Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société FUTUREN du 17/04/2019

  17/04/2019 - 07:00

Le chiffre d'affaires, l'EBITDA et le résultat net de FUTUREN sont en progression en 2018. Le résultat net reste légèrement négatif.


(en milliers d'euros) 2018 2017 retraité (1)
Chiffre d'affaires 67 492 65 151
EBITDA 36 523 35 377
Résultat opérationnel 2 026 6 561
Résultat financier (3 798) (8 186)
Impôts sur les résultats 1 582 (3 541)
Résultat net de l'ensemble consolidé (188) (5 166)
Dont part du Groupe (814) (5 325)
  1. À des fins de comparaison, retraitement des impacts liés à la réintégration d'Ecoval 30 (sortie d'IFRS 5) et à l'application de la nouvelle norme IFRS 15. Pour plus d'information, veuillez vous référer au communiqué publié par la Société le 31 juillet 2018.

Grâce notamment à la mise en service de deux nouveaux parcs éoliens en France en 2018, le chiffre d'affaires consolidé de FUTUREN progresse de + 3,6 % et son EBITDA consolidé de + 3,2 % en 2018. Le résultat opérationnel a été affecté par plusieurs éléments non-récurrents, notamment des pertes de valeur. Le résultat net s'améliore significativement pour s'approcher de l'équilibre.
 

1. Faits marquants de l'exercice 2018

Avec le soutien de son actionnaire de référence, FUTUREN a poursuivi, au cours de l'année 2018, sa politique de développement qui vise à mettre en service des parcs éoliens pour compte propre afin de renforcer sa principale activité de vente d'électricité.

  • 41 MW mis en service en 2018

En mai, FUTUREN a mis en service le parc éolien de Courant-Nachamps, situé sur le territoire des communes éponymes, dans le département de la Charente-Maritime. Ce parc comprend 7 éoliennes qui délivrent une puissance unitaire de 3 MW, soit une capacité totale de 21 MW.

En août, FUTUREN a mis en service le parc de Demange, situé sur le territoire de la commune de Demange-aux-Eaux, dans le département de la Meuse. Ce parc comprend 9 éoliennes de 2,2 MW de puissance unitaire, soit une capacité totale de 19,8 MW.

Ces deux mises en service ont porté à 428 MW la capacité brute exploitée pour compte propre par FUTUREN, dont 200 MW exploités en France.

  • 58 MW mis en construction en 2018

FUTUREN a par ailleurs lancé les travaux de construction de 3 nouveaux parcs éoliens en France : les parcs de Faydunes, de Joncels et des Coteaux, situés respectivement dans les départements de l'Aveyron, de l'Hérault et de l'Aube, pour une capacité cumulée de 58 MW.
 

2. Résultats annuels 2018

Le Conseil d'administration, réuni le 16 avril 2019, a arrêté les comptes annuels et les comptes consolidés de l'exercice 2018, en présence des Commissaires aux comptes. Les procédures d'audit ont été effectuées et les rapports d'audit relatifs à la certification sont en cours d'émission.

Compte de résultat consolidé

  • Chiffre d'affaires

Le chiffre d'affaires consolidé s'élève à 67,5 millions d'euros en 2018, contre 65,2 millions d'euros en 2017, en croissance de + 3,6 %.

(en milliers d'euros) Vente d'électricité Développement et gestion de parcs Autres activités Total consolidé
2018 58 076 4 161 5 256 67 492
2017 retraité (1) 55 131 4 846 5 174 65 151
  1. À des fins de comparaison, retraitement des impacts liés à la réintégration d'Ecoval 30 (sortie d'IFRS 5) et à l'application de la nouvelle norme IFRS 15. Pour plus d'information, veuillez vous référer au communiqué publié par la Société le 31 juillet 2018.

L'activité Vente d'électricité enregistre un chiffre d'affaires de 58,1 millions d'euros en 2018, en croissance de + 5,3 % par rapport à 2017. L'activité a en particulier bénéficié de conditions de vent plus favorables en France en 2018 qu'en 2017, ainsi que de l'effet de deux mises en service depuis mai et août 2018. Au contraire, l'activité a été pénalisée par des conditions de vent moins favorables en Allemagne en 2018 qu'en 2017.

L'activité Développement et gestion de parcs enregistre un chiffre d'affaires de 4,2 millions d'euros en 2018, en retrait de 14,1 % par rapport à 2017, notamment en raison de l'arrêt de plusieurs contrats de gestion pour compte de tiers en Allemagne.

Le chiffre d'affaires des Autres activités atteint 5,3 millions d'euros en 2018, en hausse de 1,6 % par rapport à 2017.

  • EBITDA

L'EBITDA consolidé s'élève à 36,5 millions d'euros en 2018, contre 35,4 millions d'euros en 2017, en croissance de + 3,2 %. La marge d'EBITDA sur chiffre d'affaires consolidé atteint 54,1 % en 2018, contre 54,3 % en rapport à 2017.

(en milliers d'euros) Vente d'électricité Développement et Gestion de parcs Autres activités Total consolidé
2018 41 198 (5 388) 713 36 523
2017 retraité (1) 40 483 (5 886) 780 35 377
  1. À des fins de comparaison, retraitement des impacts liés à la réintégration d'Ecoval 30 (sortie d'IFRS 5) et à l'application de la nouvelle norme IFRS 15. Pour plus d'information, veuillez vous référer au communiqué publié par la Société le 31 juillet 2018.

L'EBITDA de l'activité Vente d'électricité atteint 41,2 millions d'euros en 2018, en croissance de + 1,8 % par rapport à 2017, tirée par l'impact positif des mises en service récentes en France. L'essentiel des charges opérationnelles de cette activité étant fixes, les conditions de vent défavorables en Allemagne ont directement impacté l'EBITDA de l'activité et freiné sa croissance.

L'EBITDA de l'activité Développement et gestion de parcs est une perte de (5,4) millions d'euros en 2018, contre une perte de (5,9) millions d'euros en 2017. L'amélioration entre les deux exercices provient essentiellement de la réduction des frais de siège, dont l'importance en 2017 était principalement liée au départ du Directeur Général en fin d'exercice.

  • Résultat opérationnel

Le résultat opérationnel consolidé atteint 2,0 millions d'euros en 2018, contre 6,6 millions d'euros en 2017. L'exercice 2018 a en particulier été impacté par plusieurs charges non-récurrentes pour un total de (11,3) millions d'euros.

(en milliers d'euros) 2018 2017 retraité (1)
EBITDA 36 523 35 377
Dotations aux amortissements (22 602) (22 500)
Pertes de valeur (8 805) (1 789)
Autres produits et charges non-courants (1 342) (4 687)
Dotations/reprises de provisions (1 747) 164
Quote-part dans le résultat des coentreprises - (2)
Résultat opérationnel 2 026 6 561
  1. À des fins de comparaison, retraitement des impacts liés à la réintégration d'Ecoval 30 (sortie d'IFRS 5) et à l'application de la nouvelle norme IFRS 15. Pour plus d'information, veuillez vous référer au communiqué publié par la Société le 31 juillet 2018.

Les dotations aux amortissements sont, dans leur grande majorité, associées aux parcs éoliens détenus et contrôlés par le Groupe.

Le résultat opérationnel de l'exercice 2018 a été impacté par plusieurs éléments non-récurrents, dont principalement (en millions d'euros) :

• des pertes de valeur (telles que détaillées ci-dessous) (8,8)

• la dépréciation d'une créance ancienne (0,9)

• les conséquences négatives d'un litige avec un client de gestion pour compte de tiers en Allemagne (0,8)

• la révision du calcul de la provision pour pertes futures sur contrats avec garanties de performance (0,8)

soit un impact négatif cumulé de (11,3) millions d'euros sur le résultat opérationnel.

Les pertes de valeur ont concerné (en millions d'euros) :

• la dépréciation des coûts historiques activés pour l'ancien projet de repowering au Maroc (4,8)

• la dépréciation de goodwill et d'actifs sur plusieurs parcs en exploitation en France et en Allemagne (2,5)

• l'ajustement de la valeur nette d'Ecoval 30 (1,5)

Il est rappelé que le résultat opérationnel de l'exercice 2017 avait également été impacté par plusieurs éléments non-récurrents ayant eu un impact négatif cumulé de (5,6) millions d'euros.

  • Résultat financier

Le résultat financier du Groupe est en amélioration significative et représente une charge nette de (3,8) millions d'euros en 2018, contre une charge nette de (8,2) millions d'euros en 2017.

(en milliers d'euros) 2018 2017 retraité (1)
Charge d'intérêts liée aux OCEANEs (3) (1 175)
Charge d'intérêts nette liée aux parcs éoliens en exploitation (7 458) (7 237)
Autres 3 663 226
Résultat financier (3 798) (8 186)
  1. À des fins de comparaison, retraitement des impacts liés à la réintégration d'Ecoval 30 (sortie d'IFRS 5) et à l'application de la nouvelle norme IFRS 15. Pour plus d'information, veuillez vous référer au communiqué publié par la Société le 31 juillet 2018.

La conversion de la quasi-totalité des OCEANEs en circulation au cours des mois de juillet et août 2017 a rendu négligeable la charge d'intérêts liée aux OCEANEs en 2018.

La charge d'intérêts nette liée à la dette bancaire des parcs éoliens en exploitation est en légère augmentation en 2018, en raison des derniers tirages de dette effectués pour le parc éolien de Courant-Nachamps, mis en service en mai 2018.

Le produit net enregistré dans le poste « Autres » inclut principalement (en millions d'euros) :

• le produit de la cession des titres d'une filiale non consolidée 1,0

• des intérêts sur prêts et comptes courants accordés aux sociétés mises en équivalence 1,3

• l'impact positif de l'éligibilité d'un swap ancien à la comptabilité de couverture suite à la nouvelle norme IFRS 9 0,8

  • Impôts sur les résultats

L'impôt sur les résultats est un produit de 1,6 million d'euros en 2018 contre une charge nette de (3,5) millions d'euros en 2017. L'impôt exigible au titre de l'exercice 2018 a été compensé par la reprise de dépréciations d'impôts différés actifs liés aux sociétés ayant intégré le périmètre d'intégration fiscale français au cours de l'année. En effet, le Groupe a pour règle d'égaliser les impôts différés actifs et passifs pour les sociétés incluses dans le périmètre d'intégration fiscale français.

  • Résultat net

Le résultat net de l'ensemble consolidé s'est significativement amélioré entre 2017 et 2018. Pour l'exercice 2018, il représente une perte de (0,2) million d'euros, essentiellement impactée par des pertes de valeur. Le résultat net de l'ensemble consolidé pour l'exercice 2017 était une perte de (5,2) millions d'euros.
 

Endettement et trésorerie

L'endettement financier net consolidé s'élève à 130,0 millions d'euros au 31 décembre 2018, en augmentation de 25,5 millions d'euros sur l'année, reflétant essentiellement les investissements effectués dans les constructions en cours, financés par avances accordées par l'actionnaire majoritaire.

(en milliers d'euros) 2018 2017 retraité (1)
Financements bancaires des parcs en exploitation (144 628) (165 329)
Avances accordées par l'actionnaire majoritaire (59 138) (12 829)
Autres passifs financiers (28 218) (29 560)
Dettes financières (231 985) (207 718)
Trésorerie et équivalents de trésorerie 80 720 82 865
Actifs financiers (prêts et créances accordés) 21 241 20 329
Endettement financier net (130 024) (104 524)
  1. À des fins de comparaison, retraitement des impacts liés à la réintégration d'Ecoval 30 (sortie d'IFRS 5).

Financements des parcs en exploitation

Au 31 décembre 2018, les dettes bancaires de financements de projets représentent 144,6 millions d'euros, à comparer à 165,3 millions d'euros au 31 décembre 2017, soit une baisse de 20,7 millions d'euros sur l'année : leur amortissement annuel normal de 26,3 millions d'euros ayant été compensé par des tirages pour un parc mis en service en France en 2018 à hauteur de 5,6 millions d'euros.

Avances accordées par l'actionnaire majoritaire

Au cours de l'exercice 2018, l'actionnaire majoritaire a accordé 46,3 millions d'euros de nouvelles avances nettes des remboursements, portant à 59,1 millions d'euros le total des avances au 31 décembre 2018. Ces avances financent les constructions en cours.

Autres passifs financiers

Les Autres passifs financiers comprennent essentiellement la juste valeur des instruments de couverture de taux d'intérêts, les financements apportés par le véhicule d'investissement Theolia Utilities Investment Company (« TUIC ») à ses quatre parcs éoliens, et l'emprunt bancaire d'Ecoval 30. Il est rappelé que depuis la conversion de la quasi-totalité des OCEANEs en circulation au cours des mois de juillet et août 2017, la dette obligataire est devenue négligeable.

La juste valeur des instruments de couverture de taux d'intérêt (swaps) s'élève à 5,0 millions d'euros au 31 décembre 2018, en diminution de 1,2 million d'euros sur l'exercice.

Les financements apportés par TUIC à ses filiales s'élèvent à 22,0 millions d'euros au 31 décembre 2018, en augmentation de 0,3 million d'euros sur l'exercice, les intérêts non-payés de l'année ayant été compensés par un remboursement d'une des filiales.

L'emprunt bancaire d'Ecoval 30 s'élève à 0,8 million d'euros au 31 décembre 2018.

Trésorerie et équivalents de trésorerie

La marge brute d'autofinancement atteint 34,7 millions d'euros en 2018. Après une variation du besoin en fonds de roulement négative de (1,4) million d'euros et le paiement de 2,1 millions d'euros d'impôts sur les sociétés, les activités opérationnelles ont dégagé 31,2 millions d'euros de trésorerie en 2018, contre 24,9 millions d'euros en 2017.

En 2018, le Groupe a finalisé la construction des parcs éoliens de Courant-Nachamps (21 MW) et de Demange (19,8 MW) et lancé la construction des parcs éoliens de Faydunes, de Joncels et des Coteaux pour une capacité cumulée de 58 MW. Au global, le Groupe a consacré 54,8 millions d'euros à ses investissements en 2018, contre 27,9 millions d'euros en 2017. Au cours de l'exercice, le Groupe a également cédé sa participation dans une filiale non-consolidée et les turbines stockées depuis 2007, pour un montant cumulé de 2,3 millions d'euros.

En 2018, le Groupe a reçu des avances de son actionnaire majoritaire à hauteur de 46,3 millions d'euros et effectué les derniers tirages bancaires pour son parc de Courant-Nachamps pour 5,6 millions d'euros, l'ensemble des fonds ayant été consacré aux constructions des parcs éoliens. En contrepartie, le Groupe a remboursé ses emprunts et autres dettes à hauteur de 28,1 millions d'euros en 2018, correspondant essentiellement aux remboursements des échéances normales des financements de projets liés aux parcs en exploitation. Enfin, en 2018, le Groupe a payé 5,8 millions d'euros d'intérêts, relatifs aux financements bancaires des parcs en exploitation.

Autres actifs financiers

Les actifs financiers présentés en déduction des dettes financières correspondent essentiellement aux prêts et créances accordés aux filiales mises en équivalence (TUIC et la société Aerochetto, porteuse du parc de Giunchetto). Ils sont en hausse de 0,9 million d'euros sur l'année 2018, essentiellement du fait des intérêts de l'exercice.
 

3. Événements postérieurs au 31 décembre 2018

Poursuivant sa politique de développement, FUTUREN a obtenu deux nouveaux permis de construire, purgés de tout recours, pour installer 8 éoliennes en France.

Le projet de Mazurier, situé sur le territoire de la commune de Chatillon-lès-Sons, dans le département de l'Aisne, a obtenu toutes les autorisations, purgées de tout recours, pour sa réalisation et son exploitation. Le projet comprendra 4 éoliennes de 3,2 MW de puissance nominale, soit une capacité totale de 12,8 MW. Conformément au planning, la construction a débuté début janvier 2019.

Le projet d'Antezant-Saint Pardoult, situé sur le territoire des communes d'Antezant-la-Chapelle et de Saint-Pardoult, dans le département de la Charente-Maritime, a également obtenu toutes les autorisations nécessaires à sa réalisation et à son exploitation. Celles-ci sont désormais purgées de tout recours. Le projet comprendra 4 aérogénérateurs dont le modèle est en cours de sélection.

Ces deux nouvelles autorisations viennent confirmer la croissance du Groupe. En France, FUTUREN dispose à présent de cinq projets ayant reçu toutes les autorisations purgées de tout recours, incluant :

  • trois projets actuellement en construction pour une capacité cumulée de 58 MW ; et désormais
  • les projets de Mazurier, dont la construction vient de débuter, et d'Antezant-Saint-Pardoult.


À propos de FUTUREN

FUTUREN est un groupe actif dans le domaine de l'électricité d'origine éolienne, présent sur l'ensemble de la chaîne de valeur du secteur éolien. Le Groupe développe, construit et détient des parcs éoliens dans quatre pays : la France, l'Allemagne, le Maroc et l'Italie. Au total, le Groupe gère 648 MW pour son propre compte et pour le compte de tiers.
CONTACT

Elodie Fiorini
Directeur Financier Groupe
Tél : +33 (0)4 42 906 596
e.fiorini@futuren-group.com


Société anonyme à Conseil d'administration au capital de 27 777 658,70 €

Siège social : Cœur Défense – 100, esplanade du Général de Gaulle – 92932 Paris La Défense - France

Direction administrative : Europarc de Pichaury - Bât. B9 - 1330, avenue JRGG de la Lauzière - BP 80199 - 13795 Aix-en-Provence Cedex 3 - France

Tél : +33 (0)4 42 904 904 – Fax : +33 (0)4 42 904 905 - www.futuren-group.com