Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société GROUPE GORGE du 03/04/2018

  03/04/2018 - 07:00

Groupe Gorgé : exercice 2017 contrasté


  • Bonne performance de l'Impression 3D, exercice décevant dans les autres pôles
  • Résultat négatif compensé par une plus-value de 19 millions d'euros de Groupe Gorgé SA sur la cession de 7,5% du capital de Prodways Group 
  • Reprise d'un dividende de 0,32€ par action proposé au titre de 2017 

Groupe Gorgé (Euronext Paris : GOE) publie aujourd'hui ses résultats de l'exercice 2017.

(en millions d'euros) 2017 2016 Variation
Chiffre d'affaires 276,7 281,2 -1,6%
Chiffre d'affaires ajusté 274,0 272,1 +0,7%
EBITDA ajusté 10,9 21,4 -49,3%
% du chiffre d'affaires ajusté 4,0% 7,9% -446bps
Résultat opérationnel ajusté (1,1) 9,5 n/a
Résultat net (20,7) 3,4 n/a
Résultat net ajusté (10,0) 1,9 n/a
Résultat net part du Groupe (16,1) (0,8) n/a

Le 29 mars 2018, le Conseil d'administration a arrêté les comptes de l'exercice 2017 qui incluent les contributions de deux filiales étrangères non stratégiques du pôle Systèmes Intelligents de Sûreté, dont la cession, ou la fermeture, est en cours. Afin de permettre une meilleure appréciation des performances des activités pérennes et de leur évolution sur l'exercice écoulé, le Conseil a décidé de présenter et de commenter, outre les résultats tels qu'arrêtés, des résultats « ajustés » qui tiennent compte de la sortie de ces filiales ainsi que des éléments non courants du résultat opérationnel notamment dans les pôles Systèmes Intelligents de Sûreté et Protection des Installations à Risques.

L'annexe 1 de ce communiqué présente le rapprochement entre les informations ajustées et les états financiers de la période. Les chiffres présentés dans le communiqué ne sont pas ajustés, sauf quand il est expressément précisé le contraire.

Les procédures d'audit par les commissaires aux comptes sont effectuées ; le rapport d'audit relatif à la certification est en cours d'émission.

L'annexe 2 de ce communiqué présente le rapprochement entre le compte de résultat retraité et les états financiers publiés de l'exercice 2016. 

En 2017, le chiffre d'affaires de Groupe Gorgé s'élève à 276,7 millions d'euros, montant quasi-stable par rapport à 2016 (-1,6%). Cette évolution résulte de la baisse des ventes des pôles Protection des Installations à Risques et Systèmes Intelligents de Sûreté, que ne compense pas totalement la bonne progression enregistrée dans l'Impression 3D renforcée par les acquisitions réalisées au deuxième semestre 2017. Ajusté de la contribution des deux filiales en cours de fermeture ou de cession, le chiffre d'affaires du Groupe ressort à 274,0 millions d'euros, légèrement au-dessus des prévisions présentées en décembre 2017.

La rentabilité s'est nettement améliorée dans le pôle Impression 3D au cours de l'exercice, avec un EBITDA en équilibre au quatrième trimestre. En revanche, dans les pôles Protection des Installations à Risques et Systèmes Intelligents de Sûreté, des décalages sur 2018 de plusieurs commandes importantes et des difficultés opérationnelles dans le nucléaire ont eu un impact défavorable sur l'activité et les performances : l'EBITDA consolidé passe de 21,8 millions en 2016 à 9,1 millions d'euros en 2017 et à 10,9 millions d'euros après ajustements.

Le résultat opérationnel du Groupe s'établit à -13,9 millions d'euros, contre +10,1 millions d'euros en 2016. Des éléments non courants de -8,1 millions d'euros ont été comptabilisés en 2017, avec en particulier des provisions de 2,6 millions d'euros au titre des deux filiales du pôle Systèmes Intelligents de Sûreté dont l'arrêt est programmé et des dépréciations d'actifs, principalement de R&D, pour 4,5 millions d'euros. Ces provisions pénalisent significativement le résultat de l'année mais sont sans impact sur la trésorerie de la période. Corrigé de l'ensemble des éléments non récurrents, le résultat opérationnel ajusté s'élève à -1,1 million d'euros, contre 9,5 millions d'euros en 2016.

Les charges financières nettes des produits financiers s'élèvent à 2,1 millions d'euros, contre 2,2 millions d'euros en 2016.

Après -4,8 millions d'euros de charge d'impôt, dont -3,1 millions d'euros d'impôts différés, l'exercice 2017 se solde par une perte nette consolidée de 20,7 millions d'euros (et de -10,0 millions d'euros sur une base ajustée).

En conformité avec les normes IFRS, la plus-value de 19 millions d'euros réalisée par GROUPE GORGE SA lors de la cession de 7,5 % du capital de PRODWAYS GROUP a été constatée en capitaux propres et ne contribue pas au résultat consolidé.

Résultat opérationnel par pôle

Systèmes Intelligents de Sûreté

 (en millions d'euros) 2017 2016 Variation
Chiffre d'affaires 112,0 112,5 -0,5%
Chiffre d'affaires ajusté 109,3 103,4 +5,6%
EBITDA 11,5 14,6 -21,7%
% du chiffre d'affaires 10,2% 13,0% -277bps
EBITDA ajusté 13,3 14,3 -7,3%
% du chiffre d'affaires ajusté 12,1% 13,8% -170bps
Résultat opérationnel (1,5) 12,5 n/a
Résultat opérationnel ajusté 8,5 9,8 -13,8%

Le chiffre d'affaires du pôle Systèmes Intelligents de Sûreté est stable par rapport à 2016 et s'élève à 112,0 millions d'euros. Ajusté des contributions des deux filiales des pôles Robotique et Simulation dont la fermeture ou la cession est prévue, le chiffre d'affaires est en croissance de 5,6% à 109,3 millions d'euros.

L'EBITDA du pôle s'établit à 11,5 millions d'euros en 2017, contre 14,6 millions d'euros en 2016, une baisse de 21,7% reflétant l'impact des deux filiales déficitaires dans la Robotique et la Simulation dont le Groupe a annoncé la fermeture ou la cession en 2018. L'EBITDA ajusté de la contribution de ces filiales s'élève à 13,3 millions d'euros en 2017, contre 14,3 millions d'euros en 2016. Une baisse de 7,3% liée pour l'essentiel à la moindre performance de l'activité Robotique, impactée par des coûts commerciaux dans le cadre de démonstrations au premier semestre.

Le résultat opérationnel du pôle s'inscrit en retrait à -1,5 million d'euros, contre 12,5 millions d'euros en 2016. En 2017, le résultat opérationnel est lourdement impacté par les pertes des deux sociétés pré citées et des provisions au titre de leur fermeture ou leur cession pour 2,6 millions d'euros. Des provisions pour pertes de valeur d'actifs, notamment de R&D, ont par ailleurs été constatées pour 2,6 millions d'euros. Ces 5,2 millions d'euros de provisions n'ont pas d'impact sur la trésorerie du pôle. Le résultat opérationnel ajusté de 2017 s'élève à 8,5 millions d'euros soit 7,7% du chiffre d'affaires ajusté, à comparer à 9,8 millions d'euros en 2016.

Au 31 décembre le carnet de commandes du pôle s'élevait à 98 millions d'euros, en recul de 19,5% reflétant les décalages de commandes. Des commandes importantes, par leur montant ou leur caractère stratégique dans le domaine de la robotique ont depuis été annoncées en janvier 2018.

Protection des Installations à Risques

(en millions d'euros) 2017 2016 Variation
Chiffre d'affaires 131,6 144,9 -9,2%
EBITDA (0,8) 11,7 n/a
% du chiffre d'affaires -0,6% 8,0% -864bps
Résultat opérationnel (5,2) 5,9 n/a
Résultat opérationnel ajusté (3,6) 7,1 n/a

Le chiffre d'affaires du pôle Protection des Installations à Risques s'élève à 131,6 millions d'euros en 2017, en repli de 9,2% par rapport à 2016. Ce recul résulte de la conjonction de la faiblesse de la contribution des grands projets de constructions neuves dans le nucléaire et du faible niveau d'activité du pôle dans l'Oil & Gas durant l'exercice, après une année 2016 de bon niveau.

L'EBITDA s'établit à -0,8 million d'euros, contre 11,7 millions d'euros en 2016, impacté par la baisse du niveau d'activité et la réalisation d'affaires aux marges plus disputées dans le secteur nucléaire. L'abaissement du point mort et des changements opérés dans l'organisation devraient contribuer à l'amélioration de la performance et la qualité des prestations et se traduire par un rebond du résultat en 2018.

Le résultat opérationnel ressort à -5,2 millions d'euros, contre 5,9 millions d'euros en 2016. Des provisions pour perte de valeur ont été comptabilisées à hauteur de 1,5 million d'euros sur actifs incorporels de R&D ; elles sont sans effet sur la trésorerie du pôle. Le résultat opérationnel ajusté est de -3,6 millions d'euros, contre 7,1 millions d'euros en 2016.

Le carnet de commandes à fin 2017 est en nette hausse, de 39 %, à 104 millions d'euros contre 75 millions d'euros fin 2016. Il inclut le contrat d'environ 20 millions d'euros remporté au premier semestre 2017 pour l'EPR d'Hinkley Point en Grande-Bretagne.

Impression 3D

(en millions d'euros) 2017 2016 Variation
Chiffre d'affaires 34,8 25,2 38,1%
EBITDA (1,2) (4,9) n/a
% du chiffre d'affaires -3,4% -19,4% n/a
Résultat opérationnel (6,6) (8,9) n/a

Le chiffre d'affaires du pôle Impression 3D s'élève à 34,8 millions d'euros, en progression de 38,1% par rapport à 2016, porté par la croissance équilibrée des deux activités Systems et Products renforcées par les acquisitions d'AvenAo et Interson Protac réalisées au deuxième semestre.

L'EBITDA est en amélioration, à -1,2 million d'euros contre - 4,9 millions d'euros en 2016, grâce à des efforts continus de redressement de la rentabilité et avec la contribution des sociétés acquises dans l'exercice. Le pôle a atteint l'objectif annoncé d'équilibre d'EBITDA au quatrième trimestre 2017.

Le carnet de commandes en fin d'année s'élève à 5 millions d'euros, en augmentation par rapport à fin 2016 (3 millions d'euros). On notera qu'à la différence des autres activités du Groupe, il s'agit d'une activité à cycle court, avec un écoulement rapide en chiffre d'affaires des commandes en carnet.

Situation financière au 31 décembre 2017 et proposition de dividende

Au 31 décembre 2017, la trésorerie nette consolidée (incluant l'auto contrôle) s'élève à 3,9 millions d'euros, contre une dette nette de 49,5 millions d'euros au 31 décembre 2016. Le Groupe affiche une situation de trésorerie renforcée, grâce à la levée de fonds réalisée par le pôle Impression 3D au premier semestre pour 62,6 millions d'euros nets de frais et le produit de la cession de 7,5% du capital de Prodways Group réalisée en octobre 2017 pour 20,8 millions d'euros. Ce produit ne contribue pas au résultat consolidé.

La consommation de trésorerie des activités du pôle Impression 3D s'est considérablement réduite mais la capacité d'autofinancement des deux autres pôles s'est également réduite. Les opérations ont consommé 1,7 million de trésorerie contre une génération de 1,3 million d'euros en 2016, notamment du fait de la croissance du besoin en fonds de roulement dans le pôle Systèmes Intelligents de Sûreté (+7,0 millions d'euros).

Le niveau des investissements est resté soutenu à 15,2 millions d'euros, hors croissance externe, à comparer à 13,7 millions d'euros en 2016, témoignant de notre volonté de rester à la pointe de la technologie.

Le Groupe dispose par ailleurs de 40 millions d'euros, dont 17,5 millions utilisés, de lignes de crédit renouvelable.

Malgré les performances décevantes de l'exercice écoulé, et pour confirmer sa confiance dans les perspectives de redressement de la situation dès 2018, le Conseil proposera à l'Assemblée Générale des actionnaires le versement d'un dividende de 0,32 euro par action au titre de 2017. Ce dividende sera financé par le produit de cession de 7,5% du capital de Prodways Group.

Bonnes perspectives à moyen terme

Groupe Gorgé commence l'année 2018 avec un carnet de commandes ajusté solide, de 204 millions d'euros au 31 décembre 2017, en croissance de 5,0% par rapport au 31 décembre 2016.

Dans le pôle Systèmes Intelligents de Sûreté, les efforts ont principalement porté, au cours des dernières années, sur la R&D avec le développement de nouveaux robots et une amélioration de la performance commerciale de manière à renforcer la présence du pôle, notamment sur les marchés de la robotique. Ce travail de renforcement de ses positions dans ses marchés cœurs, en particulier la robotique mobile et les systèmes de robots, commence à porter ses fruits. Alors que l'année 2017 a été marquée par des décalages de commandes, certains de ces décalages ont été rattrapés en début d'année et deux importants succès commerciaux, résultats de projets R&D de 2015 et 2016, ont été annoncés début 2018 :

  • La commande SMINEX (communiqué du 10 janvier 2018) pour un montant de 30 millions d'euros tranches optionnelles comprises, marque une étape majeure. Il s'agit de la première commande significative des robots terrestres IGUANA développés au cours des dernières années.
  • Par ailleurs, le partenariat avec la société de services parapétroliers Petrus, permettra d'assurer un revenu minimum cumulé de 6 millions d'euros sur les quatre prochaines années et positionne le tout nouveau robot autonome sous-marin A18D d'ECA Group sur le secteur porteur du service à l'Oil & Gas (communiqué du 15 février 2018).

Ces deux succès confirment la tendance à l'utilisation de robots dans un nombre grandissant d'applications tant civiles que militaires.

Durant l'exercice 2018, le pôle devrait poursuivre sa croissance avec la commercialisation des produits développés au cours des dernières années et accélérer les actions portant sur l'amélioration de sa rentabilité, l'accent étant mis sur une meilleure efficacité opérationnelle et une réduction des coûts. Le pôle ambitionne ainsi de générer des économies à hauteur de 4 millions d'euros en année pleine à compter de 2019.

Le pôle a annoncé la cession ou la fermeture de deux filiales des pôles Robotique et Simulation déficitaires et devenues non stratégiques, qui représentent 2,7 millions de chiffre d'affaires en 2017. Les opérations de cession ou fermeture devraient être réalisées au premier semestre 2018 et ne devraient pas impacter les comptes 2018. Dans ce contexte, le pôle Systèmes Intelligents de Sûreté vise un chiffre d'affaires 2018 en légère progression par rapport à 2017 et une amélioration de la rentabilité.

Dans le pôle Protection des Installations à Risques, la nouvelle identité de marque Vigians dévoilée début 2018 (communiqué du 8 janvier 2018) unifie et renforce le pôle autour d'une marque qui incarne l'ensemble de ses expertises et porte son ambition en France comme à l'international : devenir un acteur de référence de la conception, l'installation et la maintenance de systèmes de protection.

La visibilité de l'activité Nucléaire s'est améliorée avec la signature d'un contrat de 20 millions d'euros pour les deux EPRTM d'Hinkley Point au Royaume-Uni (communiqué du 15 mai 2017) et d'un premier contrat de près de 20 millions d'euros à exécuter en partenariat avec Prezioso Linjebygg, filiale du groupe Altrad, pour l'enrubannage des chemins de câbles (communiqué du 11 janvier 2018). De nouvelles commandes significatives pourraient intervenir cette année et devraient contribuer au rebond de l'activité nucléaire à moyen terme. Le rebond du pôle sera également permis par l'amélioration de l'efficacité opérationnelle de l'activité Oil & Gas qui s'est adaptée à la baisse d'activité enregistrée cette année, mais dont les perspectives s'améliorent avec la remontée du cours du pétrole et la reprise progressive des investissements dans le secteur.

Le pôle souhaite accroitre à moyen terme la proportion des activités récurrentes qui représentent aujourd'hui environ 30% du chiffre d'affaires et permettent d'atténuer les effets de cycle. Dans le domaine de la protection nucléaire, le pôle poursuit le renforcement de sa position de leader mondial de la fourniture de portes spéciales pour centrales nucléaires ainsi que le développement et la standardisation de son offre dans le domaine de la protection et de la sécurité des centrales nucléaires.

Enfin, le pôle Impression 3D poursuivra sa dynamique de très forte croissance et d'amélioration de ses résultats. Le niveau de R&D restera soutenu, au bénéfice notamment du développement de la technologie Rapid Additive Forging qui connait son premier succès avec l'installation de la première machine industrielle chez NEXTEAM GROUP à Toulouse (communiqué du 19 mars 2018). La stratégie intégrée du pôle permet de bénéficier de l'impact croissant de la récurrence des ventes de matières et services à mesure que le parc installé augmente. L'activité de distribution et d'intégration de logiciels de conception 3D devrait connaitre une croissance à deux chiffres.

Dans l'activité Products, la montée en puissance des applications médicales (podologie, audiologie et dentaire) devrait permettre de mieux couvrir les coûts de structure importants nécessaires au lancement et au développement de ces activités. La fabrication de pièces à la demande imprimées en 3D devrait poursuivre sa dynamique de croissance soutenue et bénéficier progressivement d'investissements en nouvelles machines en 2018 près de trois fois supérieurs à la moyenne des années précédentes.

Avec la consolidation en année pleine des acquisitions réalisées au second semestre 2017 et la croissance interne de ses activités, le pôle Impression 3D a pour ambition de dépasser 50 millions de chiffre d'affaires en 2018, soit une croissance supérieure à 43%. De nouvelles acquisitions pourraient venir amplifier cette dynamique de croissance. Un des enjeux majeurs de l'année dans l'activité Systems portera sur le bon arbitrage entre un niveau important d'innovation et de R&D et une poursuite du redressement de la rentabilité. L'EBITDA devrait s'améliorer en valeur absolue au sein des deux activités du pôle.

Dans ce contexte, Groupe Gorgé vise un chiffre d'affaires 2018 ajusté compris entre 285 et 295 millions d'euros, avec avant tout un objectif de redressement de la rentabilité.

Conférence téléphonique le 3 avril 2018 à 11h00 CET

L'information sur les résultats de l'exercice de 2017 comprend ce communiqué de presse ainsi que la présentation disponible sur le site Web de Groupe Gorgé : www.groupe-gorge.com .

Aujourd'hui, mardi 3 avril 2018, Raphaël Gorgé, Président-Directeur Général, et Loïc Le Berre, Directeur Général Adjoint Finances, commenteront les résultats de Groupe Gorgé à la communauté financière et répondront aux questions des analystes, lors d'une conférence téléphonique en français à partir de 11h00 (heure de Paris).

Pour participer à cette conférence téléphonique, vous devrez composer l'un des numéros suivants environ dix minutes avant le début de la conférence :

Pour participer à cette conférence téléphonique, vous devrez composer l'un des numéros suivants environ dix minutes avant le début de la conférence :

  • France :+33 (0) 1 70 71 01 59
  • Royaume-Uni :+44 (0) 8 00 37 66 183
  • Allemagne : +49 (0) 8 00 72 41 011
  • Etats-Unis :+1 84 42 86 06 43

Le code d'accès de cette conférence : 57569402#

Un webcast de l'évènement sera disponible à l'adresse suivante : wwww.groupe-gorge.com/webcast

Un enregistrement de cette conférence sera disponible sur le site internet de Groupe Gorgé et par téléphone, en composant les numéros suivants (code d'accès 57569402#) :

  • France : +33 (0) 1 72 72 74 02
  • Royaume-Uni : +44 (0) 2 03 36 45 147
  • Etats-Unis : +1 64 67 22 49 69

Prochain rendez-vous financier :

Publication du chiffre d'affaires du premier trimestre 2018 le 27 avril 2018 avant bourse

Créé en 1990, Groupe Gorgé est un groupe indépendant présent dans des industries de haute technologie. Le Groupe est aujourd'hui actif dans les secteurs de la sécurité et de la protection en environnements extrêmes ainsi que dans le secteur de l'impression 3D. Au cours de plus de 25 ans d'histoire, Groupe Gorgé a toujours su se développer et être un acteur des innovations technologiques et industrielles de son temps.

Systèmes Intelligents de Sûreté :

Développer des solutions technologiques innovantes et complètes pour des missions complexes dans des environnements hostiles ou contraints.

Protection des Installations à Risques :

Protéger les hommes et assurer la protection active et passive des installations pour les marchés de l'énergie et sur les secteurs industriels et tertiaires en France. Assurer la maintenance de ces systèmes de protection.

Impression 3D :

Accompagner les grands acteurs industriels dans leurs innovations et process de production en proposant des imprimantes 3D et des matériaux associés, des logiciels et pièces imprimées en 3D

Le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 276,7 M€ en 2017. Il s'appuie sur 2 000 collaborateurs et une présence dans près de 10 pays.

Plus d'information sur

www.groupe-gorge.com

Groupe Gorgé est côté sur Euronext à Paris.

Euronext Paris:

Compartiment B.

Code ISIN: FR0000062671

Mnémo : GOE

Contacts

Groupe Gorgé - Raphaël GORGÉ - Président Directeur Général - Tél. : +33 1 44 77 94 77 - E-mail : contact@groupe-gorge.com

Actus Finance – Anne-Pauline PETUREAUX - Relations Analystes/Investisseurs - Tél. : +33 1 53 67 36 94 - E-mail : apetureaux@actus.fr

Actus Finance – Jean-Michel MARMILLON - Relations Presse - Tél. : +33 1 53 67 36 73 - E-mail : jmmarmillon@actus.fr

Avertissement

Les communiqués de GROUPE GORGE peuvent contenir des déclarations prospectives faisant état d'objectifs. Ces déclarations prospectives reflètent les attentes actuelles de GROUPE GORGE. Leur matérialisation dépend cependant de risques, connus ou non, et d'éléments aléatoires et d'autres facteurs qui pourraient entraîner une divergence significative entre les résultats, performances ou événements effectifs et ceux envisagés. Les risques et éléments aléatoires qui pourraient affecter la capacité du groupe à atteindre ses objectifs comprennent notamment, outre ceux rappelés dans les communiqués : la vigueur de la concurrence ; le développement des marchés sur lesquels opère le groupe et notamment son pôle Impression 3D ; les variations de devises ; l'obtention des autorisations d'exportation qui peuvent être nécessaires pour certaines activités ; le contrôle des coûts et des dépenses ; des changements en matière de législation fiscale, de lois, de réglementations ou de leur application ; notre capacité à suivre le rythme des avancées technologiques ; notre capacité à attirer et fidéliser le personnel compétent et les hommes-clé ; l'évolution, l'interprétation et l'application uniforme et la mise en œuvre des normes International Financial Reporting Standards (IFRS) auxquelles nous nous conformons pour établir nos états financiers ; les goulots d'étranglement dans la chaîne d'approvisionnement et de fabrication ; ou encore la performance de nos partenaires commerciaux (sous-traitants, agents, fournisseurs, etc.). Certains de ces risques sont repris et présentés de façon détaillée dans notre Document de Référence disponible sur le site internet de GROUPE GORGE (www.groupe-gorge.com). Ces risques, aléas et autres facteurs ne sont pas exhaustifs. D'autres facteurs non-anticipés, inconnus ou imprévisibles, tels que l'évolution de la conjoncture économique et des marchés financiers pourraient également avoir des effets négatifs significatifs sur la réalisation de nos objectifs.

Le présent communiqué et les informations qu'il contient ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d'un ordre d'achat ou de souscription des actions de GROUPE GORGE ou de ses filiales cotées dans un quelconque pays.

Suivez-nous et vivez en direct les dernières actualités de

Groupe Gorgé sur Twitter !

@GroupeGorge

ANNEXE I : Réconciliation des indicateurs non strictement comptables avec le résultat opérationnel

Le résultat opérationnel inclut l'ensemble des produits et des charges autres que :

  • les produits et charges d'intérêts ;
  • les autres produits et charges financiers ;
  • la quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence ;
  • les impôts sur les résultats.

Pour améliorer la comparabilité des exercices et améliorer le suivi des performances opérationnelles, le Groupe a décidé d'isoler les éléments non courants du résultat opérationnel et de faire apparaître un « Résultat opérationnel courant ». Il utilise également un indicateur d'EBITDA.

Les éléments non courants du résultat opérationnel incluent notamment le coût des actions de restructuration, constaté ou intégralement provisionné, dès lors qu'il constitue un passif résultant d'une obligation du Groupe vis-à-vis de tiers ayant pour origine une décision prise par un organe compétent matérialisé avant la date de clôture par l'annonce de cette décision aux tiers concernés et à condition que le Groupe n'attende plus de contrepartie de ces coûts. Ces coûts sont essentiellement constitués d'indemnisations au titre de la fin des contrats de travail, des indemnités de licenciement, ainsi que des dépenses diverses

Les autres éléments non courants du résultat opérationnel concernent les coûts d'acquisition de sociétés, l'amortissement des incorporels acquis enregistrés dans le cadre de regroupements d'entreprises, les pertes de valeur des écarts d'acquisition et tous éléments inhabituels par leur survenance ou leur montant.

L'EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization) est défini par le Groupe comme étant le résultat opérationnel avant amortissements, pertes de valeurs, charges liées à l'attribution gratuite d'actions et autres produits et éléments non courants.

Exercice 2017

(en milliers d'euros) Protection
des Installations à Risques
Systèmes Intelligents
de Sûreté
Impression 3D Structure Consolidé
EBITDA (782) 11 471 (1 169) (444) 9 076
Paiements en actions (19) - (747) - (766)
Dotations nettes aux amortissements et
aux provisions
(2 787) (7 637) (3 537) (111) (14 073)
Résultat opérationnel courant (A) (3 588) 3 834 (5 453) (555) (5 763)
Coûts de restructurations (163) (442) (138) - (743)
Coûts d'acquisitions - - (194) - (194)
Amortissement des incorporels reconnus à la juste valeur lors des acquisitions - (691) (322) - (1 013)
Annulation d'une dette de complément de prix potentiel concernant ELTA - 1 000 - - 1 000
Provisions au titre de la déconsolidation à venir de deux filiales - (2 633) - - (2 633)
Provisions inhabituelles pour pertes de valeur d'actifs (1 463) (2 565) (483) - (4 511)
Éléments non courants totaux (B) (1 627) (5 331) (1 137) - (8 094)
Résultat opérationnel (C) = (A) + (B) (5 215) (1 497) (6 590) (555) (13 857)

Exercice 2016

(en milliers d'euros) Protection
des Installations à Risques
Systèmes Intelligents
de Sûreté
Impression 3D Structure Consolidé
EBITDA 11 657 14 641 (4 895) 360 21 762
Paiements en actions (19) - (20) (67) (106)
Dotations nettes aux amortissements et
aux provisions
(4 580) (5 299) (3 142) 397 (12 625)
Résultat opérationnel courant (A) 7 057 9 342 (8 058) 690 9 031
Coûts de restructurations (680) (171) (119) - (970)
Coûts d'acquisitions - 4 060 - - 4 060
Amortissement des incorporels reconnus à la juste valeur lors des acquisitions - (28) - (134) (162)
Annulation d'une dette de complément de prix potentiel concernant ELTA - (691) (322) - (1 013)
Provisions au titre de la déconsolidation à venir de deux filiales - - (368) - (368)
Provisions inhabituelles pour pertes de valeur d'actifs (526) - - - (526)
Éléments non courants totaux (B) (1 206) 3 170 (809) (134) 1 021
Résultat opérationnel (C) = (A) + (B) 5 851 12 512 (8 867) 556 10 052

Le Groupe a décidé d'utiliser des informations financières ajustées à caractère non strictement comptable, dans un but informatif, de gestion et de planification car ces informations permettent de mieux évaluer la performance de ses activités pérennes. Ces informations complémentaires, qui ne peuvent se substituer à toute mesure des performances opérationnelles et financières à caractère strictement comptable, sont d'après le Groupe des indicateurs pertinents des performances opérationnelles et financières du Groupe. Les données présentées par le Groupe sont toujours des données consolidées non ajustées, sauf à ce qu'il soit expressément précisé le contraire. Les indicateurs ajustés ne constituent pas des agrégats financiers définis par les normes IFRS et peuvent ne pas être comparables aux indicateurs dénommés de façon similaire par d'autres entreprises.

Les ajustements pratiqués concernent les éléments non courants du résultat opérationnel et l'impact de la décision du Groupe annoncée fin 2017 que deux filiales étrangères devenues non stratégiques du pôle Systèmes Intelligents de Sûreté allaient être cédées ou fermées. Ces projets de fermeture ou cession ne respectent pas à la date de clôture 2017 les conditions justifiant d'appliquer la norme IFRS 5 – Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées.

Les comptes de résultat ajustés 2016 et 2017 sont rapprochés ci-dessous des comptes consolidés du Groupe.

Exercice 2017

(en milliers d'euros) Compte de résultat consolidé 2017 Contributions des filiales en cours d'arrêt en 2018 (1) Autres ajustements (2) Compte de résultat ajusté 2017
  A B C d=a-b-c
Chiffre d'affaires 276 685 2 690 - 273 995
Résultat opérationnel courant (5 763) (4 628) - (1 135)
Éléments non courants du résultat opérationnel (8 094) (633) (7 461) -
Résultat opérationnel (13 857) (5 261) (7 461) (1 135)
Charges et produits financiers (2 108) (82) - (2 025)
Impôt sur le résultat (4 814) (384) 2 487 (6 917)
         
Résultat NET (20 718) (5 727) (4 974) (10 017)

(1) La contribution des entités dont le Groupe prépare la cession ou la fermeture en 2018 est déduite des comptes consolidés.

(2) Les autres ajustements concernent : 4,0 millions d'euros de pertes de valeurs d'actifs dont essentiellement des incorporels de R&D ; 2,6 millions d'euros de provisions constituées dans le cadre de la cession ou la fermeture des entités concernées en 2018 ; un produit de 1 million d'euros relatif à l'annulation d'une dette de complément de prix qui ne sera pas versée concernant ELTA ; 0,9 million d'euros d'amortissements d'incorporels reconnus à la juste valeur dans le cadre des acquisitions ; 0,9 million d'euros de coûts de restructuration et d'acquisitions. Seuls ces derniers coûts de 0,9 million d'euros ont eu ou auront un impact sur la trésorerie, les autres éléments pour 6,5 millions d'euros n'ont pas d'impact sur la trésorerie. Les provisions pour pertes de valeur d'incorporels de R&D ont généré un produit de crédit d'impôt recherche de 0,6 million d'euros dont la reconnaissance en résultat devait être constatée au moment de l'amortissement de la R&D qui l'avait généré, par convention ce produit n'a pas été ajusté. Un ajustement d'impôt théorique est calculé sur les ajustements du résultat opérationnel, afin de déterminer un résultat net ajusté. Par convention, cet impôt est calculé pour les ajustements portant sur des éléments théoriquement fiscalisables au taux en vigueur chez la société mère.

Par pôle, les ajustements se rapprochent ainsi des indicateurs comptables :

(en milliers d'euros) Protection
des Installations à Risques
Systèmes Intelligents
de Sûreté
Impression 3D Structure et éliminations Consolidé
EBITDA (782) 11 471 (1 169) (444) 9 076
Contributions au résultat opérationnel courant des filiales en cours d'arrêt en 2018 - (4 628) - - (4 628)
Contributions aux dotations nettes aux amort.et prov. des filiales en cours d'arrêt en 2018 - 2 828 - - 2 828
EBITDA AJUSTE (782) 13 271 (1 169) (444) 10 877
           
Résultat opérationnel (5 215) (1 497) (6 590) (555) (13 857)
Contributions des filiales en cours d'arrêt en 2018 - (5 261) - - (5 261)
Autres ajustements (1 626) (4 698) (1 137) - (7 461)
Résultat opérationnel AJUSTE (3 589) 8 461 (5 453) (555) (1 135)

Exercice 2016

(en milliers d'euros) Compte de résultat consolidé 2017 Contributions des filiales en cours d'arrêt en 2018 (1) Autres ajustements (2) Compte de résultat ajusté 2017
  A B c d=a-b-c
Chiffre d'affaires 281 153 9 055 - 272 098
Résultat opérationnel courant 9 031 (476) - 9 508
Éléments non courants du résultat opérationnel 1 021 (135) 1 156 -
Résultat opérationnel 10 052 (611) 1 156 9 508
Charges et produits financiers (2 255) (57) - (2 199)
Impôt sur le résultat (4 488) (8) 968 (5 448)
         
Résultat NET 3 350 (675) 2 214 1 901

 (1) La contribution des entités dont le Groupe prépare la cession ou la fermeture en 2018 est déduite des comptes consolidés.

(2) Les autres ajustements concernent notamment : un produit relatif à l'écart d'acquisition négatif constaté au titre de l'acquisition d'ELTA pour 4,1 millions d'euros ; 1,2 million d'euros de coûts de restructuration et d'acquisitions ; 0,9 million d'euros d'amortissements d'incorporels reconnus à la juste valeur dans le cadre des acquisitions ; 0,5 million d'euros d'autres provisions pour litiges ; 0,4 million d'euros de pertes de valeurs d'actifs. Seuls les coûts de restructuration et d'acquisitions et les litiges pour 1,7 million d'euros ont eu ou auront un impact sur la trésorerie, les autres éléments n'ont pas d'impact sur la trésorerie. Un ajustement d'impôt théorique est calculé sur les ajustements du résultat opérationnel, afin de déterminer un résultat net ajusté. Par convention, cet impôt est calculé pour les ajustements portant sur des éléments théoriquement fiscalisables au taux en vigueur chez la société mère.

Par pôle, les ajustements se rapprochent ainsi des indicateurs comptables :

(en milliers d'euros) Protection
des Installations à Risques
Systèmes Intelligents
de Sûreté
Impression 3D Structure et éliminations Consolidé
EBITDA 11 657 14 641 (4 895) 360 21 762
Contributions au résultat opérationnel courant des filiales en cours d'arrêt en 2018 - (476) - - (476)
Contributions aux dotations nettes aux amort.et prov. des filiales en cours d'arrêt en 2018 - 794 - - 794
EBITDA AJUSTE 11 657 14 323 (4 895) 360 21 444
           
Résultat opérationnel 5 851 12 512 (8 867) 556 10 052
Contributions des filiales en cours d'arrêt en 2018 - (611) - - (611)
Autres ajustements (1 206) 3 305 (809) (134) (1 156)
Résultat opérationnel AJUSTE 7 057 9 818 (8 058) 690 9 508

ANNEXE II : Retraitement des comptes antérieurement publiés

Les comptes au 31 décembre 2016 ont été modifiés en raison de la finalisation des travaux d'évaluations à la juste valeur des actifs, passifs et passifs éventuels acquis des sociétés ELTA et BE MAURIC. En effet, la norme IFRS 3R prévoit que l'évaluation à la juste valeur des actifs et passifs acquis doit faire l'objet de modifications rétrospectives, comme si les modifications avaient été apportées dès la date d'entrée dans le périmètre. Des informations détaillées sont fournies dans l'annexe aux comptes consolidés

Les impacts des modifications apportées sur le compte de résultat sont décrits dans les tableaux suivants :

COMPTE DE RESULTAT

(en milliers d'euros) 31/12/2016
publié
Ajustements 31/12/2016
retraité
Chiffre d'affaires 281 153 - 281 153
Résultat opérationnel courant 9 031 - 9 031
Éléments non courants du résultat opérationnel 2 530 (1 509) 1 021
Résultat opérationnel 11 561 (1 509) 10 052
Charges et produits financiers (2 255) - (2 255)
Impôt sur le résultat  (4 488) -  (4 488)
       
Résultat net 4 859 (1 509) 3 350
Attribuable :      
 - Aux actionnaires de la société mère 172 (922) (751)
 - Aux participations ne donnant pas le contrôle 4 687 (587) 4 100