservant un effectif de très grande qualité. Les revenus de trading intègrent notamment les cessions de Bertrand Traoré à Aston Villa (15,9 M€), de Martin Terrier à Rennes (12 M€), d'Amine Gouiri à Nice (7 M€), d'Oumar Solet à Salzburg (4 M€), de Kenny Tete à Fulham (3 M€), de Fernando Marçal à Wolverhampton (2 M€), ainsi que des incentives sur des transferts antérieurs (7,2 M€).

Au 31 décembre 2020, la valeur de marché de l'effectif professionnel masculin reste élevée à 409 M€*, induisant un niveau de plus-values potentielles relatives à l'actif joueurs estimé à plus de 240 M€.

*valeur marché OL, basée sur Transfermarkt et CIES


EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION DÉGRADÉ PAR LA CRISE SANITAIRE : -9,3 M€

Les achats et charges externes s'élèvent à 29,6 M€ au 1er semestre 2020/21 vs. 45,9 M€ en n-1, soit un recul de -35%, illustrant principalement les effets mécaniques de diminution de charges directes liés à la baisse sensible des activités, et une réduction volontariste plus limitée des charges d'exploitation pour répondre au contexte actuel. Ainsi, le ratio « achats et charges externes/total des produits des activités » se maintient au 31 décembre 2020 à un niveau de 24% vs 23% au 31 décembre 2019.

Les frais de personnel s'établissent à 85,5 M€ (vs. 79,6 M€ en n-1), en progression faciale de 7%. En réalité, la hausse de la part variable de la masse salariale (+13,9 M€) liée aux excellents résultats sportifs du semestre (1er du Championnat au 31/12/20 et 1/2 finale Champions League 2019/20), masque une réduction volontariste de la masse salariale fixe, dans le contexte de la COVID-19 et de l'absence de participation en Coupe d'Europe cette saison (10 départs nets à l'été 2020). Sur le semestre, l'économie de masse salariale fixe ainsi réalisée et les mesures d'aides gouvernementales (chômage partiel et exonérations de charges sociales) représentent un total de 8 M€. 

Au total, l'excédent brut d'exploitation du Groupe s'établit à -9,3 M€ au 31 décembre 2020, en recul de -71,2 M€ par rapport au 31 décembre 2019, enregistrant ainsi son premier niveau déficitaire depuis la mise en exploitation du stade en janvier 2016.


RÉSULTAT OPÉRATIONNEL ET RÉSULTAT NET

Le résultat opérationnel s'établit à -43,4 M€ au 1er semestre 2020/21 (vs. 26,7 M€ en n-1). Les dotations aux amortissements et provisions nettes s'élèvent à 40,0 M€ sur la période (contre 35,5 M€ en n-1), en relation principalement avec les mercatos de janvier et de l'été 2020 (amortissements contrats joueurs). Par ailleurs, le résultat opérationnel intègre un total net de 6 M€ d'autres produits opérationnels courants, comprenant diverses indemnités dont un acompte de 70% lié à la compensation des pertes de revenus de billetterie (2,1 M€) attendu dans le cadre des mesures d'aides gouvernementales.

Le résultat financier s'élève à -6,6, M€ (vs. -8,1 M€ en n-1), en amélioration de 19%. Aucun tirage de la ligne RCF n'a été effectué depuis août 2020, vs un tirage moyen de 73,9 M€ au S1 2019/20. Par ailleurs, une charge financière relative à un financement de créances joueurs avait été enregistrée au 31 décembre 2019 (1 M€ environ).

Le résultat avant impôt du 1er semestre 2020/21 s'établit ainsi à -49,9 M€, contre 18,5 M€ au 31 décembre 2019 et le résultat net part du Groupe s'établit à -50,6 M€ (vs. 14,9 M€ en n-1).


2/ BILAN ET ENDETTEMENT : UNE GESTION PRUDENTE DANS LE CONTEXTE DE LA CRISE COVID ET DES LIQUIDITÉS PRÉSERVÉES

Les capitaux propres (y compris intérêts minoritaires) s'élèvent à 179,0 M€ au 31 décembre 2020, contre 230,1 M€ au 30 juin 2020.

Les actifs liés aux contrats joueurs sont en légère baisse, reflétant notamment le trading joueurs de l'été 2020, et s'établissent à 166,2 M€ (vs. 179,2 M€ au 30 juin 2020).

La trésorerie globale et les dettes financières intègrent la souscription de deux prêts « PGE » sur la période pour un montant total brut de 169 M€. La trésorerie globale au 31 décembre 2020 s'élève à 105,5 M€ (contre 32,5 M€ au 30 juin 2020).

L'endettement net de trésorerie globale (hors dettes et créances contrats joueurs et hors impact IFRS16) atteint 220,7 M€ au 31 décembre 2020 (vs. 184,1 M€ au 30 juin 2020). La dette nette sur contrats joueurs est en net repli à 58,6 M€ (vs. 101,1 M€ au 30 juin 2020), en lien notamment avec le trading joueurs de l'été 2020.

Ainsi, l'endettement net de trésorerie (y compris créances et dettes nettes sur contrats joueurs) est en légère amélioration sur le 1er semestre à 287,3 M€ (vs. 295,2 M€ au 30 juin 2020).

Compte tenu des impacts économiques liés à la crise de la COVID-19, le Groupe a bénéficié au 31 décembre 2020 d'un « covenant holiday » de la part de ses prêteurs bancaires et obligataires.

Dans le contexte actuel de crise, le Groupe dispose de financements renforcés qui devraient lui donner la flexibilité nécessaire pour envisager, avec sérénité, la poursuite de ses développement futurs.


3/ ACTIVITÉ POST-CLÔTURE ET PERSPECTIVES POUR L'EXERCICE 2020/21

Consécutivement à la défaillance de Mediapro au cours du 1er semestre de l'exercice (détail en annexe), un accord a été conclu entre la LFP et Canal+ le 4 février 2021. Cet accord prévoit l'attribution exclusive à Canal+ des droits de Ligue 1 (pour la période allant de la 25ème journée jusqu'à la fin de saison 2020/21) pour un montant complémentaire de 35 M€. Le total des droits de Ligue 1 et Ligue 2 pour la saison 2020/21 s'élève ainsi à 759 M€ (y compris droits internationaux 75 M€), contre 1,3 Md€ prévu initialement, soit un recul de 42%. Les droits de la période 2021-2024 feront l'objet de nouvelles discussions dans les mois prochains.

En janvier 2021, le Club a procédé aux prêts, jusqu'à la fin de saison 2020/21, de Moussa Dembélé à l'Atletico Madrid (prêt de 1,5 M€ avec option d'achat de 33,5 M€ avec un maximum de 5 M€ d'incentives et 10% sur une plus-value future), et de Jean Lucas au stade Brestois (sans indemnité, ni option d'achat). Le joueur Islam Slimani, libre, en provenance de Leicester, a par ailleurs intégré l'équipe professionnelle pour une durée de 18 mois.

Les remarquables performances sportives à date de l'effectif professionnel masculin (3ème du Championnat au 16 février 2021) attestent de la qualité des recrutements réalisés ces 18 derniers mois et du potentiel de l'équipe masculine, permettant de viser un retour en Champions League pour la saison 2021/22. L'équipe féminine, 2ème au classement du Championnat à date et qualifiée pour les 1/8èmes de finale de Champions League, a vu son effectif se renforcer avec notamment le recrutement de la jeune américano-brésilienne Catarina Macario, espoir mondial du football féminin.

Présente dans le TOP 4 européen depuis 9 années consécutives (2012 à 2020), l'Academy conserve sa 3ème place du classement européen des centres de formation, établi par le CIES Football Observatory (novembre 2020). Elle continue de jouer un rôle majeur dans les performances sportives et économiques du Groupe avec 14 joueurs issus du centre de formation au sein de l'effectif professionnel masculin.

En hommage à Gérard Houllier, disparu en décembre dernier, le Conseil d'Administration a décidé de donner le nom de Gérard Houllier au terrain d'honneur du Groupama OL Training Center, de faire appel à des artistes pour réaliser une fresque le représentant dans l'allée des lumières du Groupama Stadium et a proposé à Liverpool, d'organiser deux matches « mémoriels » sur 2 années, à Liverpool et à Lyon.

À date, et si les conditions sanitaires le permettent, le Groupe dispose d'une programmation estivale particulièrement riche au Groupama Stadium avec le festival FELYN les 18 & 19 juin 2021, un concert du groupe Indochine le 26 juin 2021 et le concert de Rammstein les 9 & 10 juillet 2021 (exercice 2021/22).

OL Groupe devrait également bénéficier de l'impact en année pleine des nouveaux partenariats et afficher une progression des revenus de l'activité Partenariats pour l'exercice 2020/21, sans pour autant atteindre l'objectif de 36 M€ qui était visé pour cette activité.

Toutefois, compte tenu des restrictions importantes qui pèsent toujours sur de multiples activités du Groupe en raison de la crise sanitaire, le Groupe n'anticipe pas d'amélioration notable des produits des activités d'ici le 30 juin 2021. Le résultat net devrait être également fortement déficitaire au 2nd semestre de l'exercice 2020/21. Le Groupe poursuit un programme, adapté à la situation sanitaire, d'optimisation de l'ensemble de ses charges et de ses coûts fixes, et de réduction des embauches, tout en souhaitant la mise en place d'un dispositif spécifique au football dans le plan d'aide du gouvernement aux secteurs sinistrés (événementiel, stations de ski, entreprises du tourisme).

 
4/ MAINTIEN DE LA FEUILLE DE ROUTE 2023/2024

Le Groupe poursuit le développement d'OL Vallée, avec la finalisation progressive de nouvelles infrastructures prévues sur la zone. La livraison du pôle de loisirs devrait intervenir fin février 2021, et permettre aux opérateurs des différentes activités d'en démarrer l'exploitation, dès que les conditions sanitaires le permettront ; l'académie de tennis de Jo-Wilfried Tsonga (« All In Tennis Academy ») pourrait ouvrir quant à elle au cours du 2nd semestre 2022.

Par ailleurs, le Groupe poursuit son partenariat avec LDLC ASVEL qui pourrait obtenir son admission en Euroleague d'ici juin 2021.

Le Groupe œuvre également activement au projet d'implantation d'une nouvelle salle événementielle à proximité du stade, d'une capacité de 12 000 à 16 000 personnes. Cette nouvelle enceinte, dont la construction a été confiée à VINCI Construction France au terme de l'appel d'offres achevé (signature du contrat prévue en avril 2021), devrait représenter un investissement d'environ 141 M€, avec un objectif de mise en exploitation fin 2023 ; cette infrastructure devrait ainsi permettre de compléter l'offre « Events » du Groupe, avec l'objectif d'organiser 80 à 120 événements par an (concerts, séminaires et salons professionnels de grande ampleur, mais également des compétitions sportives (notamment Euroleague de basket) et d'E-sport).

La poursuite de tous les projets stratégiques, autour de son cœur d'activité football, permet au Groupe de rester confiant, dès que la crise sanitaire actuelle est résolue, dans sa capacité à atteindre les objectifs à horizon 2023/24, présentés en février dernier, de 420 M€ à 440 M€ de total des produits des activités (incluant le trading joueurs, selon IAP défini plus avant) et d'un EBE supérieur à 100 M€.

 

Le slideshow de la réunion d'information du 17 février 2021 sera disponible à l'adresse suivante, investisseur.olympiquelyonnais.com

« Le présent document contient des indications sur les objectifs d'OL Groupe. L'attention du lecteur est attirée sur le fait que la réalisation de ces objectifs peut être affectée par des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats futurs, les performances et les réalisations d'OL Groupe soient significativement différents des objectifs formulés ou suggérés. Ces facteurs peuvent inclure les évolutions de la conjoncture économique et commerciale, de la réglementation, ainsi que des facteurs de risques détaillés au sein du Document d'Enregistrement Universel 2019/2020 d'OL Groupe. »

Prochain communiqué : Chiffre d'affaires du 3ème trimestre de l'exercice 2020/21, le 12 mai 2021 après la clôture des marchés d'Euronext.

 
OL Groupe

Tél :
+33 4 81 07 55 00
Fax : +33 4 81 07 45 65
 
Email : investisseurs@ol.fr
 
www.ol.fr
Euronext Paris - compartiment C
 
Indices : CAC Small - CAC Mid & Small - CAC All–Tradable - CAC All-Share – CAC Consumer Discretionary
Code ISIN : FR0010428771
Reuters : OLG.PA
Bloomberg : OLG FP
ICB : 5755 Services de loisirs
 



ANNEXES

PRODUITS DES ACTIVITÉS

En M€ (du 1er juillet au 31 décembre) 31/12/2020
6 mois
31/12/2019
6 mois
Var.
en M€
Var.
en %
BILLETTERIE 1,9 21,1 -19,3 -91%
dont championnat et autres matchs 1,9 14,5 -12,7 -87%
dont Europe 0,0 6,6 -6,6 -100%
DROITS TV ET MARKETING 44,2 77,8 -33,6 -43%
dont LFP-FFF 17,3 20,3 -2,9 -14%
dont UEFA 26,9 57,6 -30,7 -53%
PARTENARIATS-PUBLICITÉ 16,4 15,6 +0,8 +5%
PRODUITS DE LA MARQUE 7,1 8,1 -1,1 -13%
dont produits dérivés 5,0 5,5 -0,5 -9%
dont produits images et divers 2,1 2,6 -0,6 -21%
EVENTS 0,4 5,5 -5,1 -92%
dont séminaires et visites 0,4 3,3 -2,8 -87%
dont grands événements 0,0 2,2 -2,2 -100%
PRODUITS DES ACTIVITÉS (HORS TRADING JOUEURS) 70,0 128,2 -58,2 -45%
PRODUITS DE CESSIONS DES CONTRATS JOUEURS 53,3 69,1 -15,8 -23%
TOTAL DES PRODUITS DES ACTIVITÉS1 123,3 197,2 -73,9 -37%

1 Indicateur Alternatif de Performance (IAP) - Total des produits des activités comprend les produits des activités hors trading ainsi que les Produits de cessions de contrats joueurs.


COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ SIMPLIFIÉ

En M€ (du 1er juillet au 31 décembre) 31/12/20
6 mois
31/12/19
6 mois
var
en M€
var
en %
PRODUITS DES ACTIVITÉS HORS TRADING JOUEURS 70,0 128,2 -58,2 -45%
Plus-values/cessions de joueurs 39,2 62,5 -23,2 -37%
Dont produits de cessions de contrats joueurs 53,3 69,1 -15,8 -23%
Dont valeurs résiduelles -14,0 -6,6 -7,5 -114%
TOTAL PRODUITS DES ACTIVITÉS (IAP) 123,3 197,2 -73,9 -37%
Achats consommés et charges externes -29,6 -45,9 16,2 35%
Impôts, taxes et versements assimilés -3,5 -3,4 0,0 1%
Charges de personnel -85,5 -79,6 -5,9 -7%
EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION -9,3 61,8 -71,2 -
Dot. aux amortissements & provisions nettes -40,0 -35,5 -4,5 -13%
Autres produits & charges opérationnels courants 6,0 0,3 5,6 -
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL -43,4 26,7 -70,1 -
Résultat financier -6,6 -8,1 1,6 19%
RÉSULTAT AVANT IMPÔT -49,9 18,5 -68,5 -
Charge d'impôt -0,5 -3,4 2,9 86%
Quote-part de résultat net des entreprises associées -0,3 -0,2 0,0 -
RÉSULTAT NET DE L'EXERCICE -50,7 15,0 -65,7 -
RÉSULTAT REVENANT AUX ACTIONNAIRES DE LA SOCIETÉ -50,6 14,9 -65,4 -


BILAN SIMPLIFIÉ

ACTIF (M€) 31/12/20 30/06/20 PASSIF (M€) 31/12/20 30/06/20
Contrats joueurs 166,2 179,2 Capitaux propres
(y compris minoritaires)
179,0 230,1
Immobilisations corporelles (1) 362,3 368,6 Emprunt obligataire et bancaire stade 151,9 161,3
Autres actifs immobilisés 3,5 3,5 Autres emprunts et dettes financières 174,5 55,7
Actifs liés aux droits d'utilisation 7,7 9,4 Dettes liées aux droits d'utilisation (2) 8,2 10,0
TOTAL ACTIF IMMOBILISÉ 539,7 560,6 TOTAL DETTES FINANCIÈRES 334,5 227,1
Impôts différés 2,0 2,5 Provisions 3,2 2,5
Créances/contrats joueurs 44,5 34,4 Dettes/contrats joueurs 103,0 135,4
Autres actifs 71,7 72,8 Autres passifs non courants 20,3 19,3
Trésorerie 105,7 32,9 Dettes courantes 123,4 88,9
TOTAL ACTIF 763,5 703,2 TOTAL PASSIF 763,5 703,2
(1) Dont VNC Stade 327,3 335,3 (2) Dont tirage RCF (hors frais structuration) 0,0 50,0
Dont VNC centre d'entrainement 18,2 18,8 Dont PGE (hors frais structuration) 169,0 0,0
Dont VNC centre de formation 10,8 11,0      


RÉSULTATS SPORTIFS AU 16 FÉVRIER 2021

  ÉQUIPE MASCULINE ÉQUIPE FEMININE
CHAMPIONNAT 3ème 2ème
EUROPE - CHAMPIONS LEAGUE
Qualification 1/8
(matchs mars 2021)
COUPE DE FRANCE Qualification 1/16 Qualification 1/8


DROITS TV LFP - RAPPEL DES FAITS

En 2018, les droits de diffusion de la Ligue 1 pour la période 2020-2024 ont été attribués à Mediapro (80% environ), BeIN et Free pour un total de 1,2 Md€/ saison (+60% par rapport au cycle précédent).

En octobre 2020, Mediapro a annoncé son intention de renégocier les contrats de diffusion et ne s'est pas acquitté de ses échéances d'octobre et décembre 2020 auprès de la LFP (la LFP a souscrit un prêt pour compenser le non-paiement de l'échéance d'octobre et consenti une avance de trésorerie aux clubs à hauteur des montants attendus).

En décembre 2020, Mediapro et la LFP ont signé un accord de conciliation, actant la restitution à la LFP des droits acquis par Mediapro contre un versement de 100 M€.

Le 19 janvier 2021, un appel d'offres a été lancé par la LFP sur les lots précédemment détenus par Mediapro. Le prix de réserve fixé n'ayant pas été atteint, des négociations ont été entreprises et un accord entre la LFP et Canal+ a été finalisé le 4 février 2021.

Cet accord prévoit l'attribution exclusive à Canal+ des droits de Ligue 1 (pour la période de la 25ème journée au 30 juin 2021) pour un montant complémentaire de 35 M€. Le montant total des droits de Ligue 1 et Ligue 2 pour la saison 2020/21 s'élève ainsi à 759 M€ (y compris droits internationaux 75 M€), contre 1,3 Md€ prévu initialement, soit un recul de 42%.

Les droits de la période 2021-2024 feront l'objet de nouvelles discussions dans les mois prochains.


[1] Indicateur Alternatif de Performance (IAP) - Total des produits des activités comprend les produits des activités hors trading ainsi que les Produits de cessions de contrats joueurs.

[2] Les procédures d'examen limité sur les comptes semestriels au 31 décembre 2020 ont été effectuées, et le rapport des Commissaires aux Comptes est en cours d'émission.


Cette publication dispose du service "Actusnews SECURITY MASTER".
- SECURITY MASTER Key : l5qekpSaZZjKlm5vlJdsaGaWmWySlGSZbmaZm2hsk5ubbZxglW+XbpzJZm9onWVu
- Pour contrôler cette clé : https://www.security-master-key.com.



  Original Source : OL GROUPE