Actusnews Wire - Professional broadcaster of corporate and regulated information, authorised by the AMF and the CSSF.

  ECA company press release from 25/04/2019

  25/04/2019 - 18:00

ECA Group : chiffre d'affaires du premier trimestre 2019


ECA Group : chiffre d'affaires du premier trimestre 2019

ECA Group (Euronext Paris : ECASA) publie aujourd'hui son chiffre d'affaires du premier trimestre 2019

(En millions d'euros) T1 2019[1] T1 2018 Variation
Carnet de commandes en fin de période 129,8 102,7 +26,4%
Robotique 12,3 12,9 -5,3%
Aérospatial 7,4 7,8 -5,4%
Simulation 1,5 1,8 -16,1%
Structure & éliminations (0,0) 0,0 Ns
Ajustements[2] 0,0 0,2 Ns
Chiffre d'affaires consolidé 21,2 22,8 -6,9%

Pour le premier trimestre 2019, le chiffre d'affaires consolidé s'établit à 21,2 millions d'euros, contre 22,8 millions d'euros en 2018, en retrait de 6,9%. A périmètre comparable, hors contribution des filiales SSI et EN Moteurs cédées en 2018, le recul est de 4,0%. Le chiffre d'affaires ne bénéficie pas encore de la très bonne dynamique commerciale constatée depuis 6 mois.

Dans le pôle Robotique, la prise de commandes a été solide ce trimestre à 14,3 millions d'euros. Le carnet de commandes du pôle affiche un nouveau record à 96,5 millions d'euros, en progression de +40,2% par rapport au 31 mars 2018.

Le chiffre d'affaires du pôle s'établit à 12,3 millions d'euros, en repli de 0,7 million d'euros par rapport au premier trimestre 2018. Hors contribution de la filiale EN Moteurs cédée fin 2018, le pôle affiche un léger recul de 0,1 million d'euros. Les nombreuses commandes reçues sont en phase d'études et ne contribuent encore que faiblement au chiffre d'affaires. Le pôle devrait enregistrer un effet d'accélération à mesure que ces commandes entrent en production.

Au cours du trimestre, le consortium Belgium Naval & Robotics réunissant Naval Group et ECA Robotics, s'est vu attribuer par la marine belge la fourniture de 12 navires de chasse aux mines équipés au total d'une centaine de drones. Six navires sont destinés à la marine belge. Les six autres seront livrés à la marine néerlandaise.

 

La part d'ECA Group dans ce contrat représente un montant d'environ 450 millions d'euros, soit quatre années de chiffre d'affaires. Le programme d'une durée totale de 10 ans va débuter par une phase de design d'environ 3 ans avant la phase de production et livraison des systèmes de drones. Le contrat devrait générer du chiffre d'affaires dès 2019. La notification définitive de ce contrat historique pour ECA Group pourrait intervenir au deuxième trimestre, après traitement d'éventuels recours.

Le chiffre d'affaires du pôle Aérospatial est de 7,4 millions d'euros, en baisse de 0,4 million d'euros par rapport au premier trimestre 2018. Le chiffre d'affaires ne bénéficie pas encore des effets de la solide prise de commandes de 15,4 millions d'euros ce trimestre. Le carnet de commandes ressort à un niveau très élevé de 31,2 millions d'euros, en forte hausse de +34,4% par rapport au 31 décembre 2018. L'exécution du carnet devrait contribuer au rebond de l'activité dans les prochains trimestres.

Enfin, le chiffre d'affaires du pôle Simulation s'établit à 1,5 million d'euros, en retrait de 0,3 million d'euros par rapport au premier trimestre 2018, reflétant la finalisation du contrat pour les simulateurs de conduite militaire. Le carnet de commandes est de 2,0 millions d'euros au 31 mars 2019, contre 2,5 millions d'euros au 31 décembre 2018.

Perspectives 2019

Au 31 mars 2019, le carnet de commandes du Groupe atteint 129,8 millions d'euros, en progression de +26,4% par rapport au 31 mars 2018 et de +7,9% par rapport au 31 décembre 2018, tiré par la progression des carnets des pôles Robotique et Aérospatial.

Dans ce contexte commercial favorable, la rentabilité du Groupe devrait poursuivre son amélioration, bénéficiant des efforts de réduction des coûts et d'amélioration de l'efficacité opérationnelle, amplifiés à moyen terme par les effets de volumes et de série des contrats de chasses aux mines. Plusieurs marines importantes dont la France, l'Inde ou l'Angleterre vont renouveler leur flotte de chasse aux mines dans les prochaines années. Par ailleurs, ECA Group estime que de nombreux pays devraient s'équiper aussi de systèmes de drones transportables utilisables depuis la côte.

Le Groupe confirme son objectif de croissance du chiffre d'affaires supérieure à 5% en 2019. Ces perspectives ne prennent pas encore en compte le contrat d'environ 450 millions d'euros pour la fourniture de 12 navires de chasse aux mines pour les marines belge et néerlandaise.

Prochain rendez-vous :

Chiffre d'affaires du deuxième trimestre 2019 le 25 juillet 2019 après bourse.

 

Avertissement

Ce communiqué peut contenir des déclarations sur des faits passés mais aussi des déclarations prospectives y compris des objectifs ou buts pour le futur. Les déclarations prospectives reflètent les attentes actuelles concernant les résultats et les événements futurs.
Ces déclarations et objectifs dépendent cependant de risques connus ou non, et d'éléments aléatoires et d'autres facteurs qui peuvent entraîner une divergence significative entre les résultats, performances ou événements effectifs et ceux envisagés. Ces risques et éléments aléatoires pourraient affecter la capacité du Groupe à atteindre ses objectifs. Les risques, aléas et autres facteurs qui pourraient faire que les résultats réels diffèrent significativement de nos déclarations prospectives et objectifs comprennent notamment: les risques et aléas éventuellement rappelés dans le communiqué ; la vigueur de la concurrence ; le développement du marché ; les variations de devises ; les variations des taux d'intérêt ; les variations des cours des matières premières ; les conflits armés ou l'instabilité politique ; le contrôle des coûts et des dépenses ; des changements en matière de législation fiscale, de lois, de réglementations ou de leur application ; notre capacité à suivre le rythme des avancées technologiques ; notre capacité à attirer et fidéliser le personnel compétent et les hommes-clé ; l'évolution, l'interprétation et l'application uniforme et la mise en œuvre des normes International Financial Reporting Standards (IFRS) auxquelles nous nous conformons pour établir nos états financiers ; les goulots d'étranglement dans la chaîne d'approvisionnement et de fabrication ; la performance de nos partenaires commerciaux (sous-traitants, agents, fournisseurs, etc.).
Certains de ces risques sont repris et présentés de façon détaillée dans notre Document de référence. Ces risques, aléas et autres facteurs ne sont pas exhaustifs. D'autres facteurs non-anticipés, inconnus ou imprévisibles pourraient également avoir des effets négatifs significatifs sur nos objectifs.


 

ECA Group Contacts  
Reconnu pour son expertise dans la robotique, les systèmes automatisés, la simulation et les processus industriels, ECA Group développe depuis 1936 des solutions technologiques innovantes et complètes pour les missions complexes dans des environnements hostiles ou contraints. Son offre s'adresse à une clientèle internationale exigeante en termes de sécurité et d'efficacité, essentiellement dans les secteurs de la défense, du maritime, de l'aérospatial, de la simulation, de l'industrie et de l'énergie.
En 2018, le Groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 102,1 M€ sur ses trois pôles d'activité : Robotique, Aérospatial et Simulation.
ECA Group est une société du Groupe Gorgé.
La société ECA Group est cotée sur Euronext Paris Compartiment C.
Code ISIN : FR0010099515 | Mnémo : ECASA - Code Bloomberg : ECASA:FP
Actus Finance

Anne-Pauline PETUREAUX
Relations investisseurs
T : +33 (0)1 53 67 36 72
apetureaux@actus.fr
Manon CLAIRET
Relations presse
T : +33(0)1 53 67 36 73
mclairet@actus.fr
ECA Group

Raphaël GORGE
Président
T : +33 (0)1 44 77 94 80
 
Guénaël GUILLERME
Directeur général
T : +33 (0)4 94 08 90 00


 

 


[1] Données non auditées

[2] Les données sectorielles sont ajustées de la contribution des activités dont la fermeture ou la cession avait été décidée en 2017 (déconsolidation de ECA SINDEL du pôle Robotique au 1er janvier 2018 et cession du fonds de commerce de SSI en août 2018 dans le pôle Simulation).