Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société ELECTRO POWER du 16/07/2018

  16/07/2018 - 08:50

Lancement d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription d'un montant de 30,3 millions d'euros pour financer le Plan Stratégique 2020


  • Parité de souscription : 1 action nouvelle pour 3 actions existantes
  • Prix de souscription : 9,5 euros par action
  • Période de négociation des droits préférentiels de souscription : du 18 juillet 2018 au 26 juillet 2018
  • Période de souscription : du 20 juillet 2018 au 30 juillet 2018

PARIS – le 16 Juillet 2018 - Electro Power Systems S.A. (EPS), un pionnier technologique des solutions de stockage d'énergie et des microgrids, dont les actions sont admises aux négociations sur le marché réglementé Euronext Paris (EPS:FP) annonce ce jour le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires pour un montant brut de 30,3 millions d'euros (l'« Augmentation de Capital »).

Le produit net de l'augmentation de capital permettra à la Société de rembourser les financements venant à échéance à hauteur de 12,4 millions d'euros (dont la première tranche de 10 millions d'euros du financement de la BEI) le solde devant servir, avec la trésorerie de la Société et ses sources de financement bancaire, à financer son besoin additionnel en fonds de roulement (pour un montant de 11 millions d'euros sur les 12 prochains mois), et en particulier le Plan Stratégique 2020 (notamment les investissements en Recherche & Développement et technologiques) et les activités complémentaires en lien avec la mise en œuvre du modèle de Développement de Projets (dont la mise en place de l'infrastructure commerciale nécessaire).

Carlalberto Guglielminotti, Directeur Général d'EPS, commente : « Cette transaction est un moyen de partager avec nos actionnaires notre Plan Stratégique 2020, permettant parallèlement une accélération de nos activités de développement de projets axés sur les microgrids dans les économies émergentes. Grâce à notre technologie, nous pouvons apporter de l'énergie renouvelable et moins chère 24h/24 à toute ville, village, communauté ou île alimentée par des combustibles fossiles, et fournir une solution réelle au milliard de personnes qui n'ont pas accès à l'électricité. Grace au partenariat avec Engie, nous avons maintenant une portée mondiale et cette transaction renforcera notre engagement en faveur de l'accès à l'énergie, renouvelable, abordable et fiable, pour tous ».

Principales modalités de l'augmentation de capital

L'Augmentation de Capital sera réalisée avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (« DPS ») et entraînera la création de 3.191.715 actions nouvelles au prix unitaire de 9,50 euros représentant un produit brut, prime d'émission incluse, de 30.321.292,5 euros.

Chaque actionnaire d'EPS recevra un DPS par action enregistrée comptablement sur son compte-titres à l'issue de la journée comptable du 17 juillet 2018. Trois DPS permettront aux titulaires de souscrire à titre irréductible à une action nouvelle. La valeur théorique de chaque DPS est de 0,64 euros, sur la base du cours de clôture de l'action EPS au 12 juillet 2018, soit 12,05 euros.

Les demandes de souscription à titre réductible sont admises mais demeurent sujettes à réduction en cas de sursouscription. Les actions nouvelles non absorbées par les souscriptions à titre irréductible seront réparties et attribuées aux porteurs ayant souscrit à titre réductible.

L'Augmentation de Capital sera ouverte au public uniquement en France.

La souscription des actions nouvelles sera réalisée au prix de souscription de 9,50 euros par action (soit 0,20 euro de nominal et 9,30 euros de prime d'émission). Le prix de souscription fait apparaître une décote de 16,76 % sur la valeur théorique de l'action ex-droit.

EPS a pris un engagement d'abstention pour une période se terminant 180 jours calendaires après la date de règlement-livraison de l'Augmentation de Capital sous réserve de certaines exceptions.

Société Générale agit en qualité de Coordinateur Global et Chef de File et Teneur de Livre Associé de l'opération et Gilbert Dupont en qualité de Chef de File et Teneur de Livre Associé.

Engagements de souscription

ENGIE (par l'intermédiaire de sa filiale GDF International), qui détient 59,89 % du capital et des droits de vote d'EPS, a fait part à EPS de son engagement irrévocable de souscrire à titre irréductible à l'Augmentation de Capital à hauteur de 1.911.552 actions nouvelles et à titre réductible à hauteur de 1.280.163 actions nouvelles, de telle sorte que la souscription de l'émission soit assurée à hauteur de 100 %.

Calendrier indicatif

La période de souscription des actions nouvelles sera ouverte du 20 juillet 2018 jusqu'à la clôture de la séance de bourse du 30 juillet 2018. Les DPS seront cotés sur le marché réglementé d'Euronext à Paris (« Euronext Paris »), sous le code ISIN FR0013347457 entre le 18 juillet 2018 et le 26 juillet 2018. Les DPS non exercés seront caducs de plein droit à la fin de la période de souscription, soit le 30 juillet 2018.

Le règlement-livraison et l'admission aux négociations sur Euronext Paris des actions nouvelles sont attendus le 8 août 2018. Les actions nouvelles porteront jouissance courante. Elles seront immédiatement assimilées aux actions existantes d'EPS et seront négociées sur la même ligne sous le code ISIN FR0012650166.

Evénements récents et perspectives

Chiffres d'affaires de l'exercice 2017

Au titre des résultats annuels 2017, le chiffre d'affaires consolidé d'EPS a augmenté de 40 % pour s'établir à 9,9 millions d'euros, soit une augmentation de 2,8 millions d'euros par rapport à 2016

Informations financières au 31 mars 2018 communiquée le 15 mai 2018

Le chiffre d'affaires consolidé a augmenté de 134 % et s'élève à 0,5 million d'euros sur la base IFRS 15 et à 3,6 millions d'euros selon IAS 11, la norme utilisée à titre de comparaison avec le premier trimestre 2017.

La trésorerie au 31 mars 2018, représentée par des actifs liquides, s'élevait à 5,3 millions d'euros contre 4,2 millions d'euros fin 2017. Une partie des actifs liquides sont soumis à restriction (caisse collatérale) servant de garantie aux financements reçus qui sont exposés eux-mêmes dans la dette nette. Le Groupe considère que les 3,3 millions d'euros de garanties en numéraires sont liquides dans la mesure ou la levée des garanties est sous son contrôle.

Plan stratégique 2020

Le 23 mai 2017, la Société a publié un article intitulé “Energy Transition Technology Roadmap, distinguishing Hype from Reality. 2020 Strategic Technological Plan and Business Targets”, qui incluait le plan stratégique 2020. Le plan décrit l'évolution en cours de l'ensemble des défis technologiques à relever par le Groupe, sa stratégie de développement et les objectifs financiers correspondant jusqu'en 2020.

La Société prévoit :

- au sein des économies développées, (au regard des références obtenues, en particulier avec Terna, Enel, Edison et Engie) d'atteindre une part d'au moins 1 % du marché européen et 0,4 % du marché global des pays développés, compte tenu de la taille du marché en 2020 pour le déploiement du stockage représenté par 14 GW au niveau mondial, dont 5,6 GW seulement en Europe. L'objectif d'EPS est de déployer des Solutions Connectées au Réseau dans les pays développés à raison de 60 MW de base installée annuelle supplémentaire représentant un chiffre d'affaires sur base EPC d'environ 30 millions d'euros à partir de 2020 ; et

- dans les pays émergents, l'objectif d'EPS est de remplacer, à partir de 2020, au moins 0,3 % des capacités nouvelles installées en diesel estimées à 29 GW[1] par an (dont 50 % pour la production d'électricité primaire[2] et dont 14 GW de générateurs de plus de 300 kW[3], qui sont la cible principale d'EPS pour le remplacement du diesel) par des Micro-Réseaux et Solutions Hors Réseaux. Sur la base d'un prix estimé par MW de 1,4 million d'euros (estimation de la Société), cela représente un marché addressable (pour la production d'électricité primaire) de 20 milliards d'euros. L'objectif d'EPS est de déployer des Micro-Réseaux et Solutions Hors Réseaux à raison de 50 MW par an, représentant un chiffre d'affaires sur base EPC d'environ 70 millions d'euros à partir de 2020.

En termes de pays ciblés :

• en Asie Pacifique, les axes prioritaires pour EPS seront l'Indonésie, la Thaïlande, le Vietnam, la Malaisie, les Philippines et le Bangladesh, qui ensemble représentent actuellement une capacité de génération installée connectée au réseau de 195 GW, dont 56 GW rajoutés dans les 5 dernières années (hors 35 GW de capacités diesel additionnelles sur cette même période, capacités qui ne serviront pas seulement à des applications de secours mais également à la production d'électricité primaire). Dans ce cadre, même en considérant de façon prudente une croissance stable des capacités additionnelles dans les prochaines années (sans prendre en compte le potentiel de hausse lié au développement économique et à la migration rurale vers les villes), cela devrait représenter 7 GW de capacités additionnelles installées par an ;

• les chiffres en Afrique sont similaires à ceux de l'Asie-Pacifique. Les pays qu'EPS entend particulièrement cibler sont l'Afrique du Sud, l'Égypte et le Nigéria, qui ensemble représentent actuellement une capacité de génération installée connectée au réseau de 94 GW[4], dont 18 GW rajoutés dans les 5 dernières années (hors 35 GW de capacité diesel additionnelle sur cette même période, comme en Asie Pacifique). Toujours en prenant des hypothèses prudentes, cela devrait représenter 7 GW de capacités additionnelles installées par an.

Ces objectifs sont fondés sur des hypothèses conservatrices de pénétration du marché qui ne prennent pas en compte le remplacement potentiel de la flotte diesel actuellement installée dans les pays émergents. Ils sont d'autant plus robustes aujourd'hui avec l'Acquisition par ENGIE, qui dispose de Business Units dédiées en Asie Pacifique et en Afrique et qui affiche une stratégie largement axée sur les Micro-Réseaux et Solutions Hors Réseaux. Par ailleurs, ces objectifs pour 2020 sont cohérents avec les Prises de commandes (40,5 MW, soit environ 16,6 millions d'euros sur l'exercice 2017), le Carnet de commandes (21,6 millions d'euros) et le Pipeline (150 millions d'euros) au 15 mai 2018.

En termes de rentabilité, la Société s'attend à stabiliser en 2020 sa marge brute autour de 40 % et, en conséquence d'atteindre un EBITDA (hors charges liées aux plans de Stock-Options et Bons de Souscription) cible d'environ 30 %.

Dans le contexte de la préparation de l'offre d'achat simplifiée de GDF International visant les actions et les bons de souscription d'actions de la Société, celle-ci a communiqué au conseil financier de GDF International et à Associé en Finance (l'expert indépendant nommé par la Société), aux fins de leur travaux d'évaluation, un modèle financier 2020 dans sa version de décembre 2017.

Afin, comme elle devait, de rétablir l'égalité d'information du marché sur les éléments qu'elle considérait comme clés dans son exercice de valorisation, GDF International a publié certains des éléments de ce modèle financier dans la Note d'information établie pour les besoins de l'offre publique d'achat simplifiée (dans la Section 2.3.3 « Plan d'affaires retenu », sous l'intitulé « Plan d'affaires établi par la Société 2017 – 2020 ») (les « Données Prospectives 2017-2020 extériorisées dans la Note d'Information »).

Ainsi, dans les Données Prospectives 2017-2020 extériorisées dans la Note d'Information, figurent des données sur lesquelles la Société n'avait pas communiqué initialement et des données qui font apparaître des différences avec les Objectifs 2020 de la Société. Notamment, ces données extériorisent une marge d'EBITDA atteignant 26% en 2020, alors que les objectifs 2020 communiqués au marché en mai 2017 et réitérés ci-dessus (les « Objectifs 2020 de la Société ») extériorisent une marge d'EBITDA d'environ 30% en 2020.

Cette différence provient de ce que la version de décembre 2017 du modèle financier 2020 reflétait des hypothèses plus conservatrices. En effet, les acquéreurs potentiels d'un bloc de contrôle de la Société, dont Engie, estimaient, inter alia, (i) que la répartition de la base installée 2020 entre les Micro-Réseaux et Solutions Hors Réseaux d'une part, et les Solutions de Support au Réseau d'autre part, serait différente, et (ii) que le coût par MW des systèmes serait différent, ces deux facteurs ayant un impact sur la marge d'EBITDA.

Le Conseil d'Administration de la Société a pris connaissance du modèle financier 2020 ainsi ajusté. Pour autant, il a considéré qu'il n'était pas nécessaire de remettre en cause les Objectifs 2020 de la Société qu'il avait approuvé au travers du Plan Stratégique 2020, notamment au regard des hypothèses de prix de l'électricité en 2020 qui étaient utilisées. A la date des présentes, ces hypothèses de prix se trouvent confirmées par des publications récentes. Par ailleurs, le Conseil d'Administration a maintenu l'hypothèse de répartition de la base installée 2020 initiale.

La Société confirme donc les Objectifs 2020 de la Société et considère que, de son point de vue, ce sont bien les Objectifs 2020 de la Société qui doivent être pris en compte par les investisseurs. Concernant celles des Données Prospectives 2017-2020 extériorisées dans la Note d'Information sur lesquelles la Société n'avait pas communiqué auparavant, elle n'entend pas communiquer à ce sujet dans le futur et ne prend aucune obligation de mise à jour ou de responsabilité si elles devaient s'avérer différentes.

Informations accessibles au public

Des exemplaires du prospectus visé par l'Autorité des Marchés Financiers (l'« AMF ») le 13 juillet 2018 sous le numéro 18-314 (le « Prospectus »), composé du document de référence déposé le même jour sous le numéro R.18-057 (le « Document de Référence »), et d'une note d'opération (incluant le résumé du Prospectus) (« Note d'Opération »), sont disponibles sans frais auprès d'EPS (13, avenue de l'Opéra, 75001 Paris, France), ainsi que sur les sites Internet d'EPS (www.electropowersystems.com) et de l'AMF (www.amf-france.org).

EPS attire l'attention du public sur les risques figurant au chapitre 4 du Document de Référence et au chapitre 2 de la Note d'Opération.

Prochains événements

Résultats semestriels 2018 : 28 septembre 2018

Avertissement

Le présent communiqué ne constitue pas et ne saurait être considéré comme constituant une offre au public ou comme destiné à solliciter l'intérêt du public en vue d'une opération par offre au public.

La diffusion de ce communiqué peut, dans certains pays, faire l'objet d'une réglementation spécifique. Les personnes en possession du présent document doivent s'informer des éventuelles restrictions locales et s'y conformer. Tout manquement à de telles restrictions est susceptible de constituer une violation au droit des valeurs mobilières de la juridiction en question.

Le présent communiqué constitue une communication à caractère promotionnel et non pas un prospectus au sens de la Directive 2003/71/CE du Parlement européen et du Conseil du 4 novembre 2003, telle que modifiée (la « Directive Prospectus »).

S'agissant des Etats membres de l'Espace Economique Européen ayant transposé la Directive Prospectus, aucune action n'a été entreprise et ne sera entreprise à l'effet de permettre une offre au public des valeurs mobilières objet de ce communiqué rendant nécessaire la publication d'un prospectus dans un Etat membre autre que la France. En conséquence, les valeurs mobilières ne peuvent être offertes et ne seront offertes dans aucun des Etats membres autre que la France, sauf conformément aux dérogations prévues par l'article 3(2) de la Directive Prospectus, si elles ont été transposées dans cet Etat membre ou dans les autres cas ne nécessitant pas la publication par EPS d'un prospectus au titre de l'article 3 de la Directive Prospectus et/ou des règlementations applicables dans cet Etat membre.

Pour les besoins du présent avertissement, l'expression « offre au public » en liaison avec les valeurs mobilières dans un Etat membre donné signifie toute communication adressée à des personnes physiques ou morales, sous quelque forme et par quelque moyen que ce soit, et présentant une information suffisante sur les conditions de l‘offre et sur les valeurs mobilières à offrir, pour permettre à un investisseur de décider d'acheter ou de souscrire ces valeurs mobilières, telle que cette notion a été, le cas échéant, modifiée dans l'Etat membre considéré.

Ces restrictions de vente concernant les Etats membres s'ajoutent à toute autre restriction de vente applicable dans les Etats membres.

Ce communiqué ne doit pas être distribué, directement ou indirectement, aux Etats-Unis d'Amérique. Ce document ne constitue pas une offre de valeurs mobilières ou une quelconque sollicitation d'achat de valeurs mobilières aux Etats-Unis d'Amérique ni dans toute autre juridiction dans laquelle telle offre ou sollicitation pourrait faire l'objet de restrictions. Des valeurs mobilières ne peuvent être offertes ou vendues aux Etats-Unis d'Amérique qu'à la suite d'un enregistrement en vertu du U.S. Securities Act de 1933, tel que modifié (le « Securities Act »), ou dans le cadre d'une exemption à cette obligation d'enregistrement. Les valeurs mobilières de EPS n'ont pas été et ne seront pas enregistrées au titre du Securities Act, et EPS n'a pas l'intention de procéder à une offre de ses valeurs mobilières aux Etats-Unis d'Amérique.

Le présent communiqué est adressé et destiné uniquement aux personnes qui sont (i) des « investment professionals » (des personnes disposant d'une expérience professionnelle en matière d'investissements) au sens de l'article 19(5) du Financial Services and Markets Act 2000 (Financial Promotion) Order 2005 (tel que modifié, l'« Ordonnance »), (ii) étant des personnes entrant dans le champ d'application de l'article 49(2)(a) à (d) (« high net worth companies, unincorporated associations, etc. ») de l'Ordonnance, ou (iii) des personnes à qui une invitation ou une incitation à participer à une activité d'investissement (au sens de l'article 21 du Financial Services and Markets Act 2000) dans le cadre de l'émission ou de la vente de titres financiers pourrait être légalement adressée (toutes ces personnes étant désignées ensemble comme les « Personnes Concernées »). Ce document est adressé uniquement à des Personnes Concernées et aucune personne autre qu'une personne concernée ne doit utiliser ou se fonder sur ce communiqué. Tout investissement ou activité d'investissement auquel le présent document fait référence n'est accessible qu'aux Personnes Concernées et ne devra être réalisé qu'avec des Personnes Concernées. Aucune personne autre qu'une Personne Concernée ne doit utiliser ou se fonder sur ce communiqué et son contenu.

Toute décision d'acquérir des valeurs mobilières doit être faite uniquement sur la base de l'information concernant EPS disponible publiquement.

Ce document ne doit pas être distribué, directement ou indirectement, aux Etats-Unis d'Amérique, en Australie, au Canada ou au Japon.

À PROPOS D'EPS

Electro Power Systems (EPS) opère dans le secteur des énergies durables, et est spécialisé dans le développement de solutions de stockage d'énergie et de microgrids qui permettent de transformer les sources d'énergies renouvelables intermittentes en une véritable source d'énergie stable. Cotée sur Euronext Paris (EPS:FP), EPS fait partie du Groupe ENGIE et des indices CAC® Mid & Small et CAC® All-Tradable. Son siège social est à Paris, tandis que les fonctions recherche, développement et production sont basées en Italie. Grâce à une technologie propriétaire protégée par 130 brevets et demandes de brevets, et grâce à plus de dix ans de recherche et développement, le groupe développe des solutions de grande ampleur pour le stockage d'énergie: dans les pays développés, pour la stabilisation des réseaux fortement caractérisés par des sources renouvelables intermittentes, et dans les pays émergents, pour la production d'énergie hors réseau en microgrid à des coûts plus bas que ceux des combustibles fossiles. Au 30 juin 2018, EPS a installé et a entamé la phase de mise en service de 55 projets à grande échelle, y compris des systèmes hybrides hors réseau alimentés par des systèmes de stockage d'électricité et d'énergie renouvelable. Elle fournit de l'énergie à plus de 165 000 clients par jour, pour une capacité totale de 67MWh dans 22 pays du monde répartis en Europe, en Amérique latine, en Asie et en Afrique. Plus d'informations sur www.electropowersystems.com.

_______________________________________________________________________________________

RELATIONS PRESSE

Image Building

eps@imagebuilding.it

RELATIONS INVESTISSEURS

Francesca Cocco, Vice President Investor Relations

francesca.cocco@eps-mail.com

RÉSUMÉ DU PROSPECTUS

Visa n°18-314 en date du 13 juillet 2018 de l'AMF

Le résumé se compose d'une série d'informations clés désignées sous le terme d'« Éléments » qui sont présentés en cinq sections A à E et numérotés de A.1 à E.7.

Ce résumé contient l'ensemble des Éléments devant figurer dans le résumé d'un prospectus relatif à cette catégorie de valeurs mobilières et à ce type d'émetteur. Tous les Éléments ne devant pas être renseignés, la numérotation des Éléments dans le présent résumé n'est pas continue.

Il est possible qu'aucune information pertinente ne puisse être fournie au sujet d'un Élément donné qui doit figurer dans le présent résumé du fait de la catégorie de valeurs mobilières et du type d'émetteur concernés. Dans ce cas, une description sommaire de l'Élément concerné figure dans le résumé avec la mention « Sans objet ».

Section A – Introduction et avertissements
A.1 Avertissement au lecteur Ce résumé doit être lu comme une introduction au Prospectus. Toute décision d'investir dans les titres financiers qui font l'objet de l'offre au public ou dont l'admission aux négociations sur un marché réglementé est demandée doit être fondée sur un examen exhaustif du Prospectus par l'investisseur.
Lorsqu'une action concernant l'information contenue dans le Prospectus est intentée devant un tribunal, l'investisseur plaignant peut, selon la législation nationale des États membres de l'Union européenne ou parties à l'accord sur l'Espace économique européen, avoir à supporter les frais de traduction du Prospectus avant le début de la procédure judiciaire.
Les personnes qui ont présenté le résumé, y compris le cas échéant sa traduction, et en ont demandé la notification au sens de l'article 212-41 du Règlement Général de l'AMF, n'engagent leur responsabilité civile que si le contenu du résumé est trompeur, inexact ou contradictoire par rapport aux autres parties du Prospectus, ou s'il ne fournit pas, lu en combinaison avec les autres parties du Prospectus, les informations essentielles permettant d'aider les investisseurs lorsqu'ils envisagent d'investir dans ces titres financiers.
A.2 Consentement de l'Émetteur sur l'utilisation du Prospectus Sans objet.

 

Section B - Émetteur
B.1 Raison sociale et nom commercial Raison sociale : Electro Power Systems S.A. (la « Société », et, avec l'ensemble de ses filiales, le « Groupe »).
Nom commercial : Electro Power Systems.
B.2 Siège social / Forme juridique / Législation / Pays d'origine
  • Siège social : 13, avenue de l'Opéra – 75001 Paris (France), immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Paris sous le numéro 808 631 691.
  • Forme sociale : société anonyme française à conseil d'administration soumise au droit français.
  • Droit applicable : droit français.
  • Pays d'origine : France.
B.3 Nature des opérations et principales activités Le Groupe opère dans le secteur de l'énergie durable, et est spécialisé dans les solutions de stockage hybride et les micro-réseaux qui permettent d'assurer la transformation des sources renouvelables intermittentes en une source d'énergie stable. La Société fournit des systèmes de pointe pour contrôler le caractère intermittent des énergies renouvelables – améliorés par les technologies de stockage – et une plateforme unique de stockage d'hydrogène et d'oxygène permettant une plus grande autonomie sans recourir à des générateurs diesel ou à gaz.
Le modèle d'entreprise du Groupe est axé exclusivement sur des solutions d'énergie hybrides, de systèmes de stockage et de conversion d'énergie permettant de répondre aux besoins de « Flexibilité » et de « Capacité » de tous réseaux ou micro-réseaux au niveau national, en développant et commercialisant :
  • dans les pays développés, des systèmes de stockage d'énergie pour stabiliser les réseaux électriques largement alimentés par des sources renouvelables (« Solutions de Support au Réseau »), et
  • dans les économies émergentes, des micro-réseaux pour alimenter des zones hors réseau à un coût inférieur à celui des combustibles fossiles (« Solutions de Production d'Energie Hors Réseau » ou « Micro-Réseau et Solutions Hors Réseau » et ensemble, avec les Solutions de Support au Réseau, les « Solutions Distribuées »).
La proposition de valeur du Groupe consiste à être en mesure de fournir une solution de stockage propre, efficace et économique permettant de stocker en grandes quantités l'énergie avec une empreinte limitée, d'arbitrer les prix d'électricité, de combler l'écart entre la production prévue et celle effectivement produite, et de contribuer à mettre en œuvre la transition énergétique, à savoir le développement d'un modèle équilibré de production d'électricité à partir de nouvelles sources d'énergie renouvelable (éolienne et photovoltaïque) et de distribution d'électricité au moyen de réseaux intelligents (dits smart grids).
La Société fournit des solutions pour micro-réseaux et des systèmes de stockage d'énergie hybrides adaptés aux utilisateurs et aux infrastructures pour lesquels une alimentation électrique ininterrompue ou une capacité de stockage d'énergie est essentielle. Les solutions proposées par le Groupe s'adressent à la fois aux utilisateurs finaux et aux acteurs du marché de l'électricité, notamment aux infrastructures commerciales et industrielles, aux services publics et aux opérateurs de réseaux responsables du transport et de la distribution d'électricité.
En outre, la Société opère dans le secteur dit de l'e-Mobilité. Pour l'e-Mobilité, la Société travaille avec certains des opérateurs les plus importants dans le domaine ferroviaire et automobile, en appliquant sa technologie propriétaire afin, d'une part d'améliorer la mobilité électrique en tant qu'actif de réseau, et d'autre part d'améliorer la sécurité des véhicules grâce aux mêmes techniques de contrôle sophistiquées développées dans le secteur de l'énergie.
Les principales utilisations dans lesquelles le Groupe est actif dans le domaine de l'e-Mobilité sont :
  • le développement des systèmes Vehicle-to-Grid pour permettre la fourniture de services accessoires au réseau (ajustements des fréquences et tensions) par des systèmes de stockage présents dans les véhicules électriques (« VE ») lorsqu'ils sont connectés par le biais d'infrastructures de charge rapide,
  • l'optimisation des systèmes de stockage des VE et des systèmes de gestion de batterie connexes afin de réaliser des systèmes de stockage d'énergie statique à l'aide de batteries Second Life lors de l'utilisation des VE,
  • le développement de systèmes électroniques pour la signalisation ferroviaire de réseaux complexes tels que les chemins de fer métropolitains et les chemins de fer à grande vitesse avec un haut niveau de fiabilité (SIL4),
  • les systèmes de télémétrie et d'électronique de commande pour la gestion des diagnostics prédictifs des trains à grande vitesse et des véhicules électriques, et
  • le développement de techniques de contrôle pour la gestion des appareils dans les véhicules entièrement électriques en collaboration avec des fournisseurs d'appareils électriques spécialisés dans le secteur automobile (ensemble, les « Solutions de Mobilité »).
B.4a Tendances récentes ayant des répercussions sur la Société et ses secteurs d'activité Chiffres d'affaires de l'exercice 2017
Au titre des résultats annuels 2017, le chiffre d'affaires consolidé a augmenté de 40 % pour s'établir à environ 9,9 millions d'euros, soit une augmentation d'environ 2,8 millions d'euros par rapport à 2016.
    Informations financières au 31 mars 2018
Le chiffre d'affaires consolidé a augmenté de 134 % et s'élève à 0,5 million d'euros sur la base IFRS 15 et à 3,6 millions d'euros selon IAS 11, la norme utilisée pour comparaison avec le premier trimestre 2017. La croissance est principalement tirée par le succès des solutions de stockage raccordées au réseau déployées en Europe. Ces développements positifs peuvent également être attribués à la crédibilité du Groupe, obtenue grâce aux projets Enel, Terna, Edison et Endesa. En particulier, les phases de production et de tests pour le système de stockage de 20 MW avec Endesa sont terminées et le chantier du site de construction en Espagne pour la mise en exploitation a déjà débuté. En parallèle, la Société développe des micro-réseaux et des projets d'« îles intelligentes » (smart islands) en Italie et sur l'Archipel des Comores, des systèmes de batteries de stockage pour le support des réseaux et des générateurs d'énergie conventionnelle en Italie et en Belgique, ainsi que des systèmes de stockage fondés sur l'hydrogène à Singapour.
La trésorerie au 31 mars 2018, représentée par des actifs liquides, s'élevait à environ 5,3 millions d'euros, à exception de 3,3 millions d'euros de comptes bancaires servant de garantie aux financements reçus, contre environ 4,2 millions d'euros fin 2017, grâce en particulier au soutien continu d'Intesa Sanpaolo pour financer le fonds de roulement et la croissance de la Société.
    Carnet de commandes[5]
Au 15 mai 2018, le Carnet de commandes était de 21,6 millions d'euros, dont 6,6 millions d'euros d'ordres fermes et irrévocables de type EPC (Ingénierie, Approvisionnement et Construction), et 15 millions d'euros de contrats de Développement de Projets associés à des contrats d'achat d'électricité (power purchase agreement), pour lesquels un financement est actuellement en cours de structuration. Au 15 mai 2018, le Pipeline[6] est stable à plus de 150 millions d'euros, ce qui signifie que les projets convertis en carnet de commandes ont été remplacés par de nouvelles opportunités en cours de développement.
Au 31 mars 2018, la position financière nette s'élevait à -13,9 millions d'euros par rapport à -12,3 millions d'euros au 31 décembre 2017. L'endettement financier net ajusté avec la réévaluation de la dette liée aux Bons de Souscriptions d'Actions (BSA) de la Banque Européenne d'Investissement (IFRS 2) s'élevait, au 31 décembre 2017, à 15,4 millions d'euros.
Plan stratégique 2020
Le 23 mai 2017, la Société a publié un article intitulé “Energy Transition Technology Roadmap, distinguishing Hype from Reality. 2020 Strategic Technological Plan and Business Targets”, qui incluait le plan stratégique 2020. Le plan décrit l'évolution en cours de l'ensemble des défis technologiques à relever par le Groupe, sa stratégie de développement et les objectifs financiers correspondant jusqu'en 2020.
La Société prévoit :
  • au sein des économies développées, (au regard des références obtenues, en particulier avec Terna, Enel, Edison et Engie) d'atteindre une part d'au moins 1 % du marché européen et 0,4 % du marché global des pays développés, compte tenu de la taille du marché en 2020 pour le déploiement du stockage représenté par 14 GW au niveau mondial, dont 5,6 GW seulement en Europe. L'objectif d'EPS est de déployer des Solutions Connectées au Réseau dans les pays développés à raison de 60 MW de base installée annuelle supplémentaire représentant un chiffre d'affaires sur base EPC d'environ 30 millions d'euros à partir de 2020 ; et
   
  • dans les pays émergents, l'objectif d'EPS est de remplacer, à partir de 2020, au moins 0,3 % des capacités nouvelles installées en diesel estimées à 29 GW[7] par an (dont 50 % pour la production d'électricité primaire[8] et dont 14 GW de générateurs de plus de 300 kW[9], qui sont la cible principale d'EPS pour le remplacement du diesel) par des Micro-Réseaux et Solutions Hors Réseaux. Sur la base d'un prix estimé par MW de 1,4 million d'euros (estimation de la Société), cela représente un marché addressable (pour la production d'électricité primaire) de 20 milliards d'euros. L'objectif d'EPS est de déployer des Micro-Réseaux et Solutions Hors Réseaux à raison de 50 MW par an, représentant un chiffre d'affaires sur base EPC d'environ 70 millions d'euros à partir de 2020.
    En termes de pays ciblés :
  • en Asie Pacifique, les axes prioritaires pour EPS seront l'Indonésie, la Thaïlande, le Vietnam, la Malaisie, les Philippines et le Bangladesh, qui ensemble représentent actuellement une capacité de génération installée connectée au réseau de 195 GW, dont 56 GW rajoutés dans les 5 dernières années (hors 35 GW de capacités diesel additionnelles sur cette même période, capacités qui ne serviront pas seulement à des applications de secours mais également à la production d'électricité primaire). Dans ce cadre, même en considérant de façon prudente une croissance stable des capacités additionnelles dans les prochaines années (sans prendre en compte le potentiel de hausse lié au développement économique et à la migration rurale vers les villes), cela devrait représenter 7 GW de capacités additionnelles installées par an ;
  • les chiffres en Afrique sont similaires à ceux de l'Asie-Pacifique. Les pays qu'EPS entend particulièrement cibler sont l'Afrique du Sud, l'Égypte et le Nigéria, qui ensemble représentent actuellement une capacité de génération installée connectée au réseau de 94 GW[10], dont 18 GW rajoutés dans les 5 dernières années (hors 35 GW de capacité diesel additionnelle sur cette même période, comme en Asie Pacifique). Toujours en prenant des hypothèses prudentes, cela devrait représenter 7 GW de capacités additionnelles installées par an.
Ces objectifs sont fondés sur des hypothèses conservatrices de pénétration du marché qui ne prennent pas en compte le remplacement potentiel de la flotte diesel actuellement installée dans les pays émergents. Ils sont d'autant plus robustes aujourd'hui avec l'Acquisition par ENGIE, qui dispose de Business Units dédiées en Asie Pacifique et en Afrique et qui affiche une stratégie largement axée sur les Micro-Réseaux et Solutions Hors Réseaux. Par ailleurs, ces objectifs pour 2020 sont cohérents avec les Prises de commandes (40,5 MW, soit environ 16,6 millions d'euros sur l'exercice 2017), le Carnet de commandes (21,6 millions d'euros) et le Pipeline (150 millions d'euros) au 15 mai 2018.
En termes de rentabilité, la Société s'attend à stabiliser en 2020 sa marge brute autour de 40 % et, en conséquence d'atteindre un EBITDA (hors charges liées aux plans de Stock-Options et Bons de Souscription) cible d'environ 30 %.
Dans le contexte de la préparation de l'offre d'achat simplifiée de GDF International visant les actions et les bons de souscription d'actions de la Société, celle-ci a communiqué au conseil financier de GDF International et à Associé en Finance (l'expert indépendant nommé par le Société), aux fins de leur travaux d'évaluation, un modèle financier 2020 dans sa version de décembre 2017.

Afin, comme elle devait, de rétablir l'égalité d'information du marché sur les éléments qu'elle considérait comme clés dans son exercice de valorisation, GDF International a publié certains des éléments de ce modèle financier dans la Note d'information établie pour les besoins de l'offre publique d'achat simplifiée (dans la Section 2.3.3 « Plan d'affaires retenu », sous l'intitulé « Plan d'affaires établi par la Société 2017 – 2020 ») (les « Données Prospectives 2017-2020 extériorisées dans la Note d'Information »).

Ainsi, dans les Données Prospectives 2017-2020 extériorisées dans la Note d'Information, figurent des données sur lesquelles la Société n'avait pas communiqué initialement et des données qui font apparaître des différences avec les Objectifs 2020 de la Société. Notamment, ces données extériorisent une marge d'EBITDA atteignant 26% en 2020, alors que les objectifs 2020 communiqués au marché en mai 2017 et réitérés ci-dessus (les « Objectifs 2020 de la Société ») extériorisent une marge d'EBITDA d'environ 30% en 2020.

Cette différence provient de ce que la version de décembre 2017 du modèle financier 2020 reflétait des hypothèses plus conservatrices. En effet, les acquéreurs potentiels d'un bloc de contrôle de la Société, dont Engie, estimaient, inter alia, que (i) la répartition de la base installée 2020 entre les Micro-Réseaux et Solutions Hors Réseaux d'une part, et les Solutions de Support au Réseau d'autre part, serait différente, et (ii) le coût par MW des systèmes serait différent, ces deux facteurs ayant un impact sur la marge d'EBITDA.

Le Conseil d'Administration de la Société a pris connaissance du modèle financier 2020 ainsi ajusté. Pour autant, il a considéré qu'il n'était pas nécessaire de remettre en cause les Objectifs 2020 de la Société qu'il avait approuvé au travers du Plan Stratégique 2020, notamment au regard des hypothèses de prix de l'électricité en 2020 qui étaient utilisées. A la date des présentes, ces hypothèses de prix se trouvent confirmées par des publications récentes. Par ailleurs, le Conseil d'Administration a maintenu l'hypothèse de répartition de la base installée 2020 initiale.

La Société confirme donc les Objectifs 2020 de la Société et considère que, de son point de vue, ce sont bien les Objectifs 2020 de la Société qui doivent être pris en compte par les investisseurs. Concernant celles des Données Prospectives 2017-2020 extériorisées dans la Note d'Information sur lesquelles la Société n'avait pas communiqué auparavant, elle n'entend pas communiquer à ce sujet dans le futur et ne prend aucune obligation de mise à jour ou de responsabilité si elles devaient s'avérer différentes.

 
    Développement de Projets
Dans l'approche usuelle EPC (Ingénierie, Approvisionnement et Construction) suivie par le Groupe jusqu'à récemment, la Société livre le micro-réseau à son client, qui est le propriétaire et le gérant de la centrale de production d'énergie renouvelable et du système de stockage associé (owner operator) et qui se charge de trouver un acheteur pour l'électricité produite. Le Développement de Projets qui est l'approche que le Groupe entend désormais privilégier constitue une approche différente : le Groupe agit directement ou avec ses partenaires pour développer, devenir propriétaire et gérer le système de production et de stockage d'électricité, et conclure le contrat d'achat d'électricité associé. Le Groupe agit en tant que owner operator ou Independant Power Producer et ses clients sont les services publics d'électricité, les gestionnaires de réseau, les industriels ou les institutions (municipalités, gouvernements, communautés, etc.) qui achètent l'électricité générée par le système (off-takers). Le Groupe doit donc obtenir des terrains, les droits fonciers et les permis nécessaires au développement de la centrale de production d'énergie renouvelable et de stockage associé, négocier le contrat d'achat d'électricité de long terme avec les acheteurs d'électricité, négocier les accords pour interconnecter le système avec le réseau électrique et ensuite gérer l'interconnexion avec le réseau et la transmission de l'électricité.
    Partenariat stratégique avec ENGIE pour mener la transition énergique
ENGIE, acteur mondial industriel et un leader dans les domaines de l'électricité et des services énergétiques, a acquis environ 56,1 % du capital et des droits de vote de la Société. L'acquisition a été clôturée le 7 mars 2018 et a été suivie le 29 mars 2018 du dépôt d'une offre publique d'achat obligatoire simplifiée. A la suite de cette offre publique d'achat (qui s'est clôturée le 14 juin 2018), ENGIE (par l'intermédiaire de sa filiale GDF International) détient 59,89 % du capital et des droits de vote de la Société (post-exercice par ENGIE (par l'intermédiaire de sa filiale GDF International) de tous les instruments donnant accès au capital apportés à l'offre (voir ci-dessous)). Avec cette transaction et le partenariat industriel ainsi créé avec ENGIE, la Société entend poursuivre sa stratégie dynamique de croissance, en se concentrant sur les solutions énergétiques décentralisées. En utilisant des solutions innovantes et la transformation digitale, la Société entend devenir un acteur majeur de la transition énergétique vers une économie à faible production de carbone.
    Remboursement du financement BEI
A la suite de l'acquisition par ENGIE (par l'intermédiaire de sa filiale GDF International), la Banque Européenne d'Investissement (BEI) a considéré que son rôle de soutien à l'innovation et aux secteurs porteurs de croissance, dans le cadre du Fonds Européen pour les Investissements Stratégiques (FEIS) avait été rempli. Elle a donc fait part à la Société de sa volonté de mettre en œuvre la clause de changement de contrôle et par conséquent de demander le remboursement anticipé de la première tranche de 10 millions d'euros déboursée en juin 2017 et l'annulation des deux tranches de 10 millions d'euros non encore tirées, soit 20 millions d'euros. La première tranche ne portait pas intérêt mais était assortie de 660.513 bons de souscription d'actions émis en faveur de la BEI (Warrants), chacun donnant le droit de souscrire à une action de la Société à compter du 1er juillet 2017. La BEI a apporté ces Warrants à l'offre publique d'achat et ENGIE (par l'intermédiaire de sa filiale GDF International) a exercé ces Warrants le 15 juin 2018.
B.5 Description du Groupe À la date du Prospectus, la Société est à la tête d'un groupe de sociétés organisé comme suit :

Le périmètre de consolidation, au 31 décembre 2017, inclut les entités suivantes : Electro Power Systems S.A., EPS Manufacturing S.r.l., EPS Elvi Energy S.r.l., MCM Energy Lab S.r.l. et Electro Power Systems Inc. ; Electro Power Systems India Private Limited, qui n'a plus d'activité d'exploitation depuis 2013, ne fait pas partie du périmètre de consolidation.
Electro Power Systems S.A., société anonyme de droit français, a été constituée et immatriculée le 26 décembre 2014. Ses actions ont été admises aux négociations sur Euronext Paris le 21 avril 2015. Elle est dédiée à la commercialisation. Elle possède directement et indirectement l'intégralité du capital social et des droits de vote d'EPS Manufacturing S.r.l., d'Elvi Energy S.r.l et d'Electro Power Systems Inc.
    EPS Manufacturing S.r.l. est une société anonyme italienne immatriculée le 25 janvier 2005 à Turin, en Italie. Son siège social est situé à Milan au 13 bis, Piazza del Tricolore 4, 20129 Milan, en Italie, son centre de Recherche & Développement (R&D) et de fabrication à Rivoli, et son siège opérationnel, dédié à la R&D, la production et la commercialisation relative à l'hydrogène, à Aoste.
EPS Elvi Energy S.r.l. (anciennement Elvi Energy S.r.l.) est une société italienne à responsabilité limitée dont le siège social est situé Piazza del Tricolore 4, 20129 Milan, Italie, et immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Milan sous le numéro MI 2082791. Depuis le 1er janvier 2016, la Société a acquis l'intégralité du capital social d'Elvi Energy société précédemment entièrement contrôlée par Elvi Elettrotecnica Vitali S.p.A..
MCM Energy Lab S.r.l. est une société Italienne à responsabilité limitée dont le siège social se situe Via Anton Francesco Grazzini 14, Milan et immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Milan sous le numéro MI 1829289. L'activité de MCM Energy Lab S.r.l. consiste à développer, concevoir et fournir des systèmes de commande numérique et de conversion de l'énergie statique susceptibles de servir de composants essentiels dans différentes applications, en ayant toujours pour objectif de réaliser des économies d'énergie. La Société détient 100 % des titres de MCM Energy Lab S.r.l., dont 70% directement et 30% indirectement par l'intermédiaire de sa participation de 100% dans le capital social d'EPS Elvi Energy S.r.l..
EPS India Private Limited est une société dont le siège social est situé à New Delhi, K-61 Basement, Jangpura Extension, 110 014, à New Delhi, en Inde et est dedié à la commercialisation. La société n'a plus d'activité d'exploitation depuis 2013, ne fait pas partie du périmètre de consolidation. Il s'agit d'un bureau sans autonomie opérationelle et ne possède aucun actif.
Electro Power Systems Inc. est une société de droit américain dont le siège social est situé dans l'État du Delaware, dans le comté de Kent, 160 Greentree Drive, Suite 101, Dover, 19904, aux États-Unis.
B.6 Actionnariat Le capital social de la Société s'élève à 1.915.029,00 euros divisé en 9.575.145 actions de 0,20 euro de valeur nominale.
Le tableau ci-dessous présente, à la connaissance de la Société, la répartition du capital et des droits de vote de la Société au 15 juin 2018 (sans changement à la date du Prospectus et avant le règlement-livraison de la présente émission) :
  Actions Droits de vote
Actionnaires Nombre % Nombre %
ENGIE (par l'intermédiaire de sa filiale GDF International) 5.734.657 59,89 % 5.734.657 59,89 %
Investisseurs publics et institutionnels 3.840.488 40,11 % 3.840.488 40,11 %
Total 9.575.145 100,00 % 9.575.145 100,00 %
Il n'existe pas, à la connaissance de la Société d'autres actionnaires détenant directement ou indirectement, seul ou de concert, plus de 5 % du capital ou des droits de vote. Il n'existe, à la connaissance de la Société, ni parts ou actions de concert, ni pactes entre ses actionnaires.
B.7  
Informations financières historiques clés sélectionnées
Les tableaux ci-après présentent une sélection de données financières de la Société extraites des comptes consolidés IFRS aux 31 décembre 2017, 2016 et 2015.
Données financières sélectionnées :
INFORMATIONS FINANCIÈRES SÉLECTIONNÉES
(montants en Euro)
31/12/2017 31/12/2016 (1) 31/12/2015
       
Chiffre d'affaires 9,898,994 7,087,993 381,521
Autres produits 107,371 226,823 266,495
PRODUITS DES ACTIVITÉS ORDINAIRES 10,006,365 7,314,816 648,016
Coûts des biens et services vendus (6,030,347) (4,080,960) (135,357)
MARGE BRUTE 3,976,018 3,233,856 512,659
% sur Chiffre d'affaires 40% 46% 134%
EBITDA - hors Stock-options et BSA (2) (1,744,704) (3,976,389) (3,151,651)
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL (5,994,235) (8,471,878) (10,654,346)
RÉSULTAT NET (9,009,510) (8,557,601) (10,597,524)
 
     
ACTIF
(montants en Euro)
31/12/2017 31/12/2016 (1) 31/12/2015
Immobilisations corporelles 753,412 804,751 748,115
Immobilisations incorporelles 6,264,545 4,760,511 820,243
Autres actifs financiers non courants 73,757 151,884 65,582
 TOTAL DE L'ACTIF NON COURANT 7,091,714 5,717,146 1,633,940
Créances commerciales 7,930,919 4,806,111 1,152,197
Stocks 997,352 1,144,152 938,933
Autres actifs courants 3,184,393 1,546,220 3,602,430
Actifs financiers courants 0 0 0
Trésorerie et équivalents de trésorerie 4,237,540 5,477,790 8,573,811
TOTAL DE L'ACTIF COURANT 16,350,204 12,974,273 14,267,371
TOTAL ACTIF 23,441,918 18,691,419 15,901,311
 
     
PASSIF
(montants en Euro)
31/12/2017 31/12/2016 (1) 31/12/2015
TOTAL DES CAPITAUX PROPRES 1,448,905 5,470,247 12,427,425
Total des capitaux propres après réévaluation de la dette liée aux BSA de la Banque Européenne d'Investissement (IFRS 2) (1,637,314) 5,470,247 12,427,425
Avantages du personnel 688,821 667,507 336,403
Passifs financiers non courants 13,403,102 4,834,771 0
Autres passifs financiers - réévaluation de la dette liée aux BSA de la Banque Européenne d'Investissement (IFRS 2) 3,086,219 0 0
Impôts différés passifs non courants  107,285 198,076 0
TOTAL DU PASSIF NON COURANT 17,285,427 5,700,354 336,403
Dette fournisseurs 3,073,080 4,566,453 2,111,877
Autres éléments du passif courant 1,546,769 1,236,631 999,862
Passifs financiers courants 3,154,739 1,712,608 25,744
Impôts sur les sociétés 19,218 5,126 0
TOTAL DU PASSIF COURANT 7,793,806 7,520,818 3,137,483
TOTAL PASSIF 23,441,918 18,691,419 15,901,311
(1) Le 1er janvier 2016, le Groupe a acquis 100 % du capital social d'Elvi Energy SRL, et 30 % de sa filiale MCM Energy Lab SRL. Le solde, soit 70 %, de MCM Energy Lab SRL a été acquis le 18 janvier 2016. Ces acquisitions ont été comptabilisées comme des regroupements d'entreprises en application d'IFRS 3. Les comptes présenté de manière comparative pour 2015 n'ont pas été retraités pour prendre en comptes les impacts de variation de périmètre de l'acquisition, car les effets sur les capitaux propres, le total actif et le chiffre d'affaire sont non significatifs (respectivement 6 % et 7 % et 0 % des valeurs de 2015).
2) L'EBITDA - hors Stock-options et BSA est une mesure de performance non-IFRS
 
     

 
   
 
     

 
     

 
   
 
 
   
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL
(montants en Euro)
31/12/2017 31/12/2016 (1) 31/12/2015
Chiffre d'affaires 9,898,994 7,087,993 381,521
Autres produits 107,371 226,823 266,495
PRODUITS DES ACTIVITÉS ORDINAIRES 10,006,365 7,314,816 648,016
Coûts des biens et services vendus (6,030,347) (4,080,960) (135,357)
MARGE BRUTE 3,976,018 3,233,856 512,659
% sur Chiffre d'affaires 40% 46% 134%
Frais de personnel (3,503,332) (3,696,249) (1,720,150)
Autres charges d'exploitation (2,102,364) (2,899,101) (1,348,270)
Autres frais de R&D et pertes sur contrats de construction (115,026) (614,895) (595,890)
EBITDA - hors Stock-options et BSA (2) (1,744,704) (3,976,389) (3,151,651)
Amortissements (1,276,156) (1,219,064) (86,259)
Pertes de valeur et autres provisions (65,174) (264,343) 80,369
Produits et charges non-récurrents (2,576,662) (1,391,870) (2,850,353)
Stock-options et BSA (331,539) (1,620,213) (4,646,452)
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL (5,994,235) (8,471,878) (10,654,346)
(1) Le 1er janvier 2016, le Groupe a acquis 100 % du capital social d'Elvi Energy SRL, et 30 % de sa filiale MCM Energy Lab SRL. Le solde, soit 70 %, de MCM Energy Lab SRL a été acquis le 18 janvier 2016. Ces acquisitions ont été comptabilisées comme des regroupements d'entreprises en application d'IFRS 3. Les comptes présenté de manière comparative pour 2015 n'ont pas été retraités pour prendre en comptes les impacts de variation de périmètre de l'acquisition, car les effets sur les capitaux propres, le total actif et le chiffre d'affaire sont non significatifs (respectivement 6% et 7% et 0% des valeurs de 2015).
 (2) L'EBITDA - hors Stock-options et BSA est une mesure de performance non-IFRS
     

 
     

 
     

 
   
Prises de commandes
(montants en Euro)
31/12/2017 31/12/2016 31/12/2015
16.6 12.1 1.2
   
Carnet de commandes
(montants en Euro)
31/12/2017 31/12/2016 Q1-2017 Q1-2016 Q1-2015
25.1 6.5 5.2 2.4 0.2
   
Pipeline
(montants en Euro)
15/05/2018 31/12/2017 31/12/2016 31/12/2015
 150 150 100 20
   
CARNET DE COMMANDES PAR LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DES INSTALLATIONS
 au 15 mai 2018  
Europe 30%
Afrique 70%
   
CARNET DE COMMANDES PAR APPLICATION
 au 15 mai 2018  
 Micro-réseaux et Solutions de Production d'Energie Hors Réseau 85%
 Solutions de Support au Réseau 11%
e-Mobilité 4%
   
CARNET DE COMMANDES PAR CLIENT
 au 15 mai 2018  
Gouvernements 69%
Services publics d'électricité 18%
Telecom 5%
Autres 8%
     
A la connaissance de la Société et en dehors des informations rendues publiques depuis cette date (en ce compris les informations trimestrielles ainsi que les informations relatives au financement de la BEI), aucun changement significatif dans la situation financière et commerciale du Groupe n'est intervenu depuis le 31 mars 2018.
B.8 Informations financières pro forma Sans objet
B.9 Prévision ou estimation du bénéfice Sans objet.
B.10 Eventuelles réserves sur les informations financières historiques contenues dans les rapports d'audit Sans objet.
B.11 Fonds de roulement net A la date du Prospectus, la Société ne dispose pas d'un fonds de roulement net suffisant pour faire face à ses obligations et à ses besoins de trésorerie des douze prochains mois.
Le secteur dans lequel le Groupe EPS opère, implique des phases d'investissement technologique de plusieurs années avec des délais de recouvrement clients plus longs que les décaissements fournisseurs ce qui explique la situation déficitaire historique et courante de la Société en trésorerie.
La trésorerie disponible au 31 mai 2018 s'élève à un montant de 4,5 millions de euros, dont 3,3 millions d'euros de comptes bancaires servant de garantie aux financements reçus. Ce montant devrait permettre à la Société de poursuivre ses activités jusqu'au 15 août 2018.
Le montant nécessaire à la poursuite des activités de la Société au cours des douze prochains mois suivant la date du Prospectus est estimé à environ 23 millions d'euros. Ce montant intègre, en plus du paiement des frais fixes et du soutien des activités ordinaires :
- le remboursement anticipé de la première tranche de 10 millions d'euros lié à la convention de financement de la BEI ;
- les échéances de remboursement des financements pour un montant total de 2,4 millions d'euros ;
- le paiement des coûts liés à l'opération pour un montant total estimé de 1,0 million d'euros.
La réalisation de l'augmentation de capital (dont le produit net représenterait environ 29,3 millions d'euros) et dont la souscription à hauteur de 100% est garantie par ENGIE, permettra à la Société de faire face à ses besoins de trésorerie durant les douze prochains mois suivant la date de visa du Prospectus.

 

Section C – Valeurs mobilières
C.1 Nature, catégorie et numéro d'identification des actions nouvelles Les actions nouvelles dont l'admission aux négociations sur le marché réglementé d'Euronext à Paris (« Euronext Paris ») est demandée sont des actions ordinaires de même catégorie que les actions existantes de la Société.
Les actions nouvelles porteront jouissance courante et donneront droit, à compter de leur émission, à toutes les distributions décidées par la Société.
Les actions nouvelles seront admises aux négociations sur Euronext Paris dès leur émission prévue le 8 août 2018. Elles seront immédiatement assimilées aux actions existantes de la Société, déjà négociées sur Euronext Paris et seront négociables, à compter de cette date, sur la même ligne de cotation que ces actions.
Libellé pour les actions : ELECTRO POWER
Code ISIN : FR00012650166
LEI : 969500NWCP1OQ4315C79
Mnémonique : EPS
Compartiment : Compartiment C
Secteur d'activité : Renewable Energy Equipment
Classification ICB : 0583
C.2 Devise d'émission L'émission des actions nouvelles sera réalisée en euros.
C.3 Nombre d'actions émises et valeur nominale A ce jour, le capital social de la Société est composé de 9.575.145 actions d'une valeur nominale de 0,20 euro chacune, entièrement libérées.
L'émission porte sur 3.191.715 actions nouvelles d'une valeur nominale de 0,20 euro par action, à libérer intégralement lors de la souscription en numéraire.
C.4 Droits attachés aux actions En l'état actuel de la législation française et des statuts de la Société, les principaux droits attachés aux actions nouvelles émises dans le cadre de l'augmentation de capital sont les suivants :
  • droit à dividendes ;
  • droit de vote (étant précisé que les statuts de la Société ont écarté la mise en place d'un droit de vote double) ;
  • droit préférentiel de souscription de titres de même catégorie ;
  • droit de participation aux bénéfices de la Société ;
  • droit de participation à tout excédent en cas de liquidation ;
  • droit d'information des actionnaires.
C.5 Restrictions à la libre négociabilité des actions Aucune clause statutaire ne limite la libre négociabilité des actions composant le capital social de la Société.
C.6 Demande d'admission à la négociation Les actions nouvelles feront l'objet d'une admission aux négociations sur Euronext Paris. Leur admission est prévue le 8 août 2018, sur la même ligne de cotation que les actions existantes de la Société (code ISIN FR00012650166).
C.7 Politique en matière de dividendes Aucun dividende n'a été distribué au cours des trois derniers exercices.
La Société n'a pas prévu d'initier à court terme une politique de versement de dividende.

 

Section D – Risques
D.1 Principaux risques propres à l'Émetteur ou à son activité Les risques principaux relatifs à la Société, au Groupe et à son secteur d'activité figurent ci-après. Ces risques sont à prendre en considération par les investisseurs avant toute décision d'investissement :
  • Le Groupe pourrait ne pas réussir sa transition d'un fournisseur de matériel de production d'électricité de secours vers un systémiste apportant des solutions complètes de soutien au réseau électrique ou de production d'énergie hors réseau.
  • Le Groupe a connu ses dernières années une croissance forte et table sur une poursuite de cette tendance. Il pourrait ne pas être en mesure de gérer cette croissance, par exemple en étant dans l'incapacité d'exécuter les contrats ou appels d'offres qu'il aurait remportés.
  • Dans le cadre de cette transformation, le Groupe a estimé la taille des marchés sur lesquels il comptait de développer et ces estimations pourraient être erronées ou trop optimistes. Parmi ces nouveaux marchés sur lesquels le Groupe se développe, il y a les marchés émergents, avec tous les risques que cela implique par rapport aux pays développés, notamment en termes de sanctions et embargos internationaux.
  • Par ailleurs, les clients potentiels du Groupe pourraient ne pas adopter les nouveaux produits proposés, par résistance au changement, parce que d'autres sociétés proposent des solutions meilleures, plus simples et robustes, ou encore parce que la baisse du prix des énergies fossiles ralentit la pénétration des sources d'énergies renouvelables, qui est un facteurs clés du développement des marchés visés par le Groupe.
  • Le premier client du Groupe (ENEL, l'un des principaux concurrents d'ENGIE) a représenté 25% de son chiffre d'affaires 2017 et les deux suivants 16% chacun. Le Groupe est donc dépendant de ces clients. Même s'il cherche à diversifier sa clientèle dans le cadre de sa transition vers un rôle de systémiste, il pourrait rester dépendant de ces clients et fera, en tout état de cause, face à des clients (et des concurrents) de taille beaucoup plus importante. Par ailleurs, le Groupe est exposé à un risque de contrepartie vis-à-vis de ces clients.
  • Les marchés de l'électricité sont des marchés régulés et la fourniture d'énergie est un enjeu économique et politique capital pour les gouvernements. Le Groupe est donc sujet au risque d'un changement de réglementation ou de politique énergétique dans les pays où il opère et où il entend se développer.
  • Les produits et solutions proposés par le Groupe ne sont pas standardisés et doivent au contraire être adaptés pour chaque client (en particulier dans les zones « hors réseaux »), ce qui créé des risques d'exécution et peut entraîner des coûts importants. Par ailleurs, certains contrats du Groupe contiennent des objectifs de performance et des garanties, en termes de délais de réalisation de la solution vendue, puis de fiabilité et de performance physique, que le Groupe pourrait ne pas atteindre.
  • Le secteur dans lequel le Groupe opère se caractérise par une baisse progressive des prix des technologies traditionnelles et des solutions nouvelles.
  • Le Groupe pourrait être dans l'incapacité de protéger la confidentialité des informations, de ses secrets commerciaux, de son savoir-faire et de sa propriété intellectuelle en général. Inversement, le Groupe pourrait ne pas être en mesure d'obtenir les droits de propriété intellectuelle dont il aurait besoin pour son développement.
  • Les systèmes d'informations du Groupe pourraient dysfonctionner.
  • Les produits du Groupe pourraient s'avérer défectueux ou causer des dommages à l'environnement ou à des personnes.
  • Le Groupe est dépendant de certains fournisseurs de matières premières ou de composants essentiels et envers certains sous-traitants.
  • Le Groupe a jusqu'à maintenant été en pertes et son chiffre d'affaires pourrait être volatile, notamment en ce qu'il est lié à des contrats dont l'exécution s'étend sur des périodes longues, avec le risques d'aléas dans le degré de réalisation et donc de reconnaissance du chiffre d'affaires.
  • Le développement du Groupe continuera de nécessiter des besoins en capitaux importants, que le Groupe n'est pas certain de pouvoir trouver. A cet égard il est déjà soumis à certains covenants financiers.
  • Le développement international du Groupe implique qu'il sera de plus en plus exposé au risque de taux de change.
  • Certains financements du Groupe sont à taux variable, l'exposant ainsi au risque de variation des taux d'intérêts.
  • Le Groupe peut se retrouver impliqué dans des litiges importants, notamment s'il ne respecte pas la réglementation qui lui est applicable.
  • La Société est une pure holding et tous les actifs et activités du Groupe sont logés dans ses filiales situées hors de France. A cet égard, son statut fiscal français pourrait être remis en cause.
  • ENGIE, par l'intermédiaire de sa filiale sa filiale GDF International, détient 59,89% du capital et des droits de vote de la Société après l'émission des actions nouvelles, et sera en mesure de contrôler la plupart des décisions sociales et d'influencer significativement l'activité et la stratégie du Groupe.
  • Le Groupe est dépendant de la présence de certains dirigeants clés et pourrait ne pas être en mesure de recruter les compétences dont il a besoin pour son développement.
  • Le Groupe a bénéficié par le passé de nombreuses subventions publiques qui étaient assorties de conditions. Il pourrait ne pas les avoir respectées et devoir ainsi les rembourser.
D.2 Principaux risques propres aux actions nouvelles Le lecteur est invité à prendre en considération les principaux risques propres aux actions nouvelles figurant ci-après :
  • le marché des droits préférentiels de souscription pourrait n'offrir qu'une liquidité limitée et être sujet à une grande volatilité, ne permettant pas aux titulaires de droits préférentiels de souscription de céder leurs droits ;
  • les actionnaires qui n'exerceraient pas leurs droits préférentiels de souscription verraient leur participation dans le capital social de la Société diluée ;
  • le prix de marché des actions de la Société pourrait fluctuer et baisser en-dessous du prix de souscription des actions émises sur exercice des droits préférentiels de souscription ;
  • la volatilité et la liquidité des actions de la Société pourraient fluctuer significativement ;
  • des ventes d'actions de la Société ou de droits préférentiels de souscription pourraient intervenir sur le marché, pendant la période de souscription s'agissant des droits préférentiels de souscription, ou pendant ou après la période de souscription s'agissant des actions, et pourraient avoir un impact défavorable sur le prix de marché de l'action de la Société ou sur la valeur des droits préférentiels de souscription ;
  • ENGIE (par l'intermédiaire de sa filiale GDF International) détiendra un pourcentage significatif du capital et des droits de vote de la Société après l'émission des actions nouvelles et sera en mesure de contrôler la plupart des décisions sociales et d'influencer significativement l'activité et la stratégie du Groupe ;
  • en cas de baisse du prix de marché des actions de la Société, les droits préférentiels de souscription pourraient perdre de leur valeur ;
  • l'émission des actions nouvelles ne fait pas l'objet d'un contrat de garantie et pourrait ne pas être réalisée si ENGIE (par l'intermédiaire de sa filiale GDF International) n'honore pas son engagement de souscription irrévocable de 100 % de l'émission et si les autres souscriptions n'atteignent pas au moins 75 % du montant de l'émission ; et
  • les instruments financiers de la Société pourraient être soumis aux taxes sur les transactions financières française et européenne, ce qui pourrait augmenter les frais de transaction sur les instruments financiers de la Société et pourrait réduire la liquidité du marché pour ces instruments.

 

Section E - Offre
E.1 Montant total du produit de l'augmentation de capital et estimation des dépenses totales liées à l'émission Le produit brut correspond au produit du nombre d'actions à émettre et du prix de souscription unitaire des actions nouvelles. Le produit net correspond au produit brut diminué des frais d'émission mentionnés ci-dessous. Ceux-ci seront intégralement imputés sur la prime d'émission. Les frais d'émission correspondent aux frais des intermédiaires financiers et conseils, ainsi qu'aux divers frais (juridiques, administratifs, de publication, ...).
A titre indicatif, le produit brut et l'estimation du produit net de l'émission seraient les suivants :
  • Produit brut de l'augmentation de capital : environ 30,3 millions d'euros.
  • Estimation des frais et dépenses liées à l'augmentation de capital : environ 1 million d'euros.
  • Produit net estimé de l'augmentation de capital : environ 29,3 millions d'euros.
E.2a Raisons de l'offre / Utilisation du produit de l'émission / Montant net maximum estimé du produit de l'augmentation de capital Le montant net estimé du produit de l'augmentation de capital s'élève à environ 29,3 millions d'euros.
Le produit net de l'augmentation de capital permettra à la Société de rembourser les financements venant à échéance à hauteur de 12,4 millions d'euros (dont la première tranche de 10 millions d'euros du financement de la BEI) le solde devant servir, avec la trésorerie de la Société et ses sources de financement bancaire, à financer son besoin additionnel en fonds de roulement (pour un montant de 11 millions d'euros sur les 12 prochains mois), et en particulier le Plan Stratégique 2020 (notamment les investissements en Recherche & Développement et technologiques) et les activités complémentaires en lien avec la mise en œuvre du modèle de Développement de Projets (dont la mise en place de l'infrastructure commerciale nécessaire).
E.3 Modalités et conditions de l'offre Nombre d'actions nouvelles à émettre
3.191.715 actions nouvelles.
Prix de souscription des actions nouvelles
9,50 euros par action, soit 0,20 euro de valeur nominale et 9,30 euros de prime d'émission, à libérer intégralement au moment de la souscription.
Le prix d'émission des actions nouvelles de 9,50 euros fait apparaître une décote faciale de 21,16 % par rapport au cours de clôture de l'action Electro Power Systems le 12 juillet 2018, soit 12,05 euros.
    Date de jouissance des actions nouvelles
Les actions nouvelles porteront jouissance courante. Les actions nouvelles seront entièrement fongibles, dès leur livraison, avec les actions existantes.
    Droit préférentiel de souscription
La souscription des actions nouvelles sera réservée, par préférence :
  • aux porteurs d'actions existantes enregistrées comptablement sur leur compte-titres à l'issue de la journée comptable du 17 juillet 2018, qui se verront attribuer des droits préférentiels de souscription ; et
  • aux cessionnaires des droits préférentiels de souscription.
Les titulaires de droits préférentiels de souscription pourront souscrire :
  • à titre irréductible, à raison de 1 action nouvelle pour 3 actions existantes possédées ; 3 droits préférentiels de souscription permettront de souscrire à 1 action nouvelle au prix de 9,50 euros par action ; et
  • à titre réductible, le nombre d'actions nouvelles qu'ils désireraient en sus de celui leur revenant du chef de l'exercice de leurs droits à titre irréductible.
    Valeur théorique du droit préférentiel de souscription
0,64 euros (sur la base du cours de clôture de l'action Electro Power Systems le 12 juillet 2018, soit 12,05 euros).
Le prix d'émission des actions nouvelles fait apparaître une décote de 16,76 % par rapport à la valeur théorique de l'action ex-droit.
Ces valeurs ne préjugent ni de la valeur du droit préférentiel de souscription pendant la période de souscription ni de la valeur de l'action ex-droit, ni des décotes, telles qu'elles seront constatées sur le marché.
    Cotation des droits préférentiels de souscription
Les droits préférentiels de souscription seront négociés sur Euronext Paris à compter du 18 juillet 2018 jusqu'à la clôture de la période de négociation, soit jusqu'au 26 juillet 2018, sous le code ISIN FR0013347457. En conséquence, les actions existantes seront négociées ex-droit à compter du 18 juillet 2018.
    Intention de souscription des principaux actionnaires de la Société ou des membres de ses organes d'administration
ENGIE (par l'intermédiaire de sa filiale GDF International), qui détient à la date du Prospectus 59,89 % du capital et des droits de vote de la Société, a fait part à la Société de son engagement irrévocable de souscrire à titre irréductible à l'augmentation de capital à hauteur de 1.911.552 actions nouvelles et à titre réductible à hauteur de 1.280.163 actions nouvelles, de telle sorte que la souscription de l'émission soit assurée à hauteur de 100 %.
A la date du Prospectus, la Société n'a pas connaissance d'intentions d'autres actionnaires ni des membres de ses organes d'administration quant à leur participation à la présente augmentation de capital.
    Placement
L'émission des actions nouvelles fait l'objet d'un contrat de placement qui sera signé entre la Société, d'une part, et Société Générale en qualité de coordinateur global, chef de file et teneur de livre associé (« Coordinateur Global, Chef de File et Teneur de Livre Associé ») et Gilbert Dupont en qualité de chef de file et teneur de livre associé (« Chef de File et Teneur de Livre Associé », ensemble les « Agents Placeurs »), d'autre part, aux termes duquel les Agents Placeurs s'engageront à faire leurs meilleurs efforts pour faire souscrire les actions nouvelles (le « Contrat de Placement »).
    Cotation des actions nouvelles
Prévue pour le 8 août 2018 – même ligne de cotation que les actions existantes.
Pays dans lesquels l'offre sera ouverte au public
L'offre sera ouverte au public uniquement en France exclusivement.
    Restrictions applicables à l'offre au public
La diffusion du Prospectus, la vente des actions et des droits préférentiels de souscription, ainsi que la souscription des actions nouvelles peuvent, dans certains pays, y compris aux États-Unis d'Amérique, faire l'objet d'une réglementation spécifique. Les personnes en sa possession doivent s'informer des éventuelles restrictions locales et s'y conformer.
Le Prospectus, ou tout autre document relatif à l'augmentation de capital, ne pourra être distribué hors de France qu'en conformité avec les lois et réglementations applicables localement, et ne pourra constituer une offre de souscription dans le pays où une telle offre enfreindrait la législation applicable localement.
    Procédure d'exercice du droit préférentiel de souscription
Pour exercer leurs droits préférentiels de souscription, les titulaires devront en faire la demande auprès de leur intermédiaire financier habilité à tout moment entre le 20 juillet 2018 et le 30 juillet 2018 inclus et payer le prix de souscription correspondant.
Les droits préférentiels de souscription non exercés seront caducs de plein droit à la fin de la période de souscription, soit le 30 juillet 2018 à la clôture de la séance de bourse.
Les fonds versés à l'appui des souscriptions seront centralisés auprès de Société Générale Securities Services qui sera chargé d'établir le certificat de dépôt des fonds constatant la réalisation de l'augmentation de capital.
    Calendrier indicatif de l'augmentation de capital
13 juillet 2018 Visa de l'AMF sur le Prospectus.
  Signature du Contrat de Placement avec les Agents Placeurs.
16 juillet 2018 Diffusion d'un communiqué de presse de la Société décrivant les principales caractéristiques de l'augmentation de capital et les modalités de mise à disposition du Prospectus.
  Diffusion du Prospectus.
  Diffusion par Euronext Paris de l'avis d'émission.
18 juillet 2018 Détachement (avant bourse) et ouverture de la période de négociation des droits préférentiels de souscription sur Euronext Paris.
20 juillet 2018 Début de la période de souscription.
26 juillet 2018 Fin de la cotation des droits préférentiels de souscription.
30 juillet 2018 Clôture de la période de souscription.
6 août 2018 Diffusion d'un communiqué de presse de la Société annonçant le résultat des souscriptions.
  Diffusion par Euronext Paris de l'avis d'admission des actions nouvelles indiquant le montant définitif de l'augmentation de capital et le barème de répartition pour les souscriptions à titre réductible.
8 août 2018 Émission des actions nouvelles - Règlement-livraison.
  Admission des actions nouvelles aux négociations sur Euronext Paris.
 
E.4 Intérêts pouvant influer sensiblement sur l'offre Les Agents Placeurs et/ou certains de leurs affiliés ont rendu et/ou pourront rendre dans le futur, diverses prestations de services bancaires, financiers, d'investissement, commerciaux ou autres à la Société ou aux sociétés du Groupe, à leurs actionnaires ou à leurs mandataires sociaux, dans le cadre desquelles ils ont reçu ou pourront recevoir une rémunération.
E.5 Personne ou entité offrant de vendre ses actions / Convention de blocage Personne ou entité offrant de vendre ses actions
En application de l'article L. 225-206 du Code de commerce, la Société ne peut souscrire à ses propres actions.
Obligations de conservation
La Société a consenti envers les Agents Placeurs à un engagement d'abstention de 180 jours calendaires suivant la date de règlement-livraison de l'augmentation de capital, sous réserve de certaines exceptions.
E.6 Montant et pourcentage de dilution résultant immédiatement de l'émission Incidence de l'émission sur la quote-part des capitaux propres
A titre indicatif, l'incidence de l'émission sur la quote-part des capitaux propres consolidés part du Groupe par action (calculs effectués sur la base des capitaux propres consolidés part du Groupe au 31 décembre 20171, et du nombre d'actions composant le capital social de la Société à la date du Prospectus serait la suivante :
Quote-part des capitaux propres
(en euros)
Avant émission des actions nouvelles........................................... 0,15
Après émission de 3.191.715 actions nouvelles en cas de réalisation de l'émission à 100 %.................................................. 2,41
 
1 Avant réévaluation de la dette liées aux BSA de la BEI (IFRS 2). A la date du Prospectus, les BSA ont été exercés dans le cadre du remboursement du financement BEI (voir B.4.a)
    Incidence de l'émission sur la situation de l'actionnaire
A titre indicatif, l'incidence de l'émission sur la participation dans le capital d'un actionnaire détenant 1 % du capital social de la Société préalablement à la présente émission et ne souscrivant pas à celle-ci (calculs effectués sur la base du nombre d'actions composant le capital social de la Société à la date du Prospectus) sera la suivante :
Participation de l'actionnaire
(en %)
Avant émission des actions nouvelles........................................... 1 %
Après émission de 3.191.715 actions nouvelles en cas de réalisation de l'émission à 100 %.................................................. 0,75 %
 
Incidence de l'émission sur la répartition du capital et des droits de vote (en prenant l'hypothèse d'une souscription de ENGIE à hauteur de 100% des actions nouvelles)
 
  Avant émission des actions nouvelles Après émission des actions nouvelles
  Nombre d'actions % de capital Nombre d'actions % de capital
ENGIE (par l'intermédiaire de sa filiale GDF International)
 
5.734.657 59,89 % 8.926.372 69,92 %
Investisseurs publics et institutionnels
 
3.840.488 40,11 % 3.840.488 30,08 %
Total 9.575.145 100 % 12.766.860 100 %
 
E.7 Dépenses facturées à l'investisseur par l'Émetteur Sans objet.

[1] « Les marchés potentiels pour les énergies renouvelables hors réseau », Bloomberg New Energy Finance, 16 mai 2017.

[2] « Les marchés potentiels pour les énergies renouvelables hors réseau », Bloomberg New Energy Finance, 16 mai 2017.

[3] Soit 375 kVA. « Les marchés potentiels pour les énergies renouvelables hors réseau », Bloomberg New Energy Finance, 16 mai 2017.

[4] Le marché potentiel des énergies renouvelables hors réseau, Dimensionnement du marché des générateurs de diesel, Bloomberg New Energy Finance, 16 mai 2017.

[5] Carnet de commandes désigne l'estimation, à date, du chiffre d'affaires et des autres sources de revenus à venir correspondant aux (i) bons de commandes reçus, aux contrats signés et projets remportés, et (ii) aux contrats de Développement de Projets associés à un contrat d'achat d'électricité dont la valeur convenue est un prix au kWh d'électricité et une quantité de MW à installer.

[6] Pipeline désigne l'estimation, à date, du montant des projets potentiels, appels d'offres et soumissions auxquels le Groupe à décider de participer ou de répondre.

[7] « Les marchés potentiels pour les énergies renouvelables hors réseau », Bloomberg New Energy Finance, 16 mai 2017.

[8] « Les marchés potentiels pour les énergies renouvelables hors réseau », Bloomberg New Energy Finance, 16 mai 2017.

[9] Soit 375 kVA. « Les marchés potentiels pour les énergies renouvelables hors réseau », Bloomberg New Energy Finance, 16 mai 2017.

[10] Le marché potentiel des énergies renouvelables hors réseau, Dimensionnement du marché des générateurs de diesel, Bloomberg New Energy Finance, 16 mai 2017.