Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société UNION FIN.FRANCE du 27/02/2020

  27/02/2020 - 18:00

Résultats 2019 : un bénéfice net de 20,9 M EUR


Paris, le 27 Février 2020


  • Stabilité de la collecte commerciale
  • Progression du résultat d'exploitation grâce à la bonne tenue des charges
  • 1ère année du plan stratégique « Moderniser et Croître »
  • Projet de dividende ordinaire de 1,11 € et de distribution exceptionnelle de 2,59 €

« L'UFF est entrée dans une période de profonde transformation et nous nous sommes donnés une direction claire et précise avec notre plan stratégique « Moderniser & Croître ».

Les investissements et les travaux menés, grâce à l'énergie des équipes, ont mis l'UFF en mouvement sur tous les fronts. En 2020, nos efforts de transformation seront tout aussi intenses qu'en 2019, conformément à la trajectoire que nous avons définie et nous commencerons à en récolter les fruits » déclare Julien Brami, Directeur Général de l'UFF.

Faits marquants :

Un an après le lancement du plan stratégique « Moderniser & Croître », plusieurs initiatives structurantes se sont d'ores et déjà concrétisées :

  • La transformation du réseau, pour favoriser la rétention des collaborateurs et attirer les meilleurs profils du marché, avec la création de nouvelles filières professionnelles pour les conseillers, un schéma de rémunération motivant et la refonte complète du cursus de formation. Ces travaux, qui ont conduit à la rationalisation du réseau, ont d'ores et déjà permis une augmentation de 16% de la productivité commerciale[1]. Les effets de cette nouvelle structure sont attendus dès 2020 du fait de sa mise en œuvre au 1er janvier.
  • La modernisation de l'expérience client, avec le lancement d'un nouveau site internet, la refonte de l'espace client et la poursuite de la digitalisation de nos processus « front to back ».
  • La rénovation du patrimoine technologique, qui a permis la progression de la cyber sécurité grâce à la mise en œuvre de nouveaux systèmes de pilotage du SI et au déploiement d'outils de référence.

L'année 2019 a également été marquée par la baisse des taux et leur ancrage en territoire négatif, alors même que les marchés financiers, portés par les actions, décollaient à partir de l'automne. Ces tendances de fonds, peu lisibles pour la clientèle « mass affluent » ne se sont pas encore traduites par un regain d'intérêt pour les produits exposés à la volatilité. Dans un environnement économique et financier qui reste favorable, le rôle du conseiller sera fondamental pour guider les clients en recherche de performance vers les solutions patrimoniales les mieux adaptées à leurs profils.

Activité commerciale :

 
Collecte commerciale
2018 2019 Variation 2019/ 2018
 - Réseau Salarié 1450 1479 +2%
 - Réseaux d'indépendants et partenariats 141 113 -20%
Collecte commerciale globale (M€) 1591 1591 0%

L'activité commerciale[2] globale s'élève à 1 591 M€, stable par rapport à 2018, avec toutefois une répartition différente selon le canal de distribution considéré : 

  • Le réseau Salarié montre une progression de 2% portée par les SCPI (+17%) et le secteur de l'entreprise (+25%) soutenu par la performance des produits de gestion des excédents de trésorerie. L'immobilier se maintient au niveau de 2018, dans un contexte de raréfaction de l'offre. Les valeurs mobilières, en décroissance depuis plusieurs années à cause du manque d'attractivité perçue du PEA, reculent de 16%. Le secteur de l'assurance, en repli de 3%, est marqué par le recul de la proportion du taux d'unités de compte de 70% en 2018 à 53%. Cette tendance, amorcée fin 2018 suite à la chute brutale des marchés financiers, s'inverse progressivement, la clientèle restant toutefois plus averse au risque que par le passé.
  • Les réseaux d'indépendants affichent une contraction de 20% de la collecte commerciale par rapport à 2018 sur la plupart des secteurs. Seules les SCPI augmentent significativement (+28%). Les travaux de restructuration de l'offre, menés tout au long de l'année 2019, se sont par ailleurs traduits par une rationalisation de la gamme et par l'arrêt de la commercialisation de certains produits.

Résultats financiers consolidés 2019[3]:

Résultats Financiers consolidés 2018 2019 Variation 2019/ 2018
       
PNB (M€)      
 - 1er Trimestre 53,4 49,1 -8%
 - 2ème Trimestre 51,9 50,4 -3%
 - 3ème Trimestre 49,5 47,3 -4%
 - 4ème Trimestre 59,0 55,3 -6%
       
PNB (M€) 213,8 202,1 -5%
- Dont commissions de placement 98,6 90,5 -8%
- Dont commissions sur en-cours 115,7 110,1 -5%
       
Résultat d'exploitation (M€) 31,5 32 +2%
 
3
Résultat net consolidé part du Groupe (M€)
104,1 20,9 -80%
Résultat net consolidé part du Groupe Proforma (M€) 20,5 20,9 +2%
       
Actifs administrés en fin de période (Md€) 11,4 12,4 +8%
       

Les résultats financiers consolidés 2019 se caractérisent par :

  • Une collecte nette[4] de 86 M€ en baisse par rapport à 2018 (180 M€) du fait de la hausse du volume de sorties (rachats et sinistres) principalement sur les actifs en unités de compte.
  • Des actifs administrés[5] en fin de période qui s'élèvent à 12,4 Md€, en progression de 8%, en raison d'un effet prix très favorable (+875 M€ comparé à -883 M€ fin 2018) grâce à la très bonne tenue des marchés financiers tout au long de l'année 2019.
  • Un Produit Net Bancaire de 202,1 M€, en baisse de 5%. Les commissions de placement (-8%) pâtissent de l'érosion des marges constatée en particulier sur les produits financiers et l'immobilier direct. Plusieurs secteurs sont ainsi en retrait : valeurs mobilières -27%, Assurance vie -6%, Immobilier direct -20%. A contrario, le secteur de l'entreprise s'accroît de 7% et les SCPI bondissent de 15% en lien avec le bon niveau d'activité commerciale observé sur l'année. Les commissions sur en-cours baissent de 5% pour des actifs moyens administrés stables. Ce phénomène s'explique essentiellement par la diminution de la part des actifs dits risqués (OPC) au profit des placements en euros, moins rémunérateurs. Les produits financiers, issus du portefeuille détenu en propre, s'élèvent à 1,5 M€ (-0,6 M€ en 2018) et ont bénéficié de marchés financiers porteurs tout au long de l'année.
  • Un résultat d'exploitation de 32 M€ en hausse de 2%. La baisse des revenus est compensée par la maîtrise des charges (-6%) avec, d'une part, des charges commerciales réduites de 12% sous l'effet de la baisse des effectifs moyens (-11%) et, d'autre part, l'augmentation très mesurée des autres charges (+1%) alors même que l'effort d'investissement prévu par le plan Stratégique « Moderniser & Croître » s'est maintenu au niveau annoncé.
  • Un bénéfice net de 20,9 M€ en croissance de 2% par rapport à 2018[6] avec un coût du risque quasiment nul sur la période (0,1 M€). Le taux d'imposition sur les sociétés est en baisse de 18% par rapport à 2018. Pour rappel, l'année 2018 avait vu son bénéfice net bondir sous l'effet de la cession de la participation détenue dans PREIM au second semestre. Cette opération avait généré une plus-value de cession de 79,9 M€, à laquelle s'ajoutait la quote-part de résultat mis en équivalence comptabilisée au 1er semestre, pour 3,7 M€.

Proposition de dividende ordinaire de 3,70 € par action et de distribution exceptionnelle

Le Conseil d'Administration réunit le 27 février 2020 pour arrêter les comptes, a décidé de proposer à l'Assemblée Générale des actionnaires qui se tiendra le 26 mai prochain, le versement de 86% de son résultat net consolidé, soit un dividende ordinaire de 1,11 € par action, procurant un rendement de 5,6%[7]. L'UFF réaffirme ainsi sa volonté de poursuivre sa politique de retour aux actionnaires, tout en conservant des fonds propres solides afin d'accompagner son développement.

Par ailleurs, le Conseil d'Administration a souhaité proposer le versement d'un dividende complémentaire de 2,59 € par action, afin de reverser aux actionnaires les ressources générées par PREIM en 2018 (quote-part de résultat mise en équivalence et plus-value de cession). Ce dividende complémentaire tient compte de la distribution déjà réalisée en 2018 (0,84 € par action) et du maintien des marges de manœuvres nécessaires à la gestion saine de l'UFF, à sa trajectoire de transformation et à un bilan solide à même de répondre à un environnement prudentiel plus exigeant.

Sous réserve de l'approbation par l'Assemblée Générale des actionnaires et compte tenu du versement d'un acompte de 0,70€ le 7 novembre 2019, le solde du dividende, versé le 02 juin 2020, s'élèverait à 3,00 € par action.

Structure financière

La structure bilancielle consolidée est saine avec, une trésorerie (placements et liquidités) de 185 M€ (contre 190 M€ au 31/12/2018) et des placements investis principalement en supports obligataires (82%). Par ailleurs, les dettes et les créances d'exploitation sont exclusivement à court terme.

Les capitaux propres consolidés, avant distribution du solde du dividende, s'élèvent à 167 M€, contre 180 M€ au 31 décembre 2018.

Ces éléments traduisent la solidité financière de l'UFF, satisfaisant ainsi les exigences réglementaires avec un ratio de solvabilité CRD IV Bâle 3 de 26,03% et un ratio de liquidité à un mois (LCR) de 768%.

Perspectives

Dans le prolongement de 2019, l'année 2020 sera consacrée à la poursuite du déploiement du plan stratégique « Moderniser & Croître » et nos efforts se concentreront en particulier sur :

  • La croissance de la collecte commerciale portée par son réseau profondément renouvelé dans sa structure mais également par une offre produit enrichie (produits Pacte, évolution de l'assurance vie, gestion déléguée).
  • L'efficacité industrielle, avec l'extension de la digitalisation à de nouveaux process, afin de tendre progressivement vers le « zéro papier » et d'améliorer continuellement l'expérience client.
  • La communication pour accroitre la notoriété de l'UFF tant auprès des prospects que des talents et accélérer ainsi les recrutements de nouveaux conseillers. A ce titre, les campagnes menées avec succès en 2019 sur les réseaux sociaux seront renouvelées.

Dans un environnement économique marqué par l'érosion tendancielle des marges, le pilotage de la trajectoire pour financer la modernisation par la croissance, restera au cœur des préoccupations de l'UFF.

Autres informations

Les procédures d'audit sur les comptes annuels et consolidés ont été effectuées par les commissaires aux comptes. Les rapports de certification seront remis, après vérification du rapport de gestion et après réalisation des autres procédures requises. Le rapport financier annuel sera déposé auprès de l'AMF et mis à la disposition du public sur le site Internet de la société, dans les délais réglementaires.

La présentation détaillée des résultats annuels 2019 sera également disponible sur le site internet de l'UFF à la rubrique « Actionnaires » (http://www.uff.net/actionnaires-investisseurs/74) le 28 février 2020. 

En raison de l'intégration opérationnelle des activités du Groupe, les chiffres de la société mère sont difficilement interprétables isolément. Le résultat individuel de l'exercice 2019 de l'Union Financière de France Banque s'élève à 18,6 M€.

Le Groupe Aviva France, société mère de l'Union Financière de France Banque, est considéré comme « partie liée ». Les relations opérationnelles entre les sociétés du Groupe de l'Union Financière de France Banque et le Groupe Aviva France concernent l'activité d'assurance vie, la gestion financière de certains OPC, des opérations de placement et des prestations informatiques.

L'UFF en quelques mots

Créée en 1968, l'Union Financière de France est une banque spécialisée dans le conseil en gestion de patrimoine, qui propose des produits et services adaptés aux clients particuliers et aux entreprises. Sa gamme de produits, construite en architecture ouverte, comprend l'immobilier, les valeurs mobilières et l'assurance vie ainsi qu'un large éventail de produits destinés aux entreprises (plan d'épargne retraite, plan d'épargne salariale, gestion de liquidités à moyen terme, etc.).

L'Union Financière de France dispose d'un réseau dense présent partout en France et est composée de plus de 1 300 salariés, dont plus de 900 dédiés au conseil.

Au 31 décembre 2019, l'Union Financière de France compte 199 000 clients, dont 179 500 particuliers et 20 500 entreprises.

Union Financière de France Banque est cotée sur Euronext Paris Compartiment B

Code Euroclear 3454

Code ISIN FR0000034548.

Pour toutes informations complémentaires, veuillez prendre contact avec :

UFF PLEAD
Françoise Paumelle Etienne Dubanchet
Directrice de la Communication Relations Presse
Tél : 01 40 69 63 75 Tél : 06 62 70 09 43
francoise_paumelle@uff.net etienne.dubanchet@plead.fr

[1] Collecte commerciale totale du réseau salarié divisée par l'effectif moyen de conseillers productifs

[2] Versements clients sur les produits commercialisés par le groupe UFF (Titres financiers, Assurance vie et Immobilier) au travers de son réseau salarié, de ses réseaux d'indépendants et de ses partenariats

[3] Hors contribution plus-value de cession et quote-part de résultat mis en équivalence de PREIM

[4] Investissements des clients, nets des désinvestissements des clients, dans l'actif administré sur la période.

[5] Investissements des clients dans des titres financiers ou en assurance vie gérés ou conseillés par le groupe UFF.

[6] Résultat net 2018 proforma, hors contribution PREIM.

[7] Calculé sur la base du cours moyen de l'année 2019.


Cette publication dispose du service "Actusnews SECURITY MASTER".
- SECURITY MASTER Key : mmhulceYYWqVlnFuasqWmJJlamlql2SUmJbJlmFwlp+WZ55pyZmXbZzGZm9jmGZn
- Pour contrôler cette clé : https://www.security-master-key.com.



  Original Source : UNION FIN.FRANCE