Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société INDIGO GROUP (ex GROUPE INFRA PARK) du 23/03/2020

  23/03/2020 - 18:05

Résultats 2019 - Indigo Group confirme la solidité de son modèle de développement à long-terme


Résultats 2019 - Indigo Group confirme la solidité de son modèle de développement à long-terme

Chiffres Clés1

(en millions d'euros) 2018 2019 Var à cours de change courants (%) Var à cours de change constants (%)
Chiffre d'affaires 961,4 968,6 +0,7% -0,4%
EBITDA PRE IFRS 16 307,7 312,4 +1,5% +1,2%
% Marge Pre IFRS 16 32,0% 32,3% +0,3 pts +0,0%
EBITDA 307,7 351,3 +14,2% +13,8%
% Marge 32,0% 36,3% +4,3 pts +0,0%
Résultat opérationnel 196,3 71,8 -63,4% -63,5%
Résultat net - part du Groupe 82,2 3,9 n.d. n.d.
Free Cash-Flow 230,4 192,3 -16,5%  

Note : 1. Chiffres consolidés Global Proportionate (à l'exception du Free cash-flow présenté selon le référentiel IFRS)
 

Serge Clemente, Président d'Indigo Group, déclare :

“Les résultats 2019 ont confirmé la trajectoire de forte croissance observée les années précédentes, la cession de 6 pays en 2018 et l'évolution des normes comptables ayant eu un impact négatif significatif sur nos principaux agrégats. Nous avons poursuivi le déploiement de notre plan “Goal 2025”, malgré l'épisode des gilets jaunes en France, en développant notre portefeuille long-terme dans les zones géographiques où le Groupe détient une position de leader. En France, nous avons acquis en Juin 2019 les activités stationnement de Spie Batignolles concessions opérées sous la marque Spie Autocité, nous permettant de densifier notre présence en intégrant des parcs bénéficiant de localisations géographiques de qualité. Nous avons par ailleurs intensifié notre politique d'acquisition de parcs en pleine propriété dans les pays où nous avons des positions fortes. Ce modèle présente l'avantage de générer des cash-flow récurrents élevés sur le long-terme tout en apportant plus de flexibilité en termes de gestion de la politique tarifaire, de diversification des activités et d'optimisation des plans opérationnels. Enfin, dans la majorité des pays dans lesquels nous opérons, nous avons été en mesure d'accroître le maillage de nos territoires et diversifier notre portefeuille de types de clients.

Avec le support de ses nouveaux actionnaires Vauban Infrastructure Partners et MEAG, aux côtés de Crédit Agricole Assurances, le Groupe continuera de jouer un rôle majeur dans l'avenir de la mobilité, répondant avec les collectivités locales ainsi que les partenaires publics et privés, aux enjeux rencontrés par les villes dans le domaine du transport et de la mobilité individuelle.

Il est à noter que depuis la clôture de l'exercice la pandémie du COVID19 est venue perturber le début d'année qui avait bien commencé. La première préoccupation d'Indigo a été de préserver ses employés tout en assurant la continuité du service grâce à nos centres de télé-opérations.

Notre seconde préoccupation a été de gérer au mieux la baisse du chiffre d'affaires en adaptant nos coûts et en préservant au mieux notre trésorerie.

En parallèle nous nous organisons pour être en bonne position pour la sortie de crise. »


Synthèse

En 2019, Indigo Group a affiché une solide performance financière. Le Groupe a également pris des mesures importantes pour faire progresser son plan stratégique GOAL 2025.

Le Groupe a réussi de très belles percées commerciales dans l'ensemble de ses pays et a renforcé son modèle d'activité dans le domaine des infrastructures, en se concentrant sur les nouvelles concessions et les parcs de stationnement en pleine propriété par l'acquisition de Spie Autocité en France et de parkings en Belgique et en Espagne. En Amérique du Nord, le Groupe Indigo a renforcé sa présence et son portefeuille d'activités en prenant le contrôle de sa participation dans West Park au Canada, en se développant dans l'activité prometteuse de navettes par le biais d'une acquisition aux Etats-Unis et en étendant sa présence avec de nombreux nouveaux contrats. Simultanément, Indigo Group a établi un partenariat avec Sunsea Parking pour pénétrer le marché chinois très prometteur. Toutes les autres zones géographiques du Groupe ont continué à afficher de bonnes performances opérationnelles.

En 2019, le pôle Mobility and Digital Solutions (MDS) a continué d'accroître sa contribution au chiffre d'affaires d'Indigo Group.

Enfin, depuis septembre 2019, le groupe a de nouveaux actionnaires motivés et de long terme avec Vauban Infrastructure Partners (ex Mirova) et MEAG qui ont finalisé l'acquisition de la participation d'Ardian dans Infra Foch Topco.

Résumé

Au 31 décembre 2019, le Groupe gérait environ 2 400 000 places de stationnement dans environ 5 450 parkings (données à 100%, y compris dans les pays où le Groupe est présent via une co-entreprise). 56,2% de ces places étaient situées en Amérique du Nord, 19,2% en France, 16,1% dans la zone IBSA, Ibérique et Amérique du Sud (Espagne, Brésil, Colombie et Panama) et 8,4% dans les autres pays du continent européen.

Le chiffre d'affaires Global Proportionate consolidé du Groupe pour 2019 s'élève à 968,6 millions d'euros, en baisse de 0,4% par rapport à 2018 à cours de change constants et en hausse de 0,7% (7,2 millions d'euros) à cours de change courants. Hors cession des activités du Groupe au Royaume-Uni, en Allemagne, en République Tchèque et en Slovaquie dont le chiffre d'affaires a représenté 66,2 millions d'euros en 2018 (« cession Leo »), le chiffre d'affaires progresse de 6,8% (61,9 millions d'euros) à cours de change constants.

La France, malgré la fin de plusieurs contrats fin 2018 et les événements liés aux Gilets Jaunes mais grâce aux grèves de fin 2019 et à l'intégration de Spie Autocité, est en hausse de 1,4%. Les pays d'Europe continentale (Belgique, Luxembourg et Suisse) et de la zone Amérique du Nord contribuent fortement à la croissance à cours de change constants avec une croissance du chiffre d'affaires de 24,3% en Europe continentale et de 14,4% en Amérique du Nord. La zone Ibérique et Amérique du Sud est en baisse de 6,2% par rapport à 2018 du fait de changements dans la comptabilisation de contrats à loyer variable au Brésil (IFRS 15 pour -17,1 millions d'euros sans impact sur l'EBITDA). Enfin, le chiffre d'affaires du pôle MDS s'établit à 20,6 millions d'euros en 2019 contre 12,3 millions d'euros en 2018.

L'EBITDA Global Proportionate consolidé du Groupe s'élève à 351,3 millions d'euros en 2019 contre 307,7 millions en 2018. Hors application de la norme IFRS 16 (38.9 millions d'euros), l'EBITDA est en hausse de 1,2% ou 3,7 millions d'euros à cours de change constants par rapport à 2018 et de 1,5% ou 4,7 millions d'euros à cours de change courants. Hors cession des activités du Groupe au Royaume-Uni, en Allemagne, en République Tchèque et en Slovaquie dont l'EBITDA a représenté 15,3 millions d'euros en 2018, l'EBITDA progresse de 6,5% (19,0 millions d'euros) à cours de change constants. En France, l'EBITDA a baissé de 3,3% pré IFRS 16 principalement impacté par la baisse du chiffre d'affaires due aux événements liés aux Gilets Jaunes impactant le chiffre d'affaires horaire à périmètre constant, par la fin de contrats (principalement ceux avec la ville de Paris), par l'impact négatif du périmètre des renouvellements de contrats (principalement avec le parking de la Porte Maillot en travaux) et partiellement compensé par l'intégration de Spie Autocité. Toutes les zones géographiques internationales ont largement contribué à la croissance à cours de change constants, avec une hausse de l'EBITDA de 11,4% pré IFRS 16 en Europe continentale, 17,2% pré IFRS 16 en Amérique du Nord et 75,4% pré IFRS 16 dans la zone Ibérique et Amérique du Sud. L'EBITDA du pôle MDS s'établit à -7,6 millions d'euros en 2019 contre -12,4 millions d'euros en 2018, reflétant la poursuite des investissements dans la croissance du pôle MDS.

La marge d'EBITDA pré IFRS 16 pour le groupe, s'établit à 32,3% en 2019, en hausse de 0,3 point par rapport à 2018. La marge d'EBITDA pré IFRS 16 est de 52,3 % en France, 44,2% en Europe continentale, 6,9% en Amérique du Nord et 33,2% dans la zone Ibérique et Amérique du Sud. Ces chiffres reflètent les différents modèles économiques utilisés dans ces deux dernières zones géographiques qui, à l'exception de l'Espagne, concernent principalement des contrats pour lesquels le Groupe n'assume aucun risque de trafic et réalise peu d'investissements mais dégage en contrepartie des marges inférieures.

Le résultat opérationnel Global Proportionate d'Indigo Group est de 71,8 millions d'euros en 2019 contre 196,3 millions d'euros en 2018. Cette réduction de 124,5 millions d'euros non corrigée des variations de change est principalement liée aux plus-values de cession en 2018 des filiales et des activités du groupe au Royaume-Uni, en Allemagne, en Slovaquie et en Russie (103,2 millions d'euros), aux charges d'amortissement et de provision du pôle MDS (25,8 millions d'euros) et à l'application de IFRS 16 (38,9 millions d'euros).

Le résultat net consolidé part du Groupe s'élève à 3,9 millions d'euros en 2019 contre 82,2 millions d'euros en 2018. La variation négative du résultat opérationnel de 124,5 millions d'euros est compensée par une variation positive de la dette financière nette et des autres produits et charges financiers de 13,8 millions d'euros, expliquée par le remboursement anticipé d'obligations en 2018 qui avait généré une charge financière à caractère non récurrent de 19,8 millions d'euros, et une économie de 32,3 millions d'euros de la charge nette d'impôt sur les bénéfices principalement due à l'utilisation en 2019 des déficits fiscaux générés en 2018 et 2019 par la dépréciation de la valeur de l'actif net de Smovengo.

L'endettement financier net IFRS s'élève à 2 145,5 millions d'euros au 31 décembre 2019 contre 1 633,1 millions d'euros au 31 décembre 2018. L'augmentation de la dette (512,4 millions d'euros) reflète principalement l'impact de l'application de la norme IFRS 16 pour 177,1 millions d'euros, une augmentation de la dette liée aux redevances fixes (IFRIC 12) de 103,4 millions d'euros principalement due à l'acquisition de Spie Autocité (variation de périmètre), le remboursement de la dette de Spie Autocité pour 36,1 millions d'euros (variation de périmètre), des investissements importants dans des nouveaux contrats d'infrastructure (immobilisations financières et de développement pour 197,2 millions d'euros) et un dividende de 93,5 millions d'euros. Le Free Cash-Flow IFRS du Groupe Indigo s'établit à 192,3 millions d'euros en 2019 contre 230,4 millions d'euros en 2018, avec un Cash Conversion Ratio de 59,6% en 2019 (et 66,4% pré IFRS 16 contre 78,0% en 2018). La baisse du Cash Conversion Ratio est structurellement liée à l'application de la norme IFRS 16 et exceptionnellement à l'anticipation du paiement de dettes d'exploitation (fonds de roulement) en France pour faciliter la migration de l'outil comptable.

Perspectives d'avenir

Ces dernières années, des facteurs structurels ont menacé de mettre le modèle du stationnement sous forte tension, mais les perturbations sont plus lentes que prévu et plusieurs signes laissent entrevoir de nouvelles opportunités. Grâce à cet élan, le modèle économique résilient d'INDIGO permet au groupe de mesurer ces opportunités de défis sociétaux croissants et d'agir en tant que partenaire majeur contribuant à la transition vers la mobilité urbaine :

- la revitalisation des centres-villes dans les villes de taille moyenne,

- la création de nouvelles infrastructures et de nouveaux services dans des centres hyper denses,

- la promotion de la transition vers la mobilité verte,

- l'affectation des espaces de voirie à des usages de plus grande valeur

La mission d'INDIGO va au-delà de l'activité traditionnelle de "parking" et plusieurs initiatives du groupe au cours des deux dernières années ont démontré qu'INDIGO a un rôle prépondérant à jouer dans la transformation de la mobilité urbaine et la promotion de nouveaux modèles urbains pour les infrastructures de stationnement.

Nous entendons poursuivre nos ambitions de croissance dans notre cœur de métier afin d'exceller dans cette position avantageuse, inscrite dans notre plan stratégique Goal 2025 :

- En élargissant notre empreinte géographique en nous concentrant sur les grands pays où nous sommes / pouvons devenir un leader, en continuant à cibler des acquisitions sur les marchés matures afin d'accroître notre part de marché, en développant de nouvelles compétences et en contrôlant les premières opérations de notre plate-forme asiatique.

- En consolidant notre cœur de métier par l'augmentation de la durée de notre portefeuille (nouveaux sites, propriétés et contrats long terme), en renforçant notre position sur les segments en croissance (par exemple les aéroports, les gares ferroviaires, les hôpitaux), en assurant l'excellence opérationnelle (avec l'automatisation et l'intelligence artificielle) et en améliorant notre efficacité (processus, back-office).

- en promouvant les talents et la culture par une compréhension commune d'une vision partagée de la stratégie et de la mise en œuvre de la feuille de route Goal 2025, en renforçant l'engagement du management intermédiaire, en attirant et en retenant les talents dans les capacités requises (par exemple, marketing, intelligence économique, conformité, développement commercial, numérique) et en mettant en œuvre une politique ambitieuse de RSE.

Et en renforçant 3 accélérateurs stratégiques pour la croissance future :

- Accroître l'attention portée aux clients en les fidélisant à INDIGO, en utilisant le numérique et le marketing pour générer des revenus supplémentaires à partir de comportements de clients jusqu'alors sans effet de levier.

- Structurer la gestion des voiries et des trottoirs afin de contribuer à des villes plus harmonieuses, de gagner de nouvelles concessions et d'amener du trafic supplémentaire dans les parkings tout en restant rentable.

- Concevoir de nouveaux modèles de stationnement pour soutenir l'optimisation de l'espace urbain grâce à une innovation coordonnée dans l'ensemble du groupe et alimenter la création de nouveaux modèles de places de stationnement dans les villes (Start-up Lab et initiative Parking of the Future).


Le Groupe Indigo, comme le reste du monde, est confronté à la crise du COVID-19. Il a relayé auprès de ses clients les consignes gouvernementales et se préoccupe de la santé de ses collaborateurs par la mise en œuvre de diverses mesures de protection.

Le principal risque du Groupe réside dans une chute des fréquentations horaires, voire les fermetures, des sites où Indigo assume un risque trafic (c'est-à-dire les contrats d'infrastructure) liées notamment à la mise en place de mesures de confinement de la population. L'activité des contrats de voirie risque également d'être fortement impactée compte tenu des gratuités et de l'arrêt des prestations de contrôle demandé par les villes. Dans le cas où les fermetures dureraient et concerneraient un nombre important de sites, le Groupe pourrait se prévaloir de l'existence d'un cas d'imprévision ou de force majeure auprès de ses donneurs d'ordres.

Le Groupe Indigo peut s'appuyer sur sa diversité géographique, la variété de son portefeuille et ses différentes typologies de clients et de contrats pour atténuer les effets de la crise. L'impact du COVID-19 porte principalement sur les recettes horaires en parcs de stationnement et sur le chiffre d'affaires du stationnement en voiries, les recettes abonnées devraient être affectées dans une moindre mesure. Ces impacts sur le chiffre d'affaires auront des conséquences mécaniques sur l'EBITDA, même si une partie des coûts est variable et que le Groupe Indigo pourrait notamment avoir recours à des mesures de chômage partiel et de renégociation des loyers et redevances fixes.

A fin février 2020, le chiffre d'affaires est cependant en ligne avec le budget.

Sur le plan opérationnel, le Groupe a basé sa stratégie de continuité des activités sur la télé-opération qui permet à Indigo d'opérer à distance avec un niveau de service suffisant à partir de centres nationaux et/ou locaux. Ces centres d'exploitation à distance sont en mesure d'effectuer la plupart des contrôles de sécurité et d'exploitation courante.

Afin de pallier le risque supporté d'une indisponibilité de l'ensemble du personnel de télé-opération et d'intervention d'une même zone sur une même période de temps (par maladie ou confinement), des dispositions spécifiques ont été prises par Indigo pour protéger ses collaborateurs et en particulier ceux de ses centres de télé-opération (telles que le renforcement des mesures sanitaires, la séparation des équipes ou l'identification de remplaçants).

Enfin, concernant ses besoins de liquidités, le Groupe n'a pas besoin d'accéder aux marchés des capitaux pour un quelconque refinancement à court et moyen terme, la première échéance de ses obligations (sans aucun covenant) intervenant en avril 2025 et sa ligne bancaire RCF de 300 millions d'euros n'étant pas tirée à ce jour et arrivant à échéance en octobre 2023.


Les comptes consolidés audités ainsi que le management report au 31 décembre 2019 sont disponibles en français et en anglais sur le site internet www.group-indigo.com dans la rubrique Investisseurs / Résultats financiers.


Contacts

Contact analystes / investisseurs : Contact presse :
Noe Poyet Benjamin Voron
Tél : +33 1 49 03 13 04 Tél : +33 1 49 03 15 90
ir@group-indigo.com benjamin.voron @group-indigo.com

A propos des données financières publiées

Afin d'améliorer la lisibilité et la présentation de sa performance, le Groupe présente des données opérationnelles (chiffre d'affaires, EBITDA, Résultat Opérationnel) qualifiées de « Global Proportionate » (GP), ces dernières intégrant la quote-part des activités du Groupe dans les co-entreprises qu'il détient (principalement aux USA, en Colombie, au Panama et Smovengo) comme si elles étaient consolidées par intégration proportionnelle et non par la méthode de la mise en équivalence, cette dernière étant appliquée pour la préparation des comptes consolidés, conformément aux normes IFRS.

A propos d'Indigo Group

La société Indigo Group, qui détient près de 100% du capital d'Indigo Infra, d'OPnGO et d'INDIGO® weel, est un acteur mondial et global du stationnement et de la mobilité urbaine, qui gère plus de 2,4 millions de places de stationnement et leurs services associés dans 10 pays. Au 31 décembre 2019, le chiffre d'affaires et l'EBITDA consolidés d'Indigo Group s'élevaient respectivement à 968,6 millions d'euros et 351,3 millions d'euros (données Global Proportionate).

Indigo Group est indirectement détenu Prédica SA à hauteur de 47,2%, par Vauban Infrastructure Partners à hauteur de 32,9%, par MR Infrastructure Investment GmbH (Meag) à hauteur de 14,2%, 0,50% en autocontrôle et pour le solde par le Management du Groupe.

www.group-indigo.com


Indigo Group

Société par Actions Simplifiée au capital de 160 044 282 euros

Siège Social : Tour Voltaire - 1, place des Degrés

92800 PUTEAUX

800 348 146 RCS Nanterre

www.group-indigo.com


Cette publication dispose du service "Actusnews SECURITY MASTER".
- SECURITY MASTER Key : ymmflsWbZmyZnptpZcZsmGeXbWtom5HHaWKbyJJqmJyXbZ5pmm+SbsrGZm9jm2Zs
- Pour contrôler cette clé : https://www.security-master-key.com.



  Original Source : INDIGO GROUP (ex GROUPE INFRA PARK)