Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société METABOLIC EXPLORER du 27/03/2018

  27/03/2018 - 18:00

Résultats annuels 2017


Résultats annuels 2017

Des résultats marqués par la focalisation des ressources du Groupe
sur ses marchés prioritaires

  • Impact comptable de la dépréciation relative au report du projet MPG
  • Baisse du niveau de charges opérationnelles

Clermont-Ferrand, le 27 mars 2018 – METabolic EXplorer (METEX), société de chimie biologique qui développe et industrialise des procédés de fermentation pour une chimie verte et durable, publie aujourd'hui ses résultats annuels consolidés et audités concernant l'exercice 2017.

Le Conseil d'Administration, lors de sa réunion en date du 23 mars 2018, a arrêté les comptes clos au 31 décembre 2017.

En k€     31/12/2017       31/12/2016
Chiffre d'affaires     4 039       1 919
Autres produits de l'activité     2 988       42 356
Charges opérationnelles     -9 906       -11 031
Autres charges opérationnelles     0       -20 243
Résultat opérationnel courant avant paiement en actions et éléments non courants     - 2 879       13 001
Provisions et charges opérationnelles non courantes     - 603       -2 610
Dépréciation frais de développement activé*     - 7 622       0
Résultat opérationnel     -11 104       10 391
Coût de l'endettement financier net/ écart de conversion     -224       -152
Charge (-) / Produit d'impôt     39       -3 616
Résultat net global     -11 289       6 623

* Dépréciation partielle de l'actif MPG sans impact sur la trésorerie

Faits marquants de l'exercice

Sur le 1er semestre 2017, METabolic EXplorer a présenté son nouveau plan de développement stratégique, qui repose sur l'industrialisation en propre de son procédé le plus avancé, avec le lancement d'un projet de construction d'une usine de production de 1.3-propanediol (PDO) et d'acide butyrique (AB) avec pour objectif :

  • de devenir le leader de l'acide butyrique (AB) naturel en nutrition animale, et
  • de devenir le producteur de référence du 1,3-propanediol (PDO) non OGM utilisé en cosmétique.

Cette usine aura une capacité de 24 kt/an réalisée en deux tranches, avec une première tranche de 6 kt (5 kt de PDO et 1 kt d'AB) et une seconde tranche de 18 kt (15 kt de PDO et 3 kt d'AB).

Début 2018, le Groupe METEX a confirmé la sélection du site industriel de Carling Saint-Avold pour implanter sa première unité. La Société a également annoncé avoir signé avec un partenaire financier une lettre d'intention visant à la création d'une joint-venture pour la construction et l'exploitation de cette usine. L'apport en fonds propres de ce partenaire financier s'élève à 19,6 M€ au maximum avec un apport en cash de METEX, qui concédera à la joint-venture un montant de 17,3 M€ au maximum et une licence exclusive, avec possibilité de sous-licences. Cette licence sera valorisée à travers une redevance sur chiffre d'affaires voisine d'un pourcentage mid single digit et un upfront qui sera versé en capital pour permettre à METEX d'être majoritaire et de détenir ainsi 55% de la joint-venture.

Cet investissement, qui porte sur la première tranche, est soumis aux conditions suspensives d'usage et à l'obtention avant le 30 juin 2018 des derniers financements publics nécessaires pour permettre à la plateforme pétrochimique d'accueillir la première usine de biochimie industrielle.

Dans le prolongement de cette stratégie, le Groupe a décidé d'allouer prioritairement ses ressources à la réussite de l'industrialisation et de la commercialisation du PDO/AB. En conséquence et d'un commun accord avec UPM, METEX a décidé de reporter le développement du projet visant à la production de MPG à partir de sucres cellulosiques de bois de deuxième génération. Le Groupe rappelle que ce report volontaire intervient malgré l'atteinte par METEX de critères de performance clés pour la fermentation de MPG et que la société reste propriétaire de l'ensemble de ses résultats avec une option de licence non exclusive pour UPM. Enfin, l'impact de cette décision commune sur les développements du consortium Valchem est à l'étude par les membres du Bio Based Industries Joint Undertaking européen et l'ensemble des membres du consortium.

Résultats annuels

A fin décembre 2017, la société a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 4 039 k€ correspondant :

  • d'une part, au montant perçu dans le cadre du contrat de prestations de services signé avec Evonik, lors de la cession de la technologie L-Méthionine/inoLa™ en novembre 2016,
  • et d'autre part, aux revenus perçus dans le cadre de l'accord de développement signé avec le partenaire UPM, visant à développer un procédé de production de MPG à partir de sucres cellulosiques dits de deuxième génération.

Au 31 décembre 2017, le niveau de charges opérationnelles est en baisse à 9,9 M€ contre 11,0 M€ à fin 2016. Cette diminution s'explique par des coûts additionnels liés au développement du procédé InoLa™ sur l'exercice 2016 et par une baisse des charges, liées notamment à des prestations externes, de l'ordre de -10% sur 2017 par rapport à l'exercice précédent.

METEX rappelle que, sur l'exercice 2016, un montant maximal de 6 M€ avait été provisionné dans les autres charges opérationnelles au titre de la contribution à verser au profit de Roquette Frères.

Les dépenses directes affectées au projet Carling sur l'exercice 2017, incluant notamment le montant des études préliminaires (pré-étude d'ingénierie, études pour constitution des dossiers administratifs…) s'élèvent à 1 318 k€ et ont été subventionnées à hauteur de 572 k€, établissant à 746 k€ le montant des dépenses nettes supportées par la société pour ce projet.

Sur l'exercice 2017, le résultat opérationnel courant de la société ressort ainsi à -2,9 M€.

Le résultat opérationnel s'élève à fin décembre 2017 à -11,3 M€ et intègre au niveau comptable une dépréciation d'actifs immatériels MPG constatée en IFRS pour un montant de 7,6 M€, ramenant ainsi la valeur au bilan à 2,7 M€ afin de tenir compte des perspectives de développement retardé. Cette décision est sans impact pour le Groupe en termes de trésorerie.

Structure financière

Au 31 décembre 2017, les capitaux propres du Groupe s'élèvent à 45,4 M€. La société dispose d'une trésorerie brute, normes IFRS, de 31,3 M€ contre 41,8 M€ au 31 décembre 2016. Cette variation de trésorerie s'explique par :

- un décaissement non récurrent de 4,1 M€ correspondant à la contribution versée à Roquette Frères dans le cadre de la cession de la technologie inoLa™/L-Méthionine, lequel avait été provisionné dans les comptes au 31 décembre 2016 ;

- une somme indisponible de 2,4 M€ à la clôture de l'exercice au paiement de laquelle METEX a été condamnée au titre de dommages et intérêts par une décision judiciaire de première instance dont elle a fait appel. Cette décision n'étant pas assortie de l'exécution provisoire, un des demandeurs a fait pratiquer une saisie conservatoire sur un compte bancaire de METEX qui a immédiatement assigné ledit demandeur pour obtenir la main levée de cette saisie que METEX considère comme abusive ;

- une consommation de trésorerie annuelle de 4,0 M€, en ligne avec la consommation annuelle moyenne des années précédentes.

METabolic EXplorer rappelle que l'endettement brut en normes IFRS (6,1 M€) prend en compte le montant des avances perçues et remboursables en cas de succès et de commercialisation, soit 3,4 M€. La trésorerie nette d'endettement, hors avances remboursables, s'élève donc à 28,6 M€ et la trésorerie nette d'endettement, normes IFRS, s'élève à 25,2 M€ (contre 34,9 M€ au 31 décembre 2016).

Perspectives

En 2018, le Groupe continuera à focaliser ses efforts sur l'accélération de sa transformation. Avec la confirmation des engagements des parties prenantes locales, régionales, nationales et européennes prévue au plus tard le 30 juin 2018, estimée à environ 15 M€, le Groupe confirme que la pose de la première pierre devrait intervenir à la fin du troisième trimestre 2018.

- FIN-

A propos de METabolic EXplorer – www.metabolic-explorer.com

Entreprise pionnière en biochimie industrielle avec 20 ans d'expérience, METabolic EXplorer (METEX) met au point des alternatives industrielles aux procédés pétrochimiques.

A partir de matières premières renouvelables et pérennes, la société développe des procédés de fermentation industriels innovants et compétitifs pour produire des composés chimiques à la base de produits essentiels du quotidien, tels que des additifs pour la nutrition et la santé des animaux, des plastiques, des textiles, des cosmétiques, des résines…

Par ses innovations biotechnologiques, la société a pour ambition de contribuer à produire autrement, sans pétrole, des produits de grande consommation pour répondre aux nouvelles attentes sociétales des consommateurs et aux enjeux de transition énergétique et de développement durable.

L'innovation repose sur 70 collaborateurs de compétences complémentaires permettant de maitriser l'ensemble des étapes de développement des procédés, de l'optimisation des catalyseurs biochimiques en laboratoire à la validation industrielle et à la production d'échantillons sur une unité de démonstration industrielle tournant en continu.

METabolic EXplorer, basée sur le Biopôle Clermont Limagne à proximité de Clermont-Ferrand, est cotée sur Euronext à Paris (Compartiment C, METEX) et fait partie de l'indice CAC Small.

Relations Investisseurs – ACTIFIN
Benjamin LEHARI
Tél : + 33 (0) 1 56 88 11 11
mail : blehari@actifin.fr
Relations Presse – ACTIFIN
Isabelle DRAY
Tél : + 33 (0) 1 56 88 11 11
mail : idray@actifin.fr