Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société ARTPRICE du 14/05/2018

  14/05/2018 - 08:00

Artprice : 1T 2018 croissance à 2 chiffres, perspectives 2018 historiques.


Chiffre d'affaires en K€ 1T2018 1T2017 Variation en %
       
Internet 2 328 2 122 + 10
       
Opération de courtage aux enchères par la place de Marché Normalisé (*MM type) ** **  
       
Indices et autres prestations 159 76 + 109
       
Total 1er Trimestre 2 487 2 198 + 13

* Place de Marché Normalisée * non significatif ** en cours de transfert

Cette nouvelle accélération de +13 % de la croissance trimestrielle démontre la capacité d'Artprice à élargir jour après jour sa clientèle mondiale, sans pour autant voir ses charges augmenter. (Le résultat net d'Artprice en C.S. de 2017 a passé le cap du million d'euros).

Quelles sont les raisons de ce cercle vertueux ?

Cette année Artprice a 20 ans d'industrie numérique sur Internet, ce qui représente 50 ans dans l'industrie de l'ancien monde. Artprice est reconnue unanimement comme le Leader mondial de l'information sur le Marché de l'Art, c'est un fait incontestable, à tel point que le nom d'Artprice est passé dans le vocabulaire courant des professionnels, amateurs et collectionneurs ainsi que des journalistes du Marché de l'Art, grâce à une communication planétaire perpétuelle entretenue gratuitement par 7200 médias qui reprennent régulièrement les chiffres et indices économétriques d'Artprice.

Artprice a accumulé au cours de ces années une expérience inégalée et irrattrapable mais ces 20 années sont également le gage d'une très grande confiance des acteurs du Marché de l'Art, paramètre vital dans l'économie numérique et l'Internet.

Au-delà de ce contrat de confiance, il faut savoir qu'Artprice possède un réservoir de croissance très important grâce à la typologie de sa nouvelle clientèle, émanant des 5 continents, qui s'accroît sans cesse du fait des innovations techniques, en se rajeunissant inéluctablement par l'arrivée permanente de nouvelles personnes plus jeunes que sa clientèle historique.

En effet, l'Internet mobile et les smartphones (5 milliards) deviennent les outils idéaux pour les 120 millions d'amateurs d'art et de collectionneurs ainsi que les professionnels de l'art. Pour rappel, à la sortie de l'après-guerre, il n'y avait que 500 000 collectionneurs.

D'autre part, il s'est bâti entre 2000 et 2014 plus de musées que durant les XIXème et XXème siècles. Chaque année, 700 nouveaux musées des 5 continents rejoignent l'Industrie Muséale® telle que codifiée et enseignée par Artprice au début des années 2000.

Le Marché de l'Art se médiatise de plus en plus, à travers des opérations de communication à l'échelle mondiale. Nous avons vu ces dernières semaines à quel point désormais les ventes majeures ne peuvent passer inaperçues, même aux yeux du grand public, puisque les Maisons de Ventes les propulsent sur des supports non spécialisés, comme les journaux télévisés par exemple dont l'audience est extrêmement plus large que celle des supports spécialisés. L'Art se démocratise, c'est un fait avéré. Cette démocratisation est évidemment un facteur très favorable à Artprice pour les années qui viennent.

Ainsi pour simple exemple, les résultats et records par artistes de cette semaine dépassent toutes les estimations et placent, entre autres, la vente de la collection Rockefeller chez Christie's dans une fourchette historique d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires, qui n'est qu'un aperçu, traduisant la croissance exponentielle des ventes publiques mais aussi un symbole de la toute-puissance confirmée du Marché de l'Art.

Le tabou du prix de l'Art, auquel se heurtait Artprice il y a 20 ans, n'existe donc plus. L'ultra- médiatisation de la course aux records le prouve.

A cela s'ajoute une conjoncture particulièrement favorable au Marché de l'Art. De plus en plus d'investisseurs, épuisés par des rendements insignifiants (taux négatifs BCE) et les risques inhérents, se tournent vers l'achat d'œuvres d'art. La technologie et le traitement des données par le Big Data dont Artprice est l'initiateur premier a rendu possible cette migration. Le Marché de l'Art est aujourd'hui proche d'un marché de masse, comme les marchés boursiers le sont devenus à la fin des années 90 avec l'arrivée d'Internet, permettant à chacun de passer un ordre de bourse depuis son salon puis de bénéficier, avec les flux d'informations économiques et les logiciels d'analyses, de la même information que le courtier de Wall Street.


C'est exactement la même configuration avec Artprice mais la différence cruciale est qu'Artprice détient la plus grande base de données du Monde sur le Marché de l'Art et qu'elle est la seule à proposer à ses clients ces indispensables outils d'aide à la décision dans l'achat / vente d'œuvres d'art, a contrario d'un environnement très concurrentiel dans le domaine des logiciels boursiers.

C'est pour cette raison, que logiquement et intelligemment, de nouveaux clients viennent prendre possession du savoir-faire unique d'Artprice pour investir ou vendre dans les meilleures conditions à travers le Monde. Moyennant un prix d'abonnement annuel raisonnable, les clients d'Artprice possèdent toutes les informations nécessaires leur donnant le savoir d'un expert et par conséquent la capacité d'enregistrer de belles plus-values et d'amortir, de ce fait, leur abonnement par une simple transaction.

Effectivement, outre l'attirance pour tel ou tel artiste, l'accès à l'œuvre d'art permet aussi à ses nouveaux venus de se distinguer socialement car l'œuvre d'art est unique, l'Art permettant d'échapper à un monde qui s'aseptise et s'uniformise, même dans le secteur du luxe.

L'article du 2 Mai 2018 dans Les Echos expose bien ces tendances, « Loi de finances 2018 : une fiscalité des œuvres d'art toujours attractive », la déclaration d'Ivana Zivanovic, Avocate, CMS Francis Lefebvre Avocats : « L'art est devenu une valeur refuge qui a échappé aux différentes crises économiques des dernières décennies ».


À ce titre, afin de répondre à des demandes de plus en plus nombreuses du Monde de la finance et de l'économie de migrer en urgence et avec confiance vers des placements alternatifs performants, Artprice a créé et lancé, pour les investisseurs, son indice Artprice100® constitué des « Blue chips » du Marché de l'Art.

Sur 18 années, l'Artprice100® affiche une progression de +360 %, soit un rendement annuel moyen de +8,9 %. Il faut rapprocher ce rendement exclusivement calculé par l'économétrie propriétaire d'Artprice, dont Bloomberg s'est emparé récemment pour montrer la puissance du Marché de l'Art et sa rentabilité certaine face aux taux d'intérêts négatifs des banques centrales qui constituent le plus grand péril pour les épargnants depuis près de deux siècles.

Mutation d'Artprice et projet d'extension de son activité.

Artprice ne peut que constater que de très nombreux documents d'établissements financiers permettent de lever des fonds colossaux à partir de ses données, indices et outils économétriques. La situation est telle qu'Artprice projette, de manière quasi-certaine, après les approbations des différentes instances de régulation, de pratiquer elle-même l'ingénierie financière sur le Marché de l'Art qu'elle domine incontestablement en termes d'informations économiques et financières.

La création de l'indice Artprice100® répond en effet à la demande incessante des clients d'Artprice, principalement les établissements financiers et bancaires, notamment le Private Banking et la Gestion de Patrimoine qui désiraient un produit indicé fiable et pérenne ne nécessitant pas par son utilisateur une connaissance particulière du Marché de l'Art. Artprice ne peut que constater qu'elle a vu se multiplier par un facteur 12 le nombre d'établissements financiers et bancaires clients qui, dans les années 2000, représentaient une part très marginale de son chiffre d'affaires.

Avec l'Artprice100®, le Marché de l'Art - considéré unanimement aujourd'hui comme une alternative aux placements financiers traditionnels - possède désormais un indice de référence comparable aux principaux indices boursiers de la planète : S&P 500, FTSE 100, CAC 40, DAX, NIKKEI 225, etc.. Sa composition s'inspire du principe général de construction de ces indices : il se concentre sur les artistes fondamentaux du Marché de l'Art et tient compte de leur importance relative.

Phénomène exceptionnel qui confirme la notoriété mondiale d'Artprice : son empreinte sur les réseaux sociaux vient de franchir les 2 millions d'abonnés avec une croissance de 345% en 2018.

En effet, Artprice attire spontanément des clients par un marketing mondial de tous les instants sur les réseaux sociaux, avec désormais plus de 2 millions d'abonnés sur Facebook. A cela s'ajoutent 2,3 millions d'abonnés à la page du Musée d'Art Contemporain La Demeure du Chaos / Abode of Chaos (dixit The New York Times), qui est le siège social d'Artprice mondialement connu, ayant fait l'objet de plus 3600 reportages de presse écrite et audiovisuelle internationale depuis 1999.

Les réseaux sociaux, très axés sur l'image, sont faits sur mesure pour parler d'Art au plus grand nombre. Le Marché de l'Art l'a bien compris car il est surpondéré dans les réseaux sociaux, principalement Facebook avec ses 2 milliards d'utilisateurs.

Perspectives : le Kiosque et la Chine

Avec l'arrivée du kiosque Internet, le chiffre d'affaires d'Artprice pourrait être multiplié par 5.

Le Groupe Serveur, maison-mère d'Artprice, en 30 ans de fusions acquisitions, a vu systématiquement en trois mois (90 jours, délai pour la DGAT Direction Générale des Affaires Télématiques pour passer du mode 3614 abonnement en mode kiosque professionnel payant 3617 ou 3629) se multiplier par un minimum de 5, le chiffre d'affaires après le rachat d'une société éditrice de contenus en bases de données professionnelles.

En effet, le paiement d'un abonnement sur Internet par carte de crédit pour un montant moyen de 250€ relève de l'âge de pierre et d'une perte de temps inconcevable. Le débit électronique instantané sur le compte de l'usager par son opérateur télécom (Verizon Wireless, Vodafone / Orange, BT, China Mobile, Soft Bank / Sprint, Deutsche Telekom) va être une évidence pour les paiements courants.

Artprice détient, pour son propre cas sur le plan de l'expertise comptable, la preuve absolue pour elle que le chiffre d'affaires explose par le kiosque payant. En effet, Artprice, en rachetant parmi ses nombreuses acquisitions ArtpriceAnnual®, a pu constater qu'un franchisé Minitel détenant le 3617 Artcote 1€/min depuis 1991 faisait un chiffre d'affaires exorbitant très proche du résultat net alors que ce dernier franchisé n'avait les données d'Artprice que deux fois par an en mise à jour. Aucun indice, aucune image (reproductions des œuvres), aucune vente future, ni biographie, ni outil de tri et d'aide à la décision et alerte, et malgré ses handicaps majeurs, surpassait cependant le CA d'Artprice à périmètre constant jusqu'en 2000.

Le kiosque Internet existe déjà concernant les contenus vidéos (VOD), films, séries, documentaires sur les sites des opérateurs Télécoms. C'est donc bel et bien une réalité dont les actionnaires d'Artprice vont bénéficier dès la mise en place de kiosques continentaux qui sont en cours de déploiement, évitant ainsi à Artprice de contracter avec les multiples opérateurs nationaux qui alourdiraient l'ingénierie informatique, alors que des accords de kiosques trans-continentaux se décident.

En Mars 2018, une rencontre au sommet a eu lieu à Pékin entre les Etats-majors d'Artprice et d'Artron, groupe étatique chinois.

Après plusieurs années d'étroit partenariat, il a été décidé, en mars 2018, d'enclencher des accords stratégiques financiers et capitalistiques.

Dans ce cadre, dès le deuxième semestre, Artprice se voit ouvrir le marché chinois avec des amateurs et collectionneurs VIP du portefeuille clients Artron/ AMMA dont la demande pour acheter des œuvres occidentales est colossale. Le projet de fusion à l'étude des deux groupes sur leurs secteurs donnerait naissance à un niveau jamais atteint dans la maîtrise et la connaissance du Marché de l'Art, qui, rappelons-le, se divise en deux parties : à l'Ouest Europe / USA et à l'Est la Grande Asie.

Pour prospérer en Chine sur Internet, il faut impérativement l'accord des autorités pour être dans l'Intranet chinois qui compte 830 millions d'usagers dont 210 millions d'abonnés à l'Internet à très haut débit. En effet, sur le territoire chinois, Internet est sous la juridiction de la souveraineté chinoise. « La souveraineté de l'Internet chinois doit être respectée et protégée selon la République Populaire de Chine.». Très peu de groupes Américains et Européens ont ce privilège. 

Les Présidents respectifs d'Artron et d'Artprice, Wan Jie et Thierry Ehrmann, qui ont exactement le même âge, partagent rigoureusement la même vision du Marché de l'Art mondial, ce qui permet aux deux groupes de posséder une capacité à œuvrer de manière extrêmement rapide et sans aucune barrière culturelle.

Copyright 1987-2018 thierry Ehrmann

A propos d'Artprice :

Artprice est cotée sur Eurolist by Euronext Paris, SRD long only et Euroclear : 7478 - Bloomberg : PRC - Reuters : ARTF.

Découvrir Artprice en vidéo : https://fr.artprice.com/video

Artprice est le Leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l'Art avec plus de 30 millions d'indices et résultats de ventes couvrant plus de 700 000 Artistes. Artprice Images® permet un accès illimité au plus grand fonds du Marché de l'Art au monde, bibliothèque constituée de 126 millions d'images ou gravures d'oeuvres d'Art de 1700 à nos jours commentées par ses historiens.

Artprice enrichit en permanence ses banques de données en provenance de 6300 Maisons de Ventes et publie en continu les tendances du Marché de l'Art pour les principales agences et 7200 titres de presse dans le monde. Artprice met à la disposition de ses 4,5 millions de membres (members log in), les annonces déposées par ses Membres, qui constituent désormais la première Place de Marché Normalisée® mondiale pour acheter et vendre des oeuvres d'Art à prix fixe ou aux enchères (enchères réglementées par les alinéas 2 et 3 de l'article L 321.3 du code du commerce). Artprice labellisée par le BPI développe son projet de Blockchain sur le Marché de l'Art.
Le Rapport Annuel Artprice du Marché de l'Art mondial 2017 publié en mars 2018 :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-en-2017
Le rapport du Marché de l'Art Contemporain 2017 d'Artprice :
https://fr.artprice.com/artprice-reports/le-marche-de-lart-contemporain-2017
Sommaire des communiqués d'Artprice :
http://serveur.serveur.com/press_release/pressreleasefr.htm
https://twitter.com/artpricedotcom
Suivre en temps réel toute l'actualité du Marché de l'Art avec Artprice sur Facebook, Google+ Twitter :
https://www.facebook.com/artpricedotcom 2 millions d'abonnés
https://twitter.com/artpricedotcom & https://twitter.com/artmarketdotcom
https://plus.google.com/+Artpricedotcom/posts
http://artmarketinsight.wordpress.com/

Découvrir l'alchimie et l'univers d'Artprice http://web.artprice.com/video dont le siège social est le célèbre Musée d'art contemporain Abode of Chaos / Demeure du Chaos 2,3 millions d'abonnés : http://goo.gl/zJssd https://vimeo.com/124643720
Musée d'Art Contemporain siège social d'Artprice :
https://www.facebook.com/la.demeure.du.chaos.theabodeofchaos999
Contact ir@artprice.com