Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société GROUPE GORGE du 19/09/2022

  19/09/2022 - 18:00

Des opérations et des perspectives renforcées par le rapprochement entre ECA et iXblue


Le 1er semestre 2022 a été marqué par l'opération d'acquisition de la société iXblue, transformante pour Groupe Gorgé. Le rapprochement de iXblue et ECA Group fait émerger un champion technologique français, leader dans ses marchés. Le groupe dispose aujourd'hui de solides atouts pour soutenir ses ambitions : leadership technologique, qualité des équipes, expérience dans l'exécution de grands programmes et capacité à s'imposer à l'international. La prise de commandes de ECA group ce semestre en témoigne, avec 60 M€ de nouveaux contrats, ainsi que l'activité sur les appels d'offres majeurs sur lesquels le groupe est positionné. Au cours du 1er semestre, la préparation du travail en commun entre les équipes des deux sociétés a permis de renforcer les opérations de certains programmes et les perspectives de croissance dans les marchés du groupe. Les synergies entre les deux sociétés permettront de poursuivre cette dynamique après le closing de l'opération, toujours prévu à la fin du mois septembre.

Des contrats qui continuent de bien se dérouler, leur exécution étant améliorée par le rapprochement avec iXblue

Des étapes majeures franchies dans le programme belgo-néerlandais ce semestre

Le programme d'envergure avec les marines belge et néerlandaise, représentant désormais 500 M€ au total, a franchi des jalons importants au cours du 1er semestre 2022. Après la validation par le client en janvier de la Critical Design Review (ou revue de conception détaillée), les premières étapes de la phase de pré-production ont débuté avec succès : les essais en mer du Launch & Recovery System (LARS), l'un des points clés du système de drones, pour l'USV Inspector 125, ont eu lieu en janvier ; l'inauguration du nouveau site d'assemblage à Ostende, à proximité du centre d'entrainement pour la chasse aux mines sous-marines des pays de l'OTAN, a eu lieu en juin.

L'opération de rapprochement entre ECA Group et iXblue permettra également de renforcer les développements technologiques sur ce programme. Dans le cadre de ce contrat, iXblue fournit plusieurs solutions intégrées aux différents drones ECA et aux navires : des sonars innovants FLS (Front Looking Sonars), des centrales inertielles de différentes précisions et des systèmes de positionnement acoustiques. Le positionnement précis des différents véhicules et la bonne communication entre eux constituent des points critiques du système de déminage, qui seront mieux gérés par le rapprochement des équipes des deux sociétés.

 
   

Bonne exécution du programme de modernisation pour la marine lettonne

ECA Group a remporté en 2020 l'appel d'offres international pour la modernisation de trois navires chasseurs de mines de génération antérieure. Chacun des navires sera équipé avec un système de drones UMIS comprenant un drone sous-marin A-18, deux drones d'identification SEASCAN, 10 drones consommables K-STER, ainsi que le logiciel de management des missions UMISOFT. En tant que fournisseur de systèmes complets, ECA Group est également en charge de la modernisation de l'architecture du navire pour intégrer les nouveaux équipements du centre de contrôle Mine Warfare Data Center (communication, système de navigation, autopilote, commandes du système de drones).

Le programme se déroule comme prévu et plusieurs étapes majeures ont été franchies ce semestre suite à la validation de Critical Design Review en fin d'année 2021. Le client a réceptionné le Mine Warfare Data Center dans un 1er temps, puis les tests d'acceptation (Factory Acceptance Tests) se sont déroulés avec succès (systèmes de contrôle, de commande et d'identification des mines). La livraison des navires et des systèmes de drones est prévue en 2024.

La complémentarité entre ECA Group et iXblue permettra aussi d'améliorer la bonne tenue des opérations pour la marine lettone. iXblue avait été sélectionné par ECA pour fournir dans ce programme des centrales inertielles compactes pour les drones, des systèmes de positionnement acoustiques, ainsi qu'un module de traitement et d'affichage de données GECDIS.

A l'instar des autres programmes, la taille de ce contrat pourra être amenée à croître grâce à différents avenants, portant sur la maintenance opérationnelle et d'autres services ou options qui n'étaient pas prévus dans le contrat de base. Initialement de 20 M€, il pourrait ainsi représenter 25 M€ ou plus au total, illustrant encore une fois la force du business model de ECA Group, qui consiste à fournir des systèmes complets et les maintenir en conditions opérationnelles durant plusieurs années, générant ainsi des revenus récurrents.

Résultats du 1er semestre 2022 par division : bonne profitabilité dans le pôle Drones & Système et légère dégradation dans le pôle Ingénierie & Systèmes de protection

La profitabilité reste hétérogène entre le pôle Drones & Systèmes (19% de marge d'EBITDA courant) et le pôle Ingénierie et Systèmes de Protection (7% de marge). Les résultats du premier semestre précédent ont été retraités pour tenir compte de la sortie du pôle Impression 3D fin 2021 et du désengagement de l'activité de portes nucléaires.

Résultat d'exploitation par pôle

En millions d'euros S1 2022 S1 2021 Variation
Drones & Systèmes Chiffre d'affaires 62,9 58,8 +7,1%
EBITDA courant[1] 11,7 12,1 -3%
Marge d'EBITDA courant (%) 19% 21% -1,9 pts
Résultat d'exploitation3 5,4 6,5 -1,0 M€
         
Ingénierie & Systèmes de Protection Chiffre d'affaires 34,2 32,2 +6,2%
EBITDA courant3 2,5 2,7 -6,6%
Marge d'EBITDA courant (%) 7,3% 8,3% -1,0 pts
Résultat d'exploitation3 1,3 1,3 +0,0 M€



Drones & Systèmes

La hausse des revenus de +7% du pôle Drones & Systèmes est le résultat combiné de :

< >La forte hausse dans le domaine naval et maritime (>70% des revenus Drones & Systèmes) : +16%, à la fois grâce au programme BENL et aux autres contrats de robotiques et systèmes intégrés.La progression des équipements embarqués et solutions associées pour le secteur aérospatial (c.20% des revenus Drones & Systèmes) : +15% de croissance. Elle est notamment portée par un flux important de commandes de balises de détresses.La baisse des autres activités, notamment industrielles, qui représentent moins de 10% des revenus Drones & Systèmes : -41% (équipements de maintenance, outillage de production, etc.).le communiqué du 27 juillet 2022.

La marge d'EBITDA courant du pôle s'établit à 19% ce semestre. Elle reste à un bon niveau malgré une baisse de 2 pts et reflète :

< >Une légère amélioration des marges brutes, témoignant de la bonne exécution et du respect des délais de livraison des clients malgré des conditions d'approvisionnement plus tendues. La mobilisation de ressources importantes sur des projets qui ne génèrent pas encore de revenus, tels que les réponses aux plusieurs centaines de millions d'euros d'offres en cours ou le développement de l'activité AMR.



Compte de résultat consolidé du 1er semestre 2022

(en millions d'euros) S1 2022 S1 2021  
Var
M€
Variation
 %
Chiffre d'affaires 96,6 90,4 +6,2 +7%
EBITDA courant2 13,9 14,3 -0,3 -2%
Marge d'EBITDA courant (%) 14,4% 15,8% n.a. -1,4 pt
Résultat d'exploitation4 6,2 7,2 -1,0 -14%
Résultat opérationnel 4,5 6,7 -2,1 -32%
Résultat financier -1,3 -0,6 -0,7 -
Impôts -6,1 -2,6 -3,5 -
Résultat net des activités non poursuivies -2,8 -3,1 +0,4 -
Résultat net -5,6 0,3 -5,9 -
Résultat net part du groupe -5,8 0,3 -6,1 -

Groupe Gorgé réalise un chiffre d'affaires en croissance organique de +7%. L'EBITDA courant s'établit à 14 M€, proche du niveau du 1er semestre 2021. Les autres éléments non courants du résultat opérationnel augmentent de 1 M€ et comprennent en quasi-totalité des coûts d'acquisition de la société iXblue.

La charge d'impôt est importante (6,1 M€) du fait des impôts différés (5,1 M€) sans impact sur la trésorerie. En effet la sortie à venir de ECA Group du périmètre de l'intégration fiscale de Groupe Gorgé, conséquence de la structuration du rapprochement en cours avec iXblue, réduit significativement les perspectives d'utilisation des déficits reportables du groupe d'intégration fiscale.

Le résultat net des activités non poursuivies (filiale Baumert) contribue négativement de l'ordre de -3 M€, cette activité étant encore structurellement déficitaire.

Au final, Groupe Gorgé génère un résultat net -5,8 M€ en part du groupe, pénalisé par les activités non poursuivies et les impôts différés.

Une solide génération de trésorerie et un bilan sain

La capacité d'autofinancement3 de Groupe Gorgé a été bonne au 1er semestre 2022 avec 11 M€, générée essentiellement par le pôle Drones & Systèmes. La capacité d'auto-financement de ce pôle s'améliore d'ailleurs de +3% par rapport au 1er semestre 2021.

Les flux de trésorerie générés par l'activité sont en forte croissance en raison de l'amélioration du besoin en fonds de roulement (+9 M€). Cette variation est notamment liée au jalons de paiement du contrat belgo-néerlandais, dont le cycle de paiement était défavorable sur la seule année 2021.

Les investissements du semestre sont moins importants qu'au 1er semestre de l'an passé (8,5 M€ contre 12,4 M€) avec la finalisation du nouveau site d'assemblage de drones à Ostende.

La dette du groupe a également diminué de 9 M€ avec près de 10 M€ remboursés ce semestre. Au final, la dette nette s'établit à 73 M€ à fin juin 2022 (contre 80 M€ à fin décembre 2021).




Perspectives

Chasse aux mines sous-marines : des flottes vieillissantes qui auront besoin de renouvellement dans les prochaines années

La menace posée par les mines sous-marines s'est accentuée cette année, particulièrement en Mer Noire. Un navire chasseur de mines roumain a d'ailleurs été endommagé récemment après avoir déclenché une mine flottante. La marine lettone, qui est dotée jusqu'ici de navires de guerre des mines construits dans les années 80 (tout comme la Belgique et les Pays-Bas), sera la première marine équipée d'un système de déminage robotisé de dernière génération. D'autres marines, équipées de navires construits dans les années 90, telle que la Royal Australian Navy, ont déjà lancé la préparation de programmes de renouvellement. Au global, sur les plus de 300 navires chasseurs de mines en service en Europe, Asie-Pacifique, Moyen-Orient/Afrique du Nord4, plus de 70% sont âgés de plus de 20 ans et arrivent rapidement en fin de vie.

La quasi-totalité des marines concernées devraient avoir lancé des programmes de modernisation ou de remplacement complet pour s'équiper de systèmes robotisés d'ici à 2030, représentant ainsi un marché de plusieurs milliards d'euros. ECA Group, leader dans ce domaine, est d'ores et déjà identifié comme un acteur de 1er plan sur les appels d'offres à venir et bénéficie d'une reconnaissance importante grâce au programme avec les marines belge et néerlandaise, références de l'OTAN dans ce domaine. La qualité des systèmes ECA, qui sera renforcée par l'acquisition de iXblue, soutient l'ambition du groupe de remporter une part importante de ce marché.

Plusieurs appels d'offres sont déjà en cours, notamment en Australie et au Moyen-Orient, représentant au total plus de 200 M€ de commandes potentielles. Leurs résultats devraient être connus dans les 18 prochains mois. Ces différents appels d'offres mobilisent des équipes importantes depuis le début de l'année.

Des systèmes de drones également à destination des marchés civils comme l'hydrographie et la cartographie sous-marine

Les marchés maritimes civils constituent également des opportunités de croissance importantes dans les dizaines d'années à venir avec de multiples cas d'application. De nombreux acteurs de différents secteurs nécessiteront le déploiement de drones de surface et sous-marins, notamment pour cartographier de larges superficies et collecter des données.

L'installation d'éoliennes offshores, hydroliennes et autres sources d'énergies marines, va nécessiter des besoins croissants de solutions robotisés pour mener à bien les chantiers maritimes. L'Union Européenne, par exemple, ambitionne de se doter d'une capacité de 60 GW d'éoliennes offshores à horizon 2030 et 300 GW à horizon 2050, soit près de 50 000 km² de superficies qui devront être cartographiées pour les besoins techniques des installations et les études d'impacts des zones environnantes.

iXblue a déjà réalisé avec succès une mission de cartographie pour le projet éolien offshore dans la baie de Saint-Nazaire en France. La société a déployé son USV DriX, supervisé à distance depuis le centre de contrôle situé à la Ciotat dans le sud de la France (voir le communiqué).

Afin de proposer les systèmes les plus performants aux clients existants et potentiels, les équipes des deux sociétés ont d'ores et déjà commencé à travailler ensemble sur la collaboration entre leurs drones. Une démonstration de la coopération entre le drone de surface DriX et le drone sous-marin A-18 a eu lieu en septembre.

La robotisation de l'ensemble de ces missions permettra à l'ensemble des clients actuels et futurs du groupe de réaliser leur missions de manière plus efficace, plus sûre, à moindres coûts financier et en limitant l'impact environnemental. Le déploiement d'un navire représente l'équivalent financier et carbone du déploiement d'une centaine de drones5. Groupe Gorgé se prépare dès à présent pour bénéficier pleinement de ces leviers de croissance importants pour les années à venir.




Guidance 2022

La bonne tenue des opérations conduit le groupe a réitérer les perspectives indiquées en début d'année : Groupe Gorgé s'était donné comme objectif une croissance des revenus du pôle Drones & Systèmes entre +10% et +20% en 2022 et le maintien d'un bon niveau de profitabilité. Par ailleurs, pour le pôle Ingénierie & Systèmes de Protection, le groupe vise toujours une poursuite de la trajectoire actuelle. Le compte de résultat 2022 sera cependant transformé par l'opération de rapprochement avec iXblue.

Précision sur le calendrier de l'opération de rapprochement entre ECA Group et iXblue

Groupe Gorgé a annoncé en mars l'opération de rapprochement entre ECA Group et iXblue afin de créer un acteur de premier plan mondial sur des technologies de pointe à destination des applications critiques, notamment de la défense, du spatial et des opérations maritimes. Une présentation de l'opération a eu lieu début avril avec les équipes de management des deux sociétés pour expliquer la stratégie et les perspectives de croissance (lien vers la présentation). Pour rappel, l'ensemble ECA Group-iXblue a l'ambition de réaliser un chiffre d'affaires supérieur à 500 M€ et une marge d'EBITDA d'environ 25% à horizon 2025-2026.

La dernière autorisation administrative étrangère a été obtenue et le closing de l'opération devrait avoir lieu à la fin du mois de septembre, conformément au calendrier.





A propos du Groupe Gorgé

Groupe Gorgé est un groupe industriel de haute technologie animé par une forte culture entrepreneuriale. Le Groupe est présent dans la robotique autonome, l'ingénierie et les systèmes de protection et emploie près de 1 450 collaborateurs. Le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 178 millions d'euros en 2021.

Plus d'informations sur www.groupe-gorge.com

Groupe Gorgé est coté sur Euronext Paris Compartiment B (GOE).

Contacts :    
Relations investisseurs
Hugo Soussan
Tel. +33 (0)1 44 77 94 86
h.soussan@groupe-gorge.com

Anne-Pauline Petureaux
Tél. +33 (0)1 53 67 36 72
apetureaux@actus.fr
Relations médias
Manon Clairet
Tél. +33 (0)1 53 67 36 73
mclairet@actus.fr
 
 
Disclaimer
Les communiqués de Groupe Gorgé peuvent contenir des déclarations prospectives faisant état d'objectifs. Ces déclarations prospectives reflètent les attentes actuelles de Groupe Gorgé. Leur matérialisation dépend cependant de risques, connus ou non, et d'éléments aléatoires et d'autres facteurs qui pourraient entraîner une divergence significative entre les résultats, performances ou événements effectifs et ceux envisagés. Certains de ces risques sont repris et présentés de façon détaillée dans notre Document d'enregistrement universel disponible sur le site internet de Groupe Gorgé (www.groupe-gorge.com). Ces risques, aléas et autres facteurs ne sont pas exhaustifs. Le présent communiqué et les informations qu'il contient ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d'un ordre d'achat ou de souscription des actions de Groupe Gorgé ou de ses filiales cotées dans un quelconque pays.




Annexes

Compte de résultat consolidé

(en milliers d'euros) S1 2022 S1 20216
Chiffre d'affaires 96 625 90 384
Production immobilisée 4 936 6 623
Production stockée 373 (1 236)
Autres produits de l'activité 4 025 3 120
Achats consommés et charges externes (44 346) (41 349)
Charges de personnel (46 909) (42 499)
Impôts et taxes (1 113) (993)
Dotations aux amortissements et aux provisions nettes des reprises (7 738) (7 092)
Autres produits et charges d'exploitation 316 204
RÉsultat d'EXPLOITATION 6 171 7 162
Quote-part dans les résultats des entreprises associées - -
Autres éléments du résultat opérationnel (1 625) (486)
RÉsultat opÉrationnel 4 546 6 676
Intérêts financiers relatifs à la dette brute (1 375) (1 074)
Produits financiers relatifs à la trésorerie et équivalents 18 2
Coût de l'endettement financier net (a) (1 357) (1 072)
Autres produits financiers (b) 96 378
Autres charges financières (c) (42) 104
Charges et produits financiers (d=a+b+c) (1 303) (589)
Impôt sur le résultat (6 101) (2 639)
RÉsultat après impôts des activitÉs poursuivies (2 858) 3 448
Résultat net des activités non poursuivies (2 777) (3 133)
RESULTAT NET DE L'ENSEMBLE CONSOLIDE (5 635) 315
RESULTAT ATTRIBUABLE AUX ACTIONNAIRES DE LA MERE (5 790) 339
RESULTAT ATTRIBUABLE AUX PARTICIPATIONS NE DONNANT PAS LE CONTROLE 155 (24)
     
Nombre moyen d'actions 17 105 486 17 237 390

Tableau de flux de trésorerie

(en milliers d'euros) S1 2022 S1 2021
RÉsultat net des activitÉs poursuivies (2 858) 3 448
Charges et produits calculés 6 424 3 836
Plus et moins-values de cessions (26) (16)
Quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence - -
CapacitÉ d'autofinancement(avant neutralisation du cout de l'endettement financier net et des impôts) 3 539 7 268
Coût de l'endettement financier net 1 357 1 072
Charge d'impôt 6 101 2 639
CapacitÉ d'autofinancement (après neutralisation du cout de l'endettement financier net et des impôts) 10 997 10 978
Impôts versés (984) (1 068)
Variation du besoin en fonds de roulement 9 199 (10 812)
Flux net de trÉsorerie gÉnÉrÉ par l'activitÉ (a) 19 212 (901)
Opérations d'investissement    
Décaissement / acquisition d'immobilisations incorporelles (5 262) (7 081)
Décaissement / acquisition d'immobilisations corporelles (3 530) (5 317)
Encaissement / cession d'immobilisations corporelles et incorporelles 31 -
Acquisition & cession immobilisations financières 97 40
Trésorerie nette / acquisitions et cessions de filiales 115 -
Flux net de trÉsorerie liÉ aux opÉrations d'investissement (B) (8 549) (12 359)
Opérations de financement    
Augmentations de capital ou apports - -
Dividendes versés aux actionnaires de la mère - (5 509)
Dividendes versés aux minoritaires (327) (276)
Autres opérations portant sur le capital (143) (1 666)
Encaissements provenant d'emprunts 917 90 537
Remboursement d'emprunts (12 266) (73 803)
Coût de l'endettement financier net (874) (891)
Flux net de trÉsorerie liÉ aux opÉrations de financement (C) (12 692) 8 392
Flux de trÉsorerie gÉnÉrÉ par les activitÉs poursuivies (D= A+B+C) (2 029) (4 868)
Flux de trésorerie généré par les activités non poursuivies (3 913)  (6 493)
Variation de trÉsorerie (5 943) (11 361)
Incidence des variations de taux de change 17 4
TrÉsorerie à l'ouverture 42 835 57 857
Reclassement de trésorerie et incidence des activités non poursuivies (135) (1 676)
TrÉsorerie à la clôture 40 685 51 317

Bilan consolidé - Actif

(en milliers d'euros) 30/06/2022 31/12/2021
  Actifs non courants 122 640 116 244
  Écarts d'acquisition  23 792  23 792
  Autres immobilisations incorporelles  35 662  34 172
  Immobilisations corporelles  43 845  38 355
  Participations dans les entreprises associées  6  5
  Autres actifs financiers  18 900  18 543
  Actifs d'impôt différé  429  1 378
  Autres actifs non courants - -
  Actifs courants 215 111 203 565
  Stocks nets  20 944  23 003
  Créances clients nettes  35 558  43 757
  Actifs sur contrats  82 827  63 189
  Autres actifs courants  18 558  17 115
  Actifs d'impôt exigible  16 324  13 375
  Autres actifs financiers courants  196  217
  Trésorerie et autres équivalents  40 705  42 909
  Actifs destinés a la vente 30 304 32 751
  Totaux de l'actif 368 056 352 560
       

Bilan consolidé - Passif

(en milliers d'euros) 30/06/2022 31/12/2021
  Capitaux propres (part du groupe) 54 285 59 300
  Intérêts minoritaires 4 636 5 001
  Passifs non courants 106 224 107 355
  Provisions long terme  4 123  5 224
  Dettes financières à long terme - à plus d'un an  81 608  86 696
  Dettes de loyer – à plus d'un an  12 582  11 972
  Autres passifs financiers  3 108  3 138
  Impôts différés  4 639  150
  Autres passifs non courants  164  175
  Passifs courants 170 550 148 643
  Provisions court terme  4 806  4 881
  Dettes financières à long terme - à moins d'un an  37 133  41 114
  Dettes de loyer – à moins d'un an  3 683  3 279
  Dettes fournisseurs d'exploitation  34 741  32 843
  Passifs sur contrats  45 555  22 504
  Autres passifs courants  44 369  43 780
  Passifs d'impôt exigible  263  242
  Passifs destinés à la vente 32 362 32 260
  Totaux du passif 368 056 352 560
       

Définition des indicateurs alternatifs de performance

EBITDA courant : Résultat opérationnel avant « dotations nettes aux amortissements et provisions », « autres éléments du résultat opérationnel » et « quote-part dans les résultats des entreprises associées ». 

Résultat d'exploitation : Résultat opérationnel avant « autres éléments du résultat opérationnel » et « quote-part dans les résultats des entreprises associées ».

Dette nette : Dette nette incluant l'autocontrôle, hors dette de loyers IFRS 16.


1 Voir le glossaire en annexe pour les définitions des indicateurs alternatifs de performance

Voir le glossaire en annexe pour les définitions des indicateurs alternatifs de performance

3 Capacité d'autofinancement après neutralisation du cout de l'endettement financier net et des impôts et avant variation du BFR

4 Soit les marchés adressables de ECA, à savoir l'Europe, l'Asie-Pacifique, le Moyen Orient /Afrique du Nord, hors Russie, Chine, Iran.

Source IFREMER

6 Colonne S1 2021 retraitée des activités non poursuivies selon la norme IFRS 5.


Cette publication dispose du service " 🔒 Actusnews SECURITY MASTER ".
- SECURITY MASTER Key : xWtuaciXl2+Zl29taMqXa5dra2iUlZGbZ2HGnGRplZiWmWySxWpkZ5jIZnBnl2tt
- Pour contrôler cette clé : https://www.security-master-key.com.



  Original Source : GROUPE GORGE