Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société OL GROUPE du 06/10/2020

  06/10/2020 - 18:30

EXERCICE 2019/2020


FORTE CROISSANCE À FIN MARS 2020 (+19%), STOPPÉE PAR LA PANDÉMIE COVID-19

TOTAL PRODUITS DES ACTIVITÉS (1) : 271,6 M€ (- 12%), IMPACT COVID ESTIMÉ À 100 M€

UN EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION POSITIF : 45,9 M€ (17% du CA)

CONCEPT « FULL ENTERTAINMENT » : AMBITIONS 2024 RÉAFFIRMÉES

(dans l'hypothèse d'une maîtrise de la crise sanitaire en 2021)
 

Lyon, 6 octobre 2020

Fortement impactée par la crise sanitaire liée à la COVID-19 sur le plan financier, la saison 2019/2020 est marquée, sur le plan sportif, par des performances globales de haut niveau. Ainsi, l'Olympique Lyonnais est le seul club européen à avoir qualifié l'ensemble de ses équipes (masculine, féminine et jeunes), pour les phases finales des compétitions UEFA.

L'équipe masculine a disputé sa 23ème coupe d'Europe consécutive et a atteint les 1/2 finales de Champions League après avoir éliminé la Juventus en 1/8èmes de finale, et Manchester City en 1/4 finale. Elle s'est également hissée en 1/2 finale de Coupe de France (PSG) et en finale de Coupe de la Ligue (PSG). L'équipe féminine a réalisé un quadruplé en obtenant son 14ème titre consécutif de Champion de France, son 7ème titre d'UEFA Womens'Champions League (dont 5 titres consécutifs), sa 9ème coupe de France ainsi que la 1ère édition du Trophée des Championnes (septembre 2019). L'équipe des jeunes a, quant à elle, atteint les 1/4 de finale de Youth League.

La performance financière de l'entreprise a été fortement impactée au second semestre par la crise sanitaire, qui s'est traduite par l'arrêt brutal des principales activités du Groupe à mi-mars.

Au 30 juin 2020, le total des produits des activités1 s'établit ainsi à 271,6 M€ (vs. 309,0 M€ au 30 juin 2019, -12%), alors qu'il était en progression de 19% (+41,9 M€) à fin mars 2020 (vs. fin mars 2019).

De même, l'Excédent Brut d'Exploitation, qui enregistrait un niveau semestriel record au 31 décembre 2019 à 61,8 M€, en croissance de 15%, a été fortement pénalisé par la crise sanitaire mais atteint, dans un contexte économique difficile, un niveau de 45,9 M€ (17% du Total des produits des activités), sur la totalité de l'exercice (vs. 76,9 M€ au 30 juin 2019, -40%).


1/ ACTIVITÉ ET RÉSULTATS EN RECUL LIÉ AUX IMPACTS DE LA CRISE SANITAIRE

En M€ (du 1er juillet au 30 juin) 30/06/2020 30/06/2019 Var. Var.
12 mois 12 mois en M€ en %
Billetterie 35,5 41,8 -6,3 -15%
Droits TV et marketing 97,6 122,0 -24,4 -20%
Partenariats-publicité 27,2 31,3 -4,2 -13%
Produits de la marque 13,6 16,0 -2,4 -15%
Events 6,7 9,7 -2,9 -30%
PRODUITS DES ACTIVITÉS (HORS TRADING JOUEURS) 180,7 220,9 -40,2 -18%
Produits de cessions des contrats joueurs 90,9 88,2 +2,7 +3%
TOTAL DES PRODUITS DES ACTIVITÉS [1] 271,6 309,0 -37,5 -12%
EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION 45,9 76,9 -31,1 -40%
Dotations aux amortissements et provisions nettes -76,2 -52,3 -24,0 -46%
Autres produits et charges opérationnels courants 12,0 -2,5 +14,5  
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL -18,4 22,2 -40,6  
Résultat financier -17,9 -14,0 -3,9 -28%
RÉSULTAT AVANT IMPÔT -36,3 8,2 -44,5  
RÉSULTAT NET – PART DU GROUPE -36,5 6,2 -42,7  

Après audit, le total des produits des activités de l'exercice 2019/2020 s'élève à 271,6 M€ contre 276,3 M€ annoncé le
23 juillet dernier, soit une variation de -4,7 M€, correspondant à la comptabilisation sur l'exercice 2020/2021 des revenus de Droits TV UEFA liés au match retour des 1/8èmes de finale de Champions League, disputé en août 2020 à Lisbonne.


PRODUITS DES ACTIVITÉS (HORS TRADING) 2019/2020 : 180,7 M€ (220,9 M€ en N-1, soit -40,2 M€, -18%)

IMPACT COVID-19 ESTIMÉ À -50 M€

La croissance des activités du Groupe, qui s'établissaient à un niveau record au cours des 9 premiers mois de l'exercice et en progression de +19%, a été brutalement stoppée à partir de mi-mars 2020 par la pandémie COVID-19 avec l'arrêt de l'ensemble des activités (hors e-commerce).

L'impact financier correspondant au manque à gagner sur les Produits des activités hors trading joueurs est estimé à 50 M€ au 30 juin 2020.

L'activité Billetterie a été fortement impactée par l'arrêt définitif du Championnat de Ligue 1 depuis le 13 mars (6 matchs à domicile n'ont pas pu être joués) et s'établit à 35,5 M€ (vs. 41,8 M€ au 30 juin 2019), soit -6,3 M€ (-15%). En Coupe d'Europe, un nouveau record de revenu Matchday a été atteint fin février lors du match à domicile des 1/8èmes de finale de Champions League contre la Juventus (supérieur à 6 M€).

Les revenus de Droits TV s'élèvent à 97,6 M€ (vs. 122,0 M€ au 30 juin 2019) et bénéficient, comme la saison dernière, de la participation du club aux 1/8èmes de finale de Champions League*. Néanmoins, l'arrêt prématuré du Championnat 2019/2020 de Ligue 1 à la 28ème journée (versement partiel des droits de diffusion de la saison par Canal+ et BeIN à la LFP) et le classement final anticipé de la saison (7ème place de Ligue 1 vs. 3ème la saison précédente) impactent fortement les revenus de droits TV nationaux.

Les revenus de Partenariats-Publicité et des Produits de la marque, subissent également l'arrêt des activités depuis mi-mars, pour s'établir respectivement à 27,2 M€ (vs. 31,3 M€ en N-1, -13%) et 13,6 M€ (vs. 16,0 M€ en N-1, -15%).

Les revenus de l'activité « Events » s'élèvent à 6,7 M€ sur l'exercice (vs. 9,7 M€ en N-1, -30%). Dans le cadre des mesures gouvernementales interdisant les grands rassemblements, le Groupe a dû renoncer aux activités séminaires et à une programmation événementielle estivale au Groupama Stadium qui était particulièrement riche avec notamment la 1ère édition du festival de musique « FELYN », reportée aux 18 & 19 juin 2021.

*Les droits TV UEFA enregistrent les revenus liés aux matchs joués (phase de groupe de Champions League et match aller des 1/8èmes de finale au 30 juin 2020), les revenus liés à la fin de la compétition qui s'est terminée en août 2020, sont comptabilisés sur l'exercice 2020/2021.


PRODUITS DE CESSIONS DES CONTRATS JOUEURS 2019/2020 : 90,9 M€ (88,2 M€ en N-1, +2,7 M€, +3%)

IMPACT COVID-19 SUR LE TRADING NON RÉALISÉ EN FIN DE SAISON ESTIMÉ À 50 M€

Sur l'exercice 2019/2020, le Groupe a généré un niveau élevé de produits de cessions de contrats joueurs de 90,9 M€, avec principalement les transferts de Tanguy Ndombelé à Tottenham (47,6 M€) et Nabil Fékir au Betis Séville (19,8 M€) lors du mercato estival 2019, et Lucas Tousart au Hertha Berlin (21,1 M€) lors du mercato d'hiver 2020.

Cette bonne performance confirme la pertinence de la stratégie d'OL Groupe, basée sur un centre de formation de premier plan et le recrutement de jeunes talents à haut potentiel, et sa capacité à valoriser ces potentiels sur les plans sportif et économique.

Les grandes ligues européennes (sauf la Ligue 1) ont décidé de terminer leur Championnat 2019/2020 au cours de l'été 2020, ce qui a empêché les opérations de trading de joueurs à l'international en fin de saison. Le club estime ainsi le manque à gagner à environ 50 M€ sur cette ligne d'activité à fin juin 2020.


EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION POSITIF MALGRÉ LA CRISE SANITAIRE : 45,9 M€ (17% du total des produits des activités)

Les achats et charges externes s'élèvent à 76,6 M€ en 2019/2020 (vs. 81,6 M€ en N-1, -6%), illustrant à la fois la mise en œuvre de mesures de réduction des charges d'exploitation et les effets mécaniques de baisse de charges liés à l'arrêt des activités pendant la durée de la pandémie de COVID-19. Ces effets sont toutefois partiellement masqués par les coûts additionnels, principalement enregistrés avant crise, liés au développement des activités dans le cadre du plan « Full Entertainment ».

Les frais de personnel s'établissent à 132,5 M€ (130,9 M€ en N-1) et représentent 49% du total des activités (42% en N-1). Dans le cadre des mesures gouvernementales liées à la crise sanitaire, le Groupe a pu activer différents dispositifs tels que le chômage partiel pour les effectifs sportifs et une large partie des effectifs administratifs. Ces économies sont néanmoins masquées par l'augmentation des charges de personnel générée par le renforcement de l'équipe masculine lors du mercato d'été 2019 et d'hiver 2020, en liaison notamment avec les blessures importantes de plusieurs joueurs-clés, ainsi que celui des effectifs administratifs en relation avec le développement du plan stratégique.


RÉSULTAT OPÉRATIONNEL ET RÉSULTAT NET

Le résultat opérationnel s'établit à -18,4 M€ (vs. 22,2 M€ en N-1). Cette évolution reflète la hausse des amortissements et provisions nettes (76,2 M€ contre 52,3 M€ en N-1), en relation avec le trading de début et milieu de saison (amortissements contrats joueurs).

Le résultat opérationnel au 30 juin 2020 intègre une aide exceptionnelle de 12,9 M€, enregistrée sur la ligne « Autres produits opérationnels courants » au titre du PGE (Prêt Garanti par l'État) souscrit par la LFP, équivalente au solde des Droits TV LFP non perçu par le club.

Le résultat financier s'élève à -17,9 M€ (vs. -14,0 M€ en N-1), en liaison principalement avec l'impact d'opérations de financement de créances joueurs sans recours réalisées au cours de l'exercice.

Le résultat avant impôt s'établit à -36,3 M€, contre 8,2 M€ pour l'exercice précédent.

Le résultat net part du Groupe s'élève ainsi à -36,5 M€ (vs. 6,2 M€ en N-1).


2/ ÉQUILIBRE FINANCIER ET LIQUIDITÉ PRÉSERVÉS

Les capitaux propres (y compris intérêts minoritaires) s'élèvent à 230,1 M€ au 30 juin 2020, contre 266,4 M€ au 30 juin 2019.

Les actifs liés aux contrats joueurs sont en forte progression de près de 90 M€ sur l'exercice, reflétant le trading joueurs de l'été 2019 et de janvier 2020, et s'établissent à 179,2 M€ (89,5 M€ au 30 juin 2019).

La trésorerie globale (brute) s'établit à 32,5 M€, contre 11,6 M€ au 30 juin 2019 (+20,9 M€).

L'endettement net de trésorerie globale (hors dettes et créances contrats joueurs et hors impact IFRS16) s'élève à 184,1 M€ au 30 juin 2020 (vs. 210,3 M€ au 30 juin 2019), en amélioration de +26,2 M€, en relation notamment avec l'augmentation de la trésorerie brute (+21 M€). La dette RCF (Revolving Credit Facility) est de 48 M€ au 30 juin 2020, niveau équivalent à N-1.

L'application de la norme IFRS16 sur l'exercice 2019/2020 impacte l'endettement net de trésorerie globale à hauteur de 10 M€.

La dette nette sur contrats joueurs s'élève à 101,1 M€ au 30 juin 2020 (en augmentation de 153,7 M€ vs. N-1), en lien notamment avec le renforcement de l'effectif masculin à l'été 2019 et l'hiver 2020, les opérations de financement de créances joueurs sans recours de l'exercice écoulé et le décalage du mercato à l'international post clôture de juin 2020 du fait de la crise sanitaire.

Ainsi l'endettement net de trésorerie (y compris créances et dettes nettes sur contrats joueurs) s'établit à 295,2 M€ au 30 juin 2020 (vs. 157,7 M€ au 30 juin 2019).

Au 30 juin 2020, le Groupe a bénéficié des reports d'échéances des crédits long terme stade, autres emprunts, et crédits baux négociés dans le contexte de la crise COVID-19, pour un montant total de 9,1 M€ (sans impact sur l'endettement net).


RENFORCEMENT DE LA LIQUIDITÉ À COURT TERME

OL Groupe a mis en place et souscrit, le 23 juillet 2020 (exercice 2020/2021), un PGE (Prêt Garanti par l'État) de 92,6 M€, d'une maturité de 12 mois, au terme de laquelle une option d'amortissement de 1 à 5 ans pourra être activée.

Au 30 septembre 2020, le Groupe disposait d'une trésorerie bancaire d'environ 49 M€, plus la réserve de la totalité de la ligne RCF (Revolving Credit Facility) portée temporairement à 115 M€ jusqu'au 31 janvier 2021 (vs. 100 M€), soit une trésorerie brute globale disponible de 164 M€.

Ces financements viennent renforcer la trésorerie disponible d'OL Groupe dans le contexte actuel de crise liée à la
COVID-19 et donnent au Groupe la flexibilité nécessaire pour envisager, avec sérénité, la poursuite de ses développements futurs.


MAINTIEN D'UN FORT POTENTIEL DE PLUS-VALUES SUR L'ACTIF JOUEURS

Au 30 juin 2020, la valeur de marché de l'effectif professionnel masculin a encore progressé et atteint 480,2 M€* (436,5 M€ au 30 juin 2019, soit +12%), induisant un niveau toujours très élevé de plus-values potentielles relatives à l'actif joueurs estimées à plus de 300 M€.

*valeur marché OL, basée sur Transfermarkt et CIES


3/ ACTUALITÉS ET PERSPECTIVES POUR l'EXERCICE 2020/2021

Les activités sportives professionnelles ont repris progressivement fin juillet 2020. Depuis cette date, les équipes professionnelles masculine et féminine ont disputé la fin des compétitions dans lesquelles elles étaient encore engagées (hors Championnats nationaux arrêtés de manière anticipée).

Après un 14ème titre de Championne de France (mai 2020), l'équipe féminine a successivement remporté sa 9ème Coupe de France féminine et sa 7ème victoire de l'UEFA Womens Champions League, courant août, réalisant ainsi une performance historique inégalée.

L'équipe masculine a disputé la finale de la Coupe de la Ligue (contre le PSG) et atteint les 1/2 finales de Champions League (contre le Bayern Munich, vainqueur de la compétition) après avoir éliminé la Juventus et Manchester City.

L'arrêt prématuré de la Ligue 1 dès le 30 avril 2020, contrairement à toutes les grandes ligues européennes, a figé le club à la 7ème place (3ème en N-1) et pénalise fortement le Groupe en le privant dès 2019/2020 de ressources élevées, mais aussi pour l'exercice 2020/2021 d'un accès aux coupes d'Europe, compétitions disputées depuis 23 ans consécutifs. Les revenus de droits TV UEFA liés à la saison sportive 2019/2020 s'élèvent à 90 M€ (65 M€ sur l'exercice 2019/2020 et 25 M€ sur l'exercice 2020/2021) en relation avec le parcours exceptionnel en Champions League (1/2 finale). Le Groupe estime que la responsabilité de la Ligue de Football Professionnel et de l'État est engagée et évalue le préjudice subi, objet de la procédure judiciaire en cours auprès du conseil d'État, à 117 M€.

Pour la saison 2020/2021, le Groupe a pour objectif de maintenir un investissement fort en termes d'actif joueurs, malgré la non-participation en Coupe d'Europe, afin de conserver une équipe compétitive et viser un retour en Champions League dès la saison 2021/2022. Sous l'impulsion de son Directeur Sportif Juninho, le club s'est engagé dans une profonde réforme sur le plan sportif afin de réaffirmer ses valeurs historiques que sont la formation et l'état d'esprit prévalant au sein de l'effectif professionnel masculin.

Par ailleurs, les mesures sanitaires qui autorisaient un maximum de 5 000 personnes dans les enceintes depuis le début de saison, ont évolué depuis le 22 septembre dernier pour réduire l'affluence à seulement 1 000 personnes, pénalisant fortement les revenus matchday de l'exercice 2020/2021.

Néanmoins, le Groupe estime que les éléments suivants sont susceptibles de soutenir l'activité pour l'exercice 2020/2021 et ainsi mitiger la baisse des revenus liée à l'absence de Coupe d'Europe pour l'équipe masculine et aux mesures sanitaires actuelles :

  • Une augmentation de l'ordre de 18 M€ de la ligne de produits de Droits TV de Ligue 1 (sur la base d'une place de 3e de L1), en relation avec la mise en application des contrats signés avec Mediapro, BeIN et Free pour la période 2020/2024 ;
  • Un montant de 25 M€ environ de Droits TV UEFA acquis au titre de la participation aux 1/8èmes retour, 1/4 et 1/2 finales de Champions League 2019/2020 (matchs joués sur l'exercice 2020/2021) ;
  • Une augmentation significative des revenus de partenariats, avec un objectif révisé de 36 M€ environ pour l'exercice 2020/2021 (soit +15% par rapport au dernier record de 31,3 M€ en 2018/2019), grâce notamment au nouveau contrat de partenariat signé avec Emirates pour 5 ans, à compter de cette saison et à la mise en œuvre des nouveaux contrats signés notamment avec adidas, Groupama (naming), Mastercard ;
  • Des grands événements sont d'ores et déjà programmés au Groupama Stadium : le festival FELYN les 18 & 19 juin 2021 et un concert du groupe Indochine le 26 juin 2021, si les conditions sanitaires le permettent. Le concert de Rammstein a été reporté aux 9 & 10 juillet 2021 (exercice 2021/2022). Les activités « Séminaires & Visites » ont repris début juillet avec un nombre restreint de participants dans le cadre d'un protocole sanitaire strict ;
  • Le trading de joueurs et l'intégration de jeunes talents issus de l'Academy OL devraient permettre également d'ajuster et optimiser les effectifs du groupe professionnel. Depuis le début de l'exercice, le club a d'ores et déjà procédé à plusieurs transferts dont notamment Amine Gouiri (Nice), Martin Terrier (Rennes), Oumar Solet (Salzburg), Fernando Marçal (Wolverhampton), Kenny Tete (Fulham) et Bertrand Traoré (Aston Villa). En parallèle, de jeunes joueurs issus de l'Academy OL ont intégré récemment le groupe professionnel tels que Rayan Cherki, Maxence Caqueret ou Melvin Bard. Le total des produits de cessions de joueurs déjà acquis sur l'exercice 2020/2021 s'élève, à date, à plus de 50 M€.

Compte tenu de l'absence de participation du club en Coupe d'Europe au cours de la saison 2020/2021, des restrictions importantes qui pèsent sur l'activité du Groupe en raison de la crise sanitaire, et sur la base d'un niveau de trading normatif réalisé au cours de l'exercice 2020/2021, le résultat net de l'exercice 2020/2021 devrait être déficitaire.


4/ FEUILLE DE ROUTE 2023/2024

Dans le cadre de sa stratégie de développement basée sur le concept de « Full Entertainment » autour de son cœur d'activité football, mais également sur le développement, la récurrence et la diversification de son offre « Events », notamment avec le projet d'une nouvelle Arena, le Groupe reste confiant, si la crise sanitaire actuelle est résolue à court terme, dans sa capacité à atteindre les objectifs à horizon 2023/2024, présentés en février dernier, de 420 M€ à 440 M€ de Total des produits des activités (incluant le trading joueurs, selon IAP défini plus avant) et d'un EBE supérieur à 100 M€.

Le Groupe œuvre activement au projet d'implantation d'une nouvelle salle événementielle à proximité du stade, d'une capacité de 12 000 à 16 000 personnes. Cette nouvelle enceinte, qui devrait représenter un investissement d'environ 140 M€ (objectif de mise en exploitation au cours du 2ème semestre civil 2023, sous réserve de l'obtention des autorisations administratives en cours), viendrait compléter l'offre « Events » avec l'objectif d'organiser 80 à 120 événements par an (concerts, séminaires et salons professionnels de grande ampleur, mais également des compétitions sportives et e-sport).

En parallèle, le Groupe poursuit également le développement d'OL Vallée, avec la finalisation progressive des nouvelles infrastructures prévues sur la zone. Le centre de loisirs devrait ainsi être inauguré en février 2021, l'académie de tennis (« All In Tennis Academy ») en 2022/2023.


Le slideshow de la réunion d'information du 7 octobre 2020 sera disponible à l'adresse suivante, investisseur.olympiquelyonnais.com

« Le présent document contient des indications sur les objectifs d'OL Groupe. L'attention du lecteur est attirée sur le fait que la réalisation de ces objectifs peut être affectée par des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats futurs, les performances et les réalisations d'OL Groupe soient significativement différents des objectifs formulés ou suggérés. Ces facteurs peuvent inclure les évolutions de la conjoncture économique et commerciale, de la réglementation, ainsi que des facteurs de risques détaillés au sein du Document d'Enregistrement Universel 2018/2019 d'OL Groupe et du Rapport semestriel au 31 décembre 2019 d'OL Groupe. »

Prochain communiqué : Activité du 1er trimestre de l'exercice 2020/2021, le 12 novembre 2020 après la clôture des marchés d'Euronext.
 

 
OL Groupe

Tél :
+33 4 81 07 55 00
Fax : +33 4 81 07 45 65
 
Email : investisseurs@ol.fr
 
www.ol.fr
 
Euronext Paris - compartiment B
 
Indices : CAC Small - CAC Mid & Small - CAC All–Tradable - CAC All-Share – CAC Consumer Services
Code ISIN : FR0010428771
Reuters : OLG.PA
Bloomberg : OLG FP
ICB : 5755 Services de loisirs
 



ANNEXES


RÉSULTATS SPORTIFS DE LA SAISON 2019/2020

  ÉQUIPE MASCULINE ÉQUIPE FÉMININE
CHAMPIONNAT 7ème VAINQUEURE
EUROPE CHAMPIONS LEAGUE
½ finale (Bayern Munich)
CHAMPIONS LEAGUE
Victoire
COUPE DE FRANCE  ½ finale (PSG) Victoire
COUPE DE LA LIGUE Finaliste (PSG)
 
-


MERCATO D'ÉTÉ 2020 - À DATE

Acquisitions/Arrivées

  • Karl Toko Ekambi, en provenance de Villareal (Espagne) - Levée d'option d'achat : 11,5 M€ + 4 M€ d'incentives maximum + 15% sur plus-value future - contrat de 4 ans
  • Cenk Özkaçar, en provenance du club turc Altay SK pour un montant de 1,5 M€ + 1,5 M€ incentives maximum + 10% sur plus-value future - contrat de 5 ans
  • Julian Pollersbeck, en provenance de Hambourg, pour un montant de 0,25 M€ + 0,3 M€ d'incentives maximum + 15% sur plus-value future, contrat de 4 ans
  • Lucas Paqueta, en provenance du Milan AC, pour un montant de 20 M€ + 15% sur plus-value future
  • Abdoulaye Ndiaye, en provenance du Dakar Sacré Cœur, sans indemnité, contrat de 3 ans
  • Habib Keita, en provenance du Guidars FC, 1 M€ + 1,5 M€ incentives maximum + 30% sur plus-value future, contrat de 5 ans
  • Djamel Benlamri, en provenance d'Al Shabab, sans indemnité de transfert, contrat 1 an + 1 optionnel

Prêt (arrivée) jusqu'au 30 juin 2021

  • Mattia De Sciglio, en provenance de la Juventus, sans option d'achat, contrat d'1an

Cessions/départs

  • Yann Kitala au FC Sochaux - 0,3 M€ + 0,5 M€ d'incentives maximum + 35% sur plus-value future
  • Lucas Margueron à Clermont - 30% sur futur transfert
  • Théo Ndicka à Ostende (Belgique) - 30% sur futur transfert
  • Amine Gouiri à l'OGC Nice - 7 M€ + 15% sur plus-value future
  • Martin Terrier au Stade Rennais - 12 M€ + 3 M€ d'incentives maximum + 15% sur plus-value future + 2 ou 3 M€ maximum selon prix de cession
  • Oumar Solet au RB Salzbourg – 4,5 M€ + 4 M€ d'incentives maximum + 15% sur plus-value future
  • Fernando Marçal à Wolverhampton - 2 M€
  • Rafaël à Istanbul Basaksehir - sans indemnité de transfert
  • Kenny Tete à Fulham - 3,2 M€ + 10% sur cession future > 10 M€.
  • Ciprian Tatarusanu au Milan AC – 0,5 M€
  • Bertrand Traoré à Aston Villa – 18,4 M€ + 2,2 M€ incentives maximum + 15% sur plus-value future
  • Anthony Racioppi à Dijon – intéressement sur futur transfert
  • Boubacar Fofana au Servette Genève – intéressement 45% sur futur transfert*

Prêts (sorties) jusqu'au 30 juin 2021

  • Pape Cheikh Diop prêt à Dijon avec option d'achat de 5 M€ + 1,5 M€ d'incentives + 15% sur plus-value future
  • Lenny Pintor renouvellement du prêt à Troyes avec option d'achat (5/6 M€ + 10/15% sur une plus-value future)
  • Ousseynou Ndiaye prêt à Bourg sans option d'achat
  • Nicolas fontaine prêt à Las Rozas avec option d'achat de 0,5 M€ et 15% sur plus-value future
  • Youssouf Koné prêt à Elche sans option d'achat
  • Joachim Andersen prêt payant 1 M€ +1 M€ incentives – Fulham - sans option d'achat
  • Jeff Reine Adelaïde prêt payant 0,5 M€ + 0,5 M€ incentives - OGC Nice - option achat 25 M€


PRODUITS DES ACTIVITÉS

En M€ (du 1er juillet au 30 juin) 30/06/20
12 mois
30/06/19
12 mois
Var. M€ Var. %
BILLETTERIE 35,5 41,8 -6,3 -15%
dont championnat et autres matchs 23,5 31,6 -8,1 -26%
dont Europe 12,1 10,2 1,9 19%
DROITS TV ET MARKETING 97,6 122,0 -24,4 -20%
dont LFP-FFF 33,0 50,8 -17,8 -35%
dont UEFA 64,7 71,2 -6,6 -9%
PARTENARIATS-PUBLICITÉ 27,2 31,3 -4,2 -13%
PRODUITS DE LA MARQUE 13,6 16,0 -2,4 -15%
dont produits dérivés 8,4 10,3 -1,9 -18%
dont produits images et divers 5,2 5,7 -0,5 -10%
EVENTS 6,7 9,7 -2,9 -30%
dont séminaires et visites 4,4 5,4 -1,0 -18%
dont grands évènements 2,3 4,2 -2,0 -46%
PRODUITS DES ACTIVITÉS (HORS TRADING JOUEURS) 180,7 220,9 -40,2 -18%
PRODUITS DE CESSIONS DES CONTRATS JOUEURS 90,9 88,2 2,7 3%
TOTAL DES PRODUITS DES ACTIVITÉS* 271,6 309,0 -37,5 -12%


* CHANGEMENT DE MÉTHODE DE COMPTABILISATION DU TRADING JOUEURS ET CRÉATION D'UN INDICATEUR ALTERNATIF DE PERFORMANCE (IAP)


Le 16 juin 2020, l'IFRIC (le comité des interprétations IFRS) a publié une décision qui conclut que les produits issus des transferts de joueurs ne peuvent plus être reconnus en « chiffre d'affaires » mais doivent être présentés à hauteur du seul résultat de cession (plus-value nette) sur une ligne dédiée du compte de résultat.

Concernant l'Olympique Lyonnais, la formation et le trading de joueurs ont toujours fait partie intégrante du business model du Groupe. Les produits nets de cessions de contrats joueurs constituant une ligne d'activité récurrente à part entière du plan stratégique étaient historiquement comptabilisés dans les produits.

Afin de suivre l'activité globale et la réalisation de son plan stratégique, le Groupe a fait le choix de créer un IAP (Indicateur Alternatif de Performance) à compter du 30/06/20 : « Total des produits des activités ». Cet indicateur correspond à l'ancienne définition du « Total des produits des activités » qui comprend les Produits des activités hors trading ainsi que les produits de cessions de contrats joueurs.

Ce changement de méthode de comptabilisation du trading joueurs n'a pas d'impact sur l'Excédent Brut d'Exploitation, ni sur le Résultat Opérationnel consolidé.


COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ SIMPLIFIÉ

En M€ (du 1er juillet au 30 juin) 30/06/20
12 mois
30/06/19
12 mois
var
en M€
var
en %
PRODUITS DES ACTIVITÉS HORS TRADING JOUEURS 180,7 220,9 -40,2 -18%
Plus-values/cessions de joueurs 82,7 76,9 5,8 8%
Dont produits de cessions de contrats joueurs 90,9 88,2 2,7 +3%
Dont valeurs résiduelles -8,1 -11,2 +3,1 +28%
TOTAL PRODUITS DES ACTIVITÉS (IAP) 271,6 309,0 -37,5 -12%
Achats consommés et charges externes -76,6 -81,6 5,0 6%
Impôts, taxes et versements assimilés -8,5 -8,3 -0,2 -2%
Charges de personnel -132,5 -130,9 -1,5 -1%
EXCÉDENT BRUT D'EXPLOITATION 45,9 76,9 -31,1 -40%
Dot. aux amortissements & provisions nettes -76,2 -52,3 -24,0 -46%
Autres produits & charges opérationnels courants 12,0 -2,5 14,5  
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL -18,4 22,2 -40,6  
Résultat financier -17,9 -14,0 -3,9 -28%
RÉSULTAT AVANT IMPÔT -36,3 8,2 -44,5  
Charge d'impôt -0,1 -1,7 1,6  
Quote-part de résultat net des entreprises associées -0,2 -0,1 -0,1  
RÉSULTAT NET DE L'EXERCICE -36,6 6,4 -43,0  
RÉSULTAT REVENANT AUX ACTIONNAIRES DE LA SOCIETÉ -36,5 6,2 -42,7  


BILAN SIMPLIFIÉ

ACTIF (M€) 30/06/20 30/06/19 PASSIF (M€) 30/06/20 30/06/19
Contrats joueurs 179,2 89,5 Capitaux propres
(y compris minoritaires)
230,1 266,4
Immobilisations corporelles 368,6 385,5 Emprunt obligataire et bancaire stade 161,3 158,2
Autres actifs immobilisés 3,5 3,4 Autres emprunts et dettes financières 55,8 64,0
Actifs liés aux droits d'utilisation (1) 9,4 0,0 Dettes liées aux droits d'utilisation (1) 10,0 0,0
TOTAL ACTIF IMMOBILISÉ 560,6 478,4 TOTAL DETTES FINANCIÈRES 227,1 222,3
Impôts différés 2,5 3,7 Provisions 2,5 2,5
Créances/contrats joueurs 34,4 93,5 Dettes/contrats joueurs 135,4 40,9
Autres actifs 72,8 42,1 Autres passifs non courants 19,3 21,4
Trésorerie 32,9 12,0 Dettes courantes 88,9 76,2
TOTAL ACTIF 703,2 629,7 TOTAL PASSIF 703,2 629,7
  1. norme IFRS16 applicable au 01/07/19

[1] Le Groupe a fait le choix de créer un IAP (Indicateur Alternatif de Performance) à compter du 30 juin 2020 : « Total des produits des activités ».
Cet indicateur correspond à l'ancienne définition du « Total des produits des activités » qui comprend les Produits des activités hors trading ainsi que les produits de cessions de contrats joueurs.


Cette publication dispose du service "Actusnews SECURITY MASTER".
- SECURITY MASTER Key : mpucYslslG6ay22fksqZa5ZlbpdjkmiXZmKemGKbacrKZ2lpl26XapiVZm9mmWtt
- Pour contrôler cette clé : https://www.security-master-key.com.



  Original Source : OL GROUPE