Actusnews Wire - Professional broadcaster of corporate and regulated information, authorised by the AMF and the CSSF.

  ALTAMIR company press release from 19/05/2020

  19/05/2020 - 17:50

ANR d'Altamir : 24,21 EUR /action au 31 mars 2020, quasiment au niveau du 30 juin 2019


Paris, le 19 mai 2020 – Au 31 mars 2020, l'Actif Net Réévalué par action s'élève à 24,21€, en recul de 12,7% par rapport au 31 décembre 2019. Il est ainsi revenu quasiment à son niveau du 30 juin 2019 (24,54€/action), la crise liée au Covid-19 ayant effacé la progression réalisée sur le deuxième semestre 2019. Ce recul s'explique principalement par la baisse des multiples.

Pour mémoire, afin que l'ANR au 31 mars reflète l'impact de la situation actuelle sur les sociétés du portefeuille, l'ensemble des participations du portefeuille ont été réévaluées, et non pas uniquement les sociétés cotées comme habituellement à la fin du premier trimestre. Une présentation détaillée des résultats est disponible sur le site internet :  https://www.altamir.fr/fr/actualites/

 

1. PERFORMANCE :

L'Actif Net Réévalué (capitaux propres en IFRS) s'élève à 884,1M€ (contre 1 013,2M€ au 31 décembre 2019).

L'évolution au cours du premier trimestre s'explique par les éléments suivants :

 

 
En M€
Portefeuille Trésorerie (Dette) Provision pour carried Autres actifs et passifs
 
ANR
ANR 31/12/2019 1 059,6 83,3 (127,6) (2,1) 1 013,2
 
+ Investissements 73,4 (73,4) - - -
  • - Cessions
  •  
(12,1) 11,2 - - (0,9)
+ Intérêts et autres produits financiers (dividendes inclus)
 
- (18.5) - - (18.5)
+/- Variation positive ou négative de juste valeur
 
(125,0) - 23,1 - (101,9)
+/- Achats et charges externes
 
- (7.6) - (0,3) (7.9)
  • - Dividendes versés
- - - - -
ANR 31/03/2020 996,0 (5,0) (104,5) (2,4) 884,1

 

Dans le contexte de l'épidémie de Covid-19, les sociétés ont pris toutes les mesures nécessaires pour protéger la santé et la sécurité de leurs collaborateurs, avec un recours le plus large possible au télétravail, et ont assuré le maintien de l'activité et du support à leurs clients. Elles ont eu recours aux différentes aides et mécanismes de soutien mis en place par les gouvernements, notamment le chômage partiel, et déployé des programmes de réduction des coûts et d'optimisation de la gestion du cash pour préserver leur trésorerie. Leur situation financière est solide et elles disposent de marges de manœuvre suffisantes en regard du respect des covenants bancaires.

Composé de sociétés en croissance, diversifiées géographiquement et positionnées sur des secteurs globalement résilients, le portefeuille a bien résisté à la crise, avec une valorisation en baisse de 11,2% sur le trimestre qui traduit des évolutions contrastées :

  • Le secteur des TMT (48% du portefeuille), dont la valorisation a diminué de 7,6%, résiste globalement bien à la crise, soutenu par la demande de transformation digitale et de solutions managées d'accès au cloud ou de cybersécurité. Par ailleurs de nombreuses sociétés ont migré vers un modèle de contrats sous forme d'abonnements, ce qui donne de la visibilité sur leurs revenus à moyen terme. L'activité a été soutenue au premier trimestre pour les sociétés telles que Bip (société de conseil en management et de transformation digitale basée en Italie), ThoughtWorks (un leader dans la transformation digitale et le développement de logiciels) et Expereo (fournisseur d'accès managé à Internet et au cloud), qui bénéficient de cette dynamique. Marlink (fournisseur de services de communication par satellite) a connu un trimestre contrasté, mais son EBITDA devrait être - au minimum - stable sur l'exercice. Certaines participations du portefeuille, telles que Paycor (fournisseur de logiciels RH dédiés aux PME américaines), ont néanmoins constaté un ralentissement parfois significatif de la demande lié à l'arrêt de l'activité chez leurs clients, ce qui ne remet toutefois pas en cause leurs perspectives de croissance à moyen terme.
  • Le secteur des Services (22% du portefeuille), dont la valorisation est en recul de 11,5%, a connu des évolutions contrastées : certaines sociétés ont subi des baisses d'activité liées à la fermeture des sites de leurs clients alors que d'autres bénéficient – sur certains segments - d'une demande supplémentaire liée à la crise sanitaire. ENTORIA (courtier grossiste spécialisé dans l'assurance santé et prévoyance des travailleurs indépendants, dirigeants et salariés de TPE/PME) a maintenu un niveau d'activité satisfaisant, continuant à assurer le support à ses clients, tant courtiers que clients finaux. AEB Group (fournisseur d'ingrédients et services pour les boissons et produits alimentaires) enregistre une progression de ses ventes de solutions d'assainissement, mais table sur un recul de l'activité de fourniture d'ingrédients pour le vin en raison de la baisse de la consommation. SK FireSafety Group (leader dans le domaine de la sécurité incendie en Europe) a dû annuler des interventions de maintenance en raison de la fermeture des sites chez certains de ses clients mais table sur un rattrapage d'ici à la fin d'année, ou au plus tard début 2021, en raison de la criticité de son activité. Les places de marché en ligne telle que Trade Me (plateforme de places de marché néo-zélandaise) ont vu leur activité reculer mais sont bien armées pour traverser la crise en raison de leurs structures de coût optimisées et des liquidités dont elles disposent.
  • Les évolutions sont également contrastées dans le secteur de la Santé (5% du portefeuille), dont la valorisation a diminué de 12,3% : la priorité donnée au traitement des pathologies liées au Covid-19 a entrainé le report d'interventions ou d'examens médicaux considérés comme moins urgents, pénalisant l'activité de sociétés telles qu'Unilabs (un leader européen du diagnostic) ou Amplitude Surgical (fournisseur de technologies chirurgicales destinées à l'orthopédie des membres inférieurs) mais ces dernières anticipent un rebond significatif dans les prochains mois. En revanche, Vyaire Medical (leader mondial dans les domaines du diagnostic respiratoire, de la ventilation et du suivi post-anesthésique) a constaté une explosion de son volume d'activité en lien avec le Covid-19.
  • Le secteur du Consumer (25% du portefeuille en incluant le fonds AHO20), dont la valorisation est en baisse de 16,8%, a été le plus impacté par le confinement, tant dans le retail (fermeture des magasins non compensée par les ventes en ligne) que dans le secteur de l'éducation (fermeture des écoles). Alain Afflelou (un des principaux franchiseurs européens sur le marché de l'optique et des aides auditives) et THOM Group (acteur de référence de la distribution de bijoux en Europe), dont les exercices financiers sont tous les deux décalés, étaient en avance sur leur budget à la mi-mars et ont redémarré leur activité dès la fin du confinement. Snacks Développement (fournisseur européen de produits salés apéritifs à marques de distributeurs) a connu, en revanche, une forte progression de la demande sur ses principaux marchés.

 

2. ACTIVITE :

 

1. 11,9M€ investis et engagés au cours du trimestre :

7,5M€ ont été investis, via le fonds Apax X LP, pour l'acquisition de la société Cadence Education, un leader dans l'éducation des jeunes enfants en Amérique du Nord. 

Par ailleurs, suite aux closings de GRAITEC et Destiny réalisés en début d'année, les montants investis dans chacune des deux sociétés ont été supérieurs de 1,2M€ aux montants estimés au 31 décembre 2019.

Enfin, 2M€ d'investissements complémentaires ont été réalisés au sein du portefeuille existant, principalement dans Baltic Classifieds Group, Snacks Développement, Lexitas, Zensar Technologies et TietoEVRY.

 

2.12,8M€ de produits de cession et revenus :

La cession de la société Engineering, qui était détenue à travers le fonds Apax VIII LP, devrait être finalisée au cours de l'été (représentant environ 6,7M€ pour Altamir).

6,1M€ de revenus complémentaires ont par ailleurs été encaissés au cours du trimestre, principalement issus de Boats Group (1,1M€ de dividendes), TietoEVRY (1,1M€ de cession d'actions) et Duck Creek Technologies (levée de 1,0M€ lors d'un tour de table pre-IPO).

 

3. TRESORERIE ET ENGAGEMENTS :

 

Les comptes sociaux affichent au 31 mars 2020 une trésorerie nette de 34,3M€ (contre 79,1M€ au 31 décembre 2019).

La diminution de la trésorerie s'explique en partie par la baisse de 19M€ de la valorisation du fonds obligataire à haut rendement investi dans les pays émergents, qui s'établissait à 43,8M€ au 31 mars 2020 (contre 62,7M€ au 31 décembre 2019). Cette décote devrait se résorber dans les mois à venir car les sous-jacents de ce fonds sont très solides ; le rendement annuel à maturité s'élève à 21,3% au 30 avril pour une duration moyenne de 3,5 ans avec un ratio dette moyenne sur EBITDA de 3,3X, inférieur à celui des sociétés investment grade européennes.

Altamir est en négociation avancée avec ses banques afin de porter le montant de ses lignes de crédit à environ 70M€.

Le montant maximum des engagements d'Altamir au 31 mars 2020 s'établit à 605,3M€ - dont 530,0M€ qui seront investis sur les 4 prochaines années - principalement :

  • 350,0M€ dans le fonds Apax France X-B ;
  • 180,0M€ dans le fonds Apax X LP (dont 18,8M€ engagés mais non encore appelés);
  • 33,1M€ dans le fonds Apax France IX (dont 27,7M€ engagés mais non encore appelés);
  • 11,2M€ dans le fonds Apax IX LP (dont 7,6M€ engagés mais non encore appelés);
  • 12,8M€ dans le fonds Apax Development (dont 2,6M€ engagés mais non encore appelés) ;
  • 6,9M€ dans le fonds Apax France VIII ;
  • 3,1M€ dans le fonds Apax Digital (dont 0,3M€ engagés mais non encore appelés);
  • 7,6M€ de distributions pouvant être rappelées par les fonds Apax VIII LP et Apax IX LP.

Pour rappel, une clause d'opt-out activable tous les 6 mois permet à Altamir d'ajuster le niveau de son engagement dans le fonds Apax France X, dans la limite de 80M€, à la trésorerie effectivement disponible.

 

4. FAITS MARQUANTS DEPUIS LE 31 MARS 2020

 

Les acquisitions, via le fonds Apax X LP, des sociétés Coalfire et Verint Systems ont été finalisées en avril et mai.

 

5. VERSEMENT DU DIVIDENDE

 

Lors de l'Assemblée Générale du 28 avril 2020, les actionnaires d'Altamir ont approuvé le versement d'un dividende de €0,66 par action, soit 2,4% de l'ANR au 31 décembre 2019, stable par rapport à celui versé en 2019. Il sera mis en paiement le 28 mai 2020 (détachement du coupon le 26 mai 2020).

 

6. GOUVERNANCE

 

Lors de l'Assemblée Générale du 28 avril 2020, les actionnaires ont approuvé à une très large majorité (de 81,85% à 99,99%) l'ensemble des résolutions présentées. 

Ils ont notamment approuvé le renouvellement des mandats de membre du Conseil de Surveillance de Mme Anne Landon et de MM. Jean-Hugues Loyez et Jean Estin pour une durée de deux années.

 

7. PROCHAINS RENDEZ-VOUS

 

Résultats semestriels et ANR au 30/06/2020 8 septembre 2020, après bourse
ANR au 30/09/2020 5 novembre 2020, après bourse

 

*    *    *    *    *    *    *    *    *    *    *    *    *    *    *

 

A propos d'Altamir

Altamir est une société cotée de private equity (Euronext Paris-B, mnémo : LTA) créée en 1995 et dont l'ANR s'élève à près de 900M d'euros. Son objectif est d'offrir aux actionnaires une appréciation du capital sur la durée et des dividendes réguliers, en investissant dans un portefeuille diversifié d'actifs essentiellement non cotés.

La politique d'investissement d'Altamir consiste à investir au travers et avec les fonds gérés ou conseillés par Apax Partners France et Apax Partners LLP, deux leaders du private equity qui prennent des positions majoritaires ou de référence dans des opérations de LBO et de capital développement, et visent des objectifs ambitieux de création de valeur.

Altamir donne ainsi accès à un portefeuille diversifié d'entreprises à fort potentiel de croissance dans les secteurs de spécialisation d'Apax (TMT, Consumer, Santé, Services) et sur des segments de marché complémentaires (PME en Europe continentale et grandes entreprises en Europe, Amérique du Nord et dans les principaux pays émergents).

La société bénéficie du statut de SCR (Société de Capital Risque) : elle est exonérée d'impôt sur les sociétés et ses actionnaires peuvent bénéficier d'avantages fiscaux sous certaines conditions de conservation des titres et de réinvestissement des dividendes.

Pour en savoir plus : www.altamir.fr

 

Contact

Claire Peyssard Moses

Tél. : +33 1 53 65 01 74 / +33 6 34 32 38 97

E-mail : claire.peyssard-moses@altamir.fr

 

 

GLOSSAIRE

 

 

EBITDA : Earnings Before Interest, Depreciation and Amortisation, équivalent de l'Excédent Brut d'Exploitation

 

ANR : Actif net réévalué net d'impôt, part des Associés Commanditaires porteurs d'actions ordinaires

 

Croissance organique : croissance à périmètre et taux de change constants

 

Uplift : écart entre le prix de vente d'un actif et sa dernière valorisation dans nos livres préalablement à sa cession

 

Trésorerie nette : disponibilités diminuées des dettes financières à court terme.


Cette publication dispose du service "Actusnews SECURITY MASTER".
- SECURITY MASTER Key : lG9pZ5eXk2+UmZpvl5yZbmqVm2mXmWXIbGSelpRuY8ubaW5mmJxpb5WcZm9kmm1u
- Pour contrôler cette clé : https://www.security-master-key.com.



  Original Source: ALTAMIR