Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société LATECOERE du 06/03/2018

  06/03/2018 - 07:00

RÉSULTATS ANNUELS 2017


  • Résultat opérationnel courant ajusté en progression de 6,7%
  • Free Cash-Flow récurrent des opérations largement positif à 63,9 M€
  • Poursuite du déploiement du plan de Transformation 2020
  • Dynamique commerciale soutenue
  • Perspectives 2018 et 2019

COMPTE DE RÉSULTATS EN DONNÉES AJUSTÉES

Toutes les données chiffrées de ce communiqué de presse sont exprimées, sauf mention contraire, en données ajustées. Les définitions des retraitements ainsi que la table de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté pour l'exercice 2017 sont disponibles à la fin de ce communiqué. Les comparaisons sont établies par rapport aux comptes 2016 concernant les activités poursuivies.

 En millions d'euros 2016 2017
Chiffre d'affaires 655,2 652,5
Résultat opérationnel courant ajusté 47,9 51,1
Taux en % du CA 7,3% 7,8%
Éléments non courants 4,4 -10,0
Résultat opérationnel ajusté 52,3 41,1
Coût de l'endettement financier net -9,0 -8,0
Autres résultats financiers -5,0 -13,4
Résultat financier ajusté -14,0 -21,4
Résultat net ajusté 30,5 3,0
Résultat net IFRS 6,3 3,6

Les comptes 2016 ont été retraités de la cession de Latécoère Services conformément à la norme IFRS 5.

Les comptes 2017 ont été arrêtés par le Conseil d'Administration lors de sa réunion du 5 mars 2018 - Procédures d'audits effectuées sur les données IFRS et rapport d'audit relatif à la certification en cours d'émission.

Une activité stable

Au 31 décembre 2017, le chiffre d'affaires du Groupe Latécoère s'établit à 652,5 M€, stable par rapport à 2016 (-0,4% en données publiées et -0,1% à taux de change constant).

Le chiffre d'affaires 2017 de l'activité Aérostructures, en repli de 3% (-2,6% à taux de change constant), est soutenu par les volumes importants de l'A320 et du Boeing 787. Le tassement de l'activité reflète essentiellement les baisses de cadence sur les programmes A380, Embraer E1 et Falcon 7X/8X.

L'activité Systèmes d'Interconnexion poursuit sa progression (+3,9% en données publiées et 4,1% à taux de change constant en 2017). L'effet de la montée en cadence du programme A350 et l'impact positif des nouveaux projets ont été partiellement contrebalancés par les moindres volumes de l'A380, du 7X/8X et des ATR.

À 2,2 milliards € sur la base d'une parité €/$ de 1,35, la projection du carnet de commandes des avionneurs représente pour Latécoère près de 4 années de chiffre d'affaires.

Un résultat opérationnel courant ajusté en progression de 6,7%

Le résultat opérationnel courant ajusté s'élève à 51,1 M€ contre 47,9 M€ en 2016 en progression de 6,7%, reflet de la mise en œuvre du plan de Transformation 2020. Ainsi, la marge opérationnelle courante atteint 7,8% du chiffre d'affaires en amélioration de 0,5 point.

Cette performance résulte des principaux leviers suivants :

  • succès des transferts industriels en zone « best cost » (Maroc, Tunisie et Mexique),
  • amélioration continue de la productivité sur les programmes matures,
  • volume complémentaire lié à la dynamique commerciale de la branche Systèmes d'Interconnexion.

Les éléments non récurrents, liés au plan de transformation et notamment au redéploiement des sites industriels se sont élevés à 10 M€, portant le résultat opérationnel ajusté à 41,1 M€.

Le résultat financier ajusté s'établit à -21,4 M€, impacté par un effet de change défavorable de revalorisation des éléments du bilan.

Le résultat net ajusté affiche un bénéfice de 3 M€ (à comparer à 30,5 M€ en 2016 qui bénéficiait du résultat exceptionnel généré par la vente de Latécoère Services).

En normes IFRS, le résultat net ressort à 3,6 M€ (vs. 6,3 M€ en 2016).

Malgré l'affaiblissement récent du dollar le Groupe a maintenu sa politique de couverture de change €/$ et est couvert jusqu'à fin 2019 à des cours au pire d'environ 1,16 et pour 50% de l'exposition 2020 à environ 1,22.

Un Free Cash-Flow récurrent des opérations largement positif

Conformément aux engagements pris, le Free Cash-Flow des opérations s'établit à 29,4 M€ au 31 décembre 2017. Les éléments non récurrents s'élèvent à -34,5 M€, et comprennent essentiellement des débours liés au Plan de Sauvegarde de l'Emploi (PSE), aux investissements des nouvelles usines de Toulouse-Montredon et de Bulgarie, ainsi qu'aux coûts de redéploiement des sites. Le Free Cash-Flow récurrent des opérations ressort donc à 63,9 M€, soit 9,8% du chiffre d'affaires.

La génération de Free Cash-Flow permet de confirmer le désendettement du Groupe qui affiche une trésorerie nette positive de 19,8 M€ au 31 décembre 2017 contre 1,8 M€ au 31 décembre 2016.

Mise en œuvre du plan de Transformation 2020

Le Groupe poursuit ses actions validées dans le cadre de son plan de Transformation 2020 et s'engage sur la baisse des coûts qui en résultera.

Sur le plan industriel, les premières pièces ont été produites en ce début d'année 2018 dans l' « Usine du Futur » à Toulouse-Montredon, et le démarrage du nouveau site de production en Bulgarie est programmé pour mars 2018.

Aux actions de redéploiement industriel, s'ajoutent des initiatives en termes de rationalisation des achats et de re-design to cost. Au total, les baisses de coûts visées par le plan de Transformation 2020 devraient excéder 30 M€ par an à l'horizon 2020.

Dynamique commerciale et perspectives

À l'issue du plan de Transformation 2020, le Groupe disposera d'un outil industriel compétitif et récent qui lui permettra de se positionner au mieux sur les nouvelles plateformes en développement.

À court terme, profitant d'une dynamique commerciale soutenue, le Groupe Latécoère est confiant dans ses perspectives de gain de parts de marché auprès de nouveaux clients en 2018.

En complément, le Groupe augmente ses capacités en matière de R&T intégrant la mise en œuvre de nouveaux programmes et partenariats pour développer des produits et procédés, dans le domaine des portes, des structures et de l'application de la fibre optique aux systèmes d'interconnexion et aux systèmes cabine.

Objectifs 2018 et 2019

Sur la base des dernières prévisions des avionneurs et sous l'impulsion de la dynamique commerciale enclenchée en 2017, le chiffre d'affaires 2018 du Groupe est attendu en légère croissance à taux de change constant.

2018 sera consacrée à la poursuite du Plan de Transformation 2020 et au démarrage des nouveaux sites industriels. Leur montée en puissance progressive d'ici la fin de l'année se reflètera temporairement sur la performance opérationnelle du Groupe en 2018, notamment en raison d'éléments non récurrents.

La génération de Free Cash-Flow opérationnel permettra de mettre en œuvre la nouvelle phase d'investissements, qui prépare le Groupe pour l'avenir, sans affecter la solidité du bilan.

Dès 2019, le Groupe vise une poursuite de la croissance de son activité avec un niveau de rentabilité et de génération de cash supérieure à 2017.

Pierre Gadonneix, Président du Conseil d'Administration de Latécoère déclare « La solidité des résultats de 2017, en confirmation de ceux de 2016, démontre que le redressement de Latécoère est effectif. À l'aube d'un deuxième siècle d'histoire, le nom de Latécoère redevient un symbole fort des grands défis de l'aéronautique. »

Yannick Assouad, Directeur Général du Groupe, indique que « Latécoère a atteint tous ses objectifs fixés en 2017 grâce à la vitesse d'exécution du plan de Transformation 2020. Le Groupe reste concentré sur l'exécution de son plan qui lui assurera un niveau de rentabilité pérenne. La reconquête commerciale a montré ses premiers résultats avec des succès significatifs au sein de la branche Systèmes d'Interconnexion. Cette dynamique va se poursuivre et constitue la seconde priorité de court terme. Le moyen terme se traduira par une consolidation du secteur des aérostructures et Latécoère sera positionné pour en être un acteur. »

Prochaine publication : Chiffre d'affaires T1 2018 le 24 avril 2018 après bourse


À propos de Latécoère

Groupe international partenaire de « rang 1 » des grands avionneurs mondiaux (Airbus, Embraer, Dassault, Boeing, Bombardier), Latécoère intervient dans tous les segments de l'aéronautique (avions commerciaux, régionaux, d'affaires et militaires), dans deux domaines d'activités :

  • Aérostructures (61% du CA) : tronçons de fuselage et portes.
  • Systèmes d'Interconnexion (39% du CA) : câblage, meubles électriques et équipements embarqués.

Le Groupe employait au 31 décembre 2017, 4 451 personnes dans 10 pays différents. Latécoère, société anonyme au capital de 188 789 804 € divisé en 94 394 902 actions d'un nominal de 2 €, est cotée sur Euronext Paris - Compartiment B. Codes ISIN : FR0000032278 - Reuters : LAEP.PA - Bloomberg : LAT.FP


LATECOERE
Sébastien Rouge
Directeur Administratif et Financier
Tel. : +33 (0)5 61 58 77 00
sebastien.rouge@latecoere.aero
 
ACTUS finance & communication
Corinne Puissant / Relations Investisseurs
Tel. : +33 (0)1 53 67 36 77 - cpuissant@actus.fr
Anne-Catherine Bonjour / Relations Media
Tel. : +33 (0)1 53 67 36 93 - acbonjour@actus.fr

Table de passage entre le compte de résultat consolidé et le compte de résultat ajusté

En milliers d'euros 31. déc.-17
Données IFRS
Encours "Non recurring" Reclassement couvertures de change €/$ Juste valeur des instruments dérivés 31. déc.-17
Données ajustées
Chiffre d'affaires 652 481       652 481
Résultat opérationnel courant (EBIT) 21 696 30 822 -1 406   51 112
Résultat opérationnel courant/ chiffre d'affaires 3,3%       7,8%
Autres produits et charges opérationnels non courants -9 995       -9 995
Résultat opérationnel 11 701 30 822 -1 406 0 41 116
Coût de l'endettement financier net -7 997       -7 997
Autres résultats financiers 16 448 0 1 406 -31 298 -13 444
Résultat financier 8 451 0 1 406 -31 298 -21 442
Impôts sur les bénéfices -16 578 -10 612 0 10 548 -16 641
Résultat net des activités poursuivies 3 574 20 210 0 -20 750 3 033
Résultat net des activités non poursuivies 0 0 0 0 0
RESULTAT NET 3 574 20 210 0 -20 750 3 033
Dont attribuable aux propriétaires de la société mère  3 492  20 210    -20 750  2 951
Dont attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle 82       82
           
En milliers d'euros 31. déc.-16
Données IFRS
Encours "Non recurring" Reclassement couvertures de change €/$ Juste valeur des instruments dérivés 31. déc.-16
Données ajustées
Chiffre d'affaires 655 236       655 236
Résultat opérationnel courant (EBIT) 31 513 28 836 -12 448   47 901
Résultat opérationnel courant/ chiffre d'affaires 4,8%       7,3%
Autres produits et charges opérationnels non courants 4 428       4 428
Résultat opérationnel 35 941 28 836 -12 448 0 52 329
Coût de l'endettement financier net -8 986       -8 986
Autres résultats financiers -25 444 0 12 448 7 951 -5 044
Résultat financier -34 430 0 12 448 7 951 -14 031
Impôts sur les bénéfices 2 430 -9 928 0 -2 648 -10 146
Résultat net des activités poursuivies 3 941 18 908 0 5 303 28 152
Résultat net des activités non poursuivies 2 381 0 0 0 2 381
RESULTAT NET 6 322 18 908 0 5 303 30 533
Dont attribuable aux propriétaires de la société mère  6 033  18 908    5 303  30 245
Dont attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle 288       288

Les retraitements entre les comptes consolidés et les comptes ajustés correspondent :

  • Aux variations d'en-cours Non Recurring (nets de provisions) résultant de la comptabilisation des contrats selon la norme IAS11 (contrats de construction) ;
  • A l'impact des pertes et gains de change sur les instruments de couverture €/$ enregistrés en résultat financier mais relatifs à des flux d'exploitation ;
  • A l'impact de la variation de juste valeur des instruments dérivés de change et de taux (comptabilisés au sein du résultat financier latent) ; et
  • Aux effets d'impôts correspondants aux retraitements ci-dessus au taux normatif en vigueur.

IFRS 15 – produits des activités ordinaires tirés des contrats conclus avec des clients

  • Le Groupe a analysé ses typologies de contrats afin de se conformer à la nouvelle norme IFRS 15.
  • Concernant les contrats de type « Design & Build », le Groupe estime que la partie du contrat relative au développement spécifique ne constituera pas, en général, une obligation de prestation car le développement est indissociable de la production série. Par conséquent, ces coûts de développement resteront capitalisés.
  • Par ailleurs, la future norme ne permettra plus aux cours des premiers exercices de démarrage d'un contrat de constater au bilan des coûts de production (courbe) qui sont actuellement recyclés en résultat en fonction de la décroissance des coûts réellement observée. Elle aura par conséquent une incidence sur le rythme de reconnaissance des marges réalisées sur les différents contrats. En revanche, le rythme de reconnaissance du chiffre d'affaires des éléments produits en série, aujourd'hui comptabilisé à la livraison, n'est pas modifié.
  • A ce stade, le Groupe estime un impact négatif sur ses capitaux propres consolidés au 1er janvier 2017 de l'ordre de 185 M€ (dont 173 M€ relatif à l'encours courbe) avant prise en compte des impôts différés associés. Cet impact comprend à date des estimations et reste susceptible d'évoluer dans le cadre de la finalisation des impacts. »
  • Cette nouvelle norme sera appliquée à compter du 1er janvier 2018 selon la méthode dite « rétrospective complète ». Les comptes consolidés 2018 seront donc préparés conformément à la norme IFRS 15 et les comptes consolidés 2017 seront intégralement retraités.

En synthèse, la mise en œuvre de la norme IFRS 15 n'aura pas d'impact significatif sur le niveau de chiffre d'affaires annuel du Groupe, dans son périmètre actuel. Par ailleurs, il n'y aura aucun impact sur les flux de trésorerie associés.