Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société MADVERTISE du 30/04/2018

  30/04/2018 - 18:00

RÉSULTATS ANNUELS 2017


  • Croissance de +4% de la marge brute à 35,4% du chiffre d'affaires
  • EBITDA positif pour le 2nd exercice consécutif
  • Objectif d'une croissance soutenue et rentable pour l'exercice 2018

Madvertise (Euronext Growth - FR0010812230 - ALMNG), l'AdTech française dédiée à la publicité sur mobile, publie ses résultats annuels 2017 (exercice clos au 31 décembre 2017).

(en K€) 2016 2017
Chiffres consolidés audités
Chiffre d'affaires 17 393 17 976
Marge brute 6 116 6 368
Taux de marge brute 35,2% 35,4%
Autres revenus[1] 181 218
Autres achats et charges externes (1 823) (2 089)
Frais de personnel (3 825) (4 038)
Autres charges d'exploitation (20) (53)
Impôts et taxes (140) (101)
EBITDA 489 305
Marge d'EBITDA 2,8% 1,7%
Dotations aux amortissements et aux provisions (677) (641)
Résultat d'exploitation (188) (337)
Charges et produits financiers (251) (189)
Charges et produits exceptionnels (999) (361)
IS 70 345
Amortissement du goodwill (924) (924)
Résultat net (2 292) (1 465)


Paul Amsellem, Président-Directeur général de Madvertise, commente :

« 2017 a été une année de consolidation pour notre modèle économique avec le maintien d'un taux de marge brute élevé, une accélération forte de notre déploiement à l'international, et un renforcement de nos investissements technologiques. Nous maintenons notre objectif de croissance rentable pour 2018 avec l'ouverture de nouveaux segments de marché autour de la vidéo et de la Data Mobile, sujet clef des problématiques de Drive to Store. Un certain nombre de partenariats stratégiques seront annoncés dans ces domaines d'ici à la fin de l'année. »


Faits marquants de l'exercice 2017

Sur le plan commercial, l'année 2017 a été marquée par le gain régulier de parts de marché à travers la signature de nouveaux contrats majeurs auprès d'éditeurs de renom :

  • Radio France, qui totalise une audience internet mobile de 4,6 millions de visiteurs uniques par mois, est le groupe de radiodiffusion le plus consulté en France dans la catégorie « Médias TV / Radio »[2] et « Actualités » ;
  • Ouest France, avec une audience internet mobile de plus de 5 millions de visiteurs uniques par mois[3], est leader de la presse quotidienne régionale, et l'un des quotidiens les plus consultés en France dans la catégorie « Actualités & Informations » ;
  • Groupe Marie Claire, avec une audience internet mobile de plus de 5 millions de visiteurs uniques par mois[4], publie deux des titres de presse parmi le Top 10 des marques de la catégorie « Portails Spécialisés Féminins » les plus consultées en France : Marie Claire et Cosmopolitan.

Madvertise s'est appuyé sur sa capacité à répondre, grâce à son offre intégrée et sans couture, aux problématiques de monétisation des éditeurs, tant sur des ventes directes que programmatiques.

Cette dynamique commerciale a été soutenue par l'innovation, illustrée par le lancement de « Madvertise Audience Targeting » en mai 2017, la solution de ciblage d'audience, et, en septembre, de « Madvertise Eye Tracking », la 1ère solution au monde capable de mesurer le taux d'attention des mobinautes sur les campagnes publicitaires.

Enfin, le transfert de Madvertise vers le compartiment public d'Euronext Growth opéré en septembre 2017 marque une nouvelle étape importante dans l'histoire boursière de la société. Il offre au titre Madvertise une nouvelle dimension, avec une liquidité accrue et une visibilité renforcée, en permettant à la société d'élargir sa base d'investisseurs potentiels.


Activité de l'exercice 2017

En 2017, le chiffre d'affaires consolidé ressort à près de 18 M€, en progression de 3,4%.

Cette croissance a été portée par l'activité de Régie (91% des revenus de Madvertise), dont le chiffre d'affaires a progressé de +4,5%, essentiellement sur le segment Premium. Cette évolution reflète le succès de la stratégie déployée par la société, avec en particulier une concentration de ses efforts de développement sur la régie programmatique.

Cette performance a été largement soutenue par l'international (+33,5%) : en Italie, où le Groupe a quasiment doublé son chiffre d'affaires, mais également en Allemagne (+20% de croissance sur l'exercice) grâce au gain de nouveaux contrats d'éditeurs. Madvertise réalise désormais 43% de ses revenus à l'international (contre 33% en 2016).

En France, Madvertise s'est appuyé sur son portefeuille de clients historiques, incluant notamment Shazam, sur le démarrage de nouveaux contrats (Radio France, Ouest France, Groupe Marie Claire, etc.). Les revenus ont toutefois été impactés au 2nd semestre par des réorganisations internes au sein de plusieurs agences clientes.


Résultats financiers 2017

La valeur ajoutée de l'offre de régie publicitaire, avec une part croissante des services déployés autour des algorithmes propriétaires de Madvertise et sa capacité à analyser la data, a permis de maintenir un niveau de marge brute[5] robuste à 35,4% du chiffre d'affaires, contre 35,2% en 2016.

Malgré une progression des charges externes et des frais de personnel (recrutement de profils plus expérimentés et augmentations de salaire, notamment en Allemagne sur un marché concurrentiel), tout en poursuivant un rythme d'investissements élevé, Madvertise affiche une rentabilité opérationnelle positive pour la 2nde année consécutive. L'EBITDA ressort ainsi à 305 k€ en 2017, soit une marge de 1,7%.

Après prise en compte des dotations aux provisions et amortissements (-677 k€ liés à la montée en puissance des investissements de R&D engagés l'an dernier), le résultat d'exploitation ressort à -337 k€ contre -188 k€ en 2016.

La forte diminution des charges exceptionnelles (le nombre et la valeur des contrats concernés par des accords de minimum garantis a été significativement réduit par rapport aux exercices précédents), ainsi que la contribution du Crédit Impôt Recherche à hauteur de 369 k€ (CIR/CII récupération des années 2013, 2014 et 2015), ont permis une réduction des pertes nettes qui passent de -2 292 k€ en 2016 à -1 465 k€ en 2017, soit une réduction de 36%.


Situation bilancielle au 31 décembre 2017

Au cours de l'exercice 2017, la société a mis en place un financement sous forme d'obligations convertibles pour 800 k€ et a souscrit, en octobre 2017, à un prêt innovation de 500 k€ auprès de Bpifrance.

La trésorerie brute[6] ressort ainsi à 316 k€ à fin décembre 2017 contre 543 k€ au 30 juin 2017. L'endettement financier net, intégrant les obligations convertibles, ressort à 1 494 k€.

Au 31 décembre 2017, les capitaux propres consolidés s'établissaient à -142 k€, intégrant, outre le résultat de l'exercice, les frais liés au changement de compartiment de marché et frais liés au financement d'obligations convertibles passés en prime d'émission. Il convient de noter que les capitaux propres sociaux s'élevaient pour leur part à 7,8 M€ au 31 décembre 2017.


Perspectives favorables

Pour l'exercice 2018, Madvertise est confiant quant à délivrer une croissance rentable.

Le Groupe va continuer à enrichir son offre de solutions dans l'optique de conquérir de nouveaux segments à fort potentiel, en particulier la vidéo, avec le lancement d'une nouvelle offre prochainement. Madvertise poursuivra également le déploiement de ses solutions autour du local et de la data (géolocalisation, publicité contextuelle), qui constituent un réservoir de croissance important pour le groupe.

En parallèle, la société entend poursuivre le renforcement de son positionnement de régie premium en améliorant les services auprès de ses éditeurs. Dans ce cadre, Madvertise vient d'annoncer la création de nouveaux emplacements natifs sur-mesure, afin de renforcer la visibilité des campagnes publicitaires. Cette solution, déjà déployée pour Météo France, sera étendue rapidement à l'ensemble des éditeurs.

Enfin, Madvertise entend accélérer son déploiement à l'international en accélérant sa croissance en Allemagne, notamment à travers l'offre de marketing à la performance. Afin de piloter son expansion européenne, la société a promu en début d'année François Roloff en tant que Chief Operating Officer (COO) de Madvertise Media, l'activité de régie du Groupe.


Mise à disposition du rapport financier annuel

Les états financiers de Madvertise pour l'exercice 2017 ont été validés par le Conseil d'administration lors de sa réunion du 30 avril 2018. Les Commissaires aux comptes de Madvertise ont achevé leur audit des informations financières de la société. Le rapport annuel est à présent accessible au public. Il a été déposé auprès de l'Autorité des marchés financiers et peut être téléchargé depuis la rubrique « Investisseurs », section « Rapports financiers » du site internet de Madvertise www.madvertise.com/investisseurs



A propos de Madvertise

Fondée en 2011 et présidée par Paul Amsellem, Madvertise est la régie mobile indépendante de référence sur le segment Premium en France. La société a développé une technologie propriétaire permettant d'optimiser et de maximiser la visibilité des annonceurs et les revenus des éditeurs. Présente dans 7 pays (France, Allemagne, Italie, Espagne, Angleterre, Autriche, Suisse), elle figure parmi les leaders de son secteur en Europe avec une audience de 51 millions de visiteurs uniques et plus de 200 éditeurs premium à son actif. Madvertise intègre également une agence de conseil et de design pour la conception d'applications et de sites mobile.

Madvertise est coté sur Euronext Growth Paris (FR0010812230 – ALMNG).

Plus d'informations sur www.madvertise.com



Contacts

ACTUS finance & communication
Caroline LESAGE – Relations investisseurs
01 53 67 36 79
madvertise@actus.fr
ACTUS finance & communication
Vivien FERRAN – Relations presse
01 53 67 36 34
vferran@actus.fr
 

[1] Subventions et production immobilisée

[2] Source : Médiamétrie Netratings mobile – Octobre 2016

[3] Source : Médiamétrie Netrating Mobile – Février 2017

[4] Source : Médiamétrie Netrating Mobile – Avril 2017

[5] Marge brute = chiffre d'affaires – achats liés à la sous-traitance

[6] Trésorerie brute = valeurs mobilières de placement + disponibilités