Actusnews Wire - Diffuseur professionnel d'information corporate et réglementée, autorisé par l'AMF et le CSSF.

  Communiqué de la société ANTALIS (ex ANTALIS INTERNATIONAL) du 25/09/2018

  25/09/2018 - 07:30

Résultats du 1er semestre 2018


Communiqué de presse

Boulogne-Billancourt le 25 septembre 2018

Résultats du 1er semestre 2018

Résistance des performances opérationnelles à taux de change,
nombre de jours ouvrés et périmètre constants par rapport au 30 juin 2017

  • Chiffre d'affaires à 1 178 M€ en baisse de 0,6 % (- 2,2 % en données publiées)
    • Hausses significatives des prix de vente dans un contexte de baisse des volumes dans le marché européen dans le secteur Papiers
    • Solide croissance de l'Emballage
  • Marge brute à 286 M€ en repli de 1,3 % (- 2,9 % en données publiées) ; taux de marge brute à 24,3 % (- 0,2 point)
  • EBITDA à 36 M€ en recul de 12,7 % (- 15,9 % en données publiées) ; taux de marge d'EBITDA à 3,1 % (- 0,5 point)
  • Poursuite de la transformation du modèle économique d'Antalis vers les secteurs de l'Emballage et de la Communication Visuelle
    • Contribution de ces deux secteurs d'activité à la marge brute d'Antalis (retraitée de la cession de l'activité de la zone Afrique du Sud) en progression de 3 points à 37 %
  • Recentrage sur les marchés et les zones les plus dynamiques avec la cession des filiales en Afrique du Sud et au Botswana, prévue fin septembre 2018
  • Résultat net en perte de 16 M€ après 20 M€ de charges non récurrentes nettes

Hervé Poncin, Directeur général d'Antalis a déclaré : «Lors du 1er semestre, Antalis a enregistré une marge d'EBITDA à 3,1 % reflétant notre capacité à passer avec constance des hausses de prix aux marchés dans le secteur Papiers et la solide croissance de l'Emballage. La transformation de notre modèle économique vers les secteurs d'activité et les régions les plus dynamiques tout en consolidant nos positions sur notre marché historique se poursuit. Grâce aux acquisitions réalisées au 1er semestre et en tenant compte de la prochaine cession de nos activités en Afrique du Sud, le poids de l'Emballage et de la Communication Visuelle représente 37 % de la marge brute du groupe, en progression de 3 points par rapport au 1er semestre 2017.»


Compte de résultat consolidé

Le conseil d'administration d'Antalis a arrêté les comptes du 1er semestre 2018.

 
 
en millions d'euros
S1 2018 S1 2017 Δ
en données publiées
Δ
en données comparables(1)
Chiffre d'affaires 1 178,1 1 205,2 - 2,2 % - 0,6 %
Marge brute
Taux de marge en %
286,3
24,3 %
294,9
24,5 %
- 2,9 %
- 0,2 point
- 1,3 %
EBITDA 36,0 42,8 - 15,9 % - 12,7 %
Marge en % 3,1 % 3,6 % - 0,5 point  
Résultat opérationnel courant 24,7 34,4 (2) - 28,2 % - 16,6 %(3)
Marge en % 2,1 % 2,9 % - 0,8 point  
Résultat net – part du groupe (15,5) 7,0 - -
Résultat net dilué par actions, en euro (0,22) 0,10 - -
Nombre moyen dilué d'actions 70 836 485 70 692 900 - -
  1. La variation en données comparables retraite les impacts de change, calendaires et de périmètre.
  2. Y inclus un gain de 2,3 millions d'euros lié à une modification d'un régime de retraite en Suisse.
  3. Hors impact également du régime de retraite.


Lors du 1er semestre, la croissance de l'économie plus modérée qu'anticipé en Europe, en particulier au Royaume-Uni avec l'impact du Brexit, et les fortes hausses de prix appliquées par les producteurs en raison de l'augmentation significative du coût de la pâte à papier ont pesé sur le marché de la distribution, principalement sur les volumes dans le secteur Papiers.

Dans ce contexte, Antalis a réalisé un chiffre d'affaires de 1 178 millions d'euros, en retrait de 2,2 % et de 0,6 % à taux de change, nombre de jours ouvrés et périmètre constants par rapport au 1er semestre 2017. Cette baisse traduit essentiellement le recul des volumes en Papiers, l'impact négatif des devises (principalement franc suisse, livre sterling) à hauteur de 18 millions d'euros et un effet calendaire défavorable de 0,4 % (4 millions d'euros). Les acquisitions réalisées au 1er semestre dans les secteurs Papiers et Emballage ont eu un impact négligeable sur les ventes du semestre compte tenu de leur date de réalisation.

La marge brute du groupe s'élève à 286 millions d'euros, en recul de 2,9 % et de 1,3 % à taux de change, nombre de jours ouvrés et périmètre constants traduisant l'effet combiné du recul de la marge brute en Papiers et de la croissance de la marge brute en Emballage. Le taux de marge brute en données publiées s'établit à 24,3 % (- 0,2 point) reflétant l'impact légèrement négatif du taux de marge brute en Papiers et Communication Visuelle ainsi que la bonne tenue du taux de marge brute en Emballage. Retraité de la cession des filiales en Afrique du Sud et au Botswana, essentiellement centrées sur le secteur Papiers, le poids de l'Emballage et de la Communication Visuelle dans la marge brute totale d'Antalis s'établit à 37 %, en progression de 3 points par rapport au 30 juin 2017.

L'EBITDA s'établit à 36 millions d'euros, en baisse de 15,9 % et de 12,7 % à taux de change, nombre de jours ouvrés et périmètre constants. L'impact négatif des devises (1 million d'euros), l'effet calendaire défavorable (0,8 million d'euros) et la baisse des volumes en Papiers ont été partiellement compensés par l'amélioration du mix produits. Le taux de marge d'EBITDA s'établit à 3,1 % en données publiées (- 0,5 point).

Le résultat opérationnel courant s'élève à 25 millions d'euros (- 28,2 %) à comparer à un résultat opérationnel courant de 34 millions d'euros au 1er semestre 2017 qui incluait un gain de 2 millions d'euros lié à une modification d'un régime de retraite en Suisse. À taux de change et nombre de jours ouvrés constants et hors impact du régime de retraite en Suisse, le résultat opérationnel courant est en retrait de 16,6 %.

Antalis a enregistré des charges non récurrentes nettes d'un montant de 20 millions d'euros, principalement liées aux coûts de restructuration et de refinancement du groupe ainsi qu'à la dépréciation de l'actif net des filiales en Afrique du Sud pour tenir compte de leur valeur de cession.

Après prise en compte des frais financiers et de l'impôt, le résultat net part du groupe est une perte de 16 millions d'euros à comparer à un bénéfice de 7 millions d'euros au 30 juin 2017.

L'endettement financier net s'établit à 332 millions d'euros (269 millions d'euros au 30 juin 2017). L'augmentation de la dette nette de 63 millions d'euros par rapport au 30 juin 2017 s'explique principalement par l'augmentation des besoins en fonds de roulement notamment liée à une augmentation des stocks résultant en partie de la hausse des prix d'achat, aux acquisitions et aux coûts de refinancement.



Chiffres clés par zone géographique

en millions d'euros S1 2018 S1 2017 Δ en données publiées
Chiffre d'affaires      
Principaux Pays Européens 598,1 611,1 - 2,1 %
  • Royaume-Uni & Irlande
  • Allemagne & Autriche
  • France
298,7
156,0
143,4
314,0
158,5
138,6
- 4,9 %
- 1,6 %
+ 3,5 %
Reste de l'Europe 469,6 481,6 - 2,5 %
Reste du Monde 110,4 112,5 - 1,9 %
TOTAL 1 178,1 1 205,2 - 2,2 %
EBITDA      
Principaux Pays Européens
  • Marge d'EBITDA
18,4
3,1 %
21,7
3,6 %
- 15,3 %
- 0,5 point
Reste de l'Europe
  • Marge d'EBITDA
13,8
2,9 %
17,3
3,6 %
- 20,2 %
- 0,7 point
Reste du Monde
  • Marge d'EBITDA
3,8
3,4 %
3,8
 3,4 %
-
-
TOTAL 36,0 42,8 - 15,9 %
  • Principaux Pays Européens

Les Principaux Pays Européens ont généré un chiffre d'affaires de 598 millions d'euros en retrait de 2,1 % (- 1,6 % à taux de change constants). La baisse des volumes en Papiers, le recul de l'activité en Communication Visuelle au Royaume-Uni dans le contexte du Brexit et l'impact défavorable de la livre sterling ont été partiellement compensés par la croissance de l'Emballage.

Le chiffre d'affaires du Royaume-Uni et de l'Irlande s'élève à 299 millions d'euros (- 4,9 % en réel, - 3,8 % à taux de change constants), celui de l'Allemagne et de l'Autriche à 156 millions d'euros (- 1,6 %) et celui de la France à 143 millions d'euros (+ 3,5 %).

L'EBITDA des Principaux Pays Européens s'élève à 18 millions d'euros, en recul de 15,3 %. La marge d'EBITDA s'élève à 3,1 % (- 0,5 point).
 

  • Reste de l'Europe

Le chiffre d'affaires de la zone Reste de l'Europe s'élève à 470 millions d'euros, en baisse de 2,5 % (- 0,6 % à taux de change constants) en raison de l'impact négatif des devises (principalement franc suisse, livre turque, couronne suédoise). Antalis a bénéficié de la croissance de l'Emballage qui a compensé partiellement la baisse des volumes en Papiers.

Le Reste de l'Europe a réalisé un EBITDA de 14 millions d'euros, en retrait de 20,2 % par rapport au 30 juin 2017. La marge d'EBITDA s'établit à 2,9 % (- 0,7 point).
 

  • Reste du Monde

Le chiffre d'affaires de la zone Reste du Monde s'établit à 110 millions d'euros, en baisse de 1,9 % (+ 3,3 % à taux de change constants) du fait d'un impact défavorable des devises (real brésilien, dollar US).

L'EBITDA du Reste du Monde à 4 millions d'euros est stable par rapport au 30 juin 2017 comme la marge d'EBITDA à 3,4 %.



Chiffres clés par secteur d'activité

  Chiffre d'affaires Marge brute Marge brute/Chiffre d'affaires
en millions d'euros S1 2018 S1 2017 Δ
en données publiées
Δ(1)
en données comparables
S1 2018 S1 2017 Δ
en données publiées
Δ(1)
en données comparables
S1 2018 S1 2017 Δ
en données publiées
Papiers 812,6 848,0 - 4,2 % - 2,2 % 183,3 194,0 - 5,5 % - 3,2 % 22,6 % 22,9 % - 0,3 point
Emballage 256,5 245,6 + 4,4 % + 4,9 % 72,1 69,1 + 4,3 % + 5,1 % 28,1 % 28,1 % -
Com. Visuelle 109,0 111,6 - 2,3 % - 0,3 % 30,9 31,8 - 2,8 % -0,6 % 28,3 % 28,5 % - 0,2 point
TOTAL 1 178,1 1 205,2 - 2,2 % - 0,6 % 286,3 294,9 - 2,9 % - 1,3 % 24,3 % 24,5 % - 0,2 point

(1) La variation en données comparables retraite les impacts de change, calendaires et de périmètre.
 

  • Papiers

Lors du 1er semestre, la baisse des volumes, plus importante qu'escompté notamment dans le segment de la ramette, a été accentuée par l'effet des hausses successives de prix appliquées par les producteurs en raison de la forte augmentation du coût de la pâte à papier. Dans ce contexte, Antalis a réalisé un chiffre d'affaires de 813 millions d'euros, en repli de 4,2 %. L'acquisition en juin de l'activité de distribution de papiers d'IGEPA dans les pays nordiques (Suède, Norvège) a eu un impact négligeable sur le chiffre d'affaires compte tenu de sa date de réalisation.

La marge brute s'élève à 183 millions d'euros (- 5,5 %). Grâce à sa politique de gestion stricte des marges et aux hausses des prix de vente passées aux marchés, Antalis a contenu son taux de marge brute qui s'établit à 22,6 % (- 0,3 point).

À taux de change, nombre de jours ouvrés et périmètre constants, le chiffre d'affaires est en recul de 2,2 % et la marge brute de 3,2 %.
 

  • Emballage

Le chiffre d'affaires de l'Emballage s'établit à 257 millions d'euros, en hausse de 4,4 %. L'acquisition de l'activité de distribution d'Alos en Suède a eu un impact négligeable sur le chiffre d'affaires compte tenu de sa date de réalisation.

La marge brute s'élève à 72 millions d'euros, en progression de 4,3 % par rapport au 1er semestre 2017. Le taux de marge brute est stable à 28,1 %. Le poids de l'Emballage dans la marge brute totale d'Antalis continue de progresser pour s'établir à 25 % (+ 2 points).

À taux de change, nombre de jours ouvrés et périmètre constants, le chiffre d'affaires et la marge brute sont en croissance respectivement de 4,9 % et de 5,1%.
 

  • Communication Visuelle

L'activité lors du 1er semestre a été affectée au Royaume-Uni par l'impact du Brexit sur la grande distribution, important marché pour le groupe en signalétique et affichage, et par la dépréciation de la livre sterling. Le chiffre d'affaires de la Communication Visuelle s'établit ainsi à 109 millions d'euros (- 2,3 %) et la marge brute à 31 millions d'euros (- 2,8 %). Le taux de marge brute est en léger recul à 28,3 % (- 0,2 point). La contribution de la Communication Visuelle à la marge brute totale du groupe, stable par rapport au 30 juin 2017, s'élève à 11 %.

À taux de change, nombre de jours ouvrés et périmètre constants, le chiffre d'affaires est en retrait de 0,3 % et la marge brute de 0,6 %.


Faits marquants du 1er semestre 2018 et post clôture

  • Poursuite de la transformation du modèle économique d'Antalis vers les marchés les plus dynamiques tout en confortant son leadership dans le secteur Papiers en Europe

Lors du 1er semestre, Antalis a poursuivi sa stratégie d'acquisitions ciblées dans le secteur de l'Emballage en Suède tout en confortant ses positions dans le secteur Papiers dans les pays nordiques (Suède, Norvège). Début juillet, Antalis a signé un accord pour l'acquisition d'un distributeur de supports de Communication Visuelle en Roumanie dont la finalisation devrait intervenir d'ici début novembre. Ces acquisitions représentent un chiffre d'affaires additionnel d'environ 24 millions d'euros en année pleine. Par ailleurs, le groupe devrait finaliser fin septembre la cession à l'équipe de direction locale de ses filiales en Afrique du Sud et au Botswana (71 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017), essentiellement centrées sur le secteur Papiers. L'ensemble de ces opérations contribuera à renforcer le poids des secteurs Emballage et Communication Visuelle dans la marge brute du groupe.

  • Rappel des conditions du refinancement

Antalis a finalisé le refinancement du groupe avec la signature de la documentation juridique relative à son contrat de crédit syndiqué (285 millions d'euros) le 31 mai et celle de son principal contrat d'affacturage (215 millions d'euros) le 27 juin 2018.

L'ensemble de ces financements, sécurisés jusqu'au 31 décembre 2021, permettent à Antalis de poursuivre sa stratégie de croissance externe grâce au maintien d'un montant annuel pour réaliser des acquisitions.

L'entrée en vigueur du contrat de crédit syndiqué a pour conséquence un accroissement des charges financières au compte de résultat de l'ordre de 10 millions d'euros en rythme annuel, avec une incidence limitée à environ 3 millions d'euros par an sur la trésorerie du groupe en raison de l'accroissement de la marge du crédit syndiqué qui inclut désormais une portion d'intérêts dont le paiement est différé à l'échéance du contrat, fin 2021. Ces éléments représentent une augmentation de l'ordre de 2 % du taux effectif moyen.

Ce contrat prévoit par ailleurs le maintien des deux principaux covenants fondés sur des niveaux de ratios révisés à compter du 30 juin 2018.
 

Perspectives

Au 2nd semestre, Antalis poursuivra sa politique de hausse des prix de vente dans le secteur Papiers. Le groupe devrait bénéficier de l'amélioration de son mix produits liée aux opérations de croissance externe dans les secteurs de l'Emballage et de la Communication Visuelle et à l'impact relutif de la cession de ses filiales en Afrique du Sud et au Botswana, essentiellement centrées sur le secteur Papiers.

Dans le contexte actuel de baisse des volumes dans le marché du papier, le secteur de la distribution devrait connaitre des opérations de consolidation à moyen terme. Fort de sa position de leader, Antalis entend continuer d'y jouer un rôle prépondérant.

À périmètre et taux de change constants, Antalis devrait réaliser un chiffre d'affaires 2018 en léger recul par rapport à celui réalisé au titre de l'exercice 2017 et dégager une marge d'EBITDA entre 3,0 % et 3,4 %.
 

Information financière

Les ratios des lignes de crédit syndiquées ont été respectés au 30 juin 2018 :

Endettement financier net / EBITDA = 4,25 (critère ≤ 4,50)

ROC / charge d'intérêts nette = 3,44 (critère ≥ 2,95)

Une présentation des résultats du 1er semestre 2018 est disponible sur le site Internet d'Antalis www.antalis.com

 

À propos d'Antalis

Antalis (Euronext Paris : ANTA) est le premier groupe de distribution professionnelle de Papiers (n°1 mondial hors États-Unis) et de produits d'Emballage industriel et le deuxième distributeur de supports pour la Communication Visuelle en Europe. Avec un chiffre d'affaires de 2,4 milliards d'euros en 2017, le groupe emploie 5 500 personnes au service d'environ140 000 clients, entreprises et imprimeurs, dans 43 pays. Via ses 123 centres de distribution, Antalis effectue environ 13 500 livraisons chaque jour dans le monde et a distribué 1,5 million de tonnes de papiers en 2017.


Contacts
Analystes & Investisseurs
Xavier Roy-Contancin
01 58 04 21 90
Communication
Sylvie Noqué
01 58 04 21 90
contact@antalis.com


Image Sept
Claire Doligez
Priscille Reneaume
01 53 70 74 25
cdoligez@image7.fr
preneaume@image7.fr



États financiers du 1er semestre 2018

Bilan consolidé

Actif

En millions d'euros 30.06.2018 31.12.2017
Actifs non courants    
Goodwill 141,9 141,1
Autres immobilisations incorporelles 41,5 41,7
Immobilisations corporelles 40,0 42,3
Actifs financiers non courants 6,2 4,4
Actifs d'impôts différés 6,9 7,6
Autres actifs non courants 13,6 13,1
Sous-total actifs non courants 250,1 250,2
Actifs courants    
Stocks 205,2 212,1
Clients et comptes rattachés 394,4 400,5
Autres débiteurs 75,4 75,1
Actifs financiers courants 4,1 3,6
Trésorerie et équivalents de trésorerie 86,0 116,6
Sous-total actifs courants 765,1 807,9
Actifs destinés à être cédés 24,4 ?
TOTAL ACTIF 1 039,6 1 058,1


Passif

En millions d'euros 30.06.2018 31.12.2017
Capitaux propres    
Capital social 213,0 213,0
Primes liées au capital 50,9 50,9
Réserves de conversion (72,6) (67,6)
Report à nouveau et autres réserves consolidées (87,4) (72,5)
Capitaux propres – part du groupe 103,9 123,8
Participations ne donnant pas le contrôle 0,6 0,5
TOTAL DES CAPITAUX PROPRES 104,5 124,3
Passifs non courants    
Provisions 46,1 55,2
Emprunts et dettes financières 284,4 1,0
Passifs d'impôts différés 1,1 0,8
Sous-total passifs non courants 331,6 57,0
Passifs courants    
Provisions 6,7 5,9
Emprunts et dettes financières 133,4 363,2
Fournisseurs et comptes rattachés 343,8 386,0
Autres créditeurs 100,7 121,7
Sous-total passifs courants 584,6 876,8
Passifs associés aux actifs destinés à être cédés 18,9 ?
TOTAL PASSIF 1 039,6 1 058,1



Compte de résultat consolidé

  Semestre clos le 30 juin
En millions d'euros 2018 2017
Chiffre d'affaires 1 178,1 1 205,2
Marge brute 286,3 294,9
Coûts de personnel (139,1) (139,5)
Autres frais administratifs et commerciaux (122,5) (121,0)
Résultat opérationnel courant 24,7 34,4
Autres produits opérationnels 5,5 6,6
Autres charges opérationnelles (25,9) (16,7)
Autres produits et charges opérationnels (20,4) (10,1)
Résultat opérationnel 4,3 24,3
Coût de l'endettement financier net (15,9) (12,2)
Autres produits et charges financiers (1,2) (1,2)
Résultat financier (17,1) (13,4)
(Charge)/produit d'impôts (2,6) (3,8)
RESULTAT NET (15,4) 7,1
Part attribuable aux :    
 - Actionnaires d'Antalis (15,5) 7,0
 - Participations ne donnant pas le contrôle 0,1 0,1
     
Résultat net par action    
 - Nombre d'actions moyen pondéré en circulation 70 836 485 70 692 900
 - Nombre d'actions retenues après dilution 70 836 485 70 692 900
Résultat net par action (en euros)    
 - Résultat de l'ensemble consolidé (0,22) 0,10
Résultat dilué net par action (en euros)    
 - Résultat de l'ensemble consolidé (0,22) 0,10



Tableau consolidé des flux de trésorerie nette

  Semestre clos le 30 juin
En millions d'euros 2018 2017
Flux net de trésorerie généré par les activités opérationnelles    
Résultat opérationnel 4,3 24,3
Élimination des charges et produits sans incidence sur la trésorerie ou non liés à l'activité :    
Dotations nettes aux amortissements et provisions à l'exclusion de celles liées à l'actif circulant 7,6 3,3
Plus ou moins-values de cession (0,2) (6,6)
Autres produits et charges sans contrepartie en trésorerie (1,1) ?
Capacité d'autofinancement 10,6 21,0
Impôts versés (2,0) (2,2)
Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité (51,4) (10,4)
Variation des prêts et dépôts de garantie (2,3) (3,7)
Flux net de trésorerie généré par les activités opérationnelles (i) (45,1) 4,7
Flux de trésorerie lié aux opérations d'investissement    
Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles (8,2) (6,5)
Cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles 0,2 11,3
Incidence des variations de périmètre et des actifs destinés à être cédés (10,2) (3,0)
Flux net de trésorerie lié aux opérations d'investissement (ii) (18,2) 1,8
Flux de trésorerie lié aux opérations de financement    
Variation nette des emprunts et dettes financières 51,6 (30,9)
Frais financiers nets (12,9) (11,1)
Distribution de dividendes (5,7) (8,0)
Flux de trésorerie lié aux opérations de financement (iii) 33,0 (50,0)
Incidence des effets de conversion (iv) (1,1) (2,1)
VARIATION DE LA TRESORERIE (i+ii+iii+iv) (31,4) (45,6)
Trésorerie à l'ouverture 113,5 131,5
Trésorerie à la clôture 82,1 85,9
AUGMENTATION (DIMINUTION) DE LA TRESORERIE (31,4) (45,6)
Analyse de la trésorerie à la clôture    
Trésorerie et équivalents de trésorerie 86,0 88,8
Concours bancaires courants et soldes bancaires créditeurs (3,9) (2,9)
Trésorerie à la clôture 82,1 85,9