Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société AGROGENERATION du 26/04/2018

  26/04/2018 - 08:00

Résultats annuels 2017 : - Un exercice 2017 contrasté en raison de conditions climatiques difficiles - Bon démarrage de la campagne agricole 2018 et retour attendu aux performances passées en EBITDA dès 2018


Paris, le 26 avril 2018

AgroGeneration, producteur de céréales et d'oléagineux en Ukraine, publie ses comptes annuels 2017, arrêtés par le Conseil d'Administration du 25 avril 2018.

Le Groupe publie des résultats 2017 contrastés dans un environnement toujours marqué par des prix bas, et des conditions climatiques très défavorables compte tenu de la forte sécheresse durant l'été. Ces évènements ont impacté la production en termes de volume et de valeur, comme annoncé en fin d'année. Les résultats ont été mécaniquement impactés avec un EBITDA divisé par deux et une perte nette significative.

Toutefois, grâce à une solide maîtrise de son BFR le groupe a généré un niveau de cash-flows opérationnels suffisant pour couvrir une large partie de l'effort d'investissements réalisé en 2017, notamment en matériel agricole.

Le Groupe bénéficie également de la confiance renouvelée de ses partenaires financiers et bancaires, avec un financement de campagne 2018 déjà totalement sécurisé. En parallèle, la société poursuit sa stratégie de diversification de ses sources de financement.

L'exercice 2018 devrait être nettement mieux orienté compte tenu d'une évolution plutôt favorable des prix et du bon démarrage de la nouvelle campagne agricole. En parallèle, le groupe mène des actions de réductions de coûts qui doivent permettre d'atténuer les éventuels impacts météorologiques et vise un objectif de retour aux performances des années précédentes en EBITDA dès 2018.

Résultats annuels 2017

Les comptes annuels 2017 seront déposés le 30 avril 2018 sur le site www.AgroGeneration.com

Chiffres clés

(en k€) 2016 2017
Chiffre d'affaires 60 263 54 195
Écart de la juste valeur des actifs biologiques et des produits finis 22 182 14 767
Coût des ventes (59 237) (52 933)
Marge Brute 23 208 16 029
Frais commerciaux, généraux et administratifs (11 834) (12 663)
Autres produits et charges 403 (2 522)
Résultat opérationnel 11 777 844
Résultat financier (1) (12 503) (14 089)
Impôt (162) 68
Résultat net (888) (13 177)

 

(en k€) 2016 2017
EBITDA (2) 19 382 9 095
Capitaux propres 65 434 56 083
Endettement net (3) 39 835 45 436
Endettement structurel (4) 15 026 9 784

(1) Dont pertes de change latentes de 3,0 M€ en 2016 et 5,6 M€ en 2017

(2) EBITDA = résultat net augmenté des impôts, du résultat financier net, des dotations aux amortissements et provision et du résultat net des ventes d'immobilisations et impairment sur actifs immobilisés- voir détail en annexe du communiqué
(3) Endettement brut diminué de la trésorerie disponible et des dépôts de garantie affectés au remboursement de la dette bancaire - voir détail en annexe du communiqué
(4) Montant en principal du prêt octroyé par le BERD et montant des intérêts futurs capitalisés liés à l'OSRANE - voir détail en annexe du communiqué

Production et chiffre d'affaires

En 2017, AgroGeneration a produit 359 200 tonnes de céréales et d'oléagineux (contre 387 200 en 2016) sur une superficie de 105 400 hectares (contre 109 000 hectares en 2016). La baisse de la superficie est liée à la vente d'une ferme en 2017, dans la région de Kharkhiv. La diminution de la production est principalement attribuable à la sécheresse subie pendant l'été 2017 et qui a eu de lourdes conséquences sur les récoltes de tournesol et de maïs même si dans l'ensemble la performance du Groupe a été largement supérieure à celle de ses pairs.

Comparaison des rendements bruts (source : Commission Nationale des Statistiques de l'Ukraine au 31 janvier 2018)

Cultures AGG vs. Ukraine
Blé +30%
Orge +31%
Maïs +38%

Le chiffre d'affaires du Groupe a atteint un total de 54,2 M€, en repli de 6,1 M€ en raison de la baisse de la production et du décalage d'une partie des ventes sur le premier semestre 2018. Mécaniquement le niveau de stocks est en hausse par rapport à l'an dernier.

Le chiffre d'affaires se décompose comme suit :

  • 41,8 M€ correspond au chiffre d'affaires lié à la vente de 241 000 tonnes produites sur 2017. La différence entre le tonnage produit et vendu correspond à la production conservée par la société pour ses propres besoins et à un stock de 105 000 tonnes, plus élevé de 26 000 tonnes par rapport à l'année dernière. AgroGeneration s'appuie sur ses capacités de stockage pour profiter de la hausse des prix de vente début 2018 ;
  • 11,4 M€ correspond au produit de la vente des stocks de l'exercice précédent ;
  • 1,0 M€ correspond aux autres produits et services (stockage, séchage).

Pour cet exercice, la part des ventes à l'export (y compris la production stockée) est d'environ 57 % contre 45 % en 2016. Hors cultures non exportables (ex : le tournesol), la proportion serait de 69 %.

Résultats de l'exercice

La marge brute s'élève à 16,0 M€ (contre 23,2 M€ en 2016), soit une baisse de -7,2 M€, ventilée comme suit :

  • -9,3 M€ de perte de revenus imputable à l'impact de la sécheresse de l'été, principalement sur le tournesol, comme annoncé en décembre 2017 ;
  • -2,5 M€ liés à l'augmentation des coûts de production liés principalement à un nouveau mix de cultures (notamment sur le maïs) ;
  • +3,9 M€ liés à l'augmentation de l'écart de juste valeur des semis d'hiver, principalement due à un changement de superficie, de mix des cultures et de rendement ;
  • +0,3 M€ lié à la hausse des prix ;
  • +0,4 M€ lié à l'impact positif sur les coûts de la dépréciation de la Hryvnia.

Par ailleurs, les frais commerciaux, généraux et administratifs ont augmenté de 0,8 M€ et s'élèvent à 12,6 M€ en 2017. Cette augmentation s'explique par :

  • +1,1 M€ lié à l'augmentation des coûts de commercialisation compte tenu de la hausse de la part des ventes à l'export ;
  • -0,3 M€ lié à une baisse globale des frais généraux et administratifs.

Les autres charges et produits ont diminué de 2,9 M€ attribuables à :

  • -0,8 M€ lié à la fin du régime de TVA dérogatoire pour les sociétés agricoles en 2017. La suppression progressive de ce régime sur les 3 dernières années a entraîné une baisse cumulée de 6 M€ pour le Groupe ;
  • -1,4 M€ correspondant à la vente d'une ferme. La perte est liée aux impacts non cash (ajustement des écarts de change et allocation de goodwill). D'un point de vue cash, la vente a été réalisée à des conditions financières intéressantes ;
  • -0,7 M€ principalement lié à l'impact non cash de la réévaluation des actifs, contrebalancé par un impact positif sur les fonds propres de 4,1 M€.

Au final, le résultat opérationnel ressort à 0,8 M€ contre 11,8 M€ en 2016. L'EBITDA a atteint un total de 9,1 M€ contre 19,4 M€ en 2016.

Les charges financières ont augmenté à 14,1 M€ en 2017 (contre 12,5 M€ l'an dernier) et sont réparties comme suit :

  • 6,6 M€ de coût de la dette, en baisse de 0,8 M€ par rapport à l'exercice précédent grâce à la baisse des taux d'intérêt sur les crédits de campagne ;
  • 5,8 M€ de pertes de change sur les prêts contractés en dollars (dont 5,6 M€ de pertes de change latentes principalement sur les prêts intragroupe), contre 4,7 M€ en 2016, en raison de la dépréciation de la Hryvnia ;
  • 1,7 M€ d'autres coûts financiers, contre 0,4 M€ en 2016, liés à des charges financières sur les postes clients et fournisseurs.

La perte nette s'élève à un total de -13,2 M€ contre -0,9 M€ en 2016.

Structure financière

Les flux de trésorerie générés par l'activité ressortent à 3,7 M€ contre 8,8 M€. La baisse significative des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation a été en partie compensée par l'optimisation du BFR et par des conditions de paiement négociées avec les fournisseurs.

Après une pause de 3 ans, la société a entrepris en 2017 la modernisation de sa flotte de machines, financée par du leasing et par la dette bancaire. Ces investissements permettront l'utilisation de techniques de culture plus intensives et de rendements plus élevés. Par conséquent, les dépenses d'investissements ont atteint un total de 7 M€ en 2017 contre 2 M€ en 2016.

La dette structurelle du Groupe baisse à 9,8 M€ au 31 décembre 2017 (contre 15 M€ fin 2016), soit 17 % des fonds propres. La dette structurelle qui inclut les intérêts courus dans le cadre de l'OSRANE (6,3 M€) continue de décliner au fur et à mesure des remboursements (la date de remboursement total est fixée en mars 2019 et permettra de réaliser une économie de 4,7 M€ par an sur les intérêts versés). Le prêt octroyé par la BERD s'élève à 3,5 M€.

L'endettement net du Groupe a augmenté de 5,6 M€ sous l'effet principalement de décalage de remboursement et ressort à 45,4 M€ à fin 2017. Au 31 décembre 2017, la trésorerie disponible du Groupe s'élève à 1,8 M€ contre 3,1 M€ en 2016.

Des perspectives positives pour 2018 : une conjoncture de marché favorable avec un effet de levier potentiel quand les prix remonteront

L'économie ukrainienne a pu s'engager sur la voie de la reprise avec une croissance de 2,2 % pour la seconde année consécutive en 2017 tandis que le gouvernement ukrainien continue de mettre en œuvre son programme de réformes structurelles. Après une dépréciation significative depuis 2014, la Hryvnia a fait preuve d'une stabilité relative en 2017. L'inflation reste néanmoins élevée et atteint 13,7 % en 2017. 

Les tendances restent favorables pour les matières premières agricoles, compte tenu de l'augmentation attendue de la demande mondiale de produits alimentaires à moyen terme. Après une forte baisse des prix depuis 2013, ceux-ci ont commencé à remonter en 2017 et cette tendance positive s'accélère sur 2018, portée par un environnement de marché et des conditions météorologiques favorables dans le monde.

La nouvelle campagne agricole 2018 a bien démarré. Le Groupe prévoit de semer 106 000 hectares (environ 1 000 hectares de plus qu'en 2017 grâce aux nouveaux hectares sécurisés l'an dernier) dont 48 000 ont déjà été semés avec les semis d'hiver. Dans un contexte météorologique favorable, le Groupe a débuté la fertilisation des cultures de printemps, avec une réduction (par rapport à l'an dernier) du maïs et du pois au profit des cultures d'hiver.

La campagne agricole 2018 a été sécurisée grâce au renouvellement du financement auprès d'Alfa-Bank Ukraine pour 35 M$ et à un contrat de prépaiement de 10 M$ avec Quadra Commodities.

En parallèle, AgroGeneration lance un plan général d'économies, qui inclut la réduction des coûts de production et la baisse des frais généraux et administratifs pour un montant total estimé d'environ 4,2 M€. Ce plan sera maintenu malgré le contexte inflationniste sur certains coûts en Ukraine qui devrait masquer partiellement l'impact de cette baisse sur le coût de production à hauteur de 1 M€.

Dans ce contexte, et avec les pleins effets de ce plan d'économies en 2018, le Groupe vise un retour à sa performance passée en EBITDA en 2018.

A propos d'AGROGENERATION

Créé en 2007, AgroGeneration est un producteur international de céréales et oléagineux. Suite au rapprochement avec Harmelia, le nouveau Groupe est devenu un des cinq premiers producteurs agricoles en Ukraine avec près de 110 000 hectares contrôlés en Ukraine. Le Groupe a pour objectif, en louant des terres agricoles à fort potentiel, de répondre au défi alimentaire de demain, lié au doublement de la consommation mondiale d'ici à 2050.

Retrouvez toutes les informations sur le site AgroGeneration : www.AgroGeneration.com

Recevez gratuitement toute l'information financière d'AgroGeneration par e-mail en vous inscrivant sur: www.actusnews.com

 
 
AgroGeneration
01 56 43 68 60
investisseurs@AgroGeneration.com
www.AgroGeneration.com
Actus Finance
Guillaume Le Floch, Relations investisseurs
01 53 67 36 70
Anne-Pauline Petureaux, Relations investisseurs
01 53 67 36 72
Alexandra Prisa, Relations presse
01 53 67 36 90
 

ANNEX ES

Calcul de l'EBITDA

(en k€) 2016 2017
Résultat opérationnel 11 777 844
Amortissement des actifs immobilisés 7 017 6 245
Résultat net des ventes d'immobilisations (yc provisions) et Impairment sur actifs immobilisés 588 2006
EBITDA 19 382 9 095

Calcul de l'endettement net

(en k€) 2016 2017
Endettement brut 44 887 47 204
Trésorerie disponible (3 130) (1 768)
Dépôts de garantie * (1 922) 0
Endettement net 39 835 45 436

* Dépôts de garantie affectée à la dette bancaire

Structure de l'endettement brut

(en k€) 2016 2017
Dette structurelle 15 026 9 784
OSRANE* 9 703 6 293
Obligations cotées/ Obligations Konkur 5 323 3 491
Autres dettes financières 29 861 37 420
Total emprunts 44 887 47 204

* Ce montant représente le montant des intérêts à payer jusqu'à maturité de l'instrument. Il n'y a pas de principal à rembourser.