Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société OCEASOFT du 24/01/2019

  24/01/2019 - 18:00

CHIFFRE D'AFFAIRES DU 2ND SEMESTRE 2018 ; SITUATION DE TRÉSORERIE ; POINT SUR LES NÉGOCIATIONS EN COURS AVEC UN PARTENAIRE INDUSTRIEL


Montpellier, le 24 janvier 2019 - Oceasoft (Euronext Growth - FR0012407096 - ALOCA), concepteur de capteurs intelligents et connectés pour l'industrie, publie son chiffre d'affaires consolidé au titre de l'exercice 2018 (clos le 31 décembre 2018) et fait un point sur sa situation de trésorerie et les négociations en cours avec un partenaire industriel.



REBOND CONFIRMÉ DE LA CROISSANCE AU 2ND SEMESTRE 2018 : +11 %

CHIFFRE D'AFFAIRES CONSOLIDÉ NON AUDITÉ
EN k€ (normes françaises, données auditées)
2017 2018 Variation
1er semestre 3 739 3 766 +1%
2nd semestre 3 876 4 307 +11%
Annuel 7 615 8 074 +6%
dont France 3 567 3 592 +1%
dont International 4 048 4 482 +11%

Au titre du 2nd semestre 2018, Oceasoft a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 4 307 k€, en croissance organique de +11% par rapport à la même période l'an passé, conformément à l'objectif annoncé.

Ce rebond de l'activité au 2nd semestre (vs +1% au 1er semestre) porte le chiffre d'affaires annuel consolidé 2018 (période du 1er janvier au 31 décembre 2018) à 8 074 k€, en hausse de +6% sur 12 mois (+7% à taux de change constant). L'année 2018 est essentiellement marquée par la poursuite du développement à l'export qui représente désormais 56% du chiffre d'affaires du groupe.

La zone EMEA est particulièrement dynamique avec une croissance de +35%. Cette progression, qui provient essentiellement du réseau de partenaires distributeurs, confirme que les ajustements commerciaux opérés au cours des derniers mois portent leurs fruits.

Sur la zone Amériques, le chiffre d'affaires croît de +3% à taux de change constants en 2018, mais subit la relative faiblesse du dollar. Oceasoft poursuit sa stratégie de développement sur cette région, ce qui se traduit par un pipeline commercial plus important, laissant présager une accélération de la croissance sur cette zone en 2019.

La région Asie-Pacifique (9% de l'activité globale) affiche pour sa part un recul annuel de -4% du fait d'un phénomène de surstockage chez les principaux distributeurs fin 2017. Les nouveaux accords de distribution tardent encore à produire leurs premiers effets compte tenu d'un manque de formation des équipes commerciales des partenaires et du délai allongé de réalisation des affaires.

En France, qui représente désormais 44% du chiffre d'affaires, l'activité est en très légère croissance (+1%), sur un marché où le groupe continue de faire face à un allongement des délais de signature sur les contrats les plus significatifs.

Dans le prolongement du rebond observé sur le second semestre 2018, l'activité devrait continuer à bénéficier des récentes innovations qui font désormais de l'offre Oceasoft la plus innovante et la plus complète du marché.

La récente arrivée d'un Directeur commercial va permettre d'accélérer le déploiement de ces nouvelles solutions notamment sur les marchés export, qui restent le principal gisement de croissance pour Oceasoft.



POINT SUR LA SITUATION DE TRESORERIE

Si l'activité d'Oceasoft est en progression, la situation de trésorerie subit les effets du décalage de remboursement des crédits d'impôt recherche des années 2016 et 2017 (CIR 2016 et 2017) qui devaient lui être versés fin 2018 par l'administration fiscale.

Pour mémoire[1], au titre des années 2016 et 2017, la société devait percevoir un remboursement CIR d'un montant global de 650 k€ avant le 31 décembre 2018 (dont 315 k€ préfinancés par un partenaire bancaire). Ce remboursement est suspendu à une vérification de comptabilité initiée par l'administration fiscale fin 2018. Il est précisé qu'à ce jour, le droit à perception de ces crédits d'impôt n'a pas été remise en cause par l'administration.

Ce déficit de trésorerie a été en partie compensé par l'amélioration du BFR permise par le recours à l'affacturage et par l'encaissement anticipé de certaines créances clients.

Oceasoft a également entamé des discussions avec ses partenaires bancaires afin de négocier les conditions de remboursement d'échéances devenues exigibles en 2018.

L'ensemble de ces mesures a ainsi permis à Oceasoft SA de disposer d'une trésorerie de 858 k€ au 31 décembre 2018 pour un encours clients hors groupe de 1 331 k€ (dont 482 K€ échus) et des dettes fournisseurs de 941 k€ (données non auditées). A la même date, la filiale américaine d'Oceasoft disposait quant à elle d'une trésorerie de 48 k€ pour un encours clients de 422 k€ et des dettes fournisseurs de 18 k€ (données non auditées).



POURSUITE DES NÉGOCIATIONS AVEC UN PARTENAIRE INDUSTRIEL

Oceasoft poursuit les discussions engagées avec l'un de ses partenaires industriels en vue d'un accord stratégique, portant à la fois sur des aspects commerciaux et capitalistiques1.

Après un ralentissement durant les fêtes de fin d'année, les discussions ont repris depuis la seconde semaine de janvier et se poursuivent.

Il est rappelé que la réalisation de cette opération reste soumise à un accord des parties sur certains aspects des contrats, et à l'approbation du Conseil d'administration du partenaire industriel. A défaut, l'opération pourrait ne pas être conclue.

Oceasoft tiendra informé le marché de l'évolution des discussions entre les parties.



Prochain rendez-vous :

4 avril 2019 : Résultats annuels 2018



À propos d'Oceasoft

 

Oceasoft conçoit, étalonne et commercialise des capteurs intelligents et connectés pour la surveillance de paramètres physiques tels que la température, l'humidité, le taux de CO2 ou encore la pression différentielle, à destination des industries des sciences de la vie, de l'agroalimentaire.
La société propose une offre complète et verticalisée, depuis le capteur jusqu'à l'intégration dans le système d'information en maîtrisant les 3 domaines d'expertise suivants : capteurs et étalonnage, transmission radiofréquences et développement de plateformes logicielles.
A fin décembre 2018, la société a réalisé 8,1 m€ de chiffre d'affaires consolidé sur 12 mois, dont 56% à l'international.
Libellé : OCEASOFT Code mnémonique : ALOCA
Code ISIN : FR0012407096 Lieu de cotation : Euronext Growth Paris

Plus d'informations sur www.oceasoft.fr



 


Oceasoft
Laurent ROUSSEAU - PDG
Tél : 04 99 13 67 30
l.rousseau@oceasoft.com
 
Oceasoft
Nicolas MOURET - Directeur général adjoint
Tél : 04 99 13 67 30
n.mouret@oceasoft.com
   
ACTUS finance & communication
Caroline LESAGE - Relations Investisseurs
Tél. 01 53 67 36 79
clesage@actus.fr
ACTUS finance & communication
Anne-Catherine BONJOUR - Relations presse
Tél. 01 53 67 36 93
acbonjour@actus.fr

[1] cf. communiqué de presse du 12 décembre 2018