Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société GASCOGNE du 28/03/2018

  28/03/2018 - 18:00

Résultats annuels 2017


Mimizan, le 28 mars 2018

 

 

Résultats annuels 2017

 

 

Le Conseil d'Administration de Gascogne, réuni le 28 mars 2018 sous la présidence de Dominique Coutière, a arrêté les comptes de l'exercice 2017. Les comptes annuels et consolidés ont été audités. Les rapports de certification seront émis après finalisation des procédures requises pour les besoins de la publication du rapport financier annuel.

 

Sur un plan opérationnel, le Groupe a poursuivi les réorganisations et les investissements prévus dans son plan de retournement.

L'année a été principalement marquée par les événements suivants :

  • Au sein de la Division Bois : le lancement d'une série de mesures à court terme et la mise au point d'un plan bois annoncé au mois de juin destinés à redresser la rentabilité de cette division.
  • Au sein de la Division Emballage : Gascogne Papier a été retenue dans le cadre de l'appel d'offre biomasse CRE5 pour la mise en œuvre d'une cogénération (production d'électricité à partir de vapeur) d'une puissance électrique de 19,38 MW.

 

Sur un plan financier, l'année a été marquée par la renégociation de la dette financière existante et la négociation de nouveaux financements et s'est achevée par la signature fin décembre d'un crédit de 110 M€ souscrit par un groupe de 7 banques de premier plan, qui traduit la confiance des partenaires financiers dans le retournement de Gascogne mis en œuvre depuis la fin de l'année 2014. En 3 ans, l'EBITDA a été multiplié par 2,5, passant de 11 M€ en 2014 à 27,5 M€ en 2017.

Ce crédit de 110 M€ est remboursable sur 5 ans et comporte 3 tranches :

  • Un crédit de refinancement de 50 M€ de l'endettement bancaire existant et permettant par là même l'entrée de nouveaux partenaires financiers
  • Un crédit d'investissement de 50 M€ destiné à financer les investissements 2018-2020
  • Un crédit renouvelable de 10 M€ pour financer les besoins généraux d'exploitation

Cette opération va donner à Gascogne les moyens de poursuivre son programme d'investissement afin de renforcer son outil industriel : après une 1ère tranche d'investissement d'un peu plus de 90 M€ sur la période 2014-2017, Gascogne va à nouveau investir 110 M€ sur la période 2018-2020, portant ainsi le total des investissements à 200 M€ sur 7 ans.

Comme précédemment évoqué, afin d'accompagner ce plan, le Groupe proposera lors de la l'Assemblée Générale d'approbation des comptes annuels et consolidés de l'exercice 2017, un projet de résolutions à titre extraordinaire dédié à une décision d'augmentation de capital, avec maintien du droit préférentiel de souscription, d'un montant de 10 millions d'euros, soutenu par l'actionnaire Attis 2, à réaliser avant la fin de l'année 2018.

 

Compte de résultat

 

 

En M€ 2017 2016
Chiffre d'affaires 406,4 406,8
EBITDA 27,5 22,0
Résultat opérationnel courant 16,1 11,6
Résultat opérationnel 11,6 10,5
Résultat financier -3,1 -3,1
Résultat avant impôt 8,7 7,7
Résultat net consolidé 8,2 7,4

 

Le chiffre d'affaires est stable à 406,4 M€, la légère progression de la Division Emballage (+ 2,7 M€) a été compensée par la diminution de la Division Bois (-3 M€).

L'EBITDA[1] progresse de 25% de 22,0 M€ en 2016 à 27,5 M€ en 2017

Cette évolution favorable de 5,5 M€ résulte principalement :

  • d'une marge brute stable,
  • de la poursuite des économies sur le poste énergie de 1,7 M€ (-8,2%) grâce au fonctionnement en année pleine de la chaudière biomasse de Mimizan (mise en service mi 2016),
  • de frais de personnel maîtrisés : en diminution de 2,1 M€ (- 2,4%),principalement par un moindre recours à l'intérim,
  • d'économies sur les frais de structure pour 1,7 M€ (-4,6%).

 

Le résultat opérationnel courant passe de 11,6 M€ à 16,1 M€.

La progression du résultat opérationnel courant est moindre que celle de l'EBITDA car les amortissements augmentent mécaniquement de 1,5 M€ du fait des investissements importants réalisés (90 M€ en 4 ans).

 

Le résultat opérationnel s'établit à 11,6 M€ et intègre des autres produits et charges opérationnels pour un montant de – 4,5 M€.

Ce montant comprend principalement :

  • le coût du Plan de Sauvegarde de l'Emploi de la Division Bois pour 4,7 M€ et d'un plan social dans la filiale allemande de la branche Flexible pour 1,3 M€,
  • des reprises de provisions non utilisées relatives à des litiges soldés pour 2,4 M€,
  • les frais d'émission d'emprunts correspondant au refinancement pour 1 M€.

 

Le résultat financier s'élève à – 3,1 M€, stable par rapport à 2016.

L'impôt sur les sociétés s'élève à – 0,5 M€ en 2017 contre - 0,3 M€ en 2016.

Le résultat net de l'ensemble consolidé est positif pour la 3ème année consécutive et en progression à 8,2 M€ contre 7,4 M€ en 2016.

 

Les résultats par branche d'activité sont détaillés dans le tableau ci-dessous :

 

 En M€ Division
BOIS
Division
EMBALLAGE
Dont Branche Papier Dont Branche Sacs Dont Branche Flexible
  2017 2016 2017 2016 2017 2016 2017 2016 2017 2016
CA 68,9 72,9 336,1 333,8 105,2 106,1 110,3 108,7 120,6 119,0
EBITDA 1,0 -1,5 26,5 23,5 10,2 8,4 7,3 6,6 8,8 8,1
Résultat Opérationnel Courant 0,2 -2,6 15,9 14,2 6,8 6,9 3,7 2,2 5,7 5,1

 

La Division Bois améliore son EBITDA de 2,5 M€ en 2017 grâce à une première série de mesures prises dès le début de l'année comprenant notamment la suspension de la production de la scierie petit bois d'Escource, la cession de l'activité Murs à Ossature Bois, la suppression du recours à l'intérim, la hausse de la productivité de l'unité de coupe-aboutage de Saint Symphorien et la poursuite du développement du marché nord-américain.

Un plan Bois a été annoncé au mois de juin comportant les volets suivants :

  • Une nouvelle stratégie commerciale : rationalisation de la gamme décoration se traduisant par un recentrage sur les produits rentables et un désengagement progressif des produits à perte, poursuite de la croissance des bois usinés,
  • Une nouvelle stratégie industrielle : début de rationalisation de l'outil industriel trop dispersé et trop peu productif en augmentant la production de la scierie de Saint Symphorien et en arrêtant la production sur les sites de Belvès et Marmande,
  • Une rationalisation des structures de la Division.

La mise en place de ce plan nécessitait un Plan de Sauvegarde de l'Emploi qui a été mis en œuvre en fin d'année, et qui prévoit une suppression de 92 postes dont le coût a été provisionné.

A ce jour, les sites de Belvès et Marmande ont été fermés (novembre 2017). En revanche, la production de la scierie de Saint Symphorien n'a pas encore été augmentée compte tenu des difficultés d'approvisionnement.

Depuis un peu plus d'un an, la Division Bois souffre de prix du bois d'œuvre très élevés et en constante progression ainsi que d'un manque de disponibilité de la matière.

 

La Division Emballage est conforme aux attentes avec une amélioration de l'EBITDA1 de 3 M€

  • La branche Papier augmente son EBITDA de 1,8 M€ en 2017 (+ 21%) malgré un niveau de production très bas compte tenu d'une part de l'arrêt réglementaire d'octobre et d'autre part de diverses pannes qui ont pénalisé la production. La légère baisse du chiffre d'affaires est expliquée par la baisse des quantités produites, en partie limitée par des prix de vente en progression dans un contexte de marchés porteurs.

L'amélioration de la rentabilité, continue depuis 3 ans, tient principalement à la maîtrise des coûts : baisse continue des coûts d'énergie (effet année pleine de la chaudière biomasse), de la masse salariale et des frais de structure.

La papeterie bénéficie également d'une décrue de ses coûts d'approvisionnement en bois en 2017 par rapport à 2016, qui restent néanmoins beaucoup plus élevés que les cours historiques et repartent fortement à la hausse en ce 1er trimestre 2018.

 

  • La branche Sacs voit son EBITDA progresser de 0,7 M€ (+ 11%).

Cette progression est tirée par le site de Mimizan qui améliore son EBITDA (+ 0,7 M€ soit + 26%) grâce à la progression du chiffre d'affaires et du fait d'un meilleur mix des sacs vendus.

Le site de Nantes progresse légèrement grâce à une amélioration de la productivité sur le second semestre. L'EBITDA des 3 sacheries étrangères (Allemagne, Tunisie et Grèce) est globalement stable.

 

  • La branche Flexible améliore son EBITDA de 0,7 M€ (+ 9%).

Le site de Dax continue de tirer profit de sa stratégie de développement sur les segments à plus forte valeur ajoutée et de son efficience industrielle, il améliore son EBITDA de 1,3 M€ (+19%) pour atteindre 8,1 M€.

A l'inverse, la filiale allemande réalise une contre-performance, diminuant son EBITDA de 0,6 M€ (- 46%). Une réorganisation industrielle a été élaborée et un plan de départ a été décidé en fin d'année (provisionné dans les comptes) pour redonner de la compétitivité à cette société et lui permettre de se redéployer commercialement.

 

Situation financière

 

Bilan 2017 2016
Capitaux propres (M€) 108,1 100,4
Capitaux propres par actions (€) 5,3 4,9
Endettement net (M€) 90,3 98,4
Besoin en Fonds de Roulement (M€) 84,2 87,9
     
Tableaux de flux 2017 2016
Cash flow d'exploitation (M€) 23,6 18,7
Investissements (M€) -18,4 -21,4
Produit de cession 1,4 0,1
Cash-flow financement (M€) 12,4 8,4
Variation de trésorerie (M€) 19,2 6,2

 

La variation de trésorerie s'améliore très sensiblement en 2017.

Le cash-flow d'exploitation s'améliore de 4,8 M€ (+ 26%) grâce à la progression de l'EBITDA.

Le cash-flow d'investissement s'établit à -16,8 M€ : - 18,4 M€ de dépenses d'investissement et 1,6 M€ de produits de cessions, principalement constitués de la cession des actifs de l'activité Murs à Ossature Bois.

En 2017, le cash-flow d'exploitation couvre largement les investissements, dégageant un solde positif de 6,8 M€.

 

Le cash-flow de financement s'établit à 12,4 M€ :

 

Remboursement de lignes existantes -7,5
Opération de refinancement 13,0
Avance en compte-courant Attis 2 7,1
Autres -0,2
Cash flow de financement 12,4

 

L'opération de refinancement comporte la mise en place d'un nouveau prêt de 50 M€ en refinancement de 35,6 M€ de prêts existants et de 15,6 M€ de lignes de découverts non tirées à la date du refinancement, dégageant un flux net (des frais de mise en place des nouveaux financements) positif de 13 M€,

L'actionnaire principal Attis 2 a consenti une avance en compte courant de 7,1 M€ dans la perspective de l'augmentation de capital prévue en 2018.

 

 

Responsable de l'information financière

Julien Ellie – Directeur Financier Tél : 05 58 09 79 74

 

A propos du groupe Gascogne :

Principal acteur de la filière bois en France, le groupe Gascogne est présent à tous les stades de la valorisation de la ressource forestière et est le seul acteur français totalement intégré sur l'ensemble de la chaîne bois-papier-transformation. Le groupe Gascogne, qui s'appuie sur 4 activités complémentaires, est le 1er opérateur multi spécialiste du bois en France, 1er producteur mondial de papier kraft naturel frictionné, le 3ème producteur européen de sacs industriels et grand public et un des premiers producteurs mondiaux de complexes d'emballage et de protection.

 

ISIN :FR0000124414 / Reuters : GASP.PA / Bloomberg : BI FP / FTSE : 460

www.groupe-gascogne.com

 

[1] EBITDA : Résultat opérationnel courant + dotations nettes aux amortissements + dotations nettes aux provisions et dépréciations d'exploitation