Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société METABOLIC EXPLORER du 19/12/2018

  19/12/2018 - 18:00

Metabolic Explorer : Feu vert pour la construction de l'unité de production METEX NOOVISTA à Carling Saint-Avold.


Feu vert pour la construction de l'unité de production
METEX NØØVISTA à Carling Saint-Avold

  • Levée de toutes les conditions suspensives
  • Signature des accords avec les parties prenantes de la plateforme
  • Closing du financement de METEX NØØVISTA avec Bpifrance

Clermont-Ferrand, le 19 décembre 2018 – (FR0004177046 METEX), METabolic EXplorer (METEX), société de biochimie industrielle qui développe, commercialise et exploite des procédés industriels de fermentation, annonce le closing et donc la mise à la disposition de METEX NØØVISTA du financement nécessaire à la construction et l'exploitation de l'usine de production de PDO/AB.

METEX NØØVISTAqui sera implantée sur la plateforme de Carling Saint-Avold en Moselle, exploitera une unité de bioproduction de PDO (1,3 Propanediol) et d'AB (Acide Butyrique), deux molécules d'origine naturelle pour des applications dans les secteurs de la cosmétique, la nutrition/santé animale et les bio-polymères tels que les textiles. La première tranche de cette usine disposera d'une capacité de 6kt (5kt de PDO et 1kt d'AB) et permettra la création de 48 emplois directs. Cette usine sera exemplaire de la création d'emplois industriels en France grâce à une technologie initiée par un brevet princeps de l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) et industrialisée par une PME.

Après l'obtention de l'Autorisation Environnementale d'Exploiter (arrêté préfectoral en date du 10 décembre 2018) et la signature des accords avec les parties prenantes de la plateforme (baux, contrats d'utilités etc.), toutes les conditions suspensives ont été levées pour permettre l'entrée en vigueur des accords de financement de METEX NØØVISTA conclus avec le fonds « Société de Projets Industriels »[1], géré par Bpifrance. Désormais METEX NØØVISTA se trouve dotée des moyens financiers pour lancer la construction de la première unité de production par chimie biologique sur le site de Carling Saint-Avold.

Benjamin GONZALEZ, Président Directeur Général de METEX déclare : « C'est une excellente nouvelle pour toutes les parties prenantes, qui sont nombreuses à avoir participé à la concrétisation de cette ambition. Je les remercie très chaleureusement ainsi que mes équipes qui œuvrent depuis plusieurs mois pour avoir rendu possible ce premier projet industriel de biochimie sur la plateforme de Carling Saint-Avold. L'investissement de Bpifrance à nos côtés pour la création de METEX NØØVISTA, qui opèrera la technologie et commercialisera le PDO et l'AB, valide la compétitivité économique de nos bioprocédés qui s'inscrivent dans la nécessaire transition écologique en permettant de répondre aux attentes des industriels en quête de performances, de qualité et plus largement de « naturalité » sur les marchés tels que la cosmétique, l'alimentation animale ou l'alimentation humaine.

Enfin, le passage en phase industrielle concrétise les efforts et l'innovation des équipes de METEX qui contribuent tous les jours à développer des procédés alternatifs pour produire autrement et plus durablement des produits essentiels à la vie quotidienne. »

Exécution du protocole d'investissement signé avec les fonds SPI de Bpifrance

La levée de l'ensemble des conditions suspensives permet à METEX et à Bpifrance d'exécuter le protocole d'investissement signé en juin dernier pour le lancement de la construction de l'unité de production de METEX NØØVISTA.

METEX et le fonds SPI investiront respectivement 17,15 M€ et 19,75 M€ en numéraire en trois phases sur une période de deux ans afin de couvrir les 37 M€ nécessaires au financement de la première tranche du projet (CAPEX de 29 M€ ; BFR, contingences et divers frais de démarrage de 8 M€). Ces investissements permettront d'assurer la construction, le démarrage et l'exploitation commerciale de la technologie PDO/AB pour une capacité de 6kt annuelle. Les financements nécessaires à l'adaptation du site pour accueillir la première unité de biochimie industrielle (bâtiments, utilités et études), sont assurés par les parties prenantes du projet (notamment le groupe Total, l'Etat, la Région Grand-Est et la Communauté d'Agglomération de Saint-Avold Synergie).

En sus de son apport en numéraire, METEX concède une licence exclusive mondiale de la technologie PDO/AB à METEX NØØVISTA, avec droit de sous-licences. L'accord de licence prévoit la conversion en capital d'une créance de 7 M€ détenue par METEX, correspondant au paiement par METEX NØØVISTA d'une redevance « up-front » pour la première tranche de 6kt annuelle.

Avec ces apports en numéraire et la compensation de la redevance au titre de la licence, METEX investira ainsi un montant total de 24,15 M€ tandis que le fond SPI de Bpifrance investira 19,75 M€ en numéraire, pour des détentions respectives, à terme, de 55 % et 45 % du capital de METEX NØØVISTA.

Ces investissements permettront de finaliser la construction de la première tranche de 6kt de l'usine de PDO/AB et son démarrage, prévu au second semestre 2020.

L'exploitation de la technologie par METEX NØØVISTA s'accompagnera du paiement à METEX de redevances sur la vente de PDO et d'AB et d'une éventuelle valorisation additionnelle de la technologie lors du lancement de la seconde tranche de l'usine afin d'augmenter sa capacité à 24kt/an (20kt/an de PDO et 4kt/an d'AB) qui pourrait être mis en œuvre un à deux ans après le démarrage de la première tranche. Le lancement de cette seconde tranche de l'usine nécessitera des financements complémentaires.

Ambitions de METEX

Pour rappel, la technologie PDO/AB apportée par METEX est une solution de rupture qui permet, avec un seul procédé, d'obtenir deux produits distincts (le PDO et l'acide butyrique) pouvant tous deux adresser différents marchés où la performance et la naturalité sont des critères différenciants et valorisables.

La production de ces deux produits permettra ainsi d'adresser à la fois :

  • Le marché des ingrédients fonctionnels en cosmétique, marché qui représente environ 13 milliards d'euros[2]. Le PDO METEX est un ingrédient multifonctionnel qui peut substituer, en particulier, les conservateurs controversés tels que les parabènes ou encore les glycols lorsqu'il est utilisé comme émollient. METEX détient un atout déterminant pour conquérir ce marché avec une offre unique : un PDO non-OGM « made in France ». Cette offre répond à la demande croissante des grandes marques de cosmétiques qui recherchent des alternatives naturelles et non-OGM, aux produits issus de la pétrochimie.
  • Le marché mondial des acides organiques en nutrition animale, estimé à plus de 1 milliard d'euros3. L'AB METEX est un additif utilisé en nutrition animale pour ses qualités nutritionnelles, métaboliques et antimicrobiennes qui favorisent la croissance en bonne santé des animaux. Cet acide organique bénéficie d'une très forte croissance (x 2,5 depuis 2010) liée à la volonté des grands prescripteurs de garantir aux consommateurs des produits issus d'animaux élevés sans antibiotiques.
  • Enfin, la production de PDO permettra aussi à METEX d'accéder au marché mondial des polymères biosourcés représentant environ 15 milliards d'euros4. Le PDO METEX est aussi un monomère qui entre dans la composition de polyesters et de polyuréthanes de performance. En particulier, il sert à la fabrication du PTT, polyester promis à un fort développement en raison de ses propriétés supérieures au PET et qui répond à la demande croissante des marques « haut de gamme » de fibres textiles biosourcées et performantes.

Cette unité de production permettra à METEX de commercialiser, via sa filiale METEX NØØVISTA, le PDO et l'AB soit directement, soit par des accords de distribution ou pour le PDO dans le domaine des polymères, par des accords de licences. Le lancement de la commercialisation est prévu fin du second semestre 2020 (+/- 3 mois).

METEX a l'ambition de devenir le producteur de référence du PDO non-OGM utilisé en cosmétique et le leader de l'AB naturel en nutrition animale.

Parallèlement, METEX poursuit l'élargissement de son portefeuille de produits complémentaire au PDO et à l'AB afin de renforcer l'offre de valeur de la société pour l'approvisionnement d'ingrédients fonctionnels naturels notamment en cosmétique et en nutrition/santé animale.

-FIN-

A propos de METabolic EXplorer – www.metabolic-explorer.com

Entreprise pionnière en biochimie industrielle avec 20 ans d'expérience, METabolic EXplorer (METEX) met au point des alternatives industrielles aux procédés pétrochimiques.

A partir de matières premières renouvelables et pérennes, la société développe des procédés de fermentation industriels innovants et compétitifs pour produire des composés chimiques à la base de produits essentiels du quotidien, tels que des additifs pour la nutrition et la santé des animaux, des plastiques, des textiles, des cosmétiques, des résines…

Par ses innovations biotechnologiques, la société a pour ambition de contribuer à produire autrement, sans pétrole, des produits de grande consommation pour répondre aux nouvelles attentes sociétales des consommateurs et aux enjeux de transition énergétique et de développement durable.

L'innovation repose sur 70 collaborateurs de compétences complémentaires permettant de maitriser l'ensemble des étapes de développement des procédés, de l'optimisation des catalyseurs biochimiques en laboratoire à la validation industrielle et à la production d'échantillons sur une unité de démonstration industrielle tournant en continu.

METabolic EXplorer, basée sur le Biopôle Clermont Limagne à proximité de Clermont-Ferrand, est cotée sur Euronext à Paris (Compartiment C, METEX) et fait partie de l'indice CAC Small.

Recevez l'information financière de METabolic EXplorer en vous inscrivant sur :
www.metabolic-explorer.com

Relations Investisseurs – ACTIFIN
Benjamin LEHARI
Tél : + 33 (0) 1 56 88 11 11
mail : blehari@actifin.fr
Relations Presse – ACTIFIN
Isabelle DRAY
Tél : + 33 (0) 1 56 88 11 11
mail : idray@actifin.fr

A propos du fonds SPI, Société de Projets Industriels

Ce fonds, géré par Bpifrance pour le compte de l'État dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir, a vocation à permettre aux projets industriels les plus porteurs de perspectives d'activité et d'emplois pour les filières industrielles de trouver un appui à leur développement. Il intervient en investisseur avisé en fonds propres dans des sociétés de projets portant des projets d'industrialisation choisis en fonction de leur potentiel de croissance, du positionnement actuel de l'industrie et de leur contribution à la transition écologique et énergétique. Il constitue ainsi l'un des leviers financiers de la Nouvelle France Industrielle.

À propos de Bpifrance

Bpifrance finance les entreprises – à chaque étape de leur développement – en crédit, en garantie et en fonds propres. Bpifrance les accompagne dans leurs projets d'innovation et à l'international. Bpifrance assure aussi, désormais leur activité export à travers une large gamme de produits. Conseil, université, mise en réseau et programme d'accélération à destination des startups, des PME et des ETI font également partie de l'offre proposée aux entrepreneurs.

Grâce à Bpifrance et ses 48 implantations régionales, les entrepreneurs bénéficient d'un interlocuteur proche, unique et efficace pour les accompagner à faire face à leurs défis.

Plus d'information sur : www.bpifrance.fr - https://presse.bpifrance.fr Suivez-nous sur Twitter : @Bpifrance - @BpifrancePresse


[1] Fonds SPI souscrit à la fois par le Programme d'Investissements d'Avenir et la Banque Européenne d'Investissement.

[2] 3 4Source : Advancy analyse and expertise